Nous connaître : Jean Bouvet et la section LDH

SECTION LDH DE MACON

Jean BOUVET, ancien président de la section, assassiné le 28 juin 1944

Enseignant, Chercheur, poète, humaniste

Né en 1892 à Velleron (Vaucluse)

Études à l’École Normale de Bonneville (Hte Savoie) puis à l’ENS de St Cloud, Agrégation

1914 : enrôlement dans l’infanterie

1916 : blessé à Verdun puis replié à l’hôpital de Montceau-les-mines

1919 : mariage à Montceau, épouse Marie-Antoinette (Marthe) Genevois née en 1893 à Montceau

1 fils (Maurice, né en 1925) et 1 fille (née en 1920 à Bonneville, Jacqueline Lerat, céramiste célèbre, décédée en 2009 http://jjlerat.fr/node/76 (biographie complète)

Nommé professeur d’histoire-géographie à Mâcon en 1922 aux deux Écoles Normales

Professeur au collège (avec son ancien élève et collègue Marcel Vitte) après la fermeture de l’EN en 1941.

A fréquenté à partir de 1937 Giono et Lucien Jacques à Contadour (près de Manosque), et Maxime Descombin à Mâcon.

Adhère à la section LDH de Mâcon en 1922 (plus de 100 adhérents)

Président de la section en 1926.

Président fédéral (Saône et Loire) en 1936. La fédération comptait 42 sections et 2000 adhérents.

Étude de Jean Bouvet, La question des subsistances en Mâconnais à la fin de l’Ancien Régime et au début de la Révolution (1788-1790)

Il est assassiné par la Milice le 28 juin 1944 à son domicile de la rue Gambetta, devant sa famille (voir photo ci-dessous). Ce même jour 6 personnes furent également assassinées à Mâcon, Raymond Papet, Guy Josserand, Effinie Dick, Maurice Genevès, Paul Gateaud, Jean Gardenet.

« Je rêve un jour où l’homme
Toutes les barrières abolies
Vers tous les peuples du monde
S’en ira libre et fraternel  »
 Jean Bouvet (1892-1944)