Articles tagués : Immigration

CONFÉRENCE DE Benjamin STORA LE 13/4/2017

Cette conférence est organisée par la MJC Héritan dans le cadre de son UNIVERSITÉ POPULAIRE en partenariat avec plusieurs associations dont la Ligue des droits de l’Homme/section de Mâcon

IMMIGRATION : LES MÉMOIRES DANGEREUSES
Jeudi 13 avril à 18h30
Conférencier BENJAMIN STORA

« Depuis plus d’un demi-siècle, depuis l’indépendance algérienne, tourne et se retourne dans les mémoires et les consciences algériennes, comme dans celle des pieds noirs et de bien d’autres Français, un contentieux jamais apuré. Violences, humiliations et volonté de revanche se sont fait la courte échelle pour que l’extrémisme l’emporte dans tant de têtes. Les mémoires sont parfois explosives et dangereuses. »

BENJAMIN STORA
Benjamin Stora est Président du Conseil d’Orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration. Il est également Inspecteur général de l’Éducation nationale (IGEN), et a été Professeur des universités spécialisé dans l’histoire du Maghreb contemporain à l’université Paris-XIII et à l’Institut national des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).
Auteur de plus de trente ouvrages, il a beaucoup écrit sur l’histoire et la sociologie des mouvements d’indépendance dans les pays d’Afrique du Nord, la période de la décolonisation, et la vie politique et sociale en France et en  Afrique du Nord entre les années 1920 et 1970. Parmi ses publications : Algérie, la guerre invisible ; Maroc, Algérie, histoires parallèles, destins croisés ; Les guerres sans fin. Un historien, la France et l’Algérie ; Le mystère De Gaulle, son projet pour l’Algérie ; François Mitterrand et la guerre d’Algérie

  Témoin : Michel Maya, Maire de Tramayes
L’UNIVERSITÉ POPULAIRE : Déjà la cinquième année d’Université Populaire et de grands moments vécus ensemble. Que l’on peut voir et revoir à travers les vidéos diffusées sur le site de la MJC… Cette année encore, des spécialistes ont accepté de venir partager avec nous leur passion et comme toujours ils seront entourés de témoins locaux, preuve, s’il en est besoin, qu’à Mâcon aussi, les sujets de société sont au coeur des débats. Preuve aussi : les plus de 900 auditeurs venus la saison dernière participer ; car l’Université Populaire est un lieu d’échange de savoirs, sans préjugés, ouvert, accessible aux scolaires, aux étudiants, comme à tous ceux, adhérents de la MJC ou pas, qui se posent des questions. Beaucoup sont là régulièrement, car ils trouvent à chaque fois dans nos soirées des pistes de réflexions. Que le conférencier soit plus ou moins connu et médiatique, il est toujours porteur d’idées nouvelles, différentes, pointues, provocatrices ou consensuelles… à creuser, méditer et réfléchir. La soirée est animée par Jean-Marc Dumas Directeur de la MJC. La librairie le Cadran Lunaire est présente à chaque soirée avec une sélection d’ouvrages à consulter et à la vente. Ce cycle a été réalisé par la Maison des Jeunes et de la Culture avec la participation d’associations locales et départementales : L’UFC que choisir 71, La LDH (ligue des droits de l’homme), l’UFAL (Union des Familles Laïques), les DDEN (Délégué Départementaux de l’Education Nationale), les FRANCAS 71, la MGEN 71(Mutuelle Générale de l’Education Nationale), ATTAC MACON, Femmes Solidaires, la Ligue de l’Enseignement Bourgogne  antenne de Saône et Loire, le CIDFF, Vie et liberté, Agir pour la laïcité et pour les valeurs républicaines.

http://www.mjc-heritanmacon.org/conferences/forum-des-savoirs/universite-populaire

FILM et DÉBAT « Les Arrivants » le 16/12/2016 à 20h

de Claude Bories et Patrice Chagnard

Synoptique : Caroline est jeune, impulsive. Colette, plus âgée, est compatissante et bordélique. Face à elles, des familles venues du Sri Lanka, de Mongolie, d’Erythrée et d’ailleurs, demander l’asile en France. Chaque jour il en arrive de nouvelles, avec ou sans passeport, avec ou sans bagage, dans des charters ou des camions bâchés…
Comment répondre à ce flot débordant de détresses et de besoins ? Le film raconte ce face à face tendu et explosif, émouvant et drôle, où chacun défend son rôle.

arrivants-flyer-web

FILM LDH  » NOS ANCÊTRES LES GAULOISES  » 14/3/2014

la Ligue des Droits de l’Homme section de Mâcon vous invite

  à la projection du film  

NOS ANCÊTRES LES GAULOISES

de Christian Zerbib

 Documentaire –  9 novembre 2011 – 1h30min

 sur les thèmes FEMMES – IMMIGRATION – IDENTITÉS NATIONALES

 Vendredi 14 mars à 19h30

à la salle des conférences de la Médiathèque de Mâcon

 Entrée libre et gratuite

Présentation LDH  : Film sympathique, à recommander en ces temps de recherche frénétique d’identité nationale, de nostalgie des terroirs, de génuflexion devant drapeau etc. Tout commence en Bourgogne, au musée de Bibracte où l’on apprend que la France a commencé par être une mosaïque de peuples et de langues et que les Gaulois sont un mythe d’invention relativement récente. Ce qui réjouit les visiteuses : dix femmes venues du Gabon, du Togo, du Sénégal, du Maroc, de Turquie, d’Afghanistan, du Cambodge, du Brésil, de Hollande, qui vivent en France, françaises ou réfugiées politiques, et qui s’embrouillent un peu en chantant la Marseillaise. Elles sont réunies pour raconter leur vie, qui va devenir la matière d’une pièce de théâtre où chacune jouera son propre rôle. Le film montre leurs peurs, leurs rigolades, leurs inventions, l’effet produit sur leurs familles. Les différences entre ces femmes sont très grandes : d’âge, de culture, depuis celle qui ne sait ni lire ni écrire jusqu’à celle qui a un niveau d’étudews supérieures ; de parcours, depuis les drames des fuites clandestines hors d’un pays en guerre, ou des mariages forcés, jusqu’à l’immigration familiale et économique ; de vie en France, dans un petit village ou en ville, femme de ménage ou mécanicienne dans un garage, chômeuse ou femme au foyer. Mais l’intérêt du film tient à ce qu’elles produisent en commun : la souffrance plus ou moins surmontée d’être un jour parties, ce qui est toujours, dit l’une d’elles, une violence. La force de vie qui les anime, pour leurs enfants, qu’elles souhaitent pardessus tout voir réussir à l’école, et pour elles-mêmes. Elles réalisent un rêve en s’octroyant un congé, en devenant la star qu’on maquille dans une loge et la comédienne qui peut parler sur scène.

Prochain film LDH Mâcon : Je marcherai jusqu’à la mer de Stephanie Pillonca Kervern

 

 

 

LA PIROGUE film LDH : le 22/11/12 à Mâcon

JEUDI 22 novembre 2012 à 18h et 21h Cinéma Marivaux

débat en présence de

  Françoise Duguet, présidente de la CIMADE Bourgogne-Franche Comté et de Diop Mountaga membre d’associations d’aide aux migrants

Dans le cadre de la semaine de la solidarité du 17 au 25/11

 Synopsis : un village de pêcheurs dans la grande banlieue de Dakar, d’où partent de nombreuses pirogues. Au terme d’une traversée souvent meurtrière, elles vont rejoindre les îles Canaries en territoire espagnol. Baye Laye est capitaine d’une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas partir, mais il n’a pas le choix. Son frère fait partie du voyage, le capitaine de la pirogue pressenti ne connait pas assez bien la mer, et au pays, aucun avenir n’est possible… Il devra conduire trente hommes en Espagne. Ils ne se comprennent pas tous, certains n’ont jamais vu la mer et personne ne sait ce qui les attend au bout du voyage…

Encore un film sur les drames que vivent les Africains fuyant la misère ou l’absence de perspectives d’avenir et, s’il s’agit ici d’une fiction, le réalisateur Moussa Touré nous plonge vraiment dans le réel. Il nous montre les préparatifs de la traversée, les familles qui s’opposent au départ, le passeur, homme cynique et vénal, la traversée avec ses drames (une femme qui, ayant pris la décision radicale de partir et s’invitant en passager clandestin, saura montrer sa détermination, les conflits entre ethnies, l’autre pirogue en détresse avec les cris, les appels à l’aide des naufragés assoiffés et désespérés qu’on ne peut secourir si l’on veut garder ses chances de survie, les moteurs en panne, une tempête, des hommes qui ne finiront pas le voyage…) et le piteux épilogue où les passagers seront sauvés par la Croix Rouge mais pour être renvoyés au Sénégal. Ceux qui restent reviendront à Dakar encore plus désabusés.

Nous avons tous eu connaissance de ces drames, vu des images de sauvetages mais il nous est rarement donné de vivre « de l’intérieur » une traversée complète et si on peut regretter que ce film ne nous en dise pas assez sur les motivations des candidats à l’immigration, sur le sort des familles dans l’attente, il est essentiel pour comprendre ce que ces hommes ont enduré.

http://www.ldh-france.org/La-LDH-soutient-le-film-La-Pirogue.html

La Pirogue
Fiction, France / Sénégal / Allemagne, 2011
Réalisateur : Moussa Touré
Scénario et dialogues : Eric Névé et David Bouchet
Distribution : Rezo Films
Durée :87’