LIBERTÉ POUR SALAH HAMOURI

PALESTINE : LIBERTÉ POUR SALAH HAMOURI

action à Nîmes samedi 11 juillet 2020

Appel co-piloté par la LDH du Gard et soutenu par la LDH Montpellier

Mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes. Il a été conduit au centre d’interrogatoire de la Moskobiyeh, à Jérusalem. Le motif de son arrestation ne lui pas été communiqué. Déjà en août 2017, Salah Hamouri avait été arrêté quelques jours avant un voyage prévu en France pour y retrouver sa femme et son fils et il avait alors purgé treize mois de détention administrative, sans peine ni jugement ni la moindre accusation prouvée. Cela suffit amplement ! Son comité de soutien, sa famille, ses amis et collègues en appellent solennellement aux autorités françaises pour qu’elles agissent immédiatement et fortement pour obtenir la libération immédiate et sans conditions de notre concitoyen qui a droit à la liberté de circulation.
Même si nous espérons qu’il sera libéré à la prochaine audience, le 7 juillet, nous connaissons l’acharnement des autorités israéliennes contre notre compatriote Salah, représentatif de l’ensemble des prisonniers et prisonnières palestiniens, qu’il défend au sein de l’association palestinienne ADDAMEER. Les chiffres de mai 2020 font état de 4600 prisonniers, dont 373 en détention administrative, 170 enfants dont 20 ont moins de 16 ans, 39 femmes, 7 membres du Conseil législatif palestinien. (chiffres Addameer).
Pour informer la population, pour faire pression sur les autorités, nous organisons à Nîmes un rassemblement et vous espérons nombreuses et nombreux.
Le CA de l’AFPS Nîmes