Ciné-droits : «Vers Madrid-The burning bright (Un film d’in/actualités)»

Ce beau documentaire en noir et blanc atteste, sous la forme d’actualités filmées, des expérimentations politiques et poétiques, mises en oeuvre par des milliers d’individus à Madrid en 2011, 2012… Sylvain George est allé filmer de l’intérieur ce qu’aucune télévision du monde, pas même espagnole, n’a voulu montrer, trop extérieure, sourde à l’effervescence d’idées qui se déroulaient devant ses yeux.

Le 15 M est le premier « mouvement » d’envergure du 21e siècle qu’ont connu les sociétés occidentales, et qui donnera lieu aux différents « Occupy » et « Indignés » à travers le monde. Un processus trans historique et trans frontières qui vient de loin, réactive et travaille des concepts et notions clés de la philosophie politique occidentale, trop longtemps oubliés : demos, logos… Place Puerta de Sol, passé et futur se sont rencontrés dans le présent en se réinventant constamment.

Vers Madrid” présente une nouvelle façon de faire de la politique en développant une nouvelle façon de faire du cinéma politique.

La projection sera suivie d’une rencontre avec Sylvain George, le réalisateur.

Où ? Cinéma Majestic Bastille, 2 bd. Richard Lenoir, Paris 11e, M° Bastille (L1, 5 et 8). Tarif unique : 6€

Quand ? Dimanche 7 Décembre, 10h30    

Vers Madrid

                              

Ciné-droits : Of Men and War

Ils auraient pu s’appeler Ulysse, ils s’appellent Justin, Brooks ou Steve. Ils auraient pu revenir de Troie, ils reviennent d’Irak ou d’Afghanistan. Pourtant, pour eux aussi, le retour au pays est une longue et douloureuse errance. Partis combattre pour l’Amérique, les douze guerriers de Of Men and War (Des hommes et de la guerre) sont rentrés du front sains et saufs mais l’esprit en morceaux, consumés de colère, hantés par les réminiscences du champ de bataille. Leurs femmes, enfants et parents ne les reconnaissent plus et les regardent, impuissants, se débattre contre d’invisibles démons. Guidés par un thérapeute pionnier des traumatismes de guerre, ils vont peu à peu tenter ensemble de mettre des mots sur l’indicible et de se réconcilier avec eux-mêmes, leur passé, leur famille… 

La projection sera suivi d’un débat en présence du réalisateur Laurent BECUE-RENARD. Venez nombreux pour échanger sur ce sujet.

Quand ? Lundi 10 Novembre à 20h15

Où ? Cinéma du Panthéon 13, rue Victor Cousin – 75005 Paris

Tarifs : 8,50 Euros – 6,50 Euros tarif réduit (étudiants, demandeurs d’emploi, + de 65 ans). Cartes « UGC Illimité » et « Le Pass Gaumont » acceptées

 

 

Ciné droits : Les jours heureux

En partenariat avec ATTAC, les militants de la Ligue des droits de l’Homme vous invitent à la projection du film « Les jours heureux » de Gille Perret. Si vous aviez manqué ce bijoux de documentaire plein d’enseignements pour construire un monde plus juste, ne ratez pas cette session de rattrapage !

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

Ce film vise à retracer le parcours de ces lois, pour en réhabiliter l’origine qui a aujourd’hui sombré dans l’oubli. Raconter comment une utopie folle dans cette période sombre devint réalité à la Libération. Raconter comment ce programme est démantelé depuis, questionner la réalité sociale d’aujourd’hui, et voir comment les valeurs universelles portées par ce programme pourraient irriguer le monde demain.

Quand ? Vendredi 14 Novembre à 20h

Où ? A la Ferronnerie, 4, passage Stinville, Paris 12ème (Métro Montgallet)

 

On a grevé

« Il était une fois, en 2012, sur un trottoir de Suresnes, une grève exemplaire. Et un film nécessaire ».

Denis Gheerbrant filme au jour le jour la lutte de femmes de chambres de deux hôtels dont le propriétaire est un fond de pension états-unien. Ces femmes, pour la plupart immigrées et certaines illettrées, sont payées à la chambre et non à l’heure comme le veut la législation du travail.

La conjonction d’une stratégie syndicale pertinente et la détermination des grévistes ont permis leur victoire. Au bout de 28 jours de conflit, la direction finira par céder sur l’essentiel. Mieux, en juin 2014, Louvre Hôtels signera une charte obligeant toutes les sociétés sous-traitantes à payer les femmes de chambre à l’heure.

Partageant le quotidien de ces femmes en lutte, le réalisateur filme cet intense huit clos à ciel ouvert et nous offre un beau documentaire engagé sur l’apprentissage de la lutte et de la solidarité, un récit optimiste sur les vertus d’une lutte syndicale pourtant donnée perdue d’avance.

La projection sera suivie d’un débat sur « Le droit du travail, un combat actuel » , en présence de :

  • Denis GHEERBRANT, réalisateur
  • Michel MINE, juriste, professeur de droit du travail au CNAM, membre du corps de l’inspection du travail

Tarif unique : 6 euros

Où ? Majestic Bastille, 2 Bd Richard Lenoir (M°Bastille)

Quand ? Dimanche 12 Octobre, à 11h

On agrevé

Ciné-droits : Ils ont voté FN

Les ligueurs de l’est parisien vous invitent à une projection Ciné-droits à la Maison des Metallos. Dans ce bel endroit, foyer de nombreuses luttes pour la conquête de droits sociaux, nous évoquerons ensemble les moyens de mettre un terme à la peste brune qui gagne le pays. La projection fu film « Ils ont voté FN », sera poursuivi avec un débat animé par Emmanuel Terray.

Il y a un an, six millions et demi de Français votaient pour le Front national au premier tour de l’élection présidentielle, soit un record historique. Depuis, Marine Le Pen ne cesse de grimper dans les sondages. Pendant six mois, ses électeurs ont été suivis. Dans le Sud, fief historique du FN, une jeune mère divorcée et employée de la grande distribution a voté FN pour la première fois, tout comme un ingénieur aisé. En Moselle, bastion du vote ouvrier, le FN a fait une percée vertigineuse en cinq ans. Et en Picardie, symbole du vote rural, Hamel est le village le plus FN de France.

Après la projection du film Emmanuel TERRAY, membre du BN de la LDH, ethnologue et directeur d’études honoraire à l’EHESS, auteur en 2012 du livre « Penser à droite », participera au débat pour analyser avec nous ce qu’est cette extrême-droite et certaines de ses proximités avec la droite dite « classique ».

Où ? Maison des Métallos – Salle 2 – 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11°, Métro Couronnes (L2) ou Parmentier (L3) – Bus 96 (Arrêt Maison des Métallos)

Quand ? Mercredi 19 Mars à Partir à 19h

<br />

Ciné-droit : L’expérience Blocher

Le vote suisse en faveur d’une limitation de l’immigration est une note de plus dans le concert du développement des idées xénophobes et donne à voir que les démocraties les plus opulentes ne sont pas épargnées par la gangrène des droites extrêmes.

Christoph Blocher, 73 ans, n’est pas 
très connu en France. Pourtant l’influence de ce leader populiste suisse ne cesse de grandir. 
Son compatriote Jean-Stéphane Bron, jusqu’ici connu pour ces documentaires sur les rouages de la politique et de la finance, consacre un film à ce self-made-man d’origine rurale, ancien industriel et fer de lance du parti UDC (Union du centre), grâce auquel il a réussi 
à empêcher la Suisse d’adhérer à l’Union européenne, 
puis participé au durcissement du pays en surfant sur la vague xénophobe qui traverse 
l’Europe.

Après la projection du film, les ligueurs vous convient à un débat avec André DECHOT, responsble du groupe Extrême droite de la Ligue des droits de l’Homme

Où ? CinémaReflet Médicis , 3/7 rue Champollion, Paris 5e (RER B Luxembourg ; M° Cluny-La Sorbonne)

Quand ? Jeudi 6 Mars à 20h30

<br />

Ciné-droits : L’Escale, un film militant pour une politique migratoire respectueuse des droits de l’Homme

<br />

L’escale, un documentaire de Kaveh Bakhtiari, sélection officielle Cannes 2013, Quinzaine des réalisateurs

Projection du film l’Escale suivi d’un débat avec Catherine WITHOL DE WENDEL, directrice de recherches au CNRS.

Survivants de traversées pleines de dangers, ils ont vu des compagnons d’infortune se noyer ou disparaitre. A Athènes, ils s’entassent dans le modeste appartement d’Amir, immigré iranien arrivé depuis trois ans et ayant, lui, une autorisation de séjour. Ils se croyaient au bout de leurs peines mais ils devront à nouveau prendre des risques insensés.

KAVEH BAKHTIARI, né à Téhéran, arrivé en Suisse à l’âge de 8 ans, s’est immergé dans l’univers de ces clandestins parce que, lors d’un séjour à Athènes pour présenter un de ses films, il a appris que son cousin ayant fui l’Iran, était emprisonné pour immigration illégale. Il l’a retrouvé à sa sortie de prison et a passé près d’un an avec lui et les autres clandestins chez Amir. Cette immersion donne toute sa force à ce documentaire tourné dans la clandestinité et qui nous fait saisir la précarité, le courage et la détermination de ces étrangers que l’Europe s’acharne à rejeter.

Où ? Cinéma La Clef, 21 rue de la Clef, Paris 5 (M° Censier Daubenton, bus 27, 67, 89)

Quand ? Mardi 21 janvier à 20h

Tarifs du cinéma

Au Bord du Monde, Projection débat au Majestic Bastille

Projection-Débat du film « Au bord du Monde »(2013) avec Claus DREXEL, réalisateur,
et Fadela DERRAZ, Présidente de la LDH Paris 12.

Paris, la nuit. C’est ici que vivent Jeni, Wenceslas, Christine, Pascal et les autres. Sansabri, ils hantent trottoirs, ponts et couloirs du métro, au bord d’un monde où la société ne protège plus. Ils nous font face, ils nous parlent. Dans le collage qu’ose la mise en scène, entre le trivial et le sublime, entre l’indigence et la beauté séculaire, comment nous situer ? C’est la question que pose ce film.

En osant le plus beau, le plus tapageur écrin de beauté pour ces êtres abandonnés, la caméra se pose quelque part entre une quête  d’anoblissement et l’ironie dramatique la plus déplacée. Une atmosphère de fin du monde. La carte postale  est gâchée. Un film commence. Que dire à son issue pour aller au-delà de la question qu’il nous renvoie à chacun, celle du regard que nous portons sur ces femmes et ces hommes, nos semblables

Comment aborder, au regard des droits de l’Homme, ce constat d’un territoire au bord du monde qu’il semble si ‘facile’ de rejoindre en ces temps de crise. Faire société n’est-ce pas assurer à tous le minimum vital dont le logement, s’il n’est pas tout, constitue un élément essentiel ?

Quand ? Dimanche 9 février à 10h30

Où ? CINEMA MAJECTIC BASTILLE, 2/4 Boulevard Richard Lenoir 75011(M° Bastille)

<br />

Cine Droits : Ils ont voté Front National

Face à la montée du front National et à la diffusion des idées racistes, la Ligue des droits de l’Homme tient son rôle de vigie républicaine. Après les manifestations du 30 Novembre et du 7 décembre, les ligueurs parisiens vous invitent à une projection du documentaire Ils ont voté Font national. Le film sera poursuivi par un débat avec :

  • Ghislaine BUFFARD, réalisatrice du film
  • André DECHOT, journaliste et animateur du groupe « extrême droite » de la Ligue des droits de l’Homme
Il y a un an, 6 millions et demi de Français votaient pour le Front national. Un record historique. Depuis, Marine le Pen ne cesse de grimper dans les sondages.
Un an après les présidentielles, nous avons choisi de nous intéresser à ceux qui n’ont plus honte de voter FN. Pendant 6 mois, nous sommes allés à la rencontre de ces électeurs en Moselle, bastion du vote ouvrier, en Picardie, symbole du vote rural et dans le Sud, fief historique du FN.
Les gens que nous avons rencontrés mènent des vies ordinaires. Ils pourraient être nos voisins, nos collègues, nos cousins. Ils nous révèlent des choses surprenantes, souvent désarmantes, parfois terrifiantes. Nous avons choisi d’aller vers eux sans les juger, en essayant de comprendre leur cheminement, leur logique, leur déclic. Notre démarche a été de les mettre face à leurs contradictions et leurs contradicteurs…
Enfin, nous nous sommes intéressés à cette inquiétante banalisation du racisme chez les électeurs du Front national. Une tendance illustrée par un fait divers effrayant qui a eu lieu en 2012 à Aigues-Mortes, dans le Gard. Là, un couple de Camarguais a tiré au fusil de chasse sur des jeunes Français d’origine maghrébine. Dans cette petite ville, un élan de solidarité s’est élevé, non pour les victimes… mais pour soutenir les agresseurs.
Quand ? Mercredi 11 Décembre à 20h45
Où ? Cinéma le Chaplin-Denfert : 24 Place Denfert-Rochereau, 75014 Paris
(Prix des places : 8,90€ ou 7,50€ tarif réduit)
<br />

Cine-droit : Lampedusa, et après ? L’escale, un film militant pour une politique migratoire respectueuse des droits de l’Homme

Dans ces temps où l’on décompte régulièrement les noyés en Méditerranée, ce film nous montre une fois encore l’urgence de la mise en oeuvre d’une politique migratoire européenne respectueuse des droits de tous les migrants et réfugiés.

En présence du d’Olivier CHARVET, co-producteur du film et de Georgia  BENCHLIVANOU, avocate franco grecque et membre de la Ligue des droits de l’Homme participeront à un échange avec la salle après la projection.

Survivants de traversées pleines de dangers, ils ont vu des compagnons d’infortune se noyer ou disparaitre. A Athènes, ils s’entassent dans le modeste appartement d’Amir, im- migré iranien arrivé depuis trois ans et ayant, lui, une autorisation de séjour. Ils se croyaient au bout de leurs peines mais ils devront à nouveau prendre des risques insensés.
KAVEH BAKHTIARI, né à Téhéran, arrivé en Suisse à l’âge de 8 ans, s’est immergé dans l’univers de ces clandestins parce que, lors d’un séjour à Athènes pour pré- senter un de ses films, il a appris que son cousin ayant fui l’Iran, était emprisonné pour immigration illégale. Il l’a retrouvé à sa sortie de prison et a passé près d’un an avec lui et les autres clandestins chez Amir. Cette immersion donne toute sa force à ce documentaire tourné dans la clandestinité et qui nous fait saisir la précarité, le cou- rage et la détermination de ces étrangers que l’Europe s’acharne à rejeter.

Quand ? Dimanche 1er décembre à 10H30

Où ? Cinéma Majestic Bastille, 2/4 Boulevard Richard Lenoir 75011, Métro Bastille (lignes1, 5,8)

Tarif unique : 6€

<br />