Victor Basch, journée d’études, Paris 11 mai

,
(organisée par le  Centre Victor Basch,  EA 3552, Université Paris  Sorbonne)
VICTOR  BASCH  : ESTHÉTIQUE ET SCIENCE DE L’ART
Maison de la Recherche, 28 rue Serpente,   Salle D 035
,
En 1944,  il soutint en 1897 une étonnante thèse intitulée
Essai critique sur l’esthétique de Kant.  Bien au -delà de ce que le titre annonçait, on y trouvait la plus vaste introduction aux esthétiques européennes du XIXe  siècle, méconnu
es en France, et la tentative de fonder philosophiquement une esthétique expérimentale
et scientifique. C’est seulement en 1919 qu’il devint Professeur d’esthétique et de science de l’art, à la Sorbonne, et ce fut le premier cours de ce genre dans l’Université française
.

 

programme complet  cliquer ici

Cette journée sera dédiée à la mémoire de Jacqueline Lichtenstein, fondatrice du Centre Victor Basch.

 

 

« Pourquoi les droits de l’Homme et les libertés fondamentales sont-ils remis en cause?», Débat Paris 14°, 30 janvier

aux Grands Voisins (salle la Pouponnière)

74 avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris

Métro : Denfert-Rochereau – Bus : 38, 68, 88

Le souci de la protection et de l’amélioration des droits de l’Homme et des libertés fondamentales n’a jamais semblé aussi absent des politiques publiques menées ces dernières décennies. Dans un contexte de tensions multiples (menace terroriste, contestation sociale, flux migratoires…), chaque réforme ou évènement d’ampleur donne prétexte à un durcissement législatif et gouvernemental sur ces sujets.

« Pourquoi les droits de l’Homme et les libertés fondamentales sont-ils remis en cause?»

avec Michel TUBIANA,   Président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme

 

Mercredi 30 janvier 2019 de 20h00 à 22h00

 Comment expliquer ce mouvement général ? Les explications sont sans doute multiples, mais des éléments de langage devenus récurrents, sinon systématiques, dans le discours des gouvernants, fournissent une piste d’analyse : l’ « efficacité » et la « rapidité » des procédures sont en effet devenus des maître-mots dans la justification des réformes et actions gouvernementales.

Confrontée à des baisses de moyens (budgets, effectifs…) et libérée d’un Parlement défaillant dans ses missions de contrôle, l’administration parvient désormais à imprégner les réformes successives de ses attentes et raisonnements, au détriment des grands principes. Les récentes réformes de la justice ou des politiques migratoires semblent n’être que les dernières illustrations de ces dérives.

Pour enrichir notre réflexion sur ce sujet nous avons invité Michel Tubiana.

La réunion se terminera par un pot amical, vous pourrez également à l’occasion de cette soirée rejoindre la section LDH Paris 14-6 ou renouveler votre adhésion pour 2019.

 

N’hésitez pas à diffuser l’invitation, nous comptons sur votre présence

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Mineurs et jeunes majeurs étrangers : Que faire ?

Les liguers parisiens vous convient à une après-midi de débats sur le thème de l’accueil des mineurs et jeunes majeurs isolés étrangers (MIE-JM) – L’accueil des mineurs et jeunes majeurs isolés étrangers (MIE-JM) : que faire ?

La France a ratifié la Convention Internationale des droits de l’enfant. Son application devrait garantir sur le sol français à tout mineur un accueil, une protection lui permettant notamment l’accès à l’éducation. Et pourtant :

  • Comment comprendre qu’en 2015, des enfants et des jeunes isolés, scolarisés ou pas, se retrouvent à la rue ?
  • Combien sont-ils ? Que faire pour leur permettre une vie digne et une protection à laquelle tout enfant a le droit ?
  • Comment permettre à ceux qui viennent juste de quitter l’enfance, les jeunes majeurs, de poursuivre le parcours de leur choix ?

Pour trouver des réponses à ces question, nous vous convions à écouter et débattre avec les intervenants :

  • 14h15 – INTRODUCTION par Boudjemaâ Dahmane, président de la section LDH Paris 10-11
  • 14h30-15h15 – Les Mineurs et les Jeunes Majeurs Isolés Etrangers, qui sont-ils ? Entretien avec Françoise Dumont, présidente d’InfoMIE et référente MIE à la LDH, mené par Gilles Affaticati (LDH )
  • 15H30-16H30 – Table ronde 1 : La situation à Paris. Animée par Brigitte Cerf, enseignante et responsable syndicale FSU avec Zoïa Guschulbauer présidente de la FIDL, Albane Pélissier, enseignante au lycée Dorian (11e), Caroline Douay de Médecins du Monde et les témoignages de deux lycéens mineurs isolés étrangers
  • 17H-17H45 – Table ronde 2 : Que faire ? Animée par Violaine Carrère du  Groupe d’information et de soutien des immigré-e-s (Gisti) avec Renaud Mandel, Président de l’Association pour la Défense des Mineurs Isolés Etrangers (ADMIE) et Brigitte Wieser du Réseau Education sans Frontière (RESF) Paris et de la LDH

Quand ? Dimanche 8 février 2015, de 13h30 à 18h30

Où ? au Point Ephémère, 200, quai de Valmy – Paris 10è – M° Jaurès/L.Blanc

Entrée libre

Possibilité de se restaurer sur place à partir de 12h30

http://www.pointephemere.org/wp-content/uploads/2011/03/menu5_A5_def_web.pdf

MIE 8 fevrier

Nuit solidaire pour le logement : Place de la République le jeudi 12 février

Aujourd’hui, la France, c’est encore :

• 8,5 millions de personnes sous le seuil de pauvreté,

• 3,5 millions de personnes mal logées dont 142 000 personnes sans domicile fixe.

Pourtant, leurs voix ne sont pas assez prises en compte dans le débat public. Les choix politiques sont toujours en deçà des défis à relever. Ne nous laissons pas gagner par l’indifférence. Face à la tentation de stigmatiser les exclus, d’opposer les populations entre elles, choisissons le juste combat : attaquons-nous aux causes de l’exclusion, non aux exclus !

Nous qui nous reconnaissons pleinement dans les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, engageons-nous à tendre la main aux plus fragiles. Exigeons une politique de solidarité ambitieuse qui redonne à chacune et à chacun des perspectives et contribue à rendre effectif le « vivre ensemble » qui fait la fierté de notre République. Appelons l’Etat et l’ensemble des collectivités locales à assumer leurs responsabilités pour mettre fin à la pauvreté et à l’exclusion, pour lutter contre les inégalités sociales et assurer à toutes et à tous un réel accès aux droits fondamentaux parmi lesquels le logement occupe une place déterminante. Aujourd’hui plus que jamais, cette politique doit être mise en œuvre en urgence dans notre pays.

RETROUVONS-NOUS À LA NUIT SOLIDAIRE POUR LE LOGEMENT : JEUDI 12 FEVRIER À PARTIR DE 18H – PLACE DE LA REPUBLIQUE À PARIS

GRAND CONCERT / FORUM ASSOCIATIF /SOUPE POPULAIRE / NUIT SUR PLACE + PETIT-DÉJEUNER /SOYONS NOMBREUX !

Nuit solidaire 14 Février

Nos exigences pour le respect des droits des Mineurs isolés étrangers

Face à la situation d’extrême urgence et de détresse des jeunes collégiens et lycéens qui  dorment dans la rue – une cinquantaine de situations connues dans les établissements parisiens (dont 3 nouveaux élèves du lycée Hector Guimard, 5 élèves du lycée Étienne Dolet, 2 de l’EREA Édith Piaf mais également dans les lycées Dorian, Poiret …), la mairie de Paris prépare une table ronde. Cette réunion prévue le 19 janvier portera sur les problèmes de non-prise en charge des mineurs et jeunes majeurs isolés à la rue

Cette réunion représente une chance de voir se parler les institutions qui se renvoient la balle sur cette question depuis trop longtemps : les services de l’État, la Région, le département et la ville de Paris. Nous soutenons les parents, lycéens, personnels des établissements et appelons à un rassemblement Place du Chatelet le 16 janvier à 16 :00 pour qu’une réelle solution soit proposée

Nous exigeons :

  • une mise en application dela présomption de minorité comme le prévoit la loi ;
  • l’interdiction des examens osseux ;
  • une prise en charge de tous les mineurs isolés étrangers et non seulement un sur deux ;
  • l’augmentation des  contrats jeunes majeurs jusqu’à 21 ans.

Quand ? Vendredi 16 Janvier à 16h

Où ? Place du Châtelet



Communiqué de Presse - Actions Guimard - Lycéens sans-abri épisode 3
Résumé des épisodes précédents :pendant les vacances de la Toussaint, le syndicat lycéen la FIDL décide d'héberger les lycéens à la rue dans leur bureaux du 19ème arrondissement de Paris. Cette action pousse la Mairie de Paris à faire loger plusieurs lycéens à la Mie de Pain (foyer d'accueil pour SDF du 13ème arrondissement).

à la rentrée des vacances de Noël,le lycée Hector Guimard menace d'héberger 9 lycéens sans-abri dans le gymnase du lycée (19ème). Cette action pousse le Rectorat de Paris et la Préfecture de Police de Paris à loger ces 9 élèves (dont 7 dans de bonnes conditions) NB : vous trouverez une revue de presse sur nos Facebook et Twitter : Actions Guimard

- dix jours plus tard, le lycée Louis Armand (15ème) rejoint le mouvement et se joint à l'appel (signé par Actions Guimard, la FIDL Paris, la FCPE Paris, le RESF, le DAL, les associations du collectif JIE...) au rassemblement Place du Châtelet, vendredi 16 janvier 2015 à 16h (tracts en pj).

Pour ce qui est du lycée Hector Guimard, 3 élèves sont encore à la rue en ce moment, dont 1 qui va dormir dehors cette nuit, pour palier à l'urgence et par solidarité Alex Adamopoulos, membre du collectif, dormira dehors avec lui ce soir. Puis, le collectif Actions Guimard ouvrira son gymnase lundi soir pour accueillir ces 3 élèves.

Collectif Actions Guimard

Nous sommes Charlie : Ensemble pour la démocratie et nos libertés

Citoyens,
Chers amis, chers camarades,
Plus que jamais la mobilisation de la Ligue des droits de l’Homme, de ses militants et ses sympathisants, est nécessaire à un moment où nos valeurs ont été brutalement attaquées et alors que les droites extrêmes n’ont pas attendu longtemps avant d’essayer d’en tirer profit.
La Ligue des droits de l’Homme vous donne rendez-vous le dimanche 11 janvier en soutien à Charlie à 15h devant le BAtaclan, 50 Boulevard Voltaire, 75011 Paris. Ce point de ralliement, sur le parcours de la manifestation (de République à Nation) mais un peu à l’écart de la place de la République doit nous permettre de nous retrouver facilement (la manifestation s’annonçant d’envergure).
Nous vous invitons à venir avec vos drapeaux, badges, ou avec les affichettes de la campagne d’adhésion (la liberté, ça se défend ; le racisme, çà se combat, etc.) afin de porter haut les combats qui sont les notres.
Il devrait faire beau alors couvrez-vous et venez nombreux !

image

30 ans de marche pour les droits

Les ligueurs parisiens vous invitent à la projection du film « Les Marcheurs, chronique des années beurs », un film documentaire de Samia Chala, Naïma Yahi et Thierry Leclère (France,2013, 59 min.).

La projection du film se poursuivra par une rencontre avec :

  • Samia CHALA, réalisatrice du film
  • Abdellali HAJJAT, sociologue, Université-Ouest Nanterre
  • Djamel ATALLAH, président de l’Association des Marcheurs.

La séance aura lieu dans le magnifique cadre du Carreau du Temple (Auditorium), 4 rue Eugène Spuller, Paris (Métro : M3 Temple)

Au tarif unique de 5€.

Voici deux liens permettant la réservation de places :

  • http://www.carreaudutemple.eu/2014/09/08/les-marcheurs en cliquant sur « Réserver »
  • http://www.digitick.com/les-marcheurs-soiree-auditorium-paris-27-septembre-2014-css5-carreaudutemple-pg101-ri2689120.html

<br />

Jules Vallès ou le romancier de la Commune

Les ligueurs parisiens avec les associations ACTISCE et « Les Amies et Amis de la Commune de Paris-1871 », « les Amis de Jules Vallès » organisent une conférence sur le thème de Jules Vallès, journaliste, écrivain et homme politique.
Alors que le nouveau Patronage Laïque situé au 72 avenue Félix Faure dans le 15ème arrondissement de Paris, porte son nom, il semble opportun de rappeler qui était Jules Vallès et le contexte artistique, politique et sociétal dans lequel il a évolué.

La conférence sera ponctuée et agrémentée de textes de Jules Vallès ainsi que d’extraits musicaux de son époque. Nous vous invitons à venir échanger avec :

  • Cécile ROBELIN, professeure agrégée de lettres au collège Paul-Bert de Drancy. Elle a soutenu une thèse sur le thème de la « Désacralisation et sacralisation dans les fictions à caractère autobiographique de Jules Vallès » et publie régulièrement sur cet auteur
  • Paul LIDSKY, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et est agrégé de Lettres. Il a notamment publié « Les Écrivains contre la Commune » (Editions : La Découverte).

La chanteuse Marlène, accompagnée à l’accordéon, interprètera des chansons de la Commune de Paris et le comédien Loïc Pichon déclamera des textes empruntés à l’œuvre de Jules Vallès.

Quand ?Mercredi 1er octobre à 19h30

Où ? 72, Avenue Felix Faure (L8, BOUCICAUT ou T3a, Balard)

<br />

Lycéens et étudiants sans papiers

Les ligueurs vous invitent à vous associer à un moment festif organisé en partenariat avec la FCPE, RESF et le MRAP autours des lycéens et étudiants sans papiers pour une matinée agréable :

  • 11h : Film et échange à la Paroisse Hyppolyte, 27 Avenue de Choisy (M° Porte de Choisy, L7)
  • 12h30 : Promenade concert
  • 13h : Pique Nique après l’arrivée au kiosque du 13 Boulevard Auguste Blanqui (M° Place d’Italie) avec de nombreux jeux et animation

Tout cela le Samedi 10 Mai alors Venez nombreux

<br />

30 propositions pour l’Egalité des droits et contre le racisme

Le ColleCtif ÉgalitÉ des droits/JustiCe pour tou-te-s s’engage pour un République fraternelle. 30 propositions et revendications sont regroupées autour de 4 axes thématiques sur la question transversale de l’égalité des droits :

  • Violences policières
  • Actes, crimes racistes et sécuritaires
  • Lutte contre le racisme – lutte contre les discrimination
  • Liberté de circulation des personnes (mobilité, séjour, travail)

En référence à la Marche de 1983, la manifestation nationale – organisée à Paris le 7 décembre 2013 – constitue une étape dans l’histoire des luttes sociales et des mobilisations collectives pour l’égalité et contre le racisme !

Il est nécessaire et urgent d’inscrire nos luttes respectives dans le cadre d’une action globale et collective durable contre toutes les logiques économiques et politiques qui produisent de l’inégalité, et particulièrement les logiques néolibérales.

Cette rencontre organisée en ateliers sur les différents axes thématiques entend y contribuer !

Où ? à la Bellevilloise 19-21 Rue Boyer, 75020 Paris. Métro Ménilmontant, Gambetta ou Père Lachaise

Quand ? Dimanche 2 Mars

Pour le programme complet, cliquez-ici

<br />