Célébration de la Commune

La Fédération de Paris s’associe à l’initiative de l’Association des amies et amis de la Commune afin de célébrer la Commune et son héritage.

Pendant deux mois, la Commune a porté les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité à travers l’émergence du droit du travail et du droit au travail, l’école laïque, gratuite pour tous, la séparation de l’église et de l’État, la défense de l’intérêt général par l’extension des services publics, la reconnaissance de la citoyenneté aux étrangers et des avancées significatives vers l’égalité salariale des femmes et des hommes.

En 72 jours, la Commune a créé la plus authentique démocratie qui ait jamais existé à travers le monde. Une démocratie avec des élus responsables et révocables, s’ils ne tiennent pas leurs engagements. Ils sont sans cesse contrôlés par l’opinion : c’est le gouvernement du peuple par le peuple, pour le peuple.

Et si nous avons à tracer nos propres chemins, il n’est pas vrai que l’exemple de la Commune soit aujourd’hui périmé. Ce que le peuple a voulu et réalisé en 1871, reste d’une grande actualité en 2014.

Où : Place de la Commune de Paris 1871, 46 rue des cinq diamants, 75013 Paris (M° Corvisart, ligne 6)

Quand : Samedi 27 septembre de 14h à 20h

<br />

Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs : Manifestons partout ensemble SAMEDI 1er FEVRIER

Les féministes espagnoles organisent une manifestation à Madrid le 1er février

La LDH sera présente avec banderole et drapeaux pour les soutenir à 14h00– jusqu’à l’Ambassade d’Espagne avenue Marceau

Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !

<br />

20 décembre 2013, le gouvernement espagnol Rajoy veut annuler la loi autorisant l’avortement, rappelant les sombres heures du franquisme.

Il revient sur la loi obtenue en 2010 qui légalisait l’avortement jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée (22 pour raison médicale) au mépris des recommandations des textes internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation des Nations Unies.
Renouant avec des pratiques qui dénient la liberté de choix aux femmes au mépris des droits humains fondamentaux, il annonce clairement son projet de société : maintenir les femmes dans un statut social étroit et de soumission…

Nous appelons à  manifester pour :

– Lutter pour une Europe où toutes les femmes pourraient disposer librement de leur corps sans contrainte étatique et religieuse, et qui intègre ces droits à la Charte européenne des droits fondamentaux ;
– Soutenir le combat des femmes espagnoles pour conserver l’acquis qu’elles ont gagné de haute lutte.

Non à l’ordre moral qui veut gérer nos vies,
Oui à nos droits, tous nos droits et à la liberté de choix d’avoir un enfant ou non

<br />

Journée internationale pour les Droits des Femmes, manifestation

Droits de la femme = Droits de l’homme = Droit de l’Homme

La conquête de l’égalité des droits des femmes se heurte encore à une société patriarcale, aux retombées de la crise économique et de l’austérité : il faut agir !

Non à tout sexisme

Non au plafond de verre

Non aux violences faites aux femmes

Non à la précarité, aux emplois à temps partiel subis, au chômage

Ce n’est pas de cette société dont nous voulons.

Oui à l’égalité des droits pour toutes les femmes dans le travail : salaire, promotion,

Oui à l’égalité dans le partage de l’éducation des enfants et dans la répartition des tâches ménagères

Oui aux droits à la contraception, à l’IVG

Nous voulons une protection accrue dans l’application des lois

Nous voulons l’application des lois affirmant l’égalité dans le travail, dans la famille, dans la société

Nous voulons le respect du droit pour chaque femme de disposer de son corps.

Le 8 mars est l’occasion de rappeler notre exigence d’une société différente, plus libre, plus juste, plus égale, moins discriminante, plus responsable des droits de toutes et de tous.

Où ? Manifestation Place de Stalingrad – Bastille. Venez nous rejoindre derrière la banderole de la fédération de Paris avec vos badges et vos drapeaux. Rendez-vous au coin de l’avenue de Flandres

Quand ? Vendredi 8 Mars à 18h30

Théâtre et droits : Marie Curie femme en souffrance

A l’approche de la journée des femmes, les ligueurs vous invitent à découvrir le spectacle « Marie Curie, femme en souffrance » qui sera suivi d’une conférence théâtrale de Martine Derrier et Gérard Noiriel. Cette conférence aborde l’histoire des discriminations à l’égard des femmes dans le monde de la science en prenant comme fil conducteur les humiliations publiques infligées à Marie Curie.

Marie Curie est unanimement célébrée aujourd’hui. A tel point qu’on oublie qu’elle a dû faire triplement ses preuves, en tant que savante, femme et française « d’origine étrangère », pour s’imposer dans un monde scientifique totalement masculin.

Ce spectacle est centré sur « l’affaire Langevin/Curie » lancée par l’extrême droite en novembre 1911. Une violente campagne de presse se déchaîne alors contre Marie Curie, mettant en cause sa vie privée. Sa qualité de française, amplement célébrée lorsqu’elle avait obtenu son premier prix Nobel (en 1903), est brutalement contestée. La foule se rassemble devant son domicile pour demander l’expulsion en Pologne de « l’étrangère », la « voleuse de mari ».

Le spectacle montre les combats d’une femme, confrontée à la double domination masculine et nationale, pour sauver sa dignité. Il aborde les rapports entre le journalisme, la science et la politique. Il s’interroge aussi sur la fonction civique de la mémoire collective quand celle-ci est conçue comme une entreprise d’héroïsation des acteurs (ou des actrices) de l’histoire.

Cette performance théâtrale croise les démarches artistiques et scientifiques, la création musicale et audio-visuelle, la mise en scène d’archives et la présence vivante d’une comédienne.

Quand ? Jeudi 7 mars à 20h30

Où ? Au théâtre Falguière 55 rue de la Procession 75015 Paris (Métro Volontaires, Plaisance ; Bus : 62,88, 89, 95 ; Parking Vinci : 81 rue Falguière)

Le mariage pour tous, et la procréation médicalement assistée (PMA) ?

L’accès à la PMA pour les couples de femmes va-t-il dans le sens de l’égalité ? La PMA élargit-elle un droit déjà existant. La gestation pour autrui (GPA) crée-t-elle de nouvelles dominations, notamment économiques ?

Les ligueurs vous convient à un débat pour répondre à la question suivante : « Le mariage pour tous, doit-il s’ouvrir à la procréation médicalement assistée (PMA) ? »

Avec Patrick Bloche, député et maire du 11e arrondissement de Paris.

Quand ? Mercredi 6 février 2013 à 20h
Où ?A la Maison des associations du 3e arrondissement, 5 rue Perré, 75003 Paris – Métro République

Travail et luttes de femmes de l¹immigration : Rencontre débat

Organisé par le Rajfire, collectif féministe d’action et de solidarité avec les femmes migrantes et exilées

Samedi 8 décembre 2012 à 15h<br />

Projection d’extraits du film de Denis GHEERBRANT : « La grève des femmes de chambre du Novotel Les Halles » (6 octobre – 9 novembre 2011)
Débat avec Odile MERCKLING (socio-économiste, auteure de « Femmes de l’immigration dans le travail précaire ») et des actrices de cette lutte

EDMP 8 impasse Crozatier 75012 Paris
Métro Ledru Rollin ou Reuilly Diderot
(Cette impasse commence entre le 45 et 47 rue Crozatier, le numéro 8 est à l’extrémité)

Contacts et permanences : mardi 16h30-20h
tel : 01 44 75 51 27 – mail : rajfire@wanadoo.fr

Maison des femmes de Paris, 163 rue de Charenton 75012 Paris
rajfire@wanadoo.fr http://rajfire.free.fr

en partenariat avec :  ADFEM (Action et Droits des Femmes Exilées et Migrantes)

Plus d’infos: Cliquer ici
Samedi 8 décembre 2012 à 15h Paris 12ème

Réunion débat – droits de la femme

Femmes et hommes : quels chemins vers l’égalité et la parité ?

Réunion – débat au Centre d’animation – Place des Fêtes, Paris 19e
Jeudi 14 juin , 20 heures.

A l’heure où un ministère des droits de la femme a vu le jour, certains s’interrogent quant à la place réellement accordée aux femmes dans le nouveau gouvernement : rôle titre ou second rôle ? Mise en avant ou faire-valoir électoraliste ? Au quotidien les discriminations perdurent et l’on cherche encore les voies les plus rapides pour atteindre l’égalité et ce, quel que soit le genre.

Si en 1944 la France accorde le droit de vote aux femmes, en 2012 elle reste très en retard sur l’ensemble des pays développés: moins de 20% de femmes au Parlement ; trop peu de candidates aux élections (sauf quand la loi l’exige) ; précarité, temps partiels, salaires inférieurs de 25% en moyenne ; sous-représentation des femmes dans les postes de direction, les conseils d’administration.

Que proposent les associations de défense  des droits des femmes ? Quels engagements des partis politiques à la veille de l’élection d’une nouvelle Assemblée nationale ?

Les sections du Nord-est parisien (19e et 20e arrondissements) vous invitent à venir en débattre avec des représentants(tes) de :

  • Osez le féminisme, Linda Ramoul,
  • Ligue des droits de l’Homme, Nadja Derrah,
  • Et les partis qui briguent vos suffrages aux législatives

En espérant vous retrouver nombreux pour une soirée qui promet d’être enrichissante.

Réunion sur les droits des femmes

La contraception et l’interruption volontaire de grossesse. Où en est-on aujourd’hui ?

Rencontre d’information et de débats pour faire le point sur ces combats pour la liberté des femmes

Mercredi 28 mars 2012, 20h à 22h

Maison des Associations du 14e – 22 rue Deparcieux 75014 Paris

Avec Nathalie BAJOS, sociologue démographe à l’INSERM et Chantal BIRMAN, sage-femme qui présenteront un historique récent et l’état des lieux actuel sur l’accès à la contraception, à l’IVG, face aux discours ambiants sur l’évolution de ces droits.

A l’initiative de la section Paris 14/6 de la Ligue des droits de l’Homme.