Rassemblement de soutien aux lycéens d’Arago – 7 septembre

Arago la riposte – Banquet des libertés

Organisé par Le Souffle et Comité De Mobilisation D’Arago

Le 22 mai, en réponse aux résultats de Parcoursup qui viennent alors de tomber où près de 50% des lycéens n’ont reçu aucun voeux positifs, une centaine de personnes décident d’occuper le lycée Arago. Ce geste spontané s’inscrit également suite à une manifestation particulièrement violente où les CRS chargent à plusieurs reprises le cortège de tête, tabassant tout ce qui se trouve devant eux : jeunes masqués ou non, syndicalistes, personnes âgées.

Très vite les CRS encerclent le lycée, chargent les occupants, nassent, cassent, fichent… Les 102 personnes présentes dont une quarantaine de lycéens mineurs sont placés en garde à vue pendant 24h prolongée à 48h pour la plupart d’entres-eux tandis que les vices de procédure se multiplient.

 

 

Reprise des Rondes et Banquet des libertés

en soutien aux interpellé-e-s du Lycée Arago et du 22 Mai

 

mercredi 19 septembre 19h à 21h
devant le lycée Arago 4, place de la Nation 75012 Paris

Contre les violences policières et contre la répression judiciaire du mouvement social lycéen et étudiant en lutte contre la loi ORE (Parcousup)

Le 22 mai dernier, suite à la manifestation de la fonction publique, 102 personnes dont une quarantaine de mineurs sont interpellées dans le lycée Arago qu’ils occupaient afin d’organiser pacifiquement une assemblée générale.

Leur garde à vue, prolongée par une nuit au dépôt et un déferrement au parquet pour la plupart d’entre eux, sera particulièrement indigne, longue (48h en moyenne) et entachée d’erreurs de procédures.

A ce jour, le jugement d’une dizaine de manifestants a été reporté en décembre (4 décembre) alors que les avocats ont mis en avant le caractère politique de l’affaire et argué de ce fait l’incompétence du tribunal de grande instance. La question sera délibérée le 19 octobre.

D’autres procès auront lieu en octobre.

Certains mineurs ont eu des rappels à la loi, des alternatives aux poursuites et 14 autres sont mis en examen dans l’attente d’un procès qui n’aura pas lieu avant plusieurs mois.

En revanche, quasiment tous ces jeunes lycéens ont fait l’objet d’un fichage photo, digital et parfois ADN.

Nous dénonçons les sanctions particulièrement sévères eu égard aux faits qui leur sont reprochés, lourdes de conséquences pénales, sociales et psychologiques.

Le gouvernement joue la carte de l’intimidation en usant de la violence policière et judiciaire pour réprimer toute contestation politique et ce, même auprès des plus jeunes.

Rejoignez la Ronde et le banquet des libertés du mercredi 19 septembre

C’est à 19h devant le Lycée Arago, 4 place de la Nation (Paris 12e) !

Non aux répressions policière et judiciaire !
Suivre, soutenir et rejoindre le comité :

Banquet participatif pour lequel chacun est invité à apporter sa contribution (plats, boissons, verres, etc.)

projet de loi Collomb « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif »

Action collective

Réunion publique d’information

Lundi 16 avril 2018 à 18h30 à la Bourse du travail à Paris

Alors que s’ouvrent au Parlement les débats sur le projet de loi Collomb « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif », nous vous invitons à une réunion publique d’information pour aborder :

les changements apportés par ce texte à la réglementation actuelle les effets

qu’aura cette loi sur la situation des migrant⋅e⋅s,

demandeurs d’asile  et personnes étrangères en général

Lundi 16 avril 2018
de 18h30 à 20h30
A la Bourse du travail, salle Eugène-Henaff,
29 bd du Temple, Paris 75003
métro République

PREMIÈRE PARTIE

Introduction
1. Asile
2. Enfermement et éloignement
3. Contrôle et surveillance
4. Séjour
Conclusion (Tout ce qui ne figure pas dans ce projet de loi…)

SECONDE PARTIE

Temps de questions/réponses
Échanges avec la salle

Organisations à l’initiative de cette réunion :

ACAT
Anafé
Comede
Elena
FASTI
GISTI
JRS France
La Cimade
LDH
MDM
SAF
Secours catholique
SM

décès d’Anne Tardieu

2010-0"-08 Manif Nation Bastille Manif du 13 mars droits au logement contre les expulsions Ligue des droits de l'homme

Paris le 1er janvier 2017
Nous venons d’ apprendre avec une immense tristesse le décès d’Anne Tardieu qui fut notamment présidente de la fédération de Paris de la LdH.
Elle fut une femme totalement engagée dans les combats de la LdH, d’une activité extraordinaire et d’une grande chaleur dans ses rapports humains.
En ces moments de grand chagrin, nous pensons particulièrement à Jean-Pierre, son compagnon.

Voici le message de la LdH Paris 20, sa section :

Chers amis et chers adhérents,
C’est avec beaucoup de tristesse que nous rédigeons ce mail. Notre amie Anne Tardieu est décédée, hier vendredi, d’un cancer foudroyant du poumon.
Son cercle d’amis intime a été autour d’elle dans ses derniers souffles. Comme dans toute sa vie elle a été d’une très grande dignité.
Anne était âgée de 64 ans et membre du Comité Central de la LDH. Notre association a été une des passions de sa vie.
Adhérente en 1996, Anne a été longtemps membre et présidente de notre Section. Elle a été aussi présidente de la Fédération de Paris.
Toutes celles et ceux qui l’ont connue ont apprécié sa passion et son énergie, son naturel et son enthousiasme, sa vivacité et son humanité.
Nos pensées vont vers les amis et les proches d’Anne, Jean-Pierre Dubois son compagnon, Zazie Carcedo, Anne Joubert, Alain Esmery
et tous les membres de la Section qui ont partagé tant de combats avec elle, comme nous tous frappés par la stupeur et la douleur.
Anne, nous pensons à toi.

Pour le bureau de section
Jean-Luc Deryckx, président
Ligue des droits de l’Homme – Paris 20°
www.ldh-france.org/section/paris20

Pour celles et ceux qui souhaitent venir à l’enterrement d’Anne, voici toutes les informations :
Jeudi 5 Janv
10h30 : Mise en bière aux Pompes Funèbres Générales de Tours, 9 Av André Malraux, Fermeture du cerceuil à 11h
11h45 : Cérémonie et crémation au Crématorium de Tours, situé à Esvres (25 min de voiture entre les deux endroits)
Notre Section sera présente lors de ces cérémonies. Celles et ceux qui souhaitent y participer peuvent contacter Jean-Luc à ldhparis20@gmail.com
Pour envoyer directement des fleurs à titre individuel l’adresse est celle des Pompes Funèbres, 7 Av André Malraux 37 000 Tours

section Paris 10/11 : réunion publique

mardi 16 février à 19h : Le Collectif Solidarité et Libertés 10e – Sortons de l’état d’urgence dont fait partie la section LDH Paris 10/11 (membres: ACORT, ATF, ATTAC, Union locale CGT 10e, EE-LV, Ensemble nous sommes le 10e, Ensemble!, LDH 10e/11e, NPA, PCF, PCOF, PG, Ville Mains Jardins) organise une réunion publique : État d’urgence, Déchéance de la nationalité, Pour nous, c’est toujours non ! avec Marion LAGAILLARDE, secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature, et Michel TUBIANA, ancien président de la Ligue des droits de l’Homme. Au Point Éphémère, 200 quai de Valmy Paris 10 (Mº Jaurès et Louis-Blanc).

 

section Paris 12 : état d’urgence

16 février 2016mardi 16 février à 20h : la section de Paris 12 nous invite à la réunion publique organisée par l’Observatoire de l’état d’urgence de Paris 12e sur « L’état d’urgence : danger pour les libertés ?! ». Avec Jean-Pierre Dubois, ancien président de la LDH, professeur de droit, constitutionnaliste, et Edwy Plenel, rédacteur en chef du journal en ligne Médiapart. Au café associatif « la Commune », 3 rue d’Aligre, Paris 12.

la section Paris 15 reçoit Pierre Joxe le 8 mars

mardi 8 mars à 19h30 : la section LDH de Paris 15 aura le grand honneur d’accueillir avec le Foyer protestant de Grenelle et dans ses locaux (17 Rue de l’Avre, 75015), Pierre Joxe, ancien ministre, ancien premier président de la Cour des Comptes, membre du Conseil Constitutionnel, devenu avocat des enfants en 2010. Il nous parlera dans cette soirée-débat de la justice des mineurs, du projet de loi dont l’ examen en conseil des ministres a déjà été repoussé à deux reprises, et qui devrait, selon la Garde des Sceaux, y être présenté début 2016. Nous l’ interrogerons également sur son expérience dans ce domaine, son combat pour la défense des enfants dont les familles n’ont pas de ressources, la dénonciation dans ses ouvrages du démantèlement de l’ordonnance de 1945, ses espoirs dans les dispositions du projet ?

La République donne de la voix : Concert pour l’égalité

Pour la première fois en France, le FN est arrivé en tête d’un scrutin électoral. Alors que les sondages laissaient entrevoir un résultat élevé pour le parti d’extrême-droite, plus de la moitié des électeurs ne se sont pas déplacés aux urnes. Ces résultats traduisent la décrédibilisation du pouvoir politique et l’écart qui se creuse entre la population et les institutions.

Les jeunes ont toutefois montré qu’ils n’étaient pas résignés. En se mobilisant au lendemain des élections européennes, ils ont affirmé que le Front National ne pouvait être leur porte voix. Ils ont toujours combattu les idées d’extrême droite et d’exclusion, notamment lors du vote du mariage pour toutes et tous et en défendant les jeunes dont la scolarité a été interrompue par une expulsion.

En rejoignant le festival étudiant contre le racisme, et répondant à l’appel de l’UNEF, la Ligue des droits de l’Homme souhaite continuer le combat contre les idées d’extrême-droite et rassembler toutes celles et ceux qui veulent porter les valeurs d’égalité et de solidarité.

Pour rejoindre l’évènement Facebook, c’est ici : https://www.facebook.com/events/394067037401343/

Le site de l’évènement : http://www.rdv26.com/

Où ? Place de la République (M° République, L 3, 5, 8, 9 & 11)

Quand ? Jeudi 26 Mai à partir de 18h

<br />

CEUTA douce prison, projection suivie de débat

Projection-débat du film Ceuta, douce prison,


réalisé par Jonathan Millet et Loïc H. Rechi

Le jeudi 6 février à 20h

Au cinéma La Clef

34 rue Daubenton, 75005 Paris

M° – Censier Daubenton – Ligne 7

Film soutenu par la LDH : http://www.ldh-france.org/La-LDH-soutient-le-film-Ceuta.html

En présence de Catherine Teule, coresponsable du groupe de travail LDH « Etrangers & Immigrés »

et de l’un des réalisateurs du film, Loïc Rechi

Tarif préférentiel pour les adhérents de la Ligue des droits de l’Homme de 6,50 euros, avec le code « LDH »

Ceuta, douce prison suit les trajectoires de cinq migrants dans l’enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc. Ils ont tout quitté pour tenter leur chance en Europe et se retrouvent enfermés dans une prison à ciel ouvert, aux portes du vieux continent. Ils vivent partagés entre l’espoir d’obtenir un « laissez-passer » et la crainte d’être expulsés vers leur pays.

La Ligue des droits de l’Homme sur les ondes de Radio libertaire

La Fédération de Paris a décidé de démarrer son programme 2014 sur Radio Libertaire, 89.4 fm, en mettant les poètes à l’honneur.

Elle a choisi pour thème de l’émission « Des Gens et des Droits » programmée le vendredi 3 janvier de 19h à 21h : « Les Poètes dans la cité ».

Le langage est à la fois un outil courant de la communication et la forme la plus haute de la spécificité humaine. C’est aussi un matériau dont les poètes se saisissent pour dire la beauté, la complexité du monde, les chagrins, les rêves et les aspirations des hommes.

Olivia Elias, poète d’origine palestinienne et ligueuse parisienne, dialoguera avec Philippe Tancelin et Béatrice Golkar-Velten. Le premier – poète, philosophe et universitaire – est directeur de la collection « Les poètes des cinq continents » de l’Harmattan ainsi que du CICEP (Centre international de création d’espace poétiques) lié à l’Université de Paris 8. La seconde, également poète, est spécialiste de l’esthétique dans la littérature d’Herman Hesse et traductrice de poésie allemande.

Au programme : lecture de textes de poètes de diverses origines et échanges autour de questions fondamentales telles que « Peut-on se passer de la poésie ? », « Quel rôle jouent les poètes dans notre société ? » et « Quelles voies empruntent-ils pour jouer ce rôle ? »

Radio Libertaire stocke maintenant ses émissions en MP3 sur son site, à l’adresse : http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php. Elles peuvent être téléchargées pendant une semaine.
Sur le site notre émission s’intitule : « L’invité du vendredi ».

<br />