Presse

CONFÉRENCE DE PRESSE AU SIÈGE DE LA LIGUE, 20 JUIN 2020

Vendredi matin, l’Observatoire parisien des libertés publiques a participé à une conférence de presse au siège de la Ligue : l’invitation envoyée aux journalistes est en pièce jointe et le communiqué de presse de la Ligue est reproduit ci-dessous.

CP-soutien plainte Pref. police

Mediapart a sorti en exclusivité une heure avant un article sur cette plainte.

https://www.mediapart.fr/journal/france/190620/gilets-jaunes-une-nouvelle-plainte-vise-le-prefet-de-police-lallement

Soutien à la plainte contre le préfet de police de Paris
Depuis plusieurs années, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) alerte sur la régression du droit de manifester et la mise en place d’une répression des expressions de cette liberté fondamentale.
La manifestation du 16 novembre 2019, place d’Italie, pour l’anniversaire des gilets jaunes, a condensé des dérives déjà constatées ces dernières années : emploi d’armes de guerre, usage intensif de gaz lacrymogènes – notamment par lance-cougar et dont un tir a mutilé un manifestant -, nasse encerclante, interventions par des unités non formées spécifiquement au maintien de l’ordre faisant de nombreux blessés…

Liens envers des articles sortis depuis la conférence de presse après le CP.L’Observatoire parisien des libertés publiques est particulièrement fier d’avoir pu contribuer par son travail à asseoir la plainte de deux des organisateurs de la manifestation du 16 novembre 2019 place d’Italie pour l’anniversaire des gilets jaunes (le 3ème organisateur a écrit un livre pour recenser des témoignages et ne s’associe pas à la plainte) : ils ont dit qu’ils n’auraient pas pu le faire sans le travail d’observation sur le terrain, par des observateurs non impliqués dans la manifestation, notamment pour certifier qu’à telle heure, la nasse était hermétique.

https://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2019/04/Rapport-16-novembre-2019-La-stratégie-de-la-nasse-contre-le-droit-de-manifester.pdf

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Pas de confinement pour les libertés publiques : Communiqué de presse :   

publié le 18 mars 2020  texte téléchargeable ici. 

***************************************************************************************************

Samedi 1er février 2020 – Communiqué de presse 

La liberté de collecter des informations, reconnue par la
Cour européenne des droits de l’Homme et dans les engagements internationaux
de la France, de nouveau entravée par les agents de police à Paris.

Le 1er février 2020, l’Observatoire parisien des libertés publiques a envoyé une équipe
d’observation à la manifestation « gilets jaunes » prévue au départ de Palais Royal à 13h. Lors
de leur arrivée sur les lieux à 12h35, en présence d’un fort dispositif policier et en l’absence de
tout.e manifestant.e, les observateur.ices ont fait l’objet d’une fouille par des agents de police.
Ces derniers ont procédé à la confiscation de leurs casques, lunettes de protection et masques
à gaz. Chaque membre de l’équipe d’observation a fait l’objet d’une verbalisation pour avoir
prétendument participé à une manifestation interdite, la veille, par arrêté préfectoral.
Lors de la fouille, les observateur.ices ont expliqué, documents à l’appui, leur activité de collecte
d’informations sur le déroulement des manifestations ainsi que sur les pratiques policières, en
décrivant leur engagement de neutralité. Leur qualité d’observateurs indépendants justifie d’un
motif légitime pour se trouver sur place et porter leur équipement de protection et de captation.

texte complet du communiqué téléchargeable ici

****************************************************************************************************

Communiqué suite à la manifestation du 2 novembre  2019

******************************************************************************************************

Communiqué suite à la manifestation du 21 septembre 2019 – Action climat

 ***************************************************************************************************************

« L’observatoire parisien des libertés publiques, créé à l’initiative de la Fédération de Paris de la LDH et de la section de Paris du Syndicat des avocats de France, a réalisé une observation lors de la manifestation organisée à l’initiative du groupe Extinction Rebellion le vendredi 28 juin dernier. »

 communiqué de presse  3 juillet 2019

L’Observatoire a été  cité dans une publication anglophone Civic Space Watch : texte ici

Des documents publiés en Mars 2019 d’observation de manifestations et de violences .

_________________________________________________________________________________

 « Violences policières, stratégie de maintien de l’ordre et Gilets Jaunes ».                        Le 27 mars, Arie Alimi, avocat et membre du Bureau National de la Ligue des Droits de l’Home était au Lieu-Dit (Paris 20°) pour un café-débat à l’invitation des Amis du Monde Diplomatique de Paris.

Voici l’enregistrement intégral de ce débat https://youtu.be/B6cvQbyFfBM