Articles tagués : justice

L’affaire Jules Durand

La LDH et la CGT présentent :

Ciné-débat aux 400 coups

Jeudi 16 novembre à 20h 30

« Mémoires d’un condamné »

En présence de la réalisatrice Sylvestre Meinzer

L’affaire Jules Durand : un crime social et judiciaire

Jules Durand, secrétaire du Syndicat ouvrier des charbonniers au port du Havre, est condamné à mort le 25 novembre 1910 pour complicité d’assassinat. Une nouvelle affaire Dreyfus commence quatre ans après la réhabilitation du militaire. En pleine grève des charbonniers le militant de la CGT et de la LDH est victime d’une machination diabolique du patronat doublée d’un horrible crime judiciaire. Le combat syndical et citoyen  conduira à la réhabilitation en 1918, mais dès janvier 1911, Jules Durand, militant très sincère et très sensible avait perdu la raison. Il mourra en 1926 dans un asile d’aliénés.

Sylvestre Meinzer est retournée sur les lieux du drame et interroge les syndicalistes, juge, avocat, psychiatre qui témoignent de la guerre sociale, des luttes ouvrières et des dérives scandaleuses de la justice.

Les oubliés de la Grande Guerre

La dénonciation des injustices commises par les tribunaux militaires durant la Première Guerre mondiale a été l’un des grands combats de la Ligue des droits de l’Homme, dans le prolongement de l’affaire Dreyfus. Lire la suite »

Réintégrons les fusillés pour l’exemple, mutins, engagés étrangers et soldats coloniaux dans la mémoire nationale

La dénonciation des injustices commises par les tribunaux militaires durant la Première Guerre mondiale a été l’un des grands combats de la Ligue des droits de l’Homme, dans le prolongement de l’affaire Dreyfus. Il a permis d’obtenir jusqu’en 1935 la réhabilitation d’un certain nombre de fusillés pour l’exemple. Nous déplorons qu’en 2014 le centenaire officiel de ce conflit n’ait pas  été l’occasion d’un acte fort vis-à-vis de tous ceux non encore réhabilités, qui ont été victimes d’ordres arbitraires et injustes.  Lire la suite »