Troyes : un 1er mai 2017 citoyen et solidaire

La Ligue des Droits de l’Homme a pris part au défilé du 1er mai et appelé à ne jamais opter pour l’exclusion et le racisme, avec des slogans forts, sans équivoque.

Puis l’équipe a tenu l’un des stands installés à l’intérieur de la Bourse du Travail, place Jean Jaurès.

Le groupe de Veille, dont la LDH fait partie et qui compte notamment le MRAP, AAVEC, la Cimade, le Secours Catholique ainsi que des citoyens et acteurs sociaux, avait conçu et organisé une exposition de photographies. Quelques visages, des regards, des prénoms… Ceux de migrants en difficulté, hommes, femmes, bébés, enfants qui, faute d’ hébergement d’urgence, vivent actuellement à même le sol, boulevard Jules Guesde, dans des conditions indignes. Une pétition interpellant les autorités sur leur situation a recueilli un nombre considérable de signatures.

Les différents acteurs solidaires de cette journée se sont réjouis de l’accueil réservé à cette sensibilisation. Moment fort, la venue sur les stands d’une partie de ces personnes migrantes en difficulté. Plusieurs citoyens et syndicalistes leur ayant proposé de partager repas et festivités, ces personnes ont pris part avec bonheur aux animations de l’après-midi.

De l’engagement, des soutiens, de l’espoir.