Accueil

Ligue des droits de l’Homme

Conflans, Andrésy, Chanteloup, Maurecourt
Maison de quartier de Fin d’Oise
25 av. Gallieni 78700 Conflans Ste Honorine
06 76 98 91 02 (Boite vocale) ldhconflans@ldh-france.org

écrire à la section         Bulletin d’adhésion         Guide du lanceur d’alerte    

 

Soutien au journal des 2 Rives.

La section LDH soutien le Journal des deux Rives.

Le Journal des deux Rives qui diffuse localement sur les communes du confluent connaît des difficultés suite à une condamnation pour délit de presse.

Un jugement a été rendu dans une affaire qui opposait le journal à une municipalité.

La section LDH de Conflans a décidé de renouveler son soutien à ce journal sur le fondement de la défense de la liberté de la presse.

C’est pourquoi nous avons offert de servir d’association de parrainage auprès de la municipalité de Maurecourt pour valider la mise à disposition de la salle.

Un spectacle Rock & Folk est organisé  pour assurer sa survie le samedi 14 mai à l’espace Blondeau de Maurecourt.

Venez y nombreux.12524177_1072821712792107_5222002468234502010_n

 

 

Communiqué de la section de Poissy

Communiqué de la section de Poissy et environs suite au courrier inacceptable du Maire de Poissy aux médecins Généralistes de la ville.

LDHtrLigue des droits de l’Homme
Section de Poissy et environs
La Maison de la Citoyenneté et de la Solidarité Associative
2, boulevard Robespierre 78303 Poissy
 06 32 68 01 41      ldh.poissy@free.fr
http://www.ldh-france.org /section/Poissy

  Communes de Achères, Carrières-sous-Poissy, Orgeval, Poissy, Triel-sur-Seine

La section de Poissy et environs de la LDH a pris connaissance de la lettre adressée le 25 mars dernier par le maire de Poissy aux médecins généralistes de sa commune. Elle partage la stupeur et l’indignation des destinataires de la lettre et de nombreux pisciacais.
Le maire de Poissy souhaite faire reculer «l’absentéisme pour raisons médicales», c’est à dire les arrêts de travail, des salariés de la mairie, en raison du coût qu’ils impliquent pour les finances locales. A cette fin, il s’adresse aux médecins de sa ville en leur indiquant quelle doit être, d’après lui, leur conduite, sans aucune considération pour leur indépendance professionnelle et leur expertise : « Je vous invite à faire preuve d’une vigilance accrue », « comptant sur votre collaboration »…
Il n’a pas plus de considération pour la santé de ses employés dont les arrêts de travail ne sont pour lui que pertes financières et désorganisation des services, mais dont il ne semble pas envisager qu’ils sont nécessaires au traitement de leurs pathologies. L’objectif de réduction des arrêts de travail devrait plutôt amener à s’interroger sur les causes de ces arrêts afin d’apporter des solutions basées sur l’amélioration des conditions de travail, comme les médecins le lui ont rappelé dans leur réponse.
Au lieu de vouloir réduire les arrêts de travail en tentant d’influencer les médecins, il serait plus judicieux de remettre en question les conditions de travail pour prévenir les risques socio-professionnels et garantir le bien-être au travail pour tous.
Cette lettre est une atteinte à la vie privée des salariés de la mairie et à leur droit à la santé. Elle constitue une entrave à l’indépendance professionnelle des médecins, qui est une garantie pour les droits de leurs patients.
Pour la LDH, il s’agit d’une violation de droits fondamentaux qu’elle se doit de dénoncer.

Fait à Poissy, le 14 avril 2016

le communiqué

la lettre du Maire Karl Olive

la réponse collective des médecins.

Colloque SANTE EGALITAIRE ET SOLIDAIRE

Santé au travail, nuisances environnementales, inégalités sociales et territoriales…
au cœur de l’actualité. Quelles alternatives ? 250 préinscrits,
s’inscrire vite : www.ldh-france.org/sante-solidaire-egalitaire

Exposés et débats avec des chercheurs, praticiens de santé, élus associatifs, mutualistes,

politiques, syndicaux… 4 Tables-rondes avec de larges temps de débat avec le public.

Sur chaque thème, un focus sur la situation à Nanterre, pour illustrer les études générales par

des exemples concrets et encourager le développement des interventions citoyennes.

3 Expositions dont 2 conçues par le Réseau Environnement Santé : sur les perturbateurs endocriniens

(co-prod. Mutualité Francilienne), la crise sanitaire… Tables de publications des intervenants.

Projection de films. Théâtre-forum (extrait de « A votre santé ! » par la Compagnie NAJE ( »Nous

n’Abandonnerons Jamais l’Espoir »)…

De 9 à 13h – La santé en amont du soinAffiche-flyerColloque16-4-2016(réduite)

Quelles maladies pourraient être évitées ? Quels effets sur notre santé des conditions de travail

et de vie (alimentation, habitat, transports, loisirs…) ? Quels effets des dégradations plus ou

moins visibles de l’environnement (climat, invasion de produits chimiques et nano-particules…) ?

Comment y remédier et lutter contre les inégalités ? Quelles contributions des géographes de la

santé ?

Présentation de l’exemple d’une  »Evaluation d’Impact en Santé » : le projet urbain du quartier Nanterre Gare

Université

De 14 à 18h – Inégalités sociales de santé et conditions de l’égalité

d’accès à des soins de qualité pour tous

Quelles évolutions de la protection sociale avec les désengagements de la Sécurité Sociale et les

grandes inégalités entre  »complémentaires » ? Quelles justes rémunérations des médecins,

quelles causes des inégalités d’accès à des soins de qualité en consultations médicales, et en

hôpitaux ? Quelle implication des citoyens dans les politiques de santé ?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Entrée libre et gratuite au Colloque mais sur pré-inscription impérative

en remplissant le formulaire en ligne sur www.ldh-france.org/sante-solidaire-egalitaire/

Pour toute question, contact : colloque-sante-nanterre@ldh-france.org

Exodes et migrations – Conférence 9/04/2016

Programmation au CinéVille le samedi 9 avril d’une double terrafermainitiative, ouverte à tout public, co-organisée par la Ligue des droits de l’Homme autour d’une question d’actualité pour notre pays et à l’échelle européenne et mondiale sur le thème:

“Exodes et migrations”

avec une personnalité de renom national et international :

  • de 17 à 19h – conférence-débat avec Catherine WIHTOL DE WENDEN, directrice de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po, présidente du Comité de recherche « Migrations » de l’Association internationale de sociologie, auteur de nombreux ouvrages, qui a été consultante pour divers organismes dont l’OCDE, la Commission européenne, le HCR, le Conseil de l’Europe.
  • à 20h30h, en présence de Catherine Wihtol de Wenden,

    voir le flyer

  • 55ème Ciné-débat LDH au CinéVille avec:

    “Terraferma”  

    Quatrième long-métrage d’Emanuele Crialese, très beau film italien à participation française, fiction inspirée de la situation à Lampedusa, ayant obtenu le grand prix du jury à la 68ème Mostra de Venise 2011.

Non à l’abandon de la jeunesse à Vernouillet

15 mars 2016

Communiqué de presse

Non à l’abandon de la jeunesse à Vernouillet

 La désastreuse décision du Conseil Départemental, en décembre 2015, de se désengager de sa mission de Prévention Spécialisée dans 11 villes des Yvelines et de diminuer drastiquement le budget qui lui était alloué produit les effets délétères qui étaient dénoncés par les 19 signataires des communiqués de presses du collectif « Prévention Spécialisée des Yvelines » en novembre et décembre[1].

Après ceux de Mantes la Ville et de Plaisir, le Maire de Vernouillet, sans aucune concertation ni information refuse l’action éducative de la Prévention Spécialisée pour accompagner et soutenir les jeunes et les familles de la commune.

Cette véritable décision d’abandon est totalement scandaleuse :

Elle abandonne 70 adolescent(e)s accompagnés par l’équipe éducative de Prévention Spécialisée. Cet abandon s’accompagnera d’un cortège d’effets néfastes sur le soutien aux familles, sur la présence éducative auprès des groupes de pairs dont font partie les jeunes accompagnés, sur les coopérations partenariales …

  •  Elle s’opère alors que les associations de Prévention Spécialisée ont déjà répondu aux appels à projets du Conseil Départemental (intégrant Vernouillet) pour ce qui est maintenu de la Prévention Spécialisée sur les Yvelines. De ce fait, les appels à projets et les réponses sont caduques, déstabilisant toute la dynamique éducative de la Prévention Spécialisée sur les Yvelines.
  •  Elle entraîne la suppression de 7 postes éducatifs supplémentaires, alors que le Conseil Départemental a déjà joué la « grande faucheuse » en amputant considérablement les capacités d’action éducative de la Prévention Spécialisée dans les YvelinesDans un contexte local difficile, dans celui, national, issu des tragédies de janvier et novembre 2015 la décision du Maire de Vernouillet, Pascal Collado, prive les jeunes et les habitants de Vernouillet du filet de protection éducatif de la Prévention Spécialisée. Elle génère déjà inquiétude et angoisse. Elle est porteuse d’insécurité. Cette décision doit être immédiatement abrogée.
  • Signataires : LDH Section de Verneuil sur Seine, LDH Fédération des Yvelines, USD CGT Santé 78, CGT du Conseil Départemental 78, PCF Front de Gauche de Verneuil sur Seine, Parti de Gauche des Yvelines, Section PS de Vernouillet, Vernouillet et Avenir
  • Nous invitons les jeunes, leur famille et la population à participer à toute manifestation organisée contre cette décision.

[1]ATTAC 78, ATD Quart Monde des Yvelines, Fédération LDH Yvelines, CEMEA Ile de France, Confluence Ecologie Solidarité (CES), Fédération MJC Ile de France, Comité National des Acteurs de Prévention Spécialisée (CNLAPS), Collectif des associations citoyennes (CAC), CGT des Yvelines, FCPE des Yvelines, Eclaireurs et Eclaireuses de France des Yvelines, MRAP des Yvelines, Parti de Gauche 78, Parti Communiste 78, Parti Socialiste 78, Europe Ecologie les Verts 78, NPA 78, Sud Solidaires des Yvelines.

 

Appel à l’Aide de la Pierre Blanche.

De: Pierre Blanche Envoyé : mardi 8 mars 2016 17:38 À : ‘Nancy Renaud – Yvelines.gouv.fr’ ‘GROBON Yolande – DDCS 78/LOGEMENT-HEBERGEMENT’  DEVOS Joëlle Mairie de Conflans Objet : Association La Pierre Blanche

Mesdames,

Un petit point pour vous alerter sur la situation des réfugiés tibétains qui continuer à affluer sur Conflans.

Les arrivées se font toujours en nombre (3 jeunes femmes hier) et nous sommes toujours aussi saturés. Nous avons accueillis ceux que nous pouvions en poussant les murs (22 personnes dans une maison en location à Andrésy, une dizaine dans des familles, une autre dizaine sur les bateaux, 5 ont été accueillies à Bonnelles) mais rien n’y fait, il reste toujours un reliquat de 15-20 personnes qui restent sans solution. Nous faisons le 115 avec elle, car la plupart en sont incapables ou se lassent de passer leur journée au téléphone sans résultat. Pour ceux qui n’obtiennent pas de place au 115, nous les mettons à l’abri quand il fait trop froid dans le « Je sers » ou à l’hôtel (nous avons fait une collecte à cette fin à laquelle ont répondu de nombreuses personnes).

Le dispositif DIHAL s’avère lourd à mettre en place avec un énorme travail de recensement d’une part et un gros travail de pédagogie et de présentation de ce projet auprès des populations concernées d’autre part. Je viens d’envoyer 2 candidatures (un couple et une famille). Mais je n’attends pas de résultat probant avant 2 ou 3 mois… A cela s’ajoute le dépistage systématique des personnes qui nous conduit à suivre au plan sanitaire un nombre croissant de personnes.

Après avoir fait nos comptes et vu l’état de nos « troupes », nous avons annoncées aux personnes concernées qu’il n’y aurait plus à compter de demain de mise à l’abri hôtel/Je sers. Nous n’avons rien d’autre à leur proposer et leur seule ressource sera donc le 115. La situation risque donc de devenir hors de contrôle. Je ne sais pas ce que cela peut donner. Nous ne donnerons pas de tente pour autant, mais pour l’avoir expérimenté cette hiver, nous risquons d’avoir un certain nombre de personnes qui restent à dormir devant le bateau…

Cordialementsans-titre

Hugues FRESNEAU,

Association LA PIERRE BLANCHE

 

Semaine de la Santé Mentale 2016

Du 14 au 27 mars 2016

La Section LDH participe à l’organisation et à l’animation
de la 27 ème édition de la SISM à Conflans.

Nous serons présents à la salle des fêtes le mardi 15 mars
ainsi que lors des projections de deux films au CineVille:

Jeudi 17 mars à 14h « De toutes nos forces » de Nils Tavernier (mars 2014)

Vendredi 18 mars à 20h30 « Happiness Thérapy (janvier 2013)

voir le programme complet de la SISM

 

SISM

53 ème Ciné Débat

53ème Ciné-débat de la section LDH de Conflans, mercredi 9 mars 2016,

“Leave to remain”

à l’occasion de la sortie nationale de ce film soutenu par la LDH www.ldh-france.org/ldh-soutient-film-leave-to-remain-bruce-goodison/
au CinéVille de Conflans
(suite…)

L’avis de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme

Ci-dessous, vous pouvez consulter les textes publiés par la CNCDH, sur l’état d’urgence et le projet de révision constitutionnelle.CNCDH

16.02.18 JO Avis suivi état d’urgence

16.02.18 JO Avis PJLconstitutionnelle protection nation (projet)

160218_CP CNCDH Avis constitutionnalisation état d’urgence

16.02.18 JO Avis suivi état d’urgence

Café des Droits 18/02/16

Jeudi 18 février 2016 de 17h30 à 19h00

Café des Droits

au CAFE DE LA GARE, Place Coutisson (Gare Conflans Centre)

sujet proposé: Sécurité et Liberté

cafécoutisson

Le principe des Cafés des Droits

Une première règle : prendre une consommation pour remercier le commerçant qui nous offre l’hospitalité. Un débat sous la forme d’un échange convivial sur un questionnement autour des Droits de l’Homme.

Un animateur pour que chacun puisse s’exprimer.

L’animateur ne donne pas son point de vue mais organise le tour de parole. Il fait si possible des points de synthèse, il recentre le débat. Chaque participant à droit à la parole à son tour dés lors qu’il l’aura demandée en levant la main. La priorité sera donnée à ceux qui  ne sont pas encore intervenus

Les intervenants: Toutes personnes présentes dans la salle.

Ils s’expriment sur ce qu’ils pensent du problème ou de la question posée sans évaluer ou disqualifier une idée déjà exprimée. l’intervenant ne sera jamais coupé dans son discours sauf par l’animateur qui veillera à ce que chaque prise de parole ne soit pas trop longue ou si l’intervention ne répond pas aux règles du débat

Un but:  Il ne s’agit pas de convaincre ni d’imposer son point de vue mais d’écouter et de comprendre le point de vue d’autrui et de faire émerger si possible des points de vue communs ou d’accepter et de reconnaître des points de vue différents. Il s’agit d’un échange collectif et non d’une conférence débat

|1| |8| |9| |10| |11| |12| |20|