Accueil

Ligue des droits de l’Homme

 

   

Conflans, Andrésy, Chanteloup, Maurecourt
Maison de quartier de Fin d’Oise
25 av. Gallieni 78700 Conflans Ste Honorine
06 76 98 91 02 (Boite vocale) ldhconflans@ldh-france.org

 

écrire à la section         Bulletin d’adhésion         Guide du lanceur d’alerte    

 

Nous sommes tous Charlie

La section LDH appelle à un rassemblement de tous les républicains devant la Mairie de Conflans dimanche à partir de 13h30 avant de se diriger, pour ceux qui le peuvent vers le rassemblement à Paris.

Le programme de la journée

3 ème fête des droits de l’Homme

à la salle des fêtes de Conflans.

Entrée libre et gratuite pour tous.
le dimanche 18 janvier de 10h30 à 18h
Le thème « Fraternités et Solidarités »
Expo Jean Jaurès,
Expo à créer ensemble dés 10h30 avec vos Photos, Citations, Poèmes, Textes, Dessins, etc.
Le traditionnel Atelier d’écriture autour du thème et restitution des textes l’après-midi
Repas citoyen: Chacun apporte un plat à partager, la LDH offre les boissons.
Galettes des droits offertes par les boulangers de Conflans.
Présence de Pierre Tartakowsky Président de la LDH France.
Des chants et danses du monde
Concert autour du Blues avec le groupe « Soul Cats »
Expo et intervention de l’association Jitoua Conflans Tissaoua
Interventions et expos des associations partenaires

Prochains cafés des droits

Jeudi 15 janvier 18h30 au Bijou Bar à Conflans
Thème proposé: »liberté d’expression ? »

 

Un lieu accueillant, en alternance;
« le bijou bar » à Conflans au 19 rue René Albert.
« Le Terminus » à la gare d’Andrésy.

3ème Fête des droits de l’homme 18 janvier 2015

  • La première réunion de préparation de la 3ème fête des droits de l’homme s’est tenue à la MJC de Conflans le Samedi 4 octobre en présence de plusieurs membres de la section et de représentants des associations qui participerons activement cette année encore à la fête des droits. La FCPE, l’AJCT, le groupe de blues du magasin de musique « Vibrato », l’Atelier d’Art André Langlais. D’autres associations non présentes à cette réunion ont d’ors et déjà réfléchit avec nous à leur participation.
  • La seconde réunion de préparation a eu lieu le samedi 22 novembre à la maison de quartier de Fin d’Oise la majorité des associations participantes étaient représentées, la pierre blanche, terre solidaire se sont joints à nous. De nombreux points ont été évoqués.
  • Une troisième réunion  de mise au point de l’organisation et du planning de la journée est programmée pour le 13 décembre de 9h30 à 11h30 également à la maison de quartier de fin d’Oise.
  • La dernière réunion aura lieu le 7 janvier à 20h30 à la maison de quartier de Fin d’Oise

 

Réunion info/droits

Dans le cadre de l’observatoire des droits.
Savoir comment se comporter lors d’un contrôle d’identité et connaître ses droits.


 

Le 12 novembre à l’Association Grain de soleil de 16 à 18h Sihame Assbague, de l’association « Stop le Contrôle au Faciès » était présente à la permanence pour répondre aux questions des Chantelouvais. La conversation s’est établie avec différentes personnes qui souhaitaient avoir des renseignements sur le droit ou apporter leur témoignage et s’est poursuivie dans la rue à la rencontre des jeunes de la ville en compagnie des bénévoles de la section.

 

 

Formation régionale : Le droit à la santé.

Stage organisé le 15 novembre 2014.
Objectifs : permettre aux adhérents LDH intéressés de s’approprier des connaissances et débattre sur l’état du système de santé au regard de l’effectivité des droits et des inégalités, des enjeux… de contribuer à stimuler des initiatives de sections LDH en encourageant le débat public en ce domaine… de contribuer aussi à la préparation d’un colloque régional.

Lire la suite…

Pour le droit de vote des étrangers aux élections locales

Communiqué du collectif Votation citoyenne – Pour le droit de vote des étrangers aux élections locales
Paris, le 22 septembre 2014
Droit de vote des étrangers :
la citoyenneté de résidence avance, mais trop lentement
Au 1er janvier 2014, 1 397 conseillers municipaux n’étaient pas français : 409 étaient britanniques, 323 belges, 177 portugais. Le nombre de candidats étrangers a augmenté lors des élections municipales de mars 2014 par rapport aux élections précédentes de 2008. Le nombre d’élus aussi. Preuve que notre démocratie a réussi à intégrer de nombreux étrangers pour la conduite des affaires locales. Hélas cette ouverture se limite actuellement aux seuls résidents de l’Union européenne, laissant de côté toutes celles et tous ceux qui, originaires d’autres pays, participent également à la vie économique, sociale, culturelle et associative de nos communes. Ceci porte atteinte à l’égalité des droits et à la démocratie.
Le sondage annuel de la Lettre de la citoyenneté – Harris interactive, daté de mai 2013, avec 54 % d’opinions favorables au droit de vote de tous les résidents étrangers aux élections locales, renouait avec la majorité des sondages annuels depuis 1999. Le creux apparu dans l’opinion publique en France remarqué en 2011-2012 était donc bien conjoncturel sous les coups de boutoir de l’UMP pendant la campagne présidentielle.
Début mai, le président de la République, après avoir renoncé à engager la réforme constitutionnelle permettant d’octroyer le droit de vote à tous les résidents étrangers pour les municipales de 2014, a affirmé qu’un texte législatif sur ce droit de vote serait proposé avant la fin du quinquennat. Il a réitéré cet engagement le 14 juillet.
Les « Ecossais » viennent de se prononcer sur le devenir de ce pays et son éventuel détachement du Royaume-Uni. Ces élections étaient aussi ouvertes aux résidents à partir de 16 ans qu’ils soient de nationalité du Royaume-Uni, de pays du Commonwealth ou encore de pays de l’Union européenne. Si on peut regretter que le droit de vote n’ait pas été élargi aux autres résidents de nationalités de pays extracommunautaires en dehors du Commonwealth, on doit reconnaître ce pas en avant vers une citoyenneté de résidence d’autant plus que l’enjeu ne se limitait pas à une problématique locale.
Le collectif Votation citoyenne pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, qui fait suite à tous les collectifs qui ont mené ces campagnes depuis près de 25 ans, appelle le Président à assumer son 50e engagement de candidat. Il demande aussi aux partis politiques à prendre leurs responsabilités, afin que notre pays ne soit pas, en Europe, parmi les derniers à octroyer le droit de vote à une partie de la population qui réside depuis longtemps sur notre sol, comme malheureusement il fut parmi les derniers à ouvrir le droit de vote aux femmes.

Formation; les droits des étrangers

Le comité régional organise le samedi 11 octobre une journée de formation sur le thème “L’action de la LDH pour le droit des étrangers”.

Vous trouverez ci-dessous le programme et les modalités d’inscription,
– cette formation est ouverte à tous, ligueurs ou non,
– un repas indien sera proposé sur place, avec une participation de 12 euros à régler à votre arrivée : réservation indispensable avant le 7 octobre.
Formation: Droit des étrangers – programme

Les Roms ont des droits

Les Roms ont des droits :
Inserom, pour un accès effectif aux droits fondamentaux
Dans la vie quotidienne, que ce soit dans les médias, dans les relations sociales, dans les discours politiques, etc., force est de constater que les Roms sont fréquemment victimes de violences et discriminations diverses (difficultés d’accès à la santé, à la scolarisation, à l’emploi, au logement, etc.). Ces discriminations sont le plus souvent la conséquence d’une méconnaissance et d’une ignorance quasi totales et systématiques des droits de ces populations. Les Roms eux-mêmes n’ont souvent pas conscience qu’ils ont accès aux mêmes droits que toute personne.
Face à ce constat, la Ligue des droits de l’Homme a développé, depuis janvier 2013, le projet Inserom, avec l’objectif de pallier à la méconnaissance des droits civiques et sociaux des populations roms. Elle a travaillé en collaboration avec quatre partenaires européens : l’Asociación Pro Derechos Humanos de Andalucía (APDHA) en Espagne, Black and Ethnic Minority Infrastructure (Bemis) en Ecosse, le Czech Helsinki Committee (CHC) en République tchèque et l’Association pour la défense des droits de l’Homme (AEDH) au niveau européen.
De ce projet est né un kit pédagogique, composé de deux outils : le guide de référence et le guide du formateur. Il a pour vocation de permettre aux intermédiaires, intervenants bénévoles ou professionnels qui travaillent auprès des Roms, ainsi qu’aux Roms eux-mêmes, de maîtriser l’accès aux droits et d’être en mesure d’expliciter ces droits aux populations concernées.
Le guide de référence propose un référentiel législatif en matière d’accès aux droits des populations roms, pour la France et au niveau européen, qui se fonde sur l’expérience de terrain des structures parties prenantes au projet.
Le guide du formateur est destiné aux formateurs ainsi qu’aux militants et professionnels, de façon à améliorer leur travail et à leur permettre de transmettre les informations. Il permet de concevoir et de mettre en pratique un programme de formation, en lien avec le guide de référence.
Ces outils sont disponibles sur le site Internet www.inserom.eu, et par commande sur le site de la boutique de la Ligue des droits de l’Homme (http://boutique.ldh-france.org).
Ce projet est soutenu par le programme LLP de l’Union européenne (Lifelong Learning Programme).

Adolescence et démocratie

Programme du colloque organisé à Paris par la revue Adolescence et le Centre scientifique et technique du bâtiment « Adolescence et démocratie – Écouter les jeunes des quartiers populaires ». Débats à propos du livre de Joëlle Bordet (membre du Comité central de la LDH) et Philippe Gutton (Éditions In Press), le samedi 18 octobre 2014, de 8h30 à 18h30, à l’Auditorium des Diaconesses, à Paris (18 rue Sergent Bauchat 75012 Paris – Métro : Montgallet, Reuilly-Diderot, Nation RER : Nation).
ADOLESCENCE ET DEMOCRATIE

|1| |13| |14| |15| |16| |17| |19|