Accueil

Ligue des droits de l’Homme

 

Conflans, Andrésy, Chanteloup, Maurecourt
Maison de quartier de Fin d’Oise
25 av. Gallieni 78700 Conflans Ste Honorine
06 76 98 91 02 (Boite vocale) ldhconflans@ldh-france.org

 

écrire à la section         Bulletin d’adhésion         Guide du lanceur d’alerte    

 

vente signature du livre « l’état des droits en 2012 » avec Jean Claude Vitran Co-Auteur

Jeudi 12 avril 2012, de 17 à 19h30

venez découvrir

à l’Espace Culturel Leclerc (z.i. des Boutries, Conflans)

L’ETAT DES DROITS DE L’HOMME EN FRANCE

Edition 2012 (en sortie nationale ce 12 avril)

vente-signature avec Jean-Claude VITRAN

co-auteur, trésorier national de la Ligue des Droits de l’Homme

L’année 2012 a été marquée . la fois par l’approfondissement de la crise économique, sociale et écologique, par la révolte des peuples arabes et par la préparation d’échéances démocratiques majeures en France.

 

Pour relever ces défis, la Ligue des droits de l’Homme, dans la logique du Pacte pour les

droits et la citoyenneté qu’elle a signé avec quarante-neuf autres organisations associatives

et syndicales (voir www.pactecitoyen.org), pense qu’il est temps de porter, à côté de ses

 » indignations  » et de ses critiques des régressions des droits, des propositions pour construire ensemble un avenir différent.

Non pas un programme politique pour une alternance, mais des pistes pour des alternatives à la hauteur des enjeux.

La LDH affirme ici la nécessité de relégitimer le politique comme fondateur de démocratie ;

de prendre au sérieux l’effectivité des droits sociaux et de réinvestir dans le service public ; de changer d’ére face à l’urgence écologique ; d’en finir avec la politique de la peur et du soupçon, de rendre la justice indépendante du politique et de mettre la police au service des droits des citoyens ; de refuser les logiques de discriminations, de racisme et de xénophobie pour choisir un avenir partagé, en France comme dans le nouveau monde qui naît, en agissant fermement pour l’universalité des droits

Les citoyens ont envie de cette nouvelle donne. La société civile, dans sa diversité, est

porteuse d’énergies, d’idées, de possibles. Elle cherche à les exprimer, à dire les mots du changement, elle veut être entendue. Ce livre n’a d’autre ambition que de mettre en débat ces ambitions et ces attentes, et le nouveau contrat social garantissant l’effectivité des droits pour un « autre avenir « .

Titre: vente signature du livre « l’état des droits en 2012 » avec Jean Claude Vitran Co-Auteur
Lieu: Espace Culturel Leclerc z.i. des Boutries Conflans Ste Honorine
Heure début: 17:00
Date: 2012-04-12
Heure fin: 19:30

16 mars 2012 Ciné débat Film « le Havre » la LDH Conflans partenaire de la semaine de la santé mentale

Ciné débat Film « Le Havre » Titre: Ciné débat Film « le Havre » la LDH Conflans partenaire de la semaine de la santé mentale
Lieu: Cinéville Conflans
Heure début: 20:30
Date: 2012-03-16

LDH Conflans 11 février 2012 au cinéville: 10ème anniversaire d’initiatives publiques et 40ème ciné débat

Pour son 10ème anniversaire d’initiatives publiques et son 40ème ciné débat,

la section de Conflans Ste Honorine (Yvelines)

de la Ligue des Droits de l’Homme

propose

le samedi 11 février 2012

au CinéVille de Conflans,

5 rue Crapotte (à côté de la Mairie – grand parking – à 250m de la gare SNCF Conflans Ste-Honrine accessible en 30′ de Paris-St-Lazare)

 

> Projection à 20h30 en avant première (sortie nationale le 15 février 2012), aux tarifs habituels du CinéVille (http://cinevilleconflans.free.fr)

du film « La Dés intégration«  (www.pyramidefilms.com/pyramide.html) sélectionné à la Mostra de Venise 2011,

en présence du réalisateur Philippe FAUCON, et – sous réserves – de Rashid DEBBOUZE, acteur principal

 

> projection précédée de 17h à 19h d’une conférence débat (entrée libre) :

« Droits de l’Homme: urgence et actualité contre la désintégration sociale« 

avec Jean-Pierre DUBOIS, président d’honneur de la LDH, professeur de droit public à l’université Paris XI.

19h-20h30 : possibilité de petite restauration sur place (avec le concours d’une association partenaire « Femmes solidaires »)

Voir    Le Tract du 40ème Ciné débat le 11 février 2012 au CinéVille

L’Affiche du 40 ème ciné débat samedi 11 février 20h30 au Cinéville

39 ème Ciné débat Plus jamais peur

 

 

 

Tunisie : s’informer, comprendre

Rencontre avec Marie-Christine VERGIAT, députée européenne, membre de la mission de l’Union Européenne lors des récentes élections en Tunisie
Catherine CHOQUET, du Comité central de la Ligue des Droits de l’Homme,
ancienne Secrétaire générale de la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme et du Citoyen,
Bahija OUEZINI, membre de l’Association Citoyenne des 2 Rives

(Fédération des Tunisien-nes pour une Citoyenneté des deux Rives).

Samedi 17 décembre à 20h30

au CinéVille

à Conflans

5,rue Arnoult Crapotte

78700 cineville@free.fr

 

autour du film

« Plus jamais peur !« 


de Mourad ben Cheikh (Tunisie juin 2011)

 

39ème Ciné-débat LDH (ouvert à tous aux conditions habituelles du CinéVille)

 

 

 

 

Contact : Ligue des droits de l’Homme – Section de Conflans, Andrésy, Chanteloup, Maurecourt – Maison de quartier de Fin d’Oise – 25 av. Gallieni 78700 Conflans – 06 76 98 91 02 ldhconflans@ldh-france.org www.ldh-france.org/section/conflans

[décembre 2011]

Titre: 39 ème Ciné débat Plus jamais peur
Lieu: Cinéville
Heure début: 20:30
Date: 2011-12-17

Article du Monde du 31/05/2011 « La Vidéoprotection, une gabegie »

Vidéo Surveillance. Le Monde 31-05-2011

Laurent MUCCHIELI, l’un des auteurs de cet article, sera l’invité d’une prochaine conférence-débat pour les habitants des communes du Confluent…

Communiqué de presse conçernant le débat du 20 juin organisé par le CERVA

communiqu- de presse 20-06-2011[1]

Projet de vidéosurveillance à Andrésy

Depuis début mai 2011 s’est constitué à Andrésy un nouveau collectif, associant 8 associations et organisations, dénommé CERVA (Collectif d’étude et de réflexion sur la vidéosurveillance à Andrésy ) attaché à ce qu’un large débat public puisse avoir lieu sur le projet de vidéo-surveillance dans cette commune.
La section intercommunale de la Ligue des Droits de l’Homme est naturellement membre de ce Collectif, ayant déjà eu l’occasion d’intervenir publiquement sur ces questions dès 2009 auprès du Sous-préfet, Monsieur Imbert, lorsque s’étaient tenues des réunions avec les responsables d’associations d’Andrésy et de Conflans… et d’organiser un ciné-débat sur la « société de surveillance » qui s’installe… autour du film de science-fiction « Bienvenue à Gattaca » le 23/5/2009 (voir texte alors publié) …
Depuis la mi-mai, la section LDH participe à la conception et la diffusion chaque semaine à Andrésy d’un nouveau questionnement approfondi sur la vidéo-surveillance qui soulève de nombreuses interrogations justifiées
  • au regard des libertés individuelles et collectives
  • au regard de ses coûts : installation, maintenance…
  • au regard de la conservation des images
Les 3 premières interpellations publiques conçues par le Collectif, faisant suite à un questionnement approfondi envoyé par la section de la Ligue des Droits de l’Homme au Maire d’Andrésy, sont accessibles par téléchargement [en cliquant sur les liens suivants : CERVA – vidéo-surveillance en débat – semaine 1, CERVA – vidéo-surveillance en débat – semaine 2, CERVA – vidéo-surveillance en débat – semaine 3], ainsi que celui annonçant le lieu du débat public organisé le lundi 20 juin en soirée à Andrésy, qui n’a pu être édité que le 18 juin [Cerva – semaine4 – débat du 20-6-2011], le Maire d’Andrésy ayant initialement répondu négativement à la demande de salle au nom du CERVA (*).
Ce débat se tiendra donc finalement LUNDI 20 JUIN 2011 à partir de 20h30 au Centre Louise Weiss, en salle n°4, au 57 avenue des Robaresses, à côté de la piscine d’Andrésy,
avec la participation de Jean-Claude VITRAN, du Bureau national de la Ligue des Droits de l’Homme, co-auteur de « Une société de surveillance ? » (Ed. La Découverte – avril 2009). Pour en savoir plus sur la vidéo-surveillance : http://www.ravif.fr/
(*) Le Maire indique notamment, dans son courrier du 18 mai 2011, que les salles municipales ne pouvaient être mises à disposition que « des associations reconnues d’utilité publique par la municipalité et/ou subventionnées« … Une curieuse nouvelle déclinaison locale du concept d’utilité publique !

« A ciel ouvert » – 36ème Ciné-débat de la section LDH Conflans

Pour le 36e Ciné-débat organisé par la section locale LDH en partenariat avec le CinéVille de Conflans

(5 rue Arnoud Crapotte – Conflans – aux tarifs habituels du cinéma),

samedi 30 avril à 20h30,

projection du récent film d’Inès Compan, « A ciel ouvert »

(sorti en salles en France le 9 mars 2011).
AfficheLDH30avril2011CinéVilleConflans

A l’heure où le développement durable est dans tous les discours mais a du mal à s’imposer dans les politiques des gouvernements, ce documentaire d’Iñès Compan nous invite à partager le combat de populations argentines pour le respect de leur environnement autour de deux histoires parallèles.

Sur les hauts plateaux du Nord-Ouest argentin, les populations indigènes Kollas sont en lutte. La communauté de Cerro Negro décide un « corte de ruta » pour attirer l’attention du gouvernement argentin qui les a totalement abandonnés. On assiste ainsi au barrage de la route internationale. Durant trois jours de nombreux poids lourds seront bloqués, au point que les autorités se déplaceront pour entendre leurs revendications : achèvement de la construction de l’école, débutée il y a quinze ans, elle est toujours « à ciel ouvert », accès à l’eau et à l’électricité.

Dans un village proche, la population est confrontée à la réactivation d’une ancienne mine par une multinationale canadienne, dont l’objectif est d’en faire l’une des plus grosses mines d’argent « à ciel ouvert » du monde. Les mines de la région avaient été fermées en raison de la baisse des cours des métaux, provoquant le chômage de nombreux hommes, l’exode rural et l’alcoolisme. Les Kollas se battent néanmoins contre ce projet car il ne fait aucun cas de l’environnement, de l’économie basée sur l’élevage des lamas et du respect de la terre mère, la « Pacha Mama ». Les rivières seront polluées, et l’évidement de la montagne réduira l’espace dédié à l’élevage. Pour ceux qui ont choisi de se battre, les compensations proposées par la société canadienne sont dérisoires.

Selon la réalisatrice qui a filmé sur place pendant 2 années : « Ce qui est à la base du film est une sorte de lutte entre David et Goliath qui a lieu en Argentine, mais l’objectif du film n’est pas manichéen, c’est à dire qu’il ne se contente pas de montrer les « bons » d’un côté et les « méchants » d’un autre. Le but est de montrer la complexité qui existe dans un territoire où il y a des richesses à défendre. Il s’agit de montrer qu’il y a des difficultés et des divisions internes au sein des communautés indigènes, que tout n’y est pas rose finalement… Le film prend finalement la défense des communautés indigènes mais en montrant en même temps que la situation est très compliquée… »

Projection suivie d’un débat avec
> Thomas Schmitt, producteur du film,

> Jean-Louis Galzin responsable du groupe de travail national « Développement Durable » de la LDH.

Sur la problématique du développement durable, et au cœur de l’actualité, on peut lire aussi le récent éditorial de Jean-Pierre Dubois, président national LDH,

dans le plus récent numéro de la revue trimestrielle Hommes & Libertés dont des numéros sont en vente lors des Ciné-débats. Texte accessible en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.ldh-france.org/Lecons-de-Fukushima

|1| |17| |18| |19|