Tags racistes, croix gammées à Estagel dans les Pyrénées orientales sur les affiches de campagne du Parti communiste et menaces de mort…

La campagne des législatives dévoile la réalité fasciste du RN derrière la dédiabolisation. Rappelons que les groupes néonazis composent souvent les services d’ordre des meetings de campagne du RN/FN

Voici des faits graves survenus à Estagel, ville de 2500 hab dans les Pyrénées orientales avec un maire communiste. Les affiches de campagne pour les élections européennes ont été taguées : croix celtique propre aux groupes fascistes, croix gammées, menaces de mort : « mort aux communistes’,…

La section local du PCF a porté plainte. Une procédure judiciaire est engagée par la gendarmerie des Pyrénées orientales. Le service juridique de la LDH est informé.

D’autres tags se sont rajoutés en ciblant les affiches du candidat de la 2 ème circonscription des Pyrénées orientales (croix celtique,…).

Tout cela  est inacceptable et démontre à quel point au RN/FN la parole et les actes se libèrent dans un contexte électoral où il donné est favori. Derrière la « dédiabolisation » le naturel » du RN/FN revient au galop : ses origines fascistes et néonazies réapparaissent ici dans les PO mais aussi dans bien d’autres départements…

RASSEMBLEMENT POUR LE RETRAIT DE LA LOI DARMANIN – DIMANCHE 21 JANVIER A 10H30 PLACE DE LA REPUBLIQUE A PERPIGNAN

La LDH66 appelle tous ses adhérent.e.s et tous les sympathisant.e.s et ami.e.s à se mobiliser pour s’opposer à cette loi raciste qui remet en cause le droit d’accueil, loi la plus régressive depuis 40 ans.