Rassemblement contre l’installation d’un centre de logistique Amazon à Rivesaltes

Nous savons que ce projet sera destructeur d’emplois locaux comme il l’a déjà été ailleurs. Le collectif d’associations, dont la LDH-66 fait partie, à l’initiative d’Alternatiba, demande que la Communauté urbaine de Perpignan oppose un moratoire à l’installation d’Amazon dans les Pyrénées orientales. Contrairement à Aliot et à l’ex-maire Pujol nous pensons que l’arrivée d’Amazon n’est pas du tout une chance pour l’agglomération de Perpignan, mais plutôt une catastrophe pour le commerce et l’emploi.

Pyrénées-Orientales : Ils demandent un moratoire sur l’implantation d’Amazon à Rivesaltes

Publié sur l’Indépendant le 30/01/2021 à 19:36 , mis à jour à 19:52


Le collectif redoute que cette implantation engendre des suppressions d’emplois chez les professionnels locaux.

Le collectif de citoyen Alternatiba a manifesté ce samedi 30 janvier contre l’implantation du géant Amazon dans les Pyrénées-Orientales. Les militants craignent que ce projet d’installation détruise des emplois locaux. 

Une cinquantaine de personnes s’est mobilisée ce samedi 30 janvier devant le siège de la Communauté urbaine à Perpignan, pour manifester son opposition au projet d’installation d’Amazon dans la zone logistique de Rivesaltes. Le collectif, mené par l’association Alternatiba, mais aussi la CGT 66, redoute que cette implantation engendre des suppressions d’emplois chez les professionnels locaux. « Amazon, c’est un système qu’on ne voudrait pas se voir développer davantage. Ils sont en train de mailler tous les territoires pour entrer sur les marchés européen et français, c’est une offensive sans précédent« , assure Eric Le Balier, membre du comité. 

En protestant symboliquement devant l’Agglo, ces militants espèrent faire passer leur message aux élus qui se réunissent lundi en conseil communautaire. Éric Le Balier et ses camarades espère qu’ils prendront la décision d’un moratoire sur l’implantation d’Amazon dans les Pyrénées-Orientales. 

Diane Sabouraud

ICI COMME AILLEURS, STOPPONS AMAZON AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD ! ‌

APPEL à MOBILISATION Samedi 30 janvier, Perpignan Pour dénoncer l’installation du géant de la vente en ligne Amazon et l’opacité qui règne à l’Agglomération Perpignan Méditerranée, concernant la cession d’un terrain de 5ha dans la zone logistique de Rivesaltes.

Manifestons le samedi 30 Janvier, RDV 12h devant l’Hôtel d’Agglomération Perpignan Méditerranée (face à la gare TGV)

Les décideurs de l’agglomération ont-ils d’ores et déjà engagé une procédure de cession d’un terrain dans la zone logistique de Perpignan-Rivesaltes au profit d’une société immobilière agissant pour le compte de la firme de vente en ligne Amazon ? Une opacité insoutenable entoure cette affaire.

Le collectif «Stop Amazon à Rivesaltes» réclame que toute la lumière soit faite sur les intentions de l’agglomération.

La justification du projet par la création d’emplois ne serait qu’un trompe l’œil et ses conséquences sur l’économie locale pourraient au contraire s’avérerpréjudiciablesUn moratoire s’impose sur l’attribution de ce terrain de 5 ha.

A l’heure où les commerces et les entreprises sont fragilisés par la crise sanitaire, et alors que le Conseil Communautaire et la Région financent des campagnes de communication pour soutenir et valoriser le commerce de proximité, l’agglo accepterait elle l’implantation d’une multinationale du e-commerce championne de la concurrence déloyale ?

Pourquoi faut il agir ? Cette action vise à interpeller les habitants et les élus sur les questions que posent l’implantation et le développement des activités du géant Amazon, sur l’économie locale et les répercussions sociales et environnementales impliquées. En effet partout en France et en Europe la multinationale se déploie pour acquérir une position dominante sur le marché du e-commerce, en pleine expansion. En France  14 nouveaux entrepôts ont été construits en 2020 et plus de 10 sont prévus en 2021.

Déroulement de l’action « Ici comme ailleurs, stoppons Amazon avant qu’il ne soit top tard » le 30 janvier 2021.
Cette action statique, visuelle et symbolique, ne durera tout au plus que 30 à 45 mins.
12h : Rassemblement devant l’Hôtel d’Agglo

Alternatiba :66  06 74 71 52 95 et

Collectif Stop Amazon-66 soutenu par de nombreuses organisations