Gaz en Tunisie : le business trouble du groupe français Perenco


Premier groupe pétrolier et gazier indépendant d’Europe, Perenco, usant de sociétés écran, détruit le sous-sol tunisien en l’absence de tout cadre légal, et en dépit des risques de pollution et des secousses sismiques. Un constat et des faits niés par les autorités et la direction du groupe propriété de la famille Perrodo (une des premières fortunes françaises). C’est ce que révèle notre enquête, copubliée et produite avec le site indépendant tunisien Inkyfada et le Journalism Fund EU.

Lire ICI

Pour sauver le climat, taxer les riches

Marche pour le climat à Paris, le 8 décembre 2018. – © AFP/Jacques Demarthon


L’impôt sur la fortune (ISF) climatique est l’une des propositions écologiques avancée pour la présidentielle. Cette taxation des riches, qui prendrait en compte les émissions de carbone, servirait à pénaliser les investissements climaticides.

Lire ICI

Mars la morte

Illustration : Thomas Haymann


À force de répéter que la Planète bleue est unique, nous en oublions le sens profond. Ce n’est pas simplement que le joyau sur lequel nous vivons est singulier par son emplacement dans un Système solaire lui-même différent de tous les autres, remarquable par son diamètre, sa pesanteur, son atmosphère et l’interrelation de tous les facteurs planétaires et cosmiques qui la caractérise, mais que cet astre flottant est notre unique foyer dans le grand vide.

Lire ICI

L’édito du N° 49 du magazine Socialter

Pierre Rabhi, une personnalité complexe et clivante


Figure de l’agroécologie, Pierre Rabhi est décédé le 4 décembre 2021. Photo datée du 7 octobre 2018, lors d’une conférence au Maroc. FADEL SENNA / AFP


Il a ciselé pendant un demi-siècle un récit sur le retour à la terre » dans le respect des valeurs de simplicité, d’humilité, de sincérité et de vertu.

Ses ouvrages centrés sur sa personne, ses centaines de discours et d’entretiens ont abouti à ce résultat singulier : cet homme qui parle continuellement de lui-même incarne aux yeux de ses admirateurs et des journalistes la modestie et le sens des limites.

Il prône une « insurrection des consciences », une régénération spirituelle, l’harmonie avec la nature et le cosmos.

A l’opposé du philosophe André Gorz, auteur des textes fondateurs « Écologie et politique » (1975) et « Écologie et liberté » (1977), il dit : « J’ai toujours détesté les philosophes existentialistes. Dans les années 1960, il y avait énormément de gens qui ne pensaient qu’à partir des mécanismes sociaux, en évacuant le “pourquoi nous sommes sur Terre”. Mais moi, je sentais que la réalité n’était pas faite que de matière tangible et qu’il y avait autre chose. »

Lire ICI

et ICI

Pour rappel relire l’article publié par Nicole François sur ce site ICI

Eau, vaccins… Une loi doit protéger les biens communs


Dans la région de Vittel (Vosges), des habitants se mobilisent pour défendre leur accès à l’eau contre le géant agro-alimentaire. – © Mathieu Génon/Hans Lucas/Reporterre


Pour que les «biens communs» (eau, terres, infrastructures…) cessent d’être accaparés par quelques-uns, il faut une loi pour les protéger. Les auteurs de cette tribune en exposent les contours.

Lire ICI

Solidarité femmes Aube

Vide-malle le 4 décembre


SOLIDARITE FEMMES n’a pas attendu la mode du recyclage !

Depuis 6 ans, l’association organise 2 vide-malles par an, dont les bénéfices servent à encore mieux aider les femmes accueillies (produits de première nécessité, billet de train, nuit d’hôtel…).

Alors n’hésitez pas à venir nous retrouver le 4 Décembre prochain pour notre vide-malles d’hiver de 9H à 18 H dans nos locaux, 5 rue du Palais de Justice.

Nos cartons sont pleins de merveilles en très bon état : manteaux, robes, pulls, sacs à main… à des prix solidaires, bien sûr. L’occasion de se rencontrer, d’échanger, de faire de bonnes affaires et en plus, une bonne action.

Nous vous attendons avec grand plaisir. N’oubliez pas d’en parler autour de vous !

Brésil : la déforestation de l’Amazonie n’a jamais été aussi intense depuis quinze ans


Entre août 2020 et juillet 2021, le déboisement dans la plus grande forêt tropicale du monde s’est étendu sur 13 235 km², la surface la plus importante depuis 2005-2006 (14 000 km²). Dans l’Etat de Para, dans le nord du Brésil, en septembre. (Evaristo Sa/AFP)


Malgré les dénégations du gouvernement d’extrême droite de Bolsonaro, accusé de favoriser l’activité industrielle au détriment de la forêt tropicale, les surfaces détruites s’étendent à une vitesse alarmante.

Lire ICI

La reconnaissance du droit à un environnement sain est une étape décisive dans la bataille contre la crise climatique

L’incapacité des gouvernements à protéger la planète, et le soutien continu à des industries qui détruisent l’environnement, constituent une attaque contre les droits humains à grande échelle.

La résolution reconnaissant comme droit humain le fait de bénéficier d’un environnement sûr, propre et sain, adoptée par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, est porteuse d’espoir.

Avec l’adoption de cette résolution, le Conseil des droits de l’homme a enfin reconnu que la jouissance des droits humains dépend de l’environnement dans lequel nous vivons.

LIRE ICI

A Madagascar, un million de victimes de la première famine climatique


A Ambovombe dans le Grand Sud de Madagascar, en mai. (Pierrot Men/Exposition « The Challenge of the Deep South »/Amnesty International)


Dans le sud de l’île, où plus de neuf personnes sur dix vit sous le seuil de pauvreté, une sécheresse historique, aggravée par la crise climatique mondiale, fait des ravages. Amnesty International tire la sonnette d’alarme.

Lire ICI

En finir avec le glyphosate

Cancers : l’incroyable aveuglement sur une hausse vertigineuse



De nombreux types de cancers se multiplient très rapidement depuis deux décennies. Pourtant, l’information sur leur chiffre est lacunaire. Mais l’État ferme les yeux, et rejette la responsabilité sur les comportements individuels, plutôt que sur les polluants.

Lire ICI

Vaccination aux Antilles : après le chlordécone, les habitants ne font plus confiance à l’État


Manifestation contre les mesures sanitaires à Capesterre-Belle-Eau, en Guadeloupe, le 7 août 2021. – © Cedrick Isham Calvados / AFP


En Guadeloupe et en Martinique, les manifestations en opposition aux mesures sanitaires se multiplient, avec le scandale du chlordécone en toile de fond. La proportion de la population vaccinée contre le Covid-19 demeure largement inférieure à celle de la métropole tandis que le nombre de victimes de la pandémie augmente dramatiquement.


Lire ICI

Inégalités : un désastre social, une catastrophe écologique

CNIL : sanction de 400 000 euros à l’encontre de la société MONSANTO

© John Thys AFP/Archives


La CNIL a sanctionné la société MONSANTO d’une amende de 400 000 euros pour ne pas avoir informé les personnes dont les données étaient enregistrées dans un fichier à des fins de lobbying.


Lire ICI

Un rapport tacle l’accaparement de l’eau par les intérêts privés


Pixabay/CC/TanteTati


«Raréfaction qualitative», accaparement par des intérêts privés, pollution… La commission d’enquête sur l’eau sort un rapport alarmant sur l’état de cette ressource en France. Elle appelle le gouvernement à la considérer comme un bien commun.


Lire ICI

Cigéo à Bure. La France condamnée pour avoir rejeté le recours d’une association antinucléaire


Eddy Lemaistre/OUEST-FRANCE


La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France pour avoir restreint de manière « disproportionnée » l’accès à la justice à Mirabel-LNE, association opposée au projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse).


Lire ICI

Causse du Larzac : 50 ans de lutte en sud Aveyron entre Millau et Lodève mais pas seulement


14 août 1977 : 30 000 manifestants pénètrent sur le camp militaire du Larzac pour protester contre son extension • © Photo AFP


 « Gardarem lo Larzac »… La formule a fait le tour du monde, la lutte des paysans aveyronnais pour défendre leurs terres aussi. Mais dans « Le Peuple du Larzac », Philippe Artières nous fait découvrir une histoire encore plus riche de ce territoire.


Lire ICI

Après une enquête démesurée, sept antinucléaires en procès à Bar-le-Duc



Les 1er, 2 et 3 juin se tient à Bar-Le-Duc le procès de sept militants qui luttent contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs. Ils sont soupçonnés d’association de malfaiteurs. Mais au terme d’une impressionnante enquête judiciaire de quatre ans, on ne leur reproche que l’organisation d’une manifestation non déclarée.


Lire ICI

L’argent public pour les actionnaires ?


Un groupe de militants bloque l’entrée de la tour Total à La Défense en avril 2019. //PHOTO Guénolé LE GAL / Les Amis de la Terre / ANV-COP 21 / Greenpeace


Les entreprises du CAC 40 vont verser 51 milliards d’euros à leurs actionnaires. Leur chiffre d’affaires s’est pourtant effondré globalement de 55% cette année. Mais où les actionnaires trouvent-ils l’argent pour se rémunérer ?


Lire ICI

En France, 35 ans après la catastrophe de Tchernobyl, la désinformation est plus que jamais à l’œuvre


Carte météorologique diffusée sur Antenne 2 le 30 avril 1986


La CRIIRAD s’alarme en constatant : « Aujourd’hui pourtant un nombre croissant d’articles assure que les autorités n’ont pas menti. Les procédés utilisés sont assez grossiers mais ils semblent fonctionner car, le temps passant, la mémoire s’efface. »

Elle a publié un certain nombre de documents que vous trouverez ci-dessous:

Communiqué de presse du 22 avril 2021.

En complément, un premier volet du dossier rappelle les déclarations choquantes, et sans fondement scientifique, des services officiels français sur l’ampleur de l’accident et son impact en Union soviétique. Le second volet traite du fameux bouclier anticyclonique qui aurait protégé la France (avec le panneau STOP sur la frontière française).

Pour une vision d’ensemble, nous vous proposons un document de synthèse : « 35 ans après la catastrophe, la France n’en a pas fini avec le Mensonge de Tchernobyl ».



En complément


Trente ans avant Tchernobyl, la catastrophe nucléaire de Kychtym

Trente ans avant Tchernobyl, la catastrophe nucléaire de Kychtym

Alors que la catastrophe nucléaire de Tchernobyl s’est produite il y a trente-cinq ans, une autre explosion, survenue en 1957 en Russie dans le centre nucléaire militaire de Mayak, continue d’empoisonner la région. Retour sur cette catastrophe tenue secrète pendant plus de vingt ans.


Lire ICI