Réfugiés, Sans abri.

Collectif de Soutien aux Réfugiés
et Sans Abri de la Confluence.
collectif-refugies@framalistes.org

La section LdH est membre du Collectif.  Le Collectif est membre du réseau AMY


 

–  Le 16 juin 2019, s’est tenu un rassemblement devant le centre de rétention administrative (CRA) de Plaisir où sont retenus 26 migrants.

Communiqué de Presse.

 

 

***

Samedi 6 avril 2019

Conférence inversée Péniche l’espérance Triel                          les images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mercredi 3 avril 2019 nous étions informés d’un AVIS D’EXPULSION VERBAL DE LA POLICE MUNICIPALE DE CONFLANS Sainte Honorine pour une trentaine DE DEMANDEURS D’ASILE TIBÉTAINS INSTALLÉS SUR LA PASSERELLE AU-DESSUS DE LA SEINE AVEC MENACES DE PRENDRE TOUTES LEURS AFFAIRES SANS POSSIBILITÉ DE LES RÉCUPÉRER.

Lire la suite…..

 


Conférence débat, l’accueil des Migrants

Samedi 30 mars à Conflans


Lettre ouverte à Monsieur le préfet des Yvelines 20190320

 


Tibétains camp d’Achères
février 2019

24 février réunion de crise suite à la menace d’expulsion sans solutions à Achères.

 

 


Lettre ouverte au Préfet des Yvelines 30 juin 2018

Pardon de la batelerie 2018

« Il faut à Conflans allants et venants »
Le collectif de soutien aux migrants de la Confluence était là pour le rappeler au moment ou tant d’allants et venants ont besoin de nous.

 

"Il faut à Conflans allants et venants"Le collectif de soutien aux migrants de la Confluence était là pour le rappeler au moment ou tant d'allants et venants ont besoin de nous.

Publiée par Section LDH de Conflans sur Samedi 16 juin 2018

 

– Compte Rendu de la réunion du réseau AMY du 24-03-2018
– Synthèse de la consultation des états généraux de la migration

Conférence de presse du réseau AMY à Versailles le 7mars 2018

***

Questionnaire_EGM (Etats Généraux des Migrations)

Charte du réseau AMY

 

***

9 décembre 2017

Vidéo du démantèlement du camp du Pointil: Les réfugiés Tibétains ont été transportés dans plusieurs centres d’hébergement d’île de France ainsi que temporairement dans un gymnase de Maurecourt dont il faut remercier le Maire et ses administrés, aucun site n’ayant été prévu sur la ville de Conflans. Lire l’article….

***

Manifestation du 16 décembre 2017

12 décembre 2017 COMMUNIQUE: « HALTE A LA HONTE »

La Mairie refuse de prêter un gymnase temporairement à la demande de la Préfecture

Près de 400 personnes dorment dehors!

***

 

reportage à Conflans

MOBILISATION POUR LA REOUVERTURE DES BAINS-DOUCHE A CONFLANS

tractdouches-finalWP_20160901_005gazetteyvelines7-9-16--0001

Plus d’ infos

 


 

WP_20160901_003Accueil des demandeurs d’asile Tibétains

l’état des lieux à la rentrée.

des avancées mais une situation difficile

 


20 juin 2016:  Expulsion des réfugiés Tibétains à Conflans.expulsionTibetains

 

 

 


9/05/2016 Appel à mobilisation contre l’expulsion imminente d’une mère de 3 enfants! (Appel relayé de RESF)


29 avril 2016 article de l’association Trance Tibet


sans-titre
Conflans 1

 

 

 

 

 

Mail de Hugues Fresneau appelant à l’aide devant la situation catastrophique des migrants Tibétains.

 


header-tranche_01

 

 

 

Interview de Gérald Casson et Bernard Champagne


« La jungle Tibétaine » un reportage à partager pour faire changer les choses au plus vite.


Communiqué de Presse. Réfugiés hébergés dans l’ancienne Maison de retraite de Triel : Nous condamnons l’occupation par des activistes racistes « identitaires »


7 novembre. Nouvelle manifestation à l’appel du Comité de Soutien aux Migrants et Tibétains. La mobilisation continue et s’amplifie, le nombre de participants dépassait les trois cents et on a vu de nouveaux militants se joindre au mouvement. Le collectif envisage toute action qui viendra renforcer notre impact auprès des autorités. Nous étudions la mise en place d’une instance judiciaire à l’encontre du Préfet. Aucune avancée n’a été enregistrée concernant l’hébergement des réfugiés actuellement encore sous la tente. Des contacts sont pris avec la sous-Préfecture pour organiser une nouvelle rencontre malgré l’absence d’initiatives tangibles de l’administration pour procurer aux réfugiés un hébergement digne. Le Collectif entend réaffirmer le caractère indiscutable de l’obligation pour toutes les institutions Républicaines d’accueillir dignement les demandeurs d’asile, les réfugiés et de leur procurer un hébergement conforme à leurs besoins.


 

10 octobre 2015 Plus de trois cent personnes se sont jointes à la marche unitaire de soutien au slogan de « Conflanais, Andrésiens, réfugiés, SDF, les mêmes droits, tous un toit, logements vides, réquisition. Nous avons appris hier soir qu’une maison de retraite de Triel sur Seine est vide et peut accueillir 60 personnes. Le Collectif engage dés aujourd’hui des actions pour rendre accessibles ces logements aux réfugiés. Nous continuons la mobilisation devant l’urgence de trouver des hébergements pour tous       Manifestation de soutien le 10 octobre      

 


Article du Parisien du 5 oct 2015 Le collectif s’est réuni à nouveau, face a la situation qui semble sans issue, après la fermeture des hébergements. Des actions médiatiques sont envisagées. De nouveaux réfugiés arrivent chaque jour et contrairement à ce que souhaiteraient certains fonctionnaires il n’est pas envisageable de fermer la porte à des gens qui arrivent après avoir traversé la moitié du monde a pied pour fuir les persécutions.

Compte rendu de la réunion.

Les dernières initiatives tant de la mairie de Conflans que de la préfecture sont maintenant en place. La salle Lecorre va pouvoir disparaître comme tout le monde semble le souhaiter. La LDH a participé en tant que représentante du collectif à la dernière réunion du 27 avril qui s’est tenue à la sous- préfecture. Les décisions prises, à la suite de cette réunion, par les autorités préfectorales mettent à la rue un certain nombres de demandeurs d’asile et notamment des femmes. 32 personnes ont été réparties sur deux sites et pris en charge par la Croix Rouge à Trappes et à Satory dans des conditions d’hébergement très sommaires et uniquement de nuit. Aucune solution alimentaire n’étant prévue sur ces sites les réfugiés reviennent à Conflans. Aucune solution n’a été mise en place pour les femmes contrairement à ce qui avait été dit le 4 mai.


 

 

D‘autres réfugiés arrivent toujours chaque jour et rien n’est fait pour les accueillir dignement. Cette situation est intolérable et doit nous inciter à réagir rapidement.

4 mai 2015 Relevé de décisions de la sous-Préfecture de St Germain en Laye

27 avril 2015 Une réunion a eu lieu ce jour à la Sous-Préfecture. Compte rendu sommaire de la LDH

26 mars 2015 Communiqué du collectif de soutien aux réfugiés tibétains de Conflans – Appel à la solidarité –

29 mars 2015 article de bondyblog.liberation.fr

19 mars 2015 article du Parisien soutien de Véronique Jannot

7 janvier 2015 article de la gazette du Val d’Oise sur les Tibétains:

 

6 janv. 15 – Au sec et au chaud… Ce soir les réfugiés Tibétains ne dorment pas sous le pont en plein air et dans le froid mais au chaud et avec un confort sanitaire minimum. La municipalité de Conflans a enfin accepté de les héberger provisoirement à la suite de la mobilisation des associations du collectif de soutien aux Tibétains.


30 déc. 14 – Cet après-midi, à 16h, une délégation d’associations soutenant les réfugiés Tibétains dans leur demande d’hébergement a été reçue par le Maire de Conflans. Après la publication d’un arrêté municipal interdisant l’occupation de l’espace publique, en l’occurrence la passerelle St Nicolas et les piles du pont de la 184 pour des raisons de sécurité. Les services d’urgence, d’ACR, du 115 ont permis l’accueil dés hier de 37 personnes pour une durée limitée et la délégation a souhaité interroger la Mairie sur ses intentions pour la suite. Une solution d’hébergement dans la salle Lecorre a été évoquée et le Maire semble ne pas y être opposé dans le cas où la commission de sécurité en donnerait caution. Nous restons vigilants car la Préfecture n’a pas encore déclaré le plan grand froid dans les Yvelines.

 


29 déc. 14 – Un arrêté municipal a été pris par la mairie de Conflans interdisant aux Tibétains de rester sur le pont. Dans un mail du parti de gauche, nous apprenons que le 115 doit demander cet après-midi l’intervention de la Préfecture dans le cadre du plan grand froid. En cas de refus, une manifestation devrait être organisée à partir de 17h30 devant la Mairie.