La BD et les rencontres

Invités : Christophe Dabitch, Jeff Pourquié, Aurélien Ducoudray.

Parmi les vingt et quelques auteurs invités aux Rencontres du livre et du citoyen trois arrivent directement du monde de la bande dessinée.
Que viennent-ils faire parmi tous ces messieurs/dames qui vont sur deux jours nous informer, nous passionner, titiller notre réflexion sur les désordres de notre monde ?
La B.D. peut-elle délivrer un message politique ?
Est-elle un levier politique ?
La B.D. ! Quoi ? Ce n’est pas que Mickey et Tintin ? Un genre pour enfants éternels, voire adultes incultes ?

Ces rencontres vous démontreront que la B.D. , pour qui l’ignore, pour qui appréhende mal ce genre littéraire, recèle parmi ses 5000 publications annuelles des brûlots politiques, des engagements idéologiques, des enquêtes journalistiques. Que de Tintin qui bouffait allègrement et sans finesse du communiste à Maus d’Art Spiegelman 60 ans ont passés, et la B.D. devenue adulte n’a cessé d’élargir son champ graphique et textuel pour sans crainte et souvent avec effronterie et modernisme aborder toutes questions même ardues, politiques ou sociétales.
Au passage les codes éditoriaux traditionnels ont sautés ! Fini l’album 48 pages avec 8 cases bien rangées, tout est possible maintenant et la B.D. engagée, celle qui nous intéresse, lors des rencontres, trouve souvent son format dans le style « Roman graphique ». Album épais, gros comme un roman traduction de l’américain «  Graphic novel » le roman graphique sous sa forme atypique s’oppose ainsi à le «  Franco-belge », renouvelle le genre et ouvre un champ illimité, parce que sans code et sans complexe à une génération d’auteurs passionnants et passionnés.

A la Grande Librairie, lors des Rencontres vous sera présentée une soixantaine de B.D. représentatives de cet nouvel élan du 9ième art.

L’affiche

Un grand merci à Etienne Davodeau qui nous autorise à reprendre comme affiche des Rencontres le dessin de couverture qu’il avait réalisé pour la B.D. «  Immigrants » éditée chez Futuropolis.

La B.D.  «  Immigrants »

Cette B.D. nous sert de fil conducteur.
Sur 120 pages couleurs Christophe Dabitch ( invité ) a recueilli le témoignage de 11 immigrants, parfois venus des anciennes colonies, ayant trouvé asile en France. Ils se nomment Naïma, Misa, Reynad, Hamid, Iray… Ils viennent de Turquie, d’Uruguay, d’Angola, de Roumanie… Pour de raisons économiques ou politique, leurs parents ou eux-mêmes ont dû quitter leur pays pour la France. Ces témoignages dessinés sont entrecoupés par six textes d’historiens, spécialistes de la question, qui replacent les raisons de l’immigration dans l’histoire de notre pays.

Jeff Pourquié, l’un des dessinateurs sera là pour dédicacer à la demande.

L’exposition

Nous avons la chance et le plaisir de pouvoir vous présenter 34 planches originales extraites de la B.D. «  Immigrants » , des dessins originaux donc d’Etienne  Davodeau, Benjamin Le Flao, Jeff Pourquié, Simon Hureau, Etienne le Roux, Christian Durieux… Etc…

La B.D. « Békame »

Écrit par Aurélien Ducoudray, ce docu-fiction est né de l’envie qu’il a eu de faire vivre le témoignage de migrants clandestins, qu’il a côtoyés aux débuts des années 2000, en sa qualité de photographe de presse.
Il y est question de Sangatte, que l’on peut voir comme un endroit où l’on s’est réellement occupé des migrants (à la place de l’état), mais que l’on peut aussi considérer comme le réservoir de chair fraîche des passeurs, un Eldorado pourri…
Et c’est aussi, et surtout, l’histoire terrible de deux frères perdus corps et morale dans la misère de la clandestinité

Bilel est un jeune adolescent, qui se fait appeler Békame, comme son idole, le footballeur anglais. Il est arrivé clandestinement en France, pour tenter de retrouver son frère Ahmed, qui y réside depuis deux ans. Ils ont le projet de partir en Angleterre, tous les deux.
Pour le moment, entassés dans un hangar et dépouillés de leurs papiers, les clandestins sont à la merci des passeurs. Errant dans la ville, il fait la rencontre de Victor, un jeune punk débrouillard, qui lui apprend quelques combines et lui fait passer une nuit dans un squat où traînent de nombreux SDF.
Le lendemain, semant ses vignettes Panini au gré du hasard, comme pour envoyer un message à son frère, il est attiré par des gamins disputant un match de foot. Leur entraîneur, M. Assane, lui-même issu d’une famille immigrée, accepte de le prendre chez lui et de l’aider à retrouver son frère.
Bilel y parvient enfin, au détour d’une rue, mais la rencontre est brutale car Ahmed (alias « Patrick ») travaille avec les passeurs…
Des ateliers clandestins aux campements sauvages d’immigrés, en passant par le trafic d’humains, Bilel découvre les conditions impitoyables de ces gens qui ont quitté la misère de leur pays pour en trouver une nouvelle, dans une société déshumanisée et bien sombre

Jeff Pourquié et Aurélien Ducoudray seront présents pour dédicacer «  Békame ».

Les invités

Christophe Dabitch

Christophe Dabitch est né en 1968. Il vit à Bordeaux.
Après des études de lettres, il est devenu journaliste indépendant en presse écrite et télévision.
Il est auteur de livres historiques et de carnets de voyages et scénariste de B.D.

2003 : Voyage aux pays des Serbes, illustré par David Prudhomme (Éditions Autrement).
2005 : Les Capucins, géographie du ventre, ouvrage collectif sur un quartier populaire de Bordeaux (Éditions Le Cycliste).
2006 : publication des deux volumes de Abdallahi, dessin de Jean-Denis Pendanx (Futuropolis), qui obtient le Prix de la meilleure bande dessinée historique aux Rendez-Vous de l’Histoire de Blois.
2008 : Premier volume du triptyque Jeronimus avec Jean-Denis Pendanx.
2009: Jeronimus, second volume, avec Jean-Denis Pendanx et Mauvais Garçons, 2 tomes, avec Benjamin Flao, éditions Futuropolis.
2010. Fin du triptyque de Jeronimus.
2011: Parution d’Immigrants, collectif co-édité avec l’association BD Boum. Sous la direction de Christophe Dabitch, l’ouvrage recueille 13 témoignages, mis en images par 13 auteurs de bande dessinée.

Jeff Pourquié

Jeff Pourquié a 48 ans. Il est né à Toulouse et vit en région parisienne.

Dans l’univers de Jeff Pourquié se croisent pêle-mêle bande dessinée, peinture, graphisme, illustration, scénographie, guitare jazz manouche.

2000 : Des méduses plein la tête, avec Patrick Pécherot (Casterman),
adaptation d’un épisode du Poulpe : La Bande Décimée d’après Jean-Luc Cochet (6 Pieds Sous Terre).
2001 : Ciao Pékin (Casterman).
2003 : Vague à Lame, avec Patrick Pécherot (Casterman).
2010 : il participe au collectif Immigrants, coédité par Futuropolis et le festival Bd Boum

Aurélien Ducoudray

Aurélien Ducoudray est né en 1973 à Chateauroux et vit dans un petit village de l’Indre.
Titulaire d’un bac économie et d’une licence d’anglais ratée, Aurélien Ducoudray a touché à toutes les facettes du journalisme. Photographe de presse, journaliste rédacteur écrit, journaliste reporter de télévision, on lui doit de nombreux documentaires.

Après Championzé (avec Eddy Vaccaro, Futuropolis, 2010) et La Faute aux chinois (avec François Ravard, Futuropolis, 2011), il travaille en ce moment sur différents projets, dont une autre biographie de boxeur avec Eddy Vaccaro sur Young Perez, et Bekame avec Jeff Pourquié pour les éditions Futuropolis.

Trois nouveaux écrivains

DERNIERE MINUTE

Trois nouveaux écrivains seront présents aux rencontres dans le cadre de la table ronde « Hommes et migrations »:

  • Khadi Hane (femme de lettres sénégalais)
  • Edouardo Manet (écrivain et cinéaste français d’origine cubaine)
  • Abdelkader Djemaï (écrivain d’origine algérienne)

25-26 février 2012 : prenez date !

Les « Rencontres du livre et du citoyen » auront lieu le samedi 25 et dimanche 26 février 2012, dans un lieu insolite (les Jardins du monde du Royan) mais symbolique compte tenu du thème choisi pour ce premier chapitre : « peuples et migrations ».

Portée par les valeurs de paix, de tolérance et de respect des individus, quelles que soient leur origine et leur croyance, l’annonce de cette manifestation est un beau message pour l’année qui vient !

La première édition de ce rendez-vous culturel autour de la littérature et des grandes questions de société est parrainée par l’écrivain Alberto Manguel.

Ces deux jours seront rythmés autour du livre (littérature de fiction ou documentaire) et de l’image (bandes dessinées, vidéo) pour poser des questions simples, réalistes et vitales concernant l’autre, cet « étrange étranger ».
Cinq tables rondes et presqu’autant de rencontres alterneront, animées par des critiques ou personnalités littéraires (dont Martine Laval, notre précieuse consultante pour l’organisation de ces Rencontres), la revue Hommes et Migrations (de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration), et en présence du secrétaire général de la LDH.
Autour d’un grand stand librairie où les auteurs dédicaceront leurs ouvrages récents, le public aura également accès, gratuitement, à des expositions originales. De la BD « Immigrants » (ed. Futuropolis), coordonnée par Christophe Dabitch, avec des planches notamment de Davodeau qui nous a accordé le copyright pour l’affiche. Des photos de Sara Prestianni, pour son livre  » Je me suis réfugié là « . Et des projections vidéo (dont « l’histoire de l’immigration en France » 2 siècles d’immigration en 40 minutes, « on bosse ici, on reste ici », « amoureux au ban public »).
Parmi les auteurs (écrivains, ethnologues, sociologues ou journalistes) invités, quelques noms :
Michel AGIER, Marie COSNAY, Christophe DABITCH, Hubert HADDAD, Eddy HARRIS, Salim HATUBOU, Nicolas JOUNIN, Moussa KONATE, Danielle SCHRAMM, Shumona SINHA, Emmanuel TERRAY, Lucie TOURETTE ou encore Catherine de WENDEN.
En amont de ces rencontres, des animations sont prévues avec des écoles du pays royannais ainsi que les bibliothèques.
Cette manifestation est proposée par la Ligue des Droits de l’Homme de Royan et du pays royannais qui a reçu pour cela le soutien de la région Poitou-Charentes, de la DRAC, de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique ainsi que de la ville de Royan.

CINÉ-DÉBAT le 16 décembre au CREA à 20h30

« Le CHANT DES VIVANTS »

DE CÉCILE ALLEGRA

RENCONTRES DU LIVRE ET DU/DE LA CITOYEN/NE 19 et 20 février 2022 « La liberté d’expression »

Quelques articles de presse

Les auteurs

Librairies et dédicaces

Le public

RENCONTRES DU LIVRE ET DU/DE LA CITOYEN/NE

19 et 20 février 2002

Organisées par la Ligue des Droits de l’Homme

au relais de la Côte de beauté, à Saint-Georges-de-Didonne

Les 4èmes et 3èmes du Collège André ALBERT de Saujon, rencontrent des journalistes

Emmanuelle Stroesser journaliste pigiste (journaliste qui travaille pour plusieurs rédactions),

Julien Fleury, journaliste à France Bleu La Rochelle et

Ronan Chérel journaliste au quotidien Sud Ouest 

étaient présents au collège les 02 et 03 février, pour échanger avec les élèves de 4èmes et 3èmes autour du métier de journaliste.

Lisez l’article en suivant ce lien

https://etab.ac-poitiers.fr/coll-saujon/spip.php?article2383

LES AUTEURS PRÉSENTS AUX RENCONTRES

Pourquoi il nous a plu : ce livre est une plongée factuelle dans les entrailles de la vie des journalistes – les pigistes -, de leurs conditions de travail, une démonstration de la fragilisation de la presse à partir de la précarisation de ceux qui la font. Ou comment expliquer que l’information se défend aussi d’un point de vue social !

INVITATION AUX 6èmes RENCONTRES

POUR LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, CAUSE TOUJOURS !

Les Rencontres du livre et du citoyen vous donnent rendez-vous

Samedi 19 et dimanche 20 février, à Saint-Georges de Didonne

au Relais de la Côte de Beauté

Sixième édition !

Après les migrations (en 2012), l’utopie (2013), guerre et paix (2015), la démocratie (2017), les femmes (2019), nous avons pris le temps, Covid oblige, mais nous voilà de retour pour deux jours d’échanges autour de la liberté d’expression. Cause toujours. À chacun d’y mettre un « ! », ou un « ? », ou des « … »

Quelques dates à retenir d’ici là :

Jeudi prochain (3 février), cela commence à 19h par une Conférence populaire au Centre socio culturel de Marne Yeuse, à Royan, autour de la question : « la liberté d’expression est-elle encore possible aujourd’hui ? »

Du 1er au 17 février, les Diseurs de mots diront la liberté d’expression au travers d’extraits piochés dans différents livres (librairie Ligne d’horizon à Saujon le 1er fév. à 17h30 – médiathèque de La Tremblade le 10 fév. à 18h – médiathèque de Meschers le 17 fév. à 18h)

Du 14 au 18 février, les expos seront présentées en avant-goût des Rencontres au Relais de la côte de beauté.

Samedi 19 et dimanche 20 février : les Rencontres enfin !

À ne pas rater samedi soir, le spectacle de Souleymane Diamanka, le poète slameur (spectacle Créa)

Pour les jeunes (et moins jeunes aussi), séance cinéma 14h à 16h et atelier slam avec Diamanka dimanche matin (de 10h à 12h). (Préciser si inscription préalable nécessaire)

En pièce jointe, le marque-page programme (en pdf), disponible version papier dans les librairies

|1| |2| |3| |16|