Accueil

Ligue des droits de l’Homme Conflans, Andrésy, Chanteloup, Maurecourt.
Maison de quartier de Fin d’Oise –
25 av. Gallieni 78700 Conflans Ste Honorine 06 76 98 91 02 (Boite vocale) ldhconflans@ldh-france.org

 

 


Bulletin d’adhésion

 

 


Guide du lanceur d’alerte

 

 

COMMUNIQUÉ n°7 Audience le 12 novembre

Constatant l’urgence:
«une carence de nature à exposer ces personnes, de manière caractérisée, à des traitements inhumains ou dégradants, portant ainsi une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale»,
le juge des référés du tribunal administratif de Versailles, a partiellement fait droit à cette requête, par ordonnance du 11 octobre 2019.

Rien n’ayant été fait, la commune d’Achères a fait appel en soutenant que ces mesures, dont la réalisation est estimée à plus de 100000 euros, incombent exclusivement à l’état.

La LDH, la CIMADE et les 115 requérants tibétains ont déposé dès le 22 octobre une requête en appel « partiel », (suite…)

Recours devant le Conseil d’état.

COMMUNIQUÉ n°4  Cet après midi sur le camp : les enfants sont toujours là et …toujours pas l’ombre d’un début de travaux pour installer des sanitaires.

Un recours en appel partiel devant le juge des référés du Conseil d’état a été transmis aujourd’hui.

plus d’infos sur la page Réfugiés, Sans abri

Les réfugiés de la lisière St Jean

Suivez l’actualité du camp d’Achères…

Courrier du Collectif au Maire d’Achères

Réponse de Monsieur le Maire d’Achères

Copie du courrier adressé au Président de la République par le Maire d’Achères

 

 

Toutes les infos sur la page réfugiés-sans abri

Café Mutualiste

La LIGUE DES DROITS DE L’HOMME et la MACIF

vous invitent à un  »café mutualiste »
samedi 21 Septembre de 9H à 11H30
au BATEAU CHOCOLATÉ
Place Fouillère (à côté du Story-Boat) Conflans Ste Honorine

Le Numérique en Santé et les droits des patients.
Les évolutions : quels apports et risques pour chacun?

nombre de places limité
inscriptions à ldhconflans@ldh-france.org

(suite…)

Échange de politesses

Depuis des semaines plusieurs centaines de réfugiés sont toujours dans la poussière, les courants d’air, sans eau ni sanitaires. Ils sont demandeurs d’asile et ont le DROIT d’être accueillis dans le pays des Droits de l’Homme mais rien n’y fait, faudra t-il encore attendre les intempéries, la neige, le froid pour que les pouvoirs publiques trouvent des solutions? (suite…)

|1| |2| |3| |17|