65ème Ciné débat ‘la Fabrique des Pandémies’

Préserver la biodiversité c’est protéger notre santé 

La section LDH (Ligue des droits de l’Homme)
de Conflans sainte Honorine propose
un CINE DEBAT Le 30 juin 2022 à 20h
au cinéma Pathé (78700 Conflans Sainte Honorine ZA des Boutries)

en avant première locale (sortie généralisée en salle automne 2022)

Le nouveau film de Marie-Monique Robin,
LA FABRIQUE DES PANDEMIES
avec la complicité de Juliette Binoche et la contribution scientifique de Serge Morand (CNRS).
Projection précédée d’une vente dédicace par Marie-Monique Robin de son livre éponyme paru en février 2021 dès 19H30 (avec la coopération de la librairie  »Les petits papiers » de Conflans), et suivi d’un débat en sa présence, animé par Philippe Laville, élu au Comité national LDH et co-animateur du Groupe de travail Santé-bioéthique.

Présence possible de Juliette Binoche (en fonction de son planning d’un tournage en cours)

Tarif unique 8€ par internet
https://www.cinemaspathegaumont.com/cinemas/cinema-pathe-conflans )

Quelques éléments pour en savoir plus :

> Soutien LDH au film

> Approfondir les liens entre santé et biodiversité

> Lire l’entretien avec Marie-Monique Robin dans la revue  LDH Droits & Libertés

« Debout les femmes ! »

« Debout les femmes ! » Gilles Perret et François Ruffin,
Film sorti en France le 13 octobre 2021 Production ‘’Les 400 clous’’1

Gilles Perret, dont c’est le 8ème long-métrage, est bien connu au sein de la Ligue des droits de l’Homme et de ses contacts : de nombreuses sections locales ont impulsé des ciné-débats avec ses films, particulièrement Walter, retour en résistance2 en 2009, Les jours heureux en 2014, et surtout La Sociale3 fin 2016, qui permet toujours de découvrir de manière très dynamique l’histoire de la Sécurité Sociale, ses évolutions et les enjeux d’aujourd’hui et demain4. Gilles Perret avait déjà noué une coopération avec François Ruffin en 2019 pour J’veux du soleil, parcourant le mouvement des Gilets jaunes sous la forme d’un road-movie dynamique et généreux.
Debout les femmes ! est un nouveau road-movie très réussi avec 2 parlementaires que rien ne semblait pouvoir rapprocher, le député LFI atypique, fondateur du journal Fakir, de nouveau co-réalisateur5, et Bruno Bonnell, entrepreneur, fidèle député de la REM… La caméra de Gilles les suit dans leur découverte partagée du quotidien des travailleuses invisibles de métiers du soin et du lien, notamment auprès de personnes âgées, handicapées… qui sont pour la plupart sans statuts, sous-rémunérées, sans droits à formation… De cette mission parlementaire éclair sur le terrain naîtra une PPL de 43 propositions6, déposée en commun, tous deux ayant en tête cette déclaration du président Macron en début de pandémie Covid : « Il faudra se rappeler que notre pays tient aujourd’hui tout entier sur ces femmes et ces hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. » La genèse et les enjeux de ce film sont expliqués par François Ruffin7 devant le 4ème Congrès des âges et du vieillissement8. Dans le prolongement, des amendements communs de François Ruffin et Bruno Bonnell sur le PLFSS 2022 ont été présentés avec le soutien de parlementaires d’autres groupes9
Au-delà de la thématique bien documentée, d’autant plus compréhensible par tout spectateur qu’on la découvre en train de se construire, la pratique cinématographique des films de Gilles Perret, avec un ou deux personnages principaux qui font lien entre les séquences, bénéficie toujours d’une rythmique s’appuyant sur un montage dynamique, bousculant et stimulant la réflexion, des plans de coupe artistiques et porteurs de sens, une musique et des sons essentiellement diégétiques, le tout au service d’un sujet social important…
Philippe Laville
Elu au Comité central LDH,
Co animateur du GT Santé-bioéthique LDH

  1. www.unifrance.org/film/51762/debout-les-femmes
  2. Témoignant de l’indignation d’anciens déportés et résistants lors de la tentative de récupération de la commémoration du plateau des Glières par Nicolas Sarkozy, il a contribué à faire connaître Stéphane Hessel bien avant son célèbre «Indignez vous ! » (2010) dénonçant inégalités de richesse et injustices sociales de la politique du gouvernement Sarkozy – Fillon :
    http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/24428_1
  3. www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2017/01/HL176-Filma-Sociale.pdf,-L’un des rares documentaires à avoir atteint le cap des 200.000 spectateurs en salles, puis très demandé en DVD, en prolongeant le film précédent consacré globalement au programme du Conseil National de la Résistance (http://lesjoursheureux.net)
  4. Comme l’a encore montré un ciné-débat LDH le 30/9/2021 à Pont-Audemer (www.lasociale.fr/le-film/).
  5. François Ruffin s’était déjà illustré comme cinéaste avec son Merci patron ! César du meilleur film documentaire en 2017
  6. En décembre 2020 : une seule acceptée !
  7. Exposé-débat de 25’ en vidéo le 27/9/2021 : https://www.youtube.com/watch?v=LWRdqkBzTtA
  8. Après projection en avant-première https://congres-des-ages-vieillissement.fr/2021/programme-general/
  9. Voir www.alternatives-economiques.fr/francois-ruffin-revient-a-charge-metiers-lien/00100925 Alter Eco hebdo, 22/10/2021

Forums des assos

Merci aux bénévoles qui ont animés toute la journée les stands LDH
aux forums 2021 de Conflans Andrésy Chanteloup et Maurecourt.
Merci aussi à tous ceux qui se sont arrêtés sur nos stands pour échanger ou s’informer.
La section organisera prochainement une réunion pour accueillir les personnes qui ont laissé leurs coordonnées et leur présenter nos actions. Si vous n’avez pu venir nous rencontrer aux forums, n’hésitez pas à nous contacter par mail ldhconflans@ldh-france.org

Ces élections nous concernent ! 

le flyer en pdf

Ces élections nous concernent ! 

Savez vous que…

le Conseil Régional gère:

  • le développement et la gestion des transports,
  • la construction, l’entretien et le fonctionnement des lycées,
  • les structures favorisant l’information et l’orientation des lycéens, des étudiants et des apprentis,
  • les structures facilitant l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle
  • l’aménagement du territoire et son développement économique,
  • la participation avec l’État et d’autres collectivités à différents domaines comme le sport, la culture, la santé, le tourisme, la lutte contre la fracture numérique etc.

le rôle du Conseil Départemental est:

  • de lutter contre l’exclusion
    par des politiques sociales et de solidarité :

    • insertion sociale et professionnelle,
    • revenu de solidarité active,
    • personnes en situation de handicap,
    • personnes âgées et retraitées.
  • de mener une politique en faveur de l’enfance et de la jeunesse :
    • PMI, crèches, protection des mineurs,
    • construction-entretien des collèges et subventions pour les projets éducatifs,
    • accompagnement des jeunes dans les domaines culturel et sportif,
  • de favoriser le développement économique,
  • d’améliorer les déplacements,
  • de lutter contre les pollutions, d’assurer une bonne gestion de l’eau,
  • de favoriser l’accès au logement et d’améliorer l’habitat.

La mise en action de ces compétences dépend des choix politiques des candidats.

Des choix des élus dépendent les budgets qui  seront alloués à chacune de ces compétences.

Nous sommes tous concernés. VOTONS!

CLUB DROIT et EGALITE

C’est avec un grand plaisir – et l’accord de son autrice – que nous vous faisons part de cette lettre.
Nous partageons avec le « Club Droit et Égalité » du lycée Jules Ferry un intérêt commun pour des échanges ouverts, équilibrés, sans tabous, et dans le respect de toutes et tous.
Si ces échanges ont été bénéfiques pour les membres du club comme le dit Mathilda, ils le sont aussi pour nous, membres de la LDH. Nous avons beaucoup à apprendre de ce que savent, de ce que pensent les jeunes et la confrontation de nos points de vue nous enrichit.
C’est donc tout naturellement que nous leur faisons une place sur notre site….

 

Mesdames, Messieurs, membres de la Ligue des droits de l’homme, bonjour.
Je m’appelle Mathilda Diffu. Je suis une jeune femme de 17 ans scolarisée au lycée Jules Ferry à Conflans Sainte Honorine en classe de terminale générale avec pour spécialités : science politiques, sciences sociales et économiques, option ‘droit’.
Ayant toujours eu à coeur de défendre et de faire entendre les voix des personnes marginalisées et opprimées, j’ai adhéré, dès la classe de troisième, aux mouvements des jeunes de l’organisation non gouvernementale Plan International, en faveur de l’égalité des genres dans le monde.

Je me suis engagée dans la vie citoyenne de façon bénévole pour lier formation et action. J’ai ainsi eu l’honneur d’être élue jeune ambassadrice yvelinoise pour la coopération internationale auprès du groupement d’intérêt public des Yvelines.
En parallèle j’ai oeuvré à la fondation d’un club de débat au sein de mon établissement. Celui-ci, actif depuis maintenant deux ans, se nomme « Club Droit et Égalité ».
Il a pour fonction de permettre aux élèves du lycée d’échanger, de débattre et de se cultiver autour de sujets d’actualité et de société.

Mon intention est de leur donner un lieu et un cadre où ils peuvent s’exprimer sur des thématiques qui les concernent. Ainsi je souhaite leur accorder la voix et la visibilité nécessaires afin qu’ils puissent être acteurs du changement, puisqu’il me semble essentiel que plus de jeunes, en particulier de femmes de ma génération, s’impliquent pour affirmer leurs points de vue dans la sphère publique.
Étant un club inclusif, nous sommes ouverts à tous sans aucune distinction car nous souhaitons être garants de la tolérance, en vertu du principe de mixité et diversité, ce qui nous permet de réunir un large profil d’élèves de différents âges, disciplines et genres.
Les thématiques que nous abordons lors de nos débats au sein du club font obligatoirement appel à des questions en lien avec les notions de Droit et d’Égalité qui sont, à mon sens, primordiales dans la construction de la citoyenneté. À travers ce projet, j’aimerais contribuer à faire progresser ces concepts dans notre quotidien en France.
C’est pourquoi j’ai sollicité l’appui de diverses associations et organisations internationales, avec lesquelles nous sommes désormais partenaires, telles que :
Plan International, l’Unicef, Expression de France, et la Ligue des Droits de l’Homme que nous avons accueilli récemment.
Nous avons évoqué de multiples sujets au cours de ces deux dernières années, dont l’égalité des genres à différentes échelles, ou encore l’hyper sexualisation des mineurs dans certains médias.
Grâce aux interventions de la Ligue des droits de l’Homme nous avons pu aborder d’autres thématiques, en voici quelques-unes à titre d’exemples :
L’importance de la laïcité, la question du genre, l’existence ou inexistence de valeurs fondamentales à promouvoir.
Ces échanges ont été très bénéfiques car ils ont permis une tolérance accrue face aux avis qui divergent. Ce fut également un moyen d’enrichir notre culture générale.
Nous participons également à des concours, dont les buts sont, soit de dénoncer des situations d’inégalités (voir article dénonçant le sexisme dans le milieu médiatique pour le concours Zéro Cliché organisé par CLEMI) ou bien de proposer des initiatives citoyennes afin d’améliorer notre vie en société (se référer au concours Notre France à Nous organisé par Expression de France)
Notre investissement nous permet ainsi d’être invités à de nombreux évènements tels que le forum du mouvement des jeunes organisé par Plan International ou bien des rencontres et des débats dans des institutions publiques et internationales avec des décideurs politiques.
De belles opportunités qui ne se présentent pas tous les jours et dans lesquels la Ligue des droits de l’Homme nous accompagne et nous prépare en nous fournissant les outils juridiques et philosophiques qui enrichissent notre réflexion et nous permettent ensuite d’argumenter.
Nous souhaitons donc remercier la Ligue des droits de l’Homme sans qui le club ne pourrait être ce qu’il est aujourd’hui : un lieu où les jeunes peuvent se renseigner et oeuvrer à étendre les principes de liberté et de justice dans leur quotidien tout en étant égaux.
Mathilda Diffu
Mathildadiff@gmail.com