ACCUEIL

Bienvenue à la section réunionnaise de la LDH

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion
97 avenue de Lattre de Tassigny  – 97490 Ste-Clotilde  
TEL : 0692 69 01 71
Courriel : saintdenis-reunion@ldh-france.org 

Site national de la LDH, c’est par ici…

Nous suivre : sur facebook ou sur sur twitter

Télécharger le bulletin d’adhésion

ou adhérer en ligne en cliquant sur le lien

Vous pouvez aussi faire un don depuis ce site : Soutenir la LDH

Bureau 2019- 2020

– Dominique RIVIERE, Président,
– Adrien BARET, Vice-Président,
– Isnelle GOULJAR, Vice-Présidente,
– Jean-François RIVOLO, Vice-Président,
– Reine-Claude GRONDIN, Secrétaire,
– Jacques PENITOT, Trésorier,
– Virginie HOAREAU, membre du bureau chargée de l’éducation populaire,
– Christiane SUDNIKOWICZ, membre du bureau chargée du droits des femmes et de l’environnement,
– Jean FAUCONNET, membre du bureau chargé de la commission spéciale de réflexion sur la rénovation de la LDH.

La ligue est organisée en groupes de travail spécialisés auxquels les membres et sympathisants sont invités à participer.

Traditionnelle Journée des droits des enfants

Ce 21 novembre la LDH à la Réunion organisait sa traditionnelle journée des droits des enfants au Centre Jacques Tessier à la Saline, avec la participation de quelques 35O « marmailles » et de leurs enseignants, et le concours de nombreux bénévoles et des JADE (Jeunes Ambassadeurs des Droits auprès des Enfants). Divers ateliers ont animés la journées, les classes passant successivement de l’un à l’autre: Bravo aux jeunes citoyens !

Quelques 350 élèves de divers établissements scolaires (Ecole Michel Debré- St Pierre- 1 cl ; St Joseph de Cluny- St Louis – 2 cl ; Collège Plateau Goyaves -St Louis – 2- 6; Ecole Duparc- Ste Marie – 1 cl ; E. Francis Rivière- Etang Salé- 1 cl ; Ecole Montgaillard (St Denis) – 2 cl ; Ecole les Lilas – St Denis- 3cl) ont participé  aux ateliers :

  1. Présentation et débat général sur le thème « Être libre » ;
  2. Les « droits de l’enfants animés et présentés par les Jades ;
  3. Liberté de la presse et « fake news » ;
  4. Mur d’expression ;
  5. Ateliers d’écriture sur le thème ;
  6. Peinture Fresque ;
  7. Atelier Maquillage

Animation Musicale ; 12 H 00 : repas des élèves ;

C’était aussi l’occasion de lancer et tester la nouvelle Edition du CONCOURS POUR LA FRATERNITÉ sur le thème ETRE LIBRE !

Par ailleurs, ce fut l’occasion de faire connaitre le VADE MECUM de la LDH sur les atteintes aux droits des enfants. Sur la base du communiqué suivant:

A l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide), la Ligue des droits de l’Homme (LDH) tient à alerter l’opinion publique sur les très nombreuses atteintes aux droits de l’enfant sur le territoire métropolitain et en Outre-mer.

Le document réalisé par la LDH dresse un état des lieux non exhaustif des violences faites aux enfants (violences intrafamiliales, enfermement des enfants, accès à la scolarisation, justice des mineurs, grande pauvreté…). Il montre bien que, trente ans après la ratification de la Convention par la France, ces droits ne sont pas toujours appliqués. Les exigences de la LDH ainsi que les recommandations émises par différentes instances (Comité des droits de l’enfant de l’Onu, Défenseur des droits…) sont rappelées tout au long de ce texte.

La situation aujourd’hui est telle qu’il est impératif que de véritables politiques publiques ambitieuses et coordonnées soient mises en place afin que les droits fondamentaux des enfants soient effectifs et que l’intérêt supérieur de l’enfant soit en toute occasion la considération primordiale.

Il est urgent que toutes et tous se mobilisent pour la défense des droits de l’enfant, partout et tout le temps. La LDH restera vigilante et active afin de répondre à ces problématiques dont les enjeux sont essentiels pour permettre à chaque enfant de se construire une vie libre et décente.

Vade-mecum « Les atteintes aux droits de l’enfant en France aujourd’hui »

Cliquez-ici pour télécharger ce document afin de prendre connaissance des recommandations de la LDH concernant les différentes problématiques relatives aux atteintes aux droits de l’enfant. http://lien.ldh-france.org/…/aHR0cHM6Ly93d3cubGRoLWZyYW5jZS…

A La Réunion près de 4.000 cas de maltraitance d’enfants sont recensés chaque année. Gina a été maltraitée physiquement et sexuellement pendant des années. Elle témoigne dans ce reportage de Réunion La 1ère : pic.twitter.com/xxvVj8oqAS

FAITES LAÏCITÉ 9 Décembre 2019

Rassemblement 09 décembre à partir de 9H00 Parvis des droits de l’Homme, Champ Fleuri, Saint Denis.

Avec les élèves de nos établissements scolaires / Associations d’Education Populaire.

 

AG de la LDH à la Réunion 30/11/2019

ORIENTATIONS ET NOUVEAU BUREAU

L’Assemblée générale statutaire de la LDH à la Réunion s’est tenue ce 30/11/2019 et a permis d’adopter à l’unanimité des présents le rapport d’activités et le rapport financier ainsi que le budget de l’exercice 2019-2020.
Au titre du débat d’orientation, diverses interventions ont porté sur les priorités à retenir pour le prochain exercice et sur les méthodes d’actions de la Ligue à la Réunion.
Il en ressort que la Ligue à la Réunion est appelée à maintenir ces principales priorités : éducation populaire, avec interventions dans les établissements scolaires et les quartiers ; Droits des femmes et lutte contre les violences ; lutte contre les discriminations et les communautarismes ; Droits économiques, sociaux et culturels ; Lutte contre le changement climatique et droits environnementaux ; Droits des étrangers. Cette action ne peut se concevoir sans un large partenariat avec les acteurs locaux, qu’il s’agit d’élargir et d’approfondir. Parallèlement, il est apparu indispensable de soutenir la réflexion sur la rénovation des méthodes de travail et d’intervention de la Ligue. Une commission spéciale est créée à ce sujet animée par Jean FAUCONNET, ancien président de la section.
Après concertation, le nouveau bureau a été élu :
– Dominique RIVIERE, Président, représentant légal, 0692 04 19 13 ;
– Adrien BARET, Vice-Président,
– Isnelle GOULJAR, Vice-Présidente,
– Jean-François RIVOLO, Vice-Président,
– Reine-Claude GRONDIN, Secrétaire,
– Jacques PENITOT, Trésorier,
– Virginie HOAREAU, membre du bureau chargée de l’éducation populaire,
– Christiane SUDNIKOWICZ, membre du bureau chargée du droits des femmes et de l’environnement,
– Jean FAUCONNET, membre du bureau chargé de la commission spéciale de réflexion sur la rénovation de la LDH, Celles et ceux qui souhaitent se joindre à nous seront invités
à s’inscrire dans un groupe de travail.
Comptant vous retrouver sur nos chantiers.
Avec toute notre solidarité.
Le nouveau bureau

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion
97 avenue de Lattre de Tassigny – 97490 Ste-Clotilde – TEL : 0692 69 01 71
Courriel : saintdenis-reunion@ldh-france.org
Site : http://site.ldh-france.org/saintdenis-reunion/
https://www.facebook.com/ldh.reunion https://twitter.com/LDHReunion

Assemblée générale de la LIGUE à la Réunion 30/11/2019

RAPPORT D’ACTIVITÉS

Le présent rapport a pour objet de rendre compte de la vie de la section et des initiatives et actions conduites par la LDH à la Réunion durant l’exercice écoulé (2018-2019).

1/ VIE DE LA SECTION

L’assemblée générale clôturant l’exercice 2017-2019 n’a pu se tenir que le 03/02/2019, avec le renouvellement du bureau à cette date. Toutefois, notre président Jean FAUCONNET devait donner sa démission pour raisons de santé peu après.

Une nouvelle assemblée a dû se réunir le 3 mars 2019 pour réorganiser le bureau, Patrick CHAMAND étant élu président. Par la suite, à compter de début Juillet, Patrick CHAMAND ayant fait connaitre son indisponibilité, également pour raisons de santé, le bureau a continué à fonctionner en l’état jusqu’à la présente AG.

Adhésions

Le nombre d’adhérents à ce jour est resté stable, soit 68 adhérents dont 5 nouvelles adhésions. A noter que certains adhérents ne signalent pas leur changement d’adresse de courriel et ne reçoivent plus les informations.

Réunions de bureau

Indépendamment des échanges permanents entre ses membres, le bureau s’est réuni une dizaine de fois soit sauf exception une réunion par mois, le plus souvent en formation restreinte en raison de l’indisponibilité professionnelle croissante, au fil de l’année, de certains de ses membres (étant rappelé que ces réunions sont ouvertes aux adhérents qui le souhaitent).

A noter également que l’idée de lancer un « groupe SUD » pour organiser des initiatives à Saint-Pierre et dans le SUD n’a pu être concrétisée.

Communication :

Les initiatives de la LDH à la Réunion ont fait l’objet d’un ou deux courriels par mois à l’intention des adhérents et de divers communiqués de presse ainsi que d’un suivi sur les réseaux sociaux. A noter le nombre d’abonnés sur réseaux sociaux : LDH Réunion : 1854 abonnés sur FB, 852 sur twitter ; «NoukiféLaRéunion » : 667 et 1025 sur FB, 2 pages,1304 sur Twitter).

Le site internet de la LDH Réunion reconfiguré sur WordPress par Patrick CHAMAND a pu être mis à jour.

Groupes de travail thématiques :

Chaque adhérent étant invité en début d’année à se rattacher à un groupe de travail, ces groupes se réunissent ou échangent sur les l’actualité d’un domaine d’intervention en liaison par mail avec des groupes de travail au niveau national.

Cette année, au plan local, seul le Groupe éducation, Culture, Droits de l’enfant, animé par Isnelle GOULJAR, s’est réuni à plusieurs reprises pour le suivi d’initiatives dont il est rendu compte par ailleurs. Pour les autres groupes, le bureau a retenu des « référents » : Jacques PENITOT pour les « Etrangers » ; Marcel MOUTOUCOMRAPOULLE pour les « Sectes »; Dominique RIVIERE pour les droits économiques et sociaux. A noter qu’un groupe informel « Laïcité » s’est réuni à 3 reprises notamment pour la préparation de la journée Laïcité du 09/12/2019.

Relations avec le national

La section a participé au Congrès national en juin par Patrick CHAMAND. Par ailleurs, les communications principales du National sont transmise directement aux adhérents. Enfin, la section participe épisodiquement par téléphone à un Groupe de travail national Outre-mer animé par Pascal NICOLLE (qui fait régulièrement des séjours professionnels dans notre Île) et qui s’est notamment donné pour tâche d’éditer une lettre LDH Outre-mer. Quelques difficultés subsistent dans la communication avec le national sur l’inscription des adhérents ayant payé localement, et sur le compte-rendu de nos initiatives locales.

A noter le lancement d’une réflexion de 2 ans sur la réforme de la LDH.

Partenariats

Le maintien de nos partenariats locaux, qui constitue depuis de nos nombreuses années une orientation forte de notre section a sollicité notre attention dans divers cadres et en diverses occasions (Cimade, CEMEA, Abbé Pierre, ATD, UFAL, Ligue de l’enseignement, etc.)

 

2 / LES ACTIONS LOCALES DE LA SECTION en 2019

  • Le suivi des cas individuels et Permanences:

La Ligue a poursuivi en 2019 son action pour accueillir et tenter d’aider des personnes en situation de difficulté et qui font appel à elle, selon la tradition et les statuts de notre association.

A ce titre, ont été maintenues les permanences hebdomadaires, le mardi après-midi. Les permanences ont été assurées par Isnelle GOULJAR, éventuellement assistée de membres du bureau.

  • Droits des étrangers

Parmi les cas traités lors des permanences, beaucoup de familles d’étrangers, avec des difficultés pour la nationalité la résidence ou la situation des enfants. Le suivi est assuré avec le concours de la CIMADE et le cas échéant d’avocats.

Par ailleurs l’arrivée des migrants du SHRI LANKA a mobilisé notre attention. Patrick CHAMAND et Isnelle GOULJAR ont visité la zone de rétention dite zone d’attente et nous nous sommes efforcés avec d’autres associations de suivre la situation. Un rassemblement de soutien a été organisé le 3 mai à Champ-Fleuri.

  • Droit à l’éducation et à la culture, droits de l‘enfant

A l’initiative du Groupe de travail « Education, Culture, Droits de l’enfant », composé principalement par Isnelle GOULJAR, Josiane SIDA-MORISSE, Christiane SUDNIKOWICZ, Marcel MOUTOUCOMRAPOULE, Virginie HOAREAU, Brigitte DENYS, Bernard COLAS, la section a poursuivi en 2019 son action « éducative » avec un programme fourni :

– Différentes interventions éducatives dans les établissements scolaires : Ecole Henri DUNANT, Lycée Georges Brassens, Lycée Lislet Geoffroy, etc…, selon convention comportant un financement.

– Participation en mai à la Journée organisée par le CCEE à la Mairie de Saint-Denis.

– En revanche, pour des raisons que nous devons investiguer, notre intervention en relation avec la Ligue de l’Enseignement pour la formation des JADE a été interrompue.

– Par ailleurs, pour les 30 ans de la CIDE, nous avons organisé une conférence-débat le 15 novembre 2019, sur la situation de l’enfance en danger à la Réunion, avec les interventions de Mmes GENEVOIS, Psychologue à la PJJ et Sylvette FONTAINE du CRIP départemental.

– Enfin, alors que cette action avait dû être annulée l’année dernière en raison du mouvement des Gilets jaunes, nous avons organisé le 21 novembre 2019, notre traditionnelle Journée éducative autour des droits de l’enfants, sur le thème des Ecrits pour la Fraternité 2019-2020 (ETRE LIBRE), avec le concours de nombreux intervenants de la Ligue ou sympathisants, des JADE dépendant du Défenseur des Droits, et la participation de quelques 300 marmailles de divers établissements scolaires. Cette action a fait l’objet d’une communication préalable à la presse, puis d’une conférence de presse sur place, abordant notamment l’historique et le devenir du Centre Jacques TESSIER.

– Ecrits pour la Fraternité : le concours annuel de la LDH se poursuit en 2020. Il nous faut relancer les partenaires dans les établissements scolaires.

– la visite de Madame AVENARD défenseure des Enfants, en charge du Droits des enfants auprès du Défenseur des Droits fin septembre début Octobre 2019, avec différentes rencontres auxquels la Ligue a pu pour partie participer.  A noter que le Défenseur des droits qui avait annoncé sa visite l’a annulé à raison des obsèques de Jacques CHIRAC.

  • Droits des femmes

La Ligue est restée très mobilisée sur la question des droits des femmes et de la lutte contre les violences faites aux femmes, qui ont fait l’objet de plusieurs communications et actions locales, dans la ligne d’une résolution adoptée en juin par le Congrès national de la LDH.

– participation à diverses actions du CEVIF en février, mars et juin, notamment à la journée « CARTON ROUGE » à Saint-Benoit.

– Organisation, sur subvention FDVA (1000 €) obtenue par Patrick CHAMAND, de 2 journées de formation sur l’accueil et l’accompagnement des femmes victimes de violences, les 19 et 26 octobre 2019. Avec les interventions de Mmes ROUSSEL (Réseau VIF) ; Agnès PRIVAT (Horizon Médiation) ; Genevieve PAYET (ARIV) ; Dr DOUZAI-VISNELDA (EPSMR)

– Communication en septembre sur le Grenelle des Violences intraconjugales rappelant nos positions et l’exigence de moyens.

– Participation à la Marche #NousToutes974 le 23 novembre 2019.

  • Lutte contre le racisme et les discriminations

–  Une lettre publique de Mme Brigitte Bardot en mars dernier sur le traitement des animaux à la Réunion mais fleurant bon son racisme colonial a fait l’objet d’une communication locale condamnant les propos injurieux et racistes de Mme Bardot, puis, à notre initiative, d’une plainte au pénal déposée par le national au nom de la LDH.

– A l’initiative d’Adrien BARET, membre du bureau de la LDH à la Réunion et de d’autres étudiants, une demande de subvention répondant à l’appel à projets de la DILCRAH pour 2019-2020 a été déposée en novembre.

L’action projetée pour 2020 vise, à partir de l’Université, d’impliquer les jeunes publics réunionnais dans la lutte contre les stéréotypes, les discriminations et violences de genre.

  • Valeurs de la République et Laïcité

Objet de nos interventions dans les écoles, la promotion des valeurs de la République et du principe de Laïcité a continué de faire l’objet de notre attention au plan local.

– Nous avons eu plusieurs réunions de travail, dont une au CRAJEP, sur la préparation de la journée de la Laïcité que nous coorganisons le 9 décembre avec l’UFAL, les associations d’éducation populaire volontaires et divers établissements scolaires. Avec cette année l’exposition réalisée par l’UFAL et une diffusion de l’information par le CRAJEP. A noter que nous avons adressé un courriel à nos partenaires habituels et à la Mairie de Saint-Denis pour différents moyens (sono, chapiteaux et bus) et que nous attendons des réponses.

– Participation le 07/06/2019 à l’inauguration de la stèle à Toussaint LOUVERTURE au jardin des mémoires à Saint-André et au colloque qui a suivi à l’initiative de l’association « Kartyé Lib » ;

– Participation au Collège de La Montagne pour l’exposition Laïcité de l’UFAL le 20/11/2019.

  • Solidarité OI

– Nous n’avons pas de retour en l’état sur le projet de création d’un institut ou Observatoire des Droits de l’Homme en OI, projet pour lequel le National et la FIDH avaient marqué leur intérêt.

Nous avons maintenu une veille sur la situation à Mayotte, aux Comores, à Madagascar et à Maurice avec pour ce dernier pays l’expression de notre inquiétude sur le traitement des LGTB.

  • Défense des droits économiques et sociaux

– Le mouvement des « Gilets Jaunes » a fait l‘objet d’une communication de la LDH à la Réunion analysant la situation. Nous n’avons pu établir une liaison avec le mouvement en dehors de rencontre individuelles.

– Participation en octobre à la journée du Refus de la misère avec ATD Quart le 17/10/2019 ;

– Transmission à la presse locale de divers communiqués ou interventions de la LDH nationale sur la lutte contre la pauvreté, la défense de l’Hôpital public et des services publics, le droit de manifester.

  • Défense des droits des prisonniers

– Nous avons poursuivi notre collaboration avec le SPIP pour 4 interventions sous forme de « stages de citoyenneté » destinés aux prisonniers à la Réunion, en mars puis en octobre-novembre ;

– Participation à la Journée nationale Prison le 27 novembre à l’initiative de GROUPE LOCAL DE CONCERTATION PRISON, à la mairie de Saint-Denis

 

3 / DEBAT SUR NOS ORIENTATIONS POUR 2017

Pour introduire le débat sur nos orientations, il apparait nécessaire au bureau sortant de faire plusieurs constats :

– le rôle singulier et central de la Ligue à la Réunion tenant à son historique depuis 1905 dans notre Île et à son caractère généraliste, indépendant et non partisan, lui permettant d’offrir un centre de dialogue à l’action militante de diverses organisations.

– La nécessité, pour maintenir ce rôle et être utile à nos concitoyens, de réfléchir sur 1) nos méthodes de travail, de formation et de communication internes ; 2) La participation militante effective de tous les adhérents ; 3) Le recrutement de nouveaux membres actifs.

Pour ce qui est de nos priorités, il appartient à l’assemblée d’en débattre à partir d’un programme d’actions pour l’année à venir. La réflexion actuelle porte notamment sur :

– la réussite du projet DILCRAH avec l’université ;

– la passation de conventions « LDH en résidence » avec divers établissements scolaires.

Saint-Denis, 30/11/2019

 

 

30 Novembre : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA LIGUE A LA RÉUNION

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA LIGUE A LA RÉUNION se tiendra le 30/11 au local de la Ligue, à partir de 9 heures 30 : approbation des rapports financier et d’activités, débat et votes sur orientations et budget 2020, renouvellement du bureau. Appel est lancé pour les candidatures au bureau. Réponse sur le mail de la ligue : saintdenis-reunion@ldh-france.org
Présence vivement souhaitée de tous les adhérentes et adhérents.
CALENDRIER Novembre 2019
– Dépôt Demande subvention sur appel à Projets DILCRAH
– 7/11, 16H45 : Réunion préparatoire pour la journée de la Laïcité du 9/12 au CRAJEP, Ecole Gabriel Macé, école musique Loulou Pitou (La Source, St-Denis);
– 7/11, 9H00 : Action citoyenneté centre pénitencier du Port ;
– 15/11, 17H30 : Café-Débat sur l’Enfance en danger à la Réunion ;
– 15/11, 9H00 : Bilan CSJE sur les actions en Centre pénitenciers ;
– 19/11, 17H00 : Réunion du Groupe EDUCATION LDH ;
– 21/11, à partir de 8H30 : Journée éducative Droits des enfants au Centre Jacques Tessier, St-Gilles ;
– 23/11, 10H00 : Marche #NousToutes974 contre VFF, Mail de Rodrigues, Saint-Gilles-les-Bains ;
– 30/11, 9H00 : Réunion de l’AG annuelle de LDH Réunion, renouvellement du Bureau.

#NousToutes974 : MARCHE DU 23 NOVEMBRE

Rendez-vous à 10 heures, au niveau du Mail Rodrigues à l’Hermitage (sur la place du marché à Saint-Gilles-les-bains).

Venez nous rejoindre. Pour dire STOP aux violences faites aux femmes !

Au programme : marche citoyenne et animations. Nous vous attendons, nombreuses et nombreux ! Vien a zot !

 

 

#NousToutes #NousToutes974

15 NOVEMBRE : La situation de l’enfance en danger à la Réunion

 

La LDH à la Réunion vous invite à un café-débat sur :
La situation de l’enfance en danger à la Réunion
le vendredi 15 Novembre à 17h30, 97,avenue de Lattre de Tassigny-97490- Ste Clotilde
Merci de confirmer votre inscription en adressant un courriel à : saintdenis-reunion@ldh-france.org

Intervenants :

– Sylvette FONTAINE : Responsable du Service de centralisation et de recueil des informations préoccupantes au Conseil Départemental.

– Dr ABRIAL : Protection de l’Enfance

– Chantal GENEVOIS : psychologue clinicienne, Protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ)

 

Vade-mecum « Les atteintes aux droits de l’enfant en France aujourd’hui »

Cliquez-ici pour télécharger ce document afin de prendre connaissance des recommandations de la LDH concernant les différentes problématiques relatives aux atteintes aux droits de l’enfant. http://lien.ldh-france.org/…/aHR0cHM6Ly93d3cubGRoLWZyYW5jZS…

Il y a 30 ans, la France ratifiait la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide).

Cette Convention pose le principe selon lequel l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale dans toutes les décisions qui concernent les enfants.

Elle définit des valeurs fondamentales à vocation universelle relatives au développement et à la protection des enfants, au-delà des différences sociales, culturelles, ethniques ou religieuses.

La convention et ses protocoles sont les premiers textes internationaux juridiquement contraignants en matière de droits de l’enfant : ils imposent des obligations aux cent quatre-vingt-quinze Etats qui les ont ratifiées, dont la France. En revanche, ses dispositions ne sont pas encore toutes d’applicabilité directe devant les juridictions françaises.

Force est de constater que toutes les stipulations de la Convention ne sont pas effectives en France actuellement. Des atteintes aux droits de l’enfant peuvent être constatées dans le cadre des relations intrafamiliales comme dans le cadre institutionnel.

Voir aussi :

J’AI DES DROITS, ENTENDS-MOI

« J’ai des droits, entends-moi » est la consultation nationale du Défenseur des droits auprès des moins de 18 ans. Menée en partenariat avec près de 50 associations et structures luttant pour le respect des droits de l’enfant en France, elle a permis à 2200 enfants de faire entendre leur opinion sur la réalisation de leurs droits, afin de contribuer à l’amélioration de leur effectivité.

J’ai des droits, entends-moi !

Hommage à l’Afrique / Marmailles #LaRéunion

DES ENFANTS DE LA RÉUNION RENDENT HOMMAGE AUX ANCÊTRES D’AFRIQUE

Publié le 23 octobre 2019

Maloya à la Maison des Esclaves de Gorée, hommage aux ancêtres partis du Sénégal… Ces élèves de Lékol Misik Trad issus des quartiers prioritaires de Saint-Pierre ont vécu un voyage riche en émotions et enseignements.

Hommage à l’Afrique / Marmailles #LaRéunion 

Voir les images et la suite de l’article sur : https://www.reunionnaisdumonde.com/magazine/portraits-interviews/des-enfants-de-saint-pierre-rendent-hommage-aux-ancetres-d-afrique/?var_mode=calcul&fbclid=IwAR1rcqeN86NHL7oZowazvH_sL4FNimgc_e3VkAuH4IzL9iPi9EdFiJSpMaE

ALICE MOGWE élue présidente de la FIDH

« L’universalité des droits humains est menacée, il est temps de contre-attaquer »

La militante botswanaise ALICE MOGWE élue présidente de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, ce 24/10/2019). « Une des figures emblématiques des combats menés ces dernières années par les sociétés civiles africaines », Alice Mogwe, 58 ans, est fondatrice et directrice du centre Ditshwanelo des droits de l’homme au Botswana, a indiqué dans un communiqué la FIDH, après l’élection de l’intéressée lors du 40e congrès de la fédération à Taïwan.
« Mon attachement aux droits humains s’enracine dans les valeurs traditionnelles du “Botho” botswanais », qui « repose sur la conviction que l’humanité que nous portons en chacun d’entre nous est reliée à l’humanité de tous et toutes à travers le monde. Dès lors, chaque personne dispose du droit d’être traitée avec dignité », a déclaré Alice Mogwe, citée dans le communiqué. Mme Mogwe, qui a assumé ces trois dernières années le poste de secrétaire générale de la FIDH, a été élue présidente pour une durée de trois ans.

CONCOURS « ÉCRITS POUR LA FRATERNITÉ : LA LIBERTÉ !

La LIBERTÉ : C’est sur le thème de la liberté que nous proposons aux enfants de s’exprimer pour cette 28e édition du concours, avec une citation de l’historien grec Thucydide »Il faut choisir : se reposer ou être libre ».
N’oubliez pas d’envoyer vos fiches d’inscription. Celles-ci nous permettent d’évaluer la participation au concours et d’établir un fichier de contacts préalables.
Télécharger la plaquette de présentation : https://www.ldh-france.org/…/LDH_plaquette-concours_2019-20…

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion
97 avenue de Lattre de Tassigny – 97490 Ste-Clotilde – TEL : 0692 69 01 71
Courriel : saintdenis-reunion@ldh-france.org – Site : http://site.ldh-france.org/saintdenis-reunion/
https://www.facebook.com/ldh.reunion https://twitter.com/LDHReunion

|1| |2| |3| |9|