Quoi de neuf sur la situation politique : « Gilets jaunes », « Grand débat » , « violences policières », … février 2019

A notre réunion du 14 février 2019, la section Paris 5/13 a fait le choix de consacrer cette réunion à une réflexion collective des membres de la LDH 5/13, sur la situation politique ouverte par ce qu’il est convenu d’appeler la « crise des gilets jaunes », une crise sociale et économique, une crise de la démocratie.

Trois interventions ont permis d’introduire le sujet : celle de Christine , présidente de la section, qui a rappelé l’historique du mouvement, celle de Josée qui a présenté une analyse critique du débat national, et celle d’Elisabeth qui nous a rendu compte d’une séance de ce débat organisée à la mairie du 5e arrondissement. Puis nous avons échanger, discuter.

Le groupe militant de la section « Ligueurs au prétoire » nous a aussi proposé un texte …

Quoi de meuf sur la situation politique : « Gilets jaunes », « Grand débat » , « violences policières », … février 2019

«Problèmes actuels de la violence en politique – Violence spontanée, violence organisée – 5 juillet 2018

La prochaine réunion mensuelle de la section Paris 5/13  se tiendra le

Jeudi 5 juillet 2018 à 19h30

au 75 Bd Vincent Auriol, 75013, à la permanence du PCF du 13e.

Elle sera consacrée à

«Problèmes actuels de la violence en politique – Violence spontanée, violence organisée»

L’intervention sera Isabelle Sommier. Elle est professeure à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Isabelle Sommier avec Nicolas Lebourg viennent de sortir le livre « La violence des marges politiques des années à nos jours » . Vous pourrez vous procurer son livre lors de notre réunion.

Pour nos droits et libertés : Manifestons le 10/09/17

Dimanche 10 septembre manifestation partout en France et à Pari, RDV à 15h au métro Père Lachaise :

Pour la sixième fois, l’état d’urgence vient d’être prolongé jusqu’au 1er novembre 2017. Et pourtant, le candidat E. Macron avait promis d’y mettre fin. Au prétexte de sortir du « guêpier » de l’état d’urgence, E. Macron et son gouvernement vont rendre permanentes les mesures les plus liberticides de l’état d’urgence en les inscrivant dans un nouveau projet de loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ». Si ce projet est définitivement adopté, il donnera des pouvoirs exorbitants au gouvernement, aux préfets et à la police, et cela au mépris des libertés. Il sera discuté à l’Assemblée nationale, en septembre.

Nous sommes tou.te.s concerné.e.s

Ne nous laissons pas endormir par les discours sécuritaires

Ne nous accoutumons pas aux atteintes aux libertés et droits fondamentaux

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux »,
Benjamin Franklin, cité par Christine Lazerges, Présidente de la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme, le 5 juillet 2017

Si ce projet est adopté, il fera de chacun.e de nous des suspect.e.s potentiel.le.s

Mobilisons-nous toutes et tous pour mettre en échec l’état d’urgence permanent

et dire NON à la loi du SOUPÇON !

Pour plus d’information retrouver notre tract