avant-première : Le procès contre Mandela et les autres, Paris 13, 30 septembre

Un documentaire de Nicolas Champeaux et Gilles Porte

Dimanche 30 septembre 2018 à 11 h,  Cinéma  L’Escurial 

Le procès contre Mandela et les autres,

Alors qu’il était envoyé spécial permanent de RFI à Johannesburg, Nicolas Champeaux, réalisateur avec Gilles Porte de ce remarquable documentaire, avait rencontré quelques-uns des co-accusés de Nelson Mandela, survivants du procès de Rivonia (1963-1964), le grand procès de l’Apartheid, qui avaient été condamnés comme lui à la perpétuité. Leur personnalité l’avait impressionné…Après avoir écouté des extraits des 256 heures des archives sonores du procès, tardivement numérisées, l’idée de ce film jaillit en lui : outre une mise en scène de moments déterminants du procès, il donnera la parole à ces « survivants »…qui, tout en étant demeurés dans l’ombre de Mandela, « ont fait de lui ce qu’il est devenu », ainsi qu’à deux de leurs avocats toujours en vie, à Winnie Mandela et quelques autres. A tous, ils font écouter des extraits des archives sonores, les laissant commenter ces enregistrements qu’ils n’avaient jamais entendus, et évoquer leurs souvenirs…
Au moment où est célébré le centenaire de la naissance de Mandela, ce film est un hommage à son action et à celle de ses compagnons de lutte.

Le débat qui suivra sera animé par les réalisateurs Nicolas Champeaux et Gilles Porte,

et Gilles Manceron, historien, membre du CC de la LDH

A L’ESCURIAL, 11 Bd de Port-Royal PARIS 13e
(métro Les Gobelins) Tarif unique 6,20€. (& Cartes d’abonnement CIP & UGC illim.)

 

Ligue des Droits de l’Homme Paris 5-13 Maison des associations BP 36, 11 rue Caillaux 75013 Paris 06 42 72 87 63 /

paris.5.13@ldh-france.org

www.ldh-paris513.fr/

facebook.com/ldhparis513

Nous sommes Charlie : Ensemble pour la démocratie et nos libertés

Citoyens,
Chers amis, chers camarades,
Plus que jamais la mobilisation de la Ligue des droits de l’Homme, de ses militants et ses sympathisants, est nécessaire à un moment où nos valeurs ont été brutalement attaquées et alors que les droites extrêmes n’ont pas attendu longtemps avant d’essayer d’en tirer profit.
La Ligue des droits de l’Homme vous donne rendez-vous le dimanche 11 janvier en soutien à Charlie à 15h devant le BAtaclan, 50 Boulevard Voltaire, 75011 Paris. Ce point de ralliement, sur le parcours de la manifestation (de République à Nation) mais un peu à l’écart de la place de la République doit nous permettre de nous retrouver facilement (la manifestation s’annonçant d’envergure).
Nous vous invitons à venir avec vos drapeaux, badges, ou avec les affichettes de la campagne d’adhésion (la liberté, ça se défend ; le racisme, çà se combat, etc.) afin de porter haut les combats qui sont les notres.
Il devrait faire beau alors couvrez-vous et venez nombreux !

image

La critique des médias : Pour quoi faire ?

Les médias font et défont les rois. Ils orchestrent les « come-back politiques » et façonnent le débat public. Ce constat peut être facilement partagé, mais une fois qu’il est posé, quelle action s’offre aux citoyens soucieux de faire vivre la démocratie ?

Pour en discuter, venez nous retrouver avec Blaise MAGNIN, sociologue membre de l’assocation ACRIMED (ACtion CRItique MEDia)

Quand ? Jeudi 16 Octobre à 19h30

Où ? Maison des Associations, 181 avenue Daumesnil, Paris (M°Daumesnil)

 

« Le droit de savoir », avec C. Deloire Reporter sans frontières

La section LDH Paris 14/6 vous invite :

:

« Le droit de savoir »

avec Christophe Deloire

Secrétaire Général

de Reporters sans frontières (RSF)

En démocratie le peuple est souverain et cette souveraineté ne peut s’exercer sans la reconnaissance effective d’un « droit de savoir » sur toutes les questions d’intérêt public.

La culture du secret et la remise en cause du principe de transparence sont autant d’obstacles au journalisme d’investigation et en définitive à la mission démocratique de la presse.

un prochaine débat, le

Mercredi 26 mars de 20h15h à 21h30

A la Maison des Associations du XIVème

22 rue Deparcieux 75014 Paris

Métro : Denfert-Rochereau – Bus : 28, 38, 58,

La liberté de la presse n’est pas un privilège des journalistes, mais avant tout  un droit des citoyens.

A quoi sert le journalisme ? Que recouvre la notion d’intérêt public?  De transparence ? Y a-t-il des secrets à respecter ?  Qu’est-ce une presse indépendante ? Quelle est l’utilité du droit de savoir ? Comment le défendre?

Venez en débattre.

A la Maison des Associations du XIVème, rue Deparcieux
Lien vers: Cliquer ici

http://www.ldh-paris-14-6.org


Journaliste : une profession ou un sacerdoce ?

Qu’est-ce qu’un journaliste aujourd’hui ? Est-il animé par le désir d’informer ou par la nécessité de gagner sa vie ? Dans le jeu trouble du commerce de l’information et de la production d’événements, la position du journaliste est ambiguë.

A travers l’histoire du journalisme, et par le biais de témoignages contemporains, une réflexion sur l’état de la profession s’impose. Quels sont les liens entre journalisme, politique et finance ? Alors que les médias enracinent leurs influences idéologiques au coeur de la société, le fantasme d’une information objective et neutre perdure.

La projection du film Profession journaliste sera suivi d’un débat animé par le réalisateur Julien DESPRES. Vous pourrez poser toutes vos questions, faire part de toutes vos analyses, etc.

Où ? Cinéma La Clef – 21 rue de la Clef, Paris 5e (M° Censier-Daubenton, bus 27, 67, 89)

Quand ? Lundi 14 Octobre à 20h

<br />

Une maison pour la liberté de la presse

La Maison des journalistes, vous connaissez ?

La Maison des journalistes est d’abord un lieu où les journalistes contraints de fuir leur pays peuvent trouver un toit, une chambre et une ambiance de travail. Aucun des journalistes hébergés n’a souhaité quitter son pays. Le réfugié a été contraint de tout laisser derrière lui. Il craint pour les siens.

A la Maison des journalistes, il trouve des femmes et des hommes qui, comme lui, un jour n’ont pas eu le choix et se retrouvent en exil, des journalistes qui comme lui se demandent comment ils peuvent rester utiles à leur pays, des réfugiés qui comme lui ignorent de quoi demain sera fait : quel logement, quel travail trouver ? Comme faire venir les siens ? Comment continuer à pratiquer la profession pour laquelle on a tout sacrifié ? Cette vie commune de quelques mois entre confrères venus des cinq continents est une passerelle vers une nouvelle vie.

La Maison des journalistes héberge trente journalistes par an. Grâce au financement des média, du Fonds européen pour les réfugiés, et de la Ville de Paris, elle met à leur disposition une chambre, un bon d’achat alimentaire et la possibilité de pratiquer leur métier à travers le journal en ligne de la MDJ, l’Oeil de l’exilé.

Vous voulez en savoir plus ? La Ligue des droits de l’Homme du 15e propose une rencontre avec certains d’entre eux et avec les responsables de cette association.

Quand ? Jeudi 16 Mai à 20h

Où ? à la Maison des Associations (MDA), 22 rue de la Saïda 75015 PARIS, (Métro : Porte de Versailles Tramway : ligne 3 : G. Brassens Bus : ligne 89 : G. Brassens)

Les médias : valets ou contre-pouvoirs ?

<br />

« Tout individu  a droit à la liberté  d’opinion et d’expression, ce qui implique (…) le droit de rechercher, de recevoir  et de répandre (…) les informations et les idées ». Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Les médias, leur fonctionnement, les contradictions qui les traversent, les rapports de connivence qu’ils entretiennent avec le pouvoir, leur concentration en grands groupes financiers  nous permettent-ils de jouir de ce droit?   Le citoyen ne doit-il pas re-visiter en permanence l’analyse de leur fonctionnement?

Si la presse est un 4e pouvoir, est-elle bien séparée des trois autres?

  • Quelle place et quel rôle tiennent les nouveaux instruments de communication ( blogs, sites indépendants, réseaux sociaux , tweets …) ?
  • Faut-il se satisfaire de l’affaiblissement collectif des rédactions face aux pouvoirs économique et politique ?

Venez en débattre avec nous au débat animé par Guy Pineau et Nils Solari, d’Acrimed (Association critique des médias).

Quand ? Jeudi 4 octobre, à 20h

Où ? A la Maison des Associations , 22 rue de la Saïda , 15e

Les médias, leur fonctionnement, les contradictions qui les traversent,

Les médias, leur fonctionnement, les contradictions qui les traversent,
Lieu: Maison des Associations, 22 rue de la Saïda, Paris 15e

Débat animé par Guy Pineau et Nils Solari, d’Acrimed, organisé par la section Paris 15

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique ………….le droit de rechercher, de recevoir et de répandre ….. les informations et les idées. (Article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme)

Les médias, leur fonctionnement, les contradictions qui les traversent, les rapports de connivence qu’ils entretiennent avec le pouvoir, leur concentration en grands groupes financiers nous permettent-ils de jouir de ce droit? Le citoyen ne doit-il pas re visiter en permanence l’analyse de leur fonctionnement?

Si la presse est un 4e pouvoir, est-elle bien séparée des trois autres?

Quelle place et quel rôle tiennent les nouveaux instruments de communication (blogs, sites indépendants, réseaux sociaux, tweets …) ?

Faut-il se satisfaire de l’affaiblissement collectif des rédactions face aux pouvoirs économique et politique ?

Comment s’approprier démocratiquement les médias?

C’est à ce débat animé par Guy Pineau et Nils Solari, d’Acrimed (Association critique des médias) que nous vous invitons :
Jeudi 4 octobre, à 20h