Ciné débat , Les Balles du 14 Juillet, 10 juillet à 11h, Majestic Bastille

Bonjour, comme chaque année nous commémorerons l’assassinat, lors de la manifestation du 14 juillet 1953 de 7 manifestants dont 6 nationalistes algériens Place de la Nation.

Cela se réalisera en 2 temps :- la présentation du film Les Balles du 14 Juillet le dimanche 10 juillet à 11h au Majestic Bastille

dans le cadre de l’événement Un Ecran Des Droits-

la cérémonie elle-même le 13 juillet à 18h30 suivie d’un bal populaire avec orchestre, buvette, petite restauration et librairie militante. Venez nombreux !

Section Paris 10/11Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’HommeLigue des Droits de l’Homme

Mercredi 13 juillet 2022, place de la Réunion


Le 14 juillet 1953, à l’arrivée d’une manifestation, place de la Nation, la police parisienne charge le cortège de nationalistes algériens pour leur arracher banderoles, drapeaux, pancartes… Affrontements, heurts, bousculades, les policiers tirent. On relève sept morts : six Algériens et un syndicaliste français et de nombreux blessés dont cinquante par balle.

Depuis plusieurs années un collectif d’associations animé par la LDH, avec Attac 12e, la Commune libre d’Aligre, le Maghreb des films, le PCF 12e, Solidaires Paris, et l’UL CGT 12e commémorent cet événement, avec le soutien actif de la Mairie du 12e. C’est une occasion d’assurer  le devoir de mémoire et de réfléchir et échanger sur des sujets comme l’Algérie hier et aujourd’hui, la répression policière, le droit de manifester, le colonialisme, etc.

Nous vous invitons cette année encore à partager souvenir, débat et convivialité,  
Mercredi 13 juillet 2022
18 heures 30

Commémoration :

Dépôt de gerbes, prises de paroles,débat avec des élus le la Mairie du 12e, l’historien Nedjib Sidi Moussa, l’avocat Arié Alimi 

Place de l’île de la Réunion Paris 12e
20 heures 30

Bal populaire  avec l’orchestre FANFARINHABoissons et restauration sur place, librairies…Au kiosque à musique de la place de la Nation

Le film de Daniel Kupferstein « Les balles du 14 juillet » sera projeté au cinéma Majestic Bastille, Paris 11ele dimanche 10 juillet à 11 heures. La projection sera suivie d’un débat.

_____

Un Écran Des droits – La fabrique des pandémies, 12 juin, Majestic Bastille


Un Écran Des droits – 12 juin 2022
Pour cette nouvelle séance proposée dans le cadre de notre cycle mensuel, venez découvrir le film La Fabrique des pandémie, de Marie-Monique Robin, qui montre comment les activités humaines, en précipitant l’effondrement de la biodiversité, ont créé les conditions d’une « épidémie de pandémies ».



Le film La Fabrique des pandémies
Un documentaire de Marie-Monique Robin
France, 2022, 100 mn

Dengue, Chikungunya, Covid-19, Sida, Ebola : le nombre de maladies émergentes — jusqu’alors inconnues — a explosé ces quarante dernières années. La plupart d’entre elles sont des zoonoses, des maladies infectieuses transmises aux hommes par les animaux. Dans ce documentaire, la comédienne Juliette Binoche cherche à saisir les causes de cette «  épidémie de pandémies  ». Elle part à la rencontre de scientifiques du monde entier pour comprendre quels sont les liens entre la santé humaine et la santé des écosystèmes.

La rencontre La projection sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Marie-Monique Robin et Philippe Laville, co-animateur du groupe de travail national santé-bioéthique de la LDH.

  Informations pratiques Dimanche 12 juin à 11h00
Au cinéma Majestic Bastille
 
Infos et réservations Pour aller plus loin Retrouvez ici et en téléchargement ci-dessous la filmographie réalisée par Autour du 1er mai : « Covid 19 – Année Zéro : Regards de cinéastes sur nos mondes confinés et l’hôpital en danger ».
  La filmographie à télécharger ici ! Le cycle Un Écran Des droits est proposé au Majestic Bastille par La Ligue des droits de l’Homme, Amnesty International, l’Observatoire international des Prisons et Autour du 1er mai. Chaque deuxième dimanche du mois à 11h00, venez découvrir un documentaire récemment sorti en salles et discuter avec l’équipe du film et/ou des intervenant·es.

Un écran des droits, cinédébat, DES HOMMES, 15 mai, Majestic Bastille

DES HOMMES, Un film de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet
La projection sera suivie d’une rencontre avec la coréalisatrice Alice Odiot et Matthieu Quinquis, membre du CA de l’Observatoire international des prisons.

France – 2019 – 90 min

Trente mille mètres carrés et 2 000 détenus dont la moitié n’a pas 30 ans. La prison des Baumettes raconte la misère, la violence, les abandons et les espoirs aussi. C’est une histoire avec ses cris et ses silences. Un concentré d’humanité.

UN ÉCRAN DES DROITS est un rendez-vous mensuel en partenariat avec la LDH, Amnesty Int., L’OIP et Autour du 1er mai

UN ÉCRAN DES DROITS : DES HOMMES de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet, EN PRÉSENCE de l’équipe du film | Dulac Cinémas (dulaccinemas.com)

Section Paris 10/11Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’HommeLigue des Droits de l’Homme

UN ÉCRAN DES DROITS : MEDIA CRASH, 10 avril, Majestic Bastille

, EN PRÉSENCE DE ELIANOR MONKAM ET EDWY PLENEL JOURNALISTE ET DIRECTEUR DE MEDIAPART

DIMANCHE 10 AVRIL 2022 À 11H AU MAJESTIC BASTILLE

MEDIA CRASH – QUI A TUÉ LE DÉBAT PUBLIC?
Un film de Luc Hermann et Valentine Oberti

Séance suivie d’une rencontre avec Elianor Monkam et Edwy Plenel journaliste et directeur de Mediapart

Il y a ce que vous voyez, ce que certains souhaitent que vous voyiez, et ce que vous ne voyez pas. Jamais la France n’a connu une telle concentration des médias privés.
Quelques industriels milliardaires, propriétaires de télévisions, radios, journaux utilisent leurs médias pour défendre leurs intérêts privés. Au détriment de l’information d’intérêt public. En cachant ce qui est essentiel, en grossissant ce qui est accessoire, ces médias façonnent, orientent, hystérisent pour certains le débat. Avec la complicité de certains responsables politiques, qui s’en accommodent volontiers.

Mediapart et Premières Lignes vous racontent les coulisses des grands médias.

Rendez-vous mensuel,
en partenariat avec la LDH, Amnesty Int., L’OIP et Autour du 1er mai

UN ÉCRAN DES DROITS : Women do cry, 8 mars

UN ÉCRAN DES DROITS // HORS-SÉRIE

Spécial Journée internationale des droits des femmes

Mardi 8 mars 2022 à 20h au Majestic Bastille

Mina Mileva et Vesela Kazakova suivi d’une rencontre

Découvrez en AVANT-PREMIÈRE :

WOMEN DO CRY
Un film de Mina Mileva et Vesela Kazakova

Séance suivie d’une rencontre avec :
Christophe Bruncher, producteur du film
Lola Schulmann, chargée de plaidoyer droits sexuels et reproductifs, AMNESTY INTERNATIONAL
Lucie Daniel, experte plaidoyer droits et santé des femmes et filles, EQUIPOP

« Un vibrant film-tract, entre crise de nerfs et déclaration d’amour aux mères » Télérama
Avec Maria Bakalova (Borat 2)
UN CERTAIN REGARD – CANNES 2021

Une cigogne blessée, une femme en pleine dépression postnatale, une jeune fille confrontée aux stigmates du VIH, une mère qui cherche un peu de magie dans le calendrier lunaire… Sœurs, mères et filles se confrontent à leurs fragilités et à l’absurdité de la vie, au moment où de violentes manifestations et débats sur le genre déchirent leur pays, la Bulgarie.
D’après une histoire vraie.

Un Écran des droits est un rendez-vous mensuel au Majestic Bastille,
en partenariat avec la LDH, Amnesty Int., L’OIP et Autour du 1er mai

UN ÉCRAN DES DROITS : UN PEUPLE – EMMANUEL GRAS, 13 février, Majestic Bastille

Dimanche 13 février à 11h au Majestic Bastille
Séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur Emmanuel Gras et Sylvie Alphandéry, présidente d’Autour du 1er mai et membre de la Ligue des Droits de l’Homme.

En octobre 2018, le gouvernement Macron décrète l’augmentation d’une taxe sur le prix du carburant. Cette mesure soulève une vague de protestations dans toute la France. Des citoyens se mobilisent dans tout le pays : c’est le début du mouvement des Gilets jaunes. À Chartres, un groupe d’hommes et de femmes se rassemble quotidiennement. Parmi eux, Agnès, Benoît, Nathalie et Allan s’engagent à corps perdu dans la lutte collective. Comme tout un peuple, ils découvrent qu’ils ont une voix à faire entendre.

Un film KMBO

Rendez-vous mensuel,
en partenariat avec la LDH, Amnesty Int., L’OIP et Autour du 1er mai

http://dulaccinemas.com/article/un-ecran-des-droits-un-peuple-de-emmanuel-gras/118434

Section Paris 10/11 Fé- dération de Paris de la Ligue des Droits de l’Homme

Les 5 DROM (Guyane, Guadeloupe, La Réunion, Martinique, Mayotte), 26 janvier , Paris 14°

paris.14.6.7@ldh-france.org – http://www.ldh-paris-14-6-7.org

La prochaine réunion de la section se tiendra le :

Mercredi 26 janvier 2022 de 19h30 à 22h00

A l’annexe de la Mairie du 14e arrondissement

12 Rue Pierre Castagnou, 75014 Paris

Métro : Denfert-Rochereau ou Mouton-Duvernet – Bus : 38, 58, 68, 92

Et par ZOOM https://zoom.us/j/93779633336?pwd=c2VwQ0l1bDZSS1Q3SDVsdzRENzlwUT09

19h30 : Réunion de section et reprise de carte

20h00 : Débat public

« Les 5 Drom »

(Guyane, Guadeloupe, La Réunion, Martinique, Mayotte)

Avec Antoine Math

Chercheur à l’IRES et militant associatif,

spécialiste des droits sociaux, membre du collectif  « Migrants outremer »

https://www.facebook.com/LDHPARIS1467

Il n’y a pas un outremer mais des terres ultramarines dirigées par la France. Au-delà d’aspects certes communs qui permettent de les rassembler, comme les héritages de leur histoire coloniale, leur éloignement de la métropole, leur délaissement par les pouvoirs publics et une situation économique et sociale plus défavorable que celle de la métropole en moyenne, les cinq Drom sont aussi caractérisés par des très fortes différences, socio-démographiques, économiques, culturelles…

Pour enrichir notre réflexion sur ce sujet, nous avons invité Antoine Math, chercheur à l’IRES.

Fréquence Droits, lundi 29 novembre sur Aligre FM, l’accès aux archives

L ’ (IN)ACCÈS AUX ARCHIVES INDICATEUR DE DÉMOCRATIE Il y va de la transparence du fonctionnement de l’Etat, du droit de regard citoyen sur l’action politique menée en son nom, de l’intérêt général et de l’écriture de l’histoire. Or, qu’il s’agisse du régime de Vichy, des guerres coloniales, du Rwanda, mais aussi des essais nucléaires ou encore de la gestion du Covid, le secret défense cadenasse la vérité et contredit le droit de savoir. L’accessibilité des archives publiques diminue, au nom de la sécurité et des intérêts vitaux du pays, malgré la mobilisation inédite d’archivistes, de militants associatifs et d’historiens. 
 Trois d’entre eux sont les invités de

Fréquence Droit, lundi 29 novembre, de 18h00 à 19h00 :

 Sonia Combe, spécialiste de l’ex-URSS, conservatrice du département des archives de la bibliothèque de documentation internationale contemporaine de 2000 à 2008, autrice d’ « Archives interdites – l’histoire confisquée », La Découverte, 2001.

 – Gilles Manceron, spécialiste de l’histoire coloniale de la France et en particulier de la guerre d’Algérie. Membre du collectif « Accès aux archives publiques », ancien vice-président de la LDH.  – Gilles Morin, spécialiste de l’histoire du socialisme en France et de la collaboration. Président de l’association des usagers du service public des archives nationales, membre du collectif « Accès aux archives publiques ».

Débat animé par Alain Renon.

Section Paris 10/11

Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’HommeLigue des Droits de l’Homme

________________________________________________________________________

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Dimanche 12 décembre à 11h au Majestic Bastille

HACKING JUSTICE de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo, 

séance suivie d’un débat avec

–Maryse Artiguelong, vice-présidente de la LDH et

–Jean-Philippe Foegle, juriste membre de la Maison des Lanceurs d’Alerte.

Voici l’histoire glorieuse et bouleversante de Julian Assange et de sa traque menée par les États-Unis et leurs vassaux dans une nouvelle version de l’éternel combat de Spartacus contre l’Empire. Suivant pas à pas la défense du fondateur de WikiLeaks, coordonnée par l’avocat espagnol Baltasar Garzón, mondialement connu pour avoir fait interpeller l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet, les réalisateurs ont parcouru le monde pendant neuf ans pour retisser cette histoire aux implications politiques profondes. Dans une démocratie, la liberté d’informer est un minimum vital et ne peut être une option, quelles que soient nos opinions politiques. Cette histoire concerne chacun d’entre nous. »

Rendez-vous mensuel, à notre initiative ce mois-ci,
en association avec Autour du 1er mai et en partenariat avec le Majestic Bastille, Amnesty Int.,et  L’OIP  

Section Paris 10/11

Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’HommeLigue des Droits de l’Homme