Alertes féministes ce 23 juin

Extraits de l’ Appel de plus de 180 organisations signataires dont la LDH :

etc.

Suite à l’irresponsable dissolution de l’Assemblée nationale, la possibilité que l’extrême droite arrive au pouvoir est désormais bien réelle.

Nous savons qu’elle a pour obsession en priorité de venir casser les droits et libertés d’une immense partie de la population : les femmes, les personnes racisées, handicapées, trans et LGBTQIA+, les personnes migrantes, les filles et les enfants. Nous savons aussi qu’elle s’attaquera de front à tout le mouvement social.

L’extrême droite au pouvoir, nous le savons, signerait la fin d’une certaine conception de la démocratie, de l’État de droit, et de nombreuses libertés, déjà bien rognées ces dernières années.

Le 23 juin prochain nous sonnerons les alertes féministes.

Car nous savons que nos droits ne sont jamais acquis pour toujours. Droit de vote, droit de vivre librement sa sexualité, droit à la contraception et à l’avortement, droit de travailler, droits des enfants, droit à l’éducation pour tou.te.s, droit à la transition de genre, droit d’être protégée face aux violences et aux discriminations, droit d’être reconnue victime de viol et d’autres violences sexistes et sexuelles, droit à un compte en banque, droit à un salaire égal à travail de valeur égale, du moins dans la loi même si c’est loin d’être encore une réalité… parité, nous devons ces avancées aux luttes de nos aînées, de nos mères, de nos grands-mères et à leurs allié.e.s. …/…

Pour préserver la démocratie, déjà bien malmenée, et pour protéger nos droits et nos acquis sociaux chèrement conquis, pour la dignité de toutes et tous, nous sonnerons des alertes féministes partout en France le 23 juin pour appeler à faire barrage a l’extrême droite les 30 juin et 7 juillet et à voter massivement pour un avenir qui permette l’émancipation et la liberté de tou.te.s.

Lien vers l’appel complet : https://alertesfeministes.org/

Appel aux électrices et électeurs

La LDH appelle les électeurs et électrices à se mobiliser pour battre l’extrême droite dans les urnes le 30 juin et le 7 juillet,

en votant pour des candidats qui portent les combats des mobilisations des dernières années en faveur d’une société démocratique, sociale et écologique, et de l’effectivité de tous les droits pour toutes et tous.

Ensemble, contre l’extrême-droite

Appel commun

Nous, syndicats et associations, avons décidé d’agir ensemble sur tous les territoires pour battre l‘extrême droite lors des élections législatives des 30 juin et 7 juillet 2024 et porter ensemble des mesures concrètes de solidarité, d’égalité et de justice. Nous en appelons à la mobilisation de toutes et tous.

La victoire des extrêmes droites aurait les mêmes conséquences dramatiques que celles qu’on a pu voir là où elles ont pu gouverner ou gouvernent. Aux Etats-Unis de Trump, dans la Russie de Poutine, la Hongrie de Orban, l’Argentine de Milei, la Pologne du PiS, l’Italie de Meloni, la liberté est piétinée, les droits ont été bafoués, les services publics et les politiques sociales, étranglés. Dans tous ces pays, la violence, la haine de l’autre ont remplacé les valeurs d’égalité, de solidarité, de fraternité.

Nous devons tout faire pour éviter que cela ne nous arrive.

Certes, la défaite des extrêmes droites ne suffira pas à garantir la mise en œuvre de politiques publiques répondant aux inégalités, injustices, et à l’urgence sociale et environnementale. Mais sa victoire en compromettrait radicalement la perspective.

Le recul des droits, la régression des libertés auxquels nous avons assisté ces dernières années, les choix politiques tournant le dos au progrès social, la maltraitance des précaires, l’abandon des services publics, le mépris des mouvements sociaux d’ampleur, comme le combat contre la réforme des retraites, constituent le terreau sur lequel l’extrême droite a prospéré.

Battre l’extrême droite dans les urnes, combattre son projet raciste doit se conjuguer à l’émergence d’un changement profond, de ruptures sociales et écologiques et d’effectivité des droits.

Il est donc crucial que chacune et chacun trouve dans l’exercice électoral le prolongement des mobilisations et aspirations communes. Une réponse de l’ensemble des forces politiques considérant que les droits sont les mêmes pour toutes et tous est indispensable.

Nous, syndicats et associations, serons exigeants pour que les réponses que nous portons pèsent aujourd’hui et demain dans un dialogue social et civil effectif.

Dans la société que nous voulons, la liberté, l’égalité, la démocratie, la solidarité et l’Etat de droit ne sont pas des mots vides de sens mais les principes mêmes qui organisent notre vie commune, notre avenir commun. Sur ces bases, face aux tenants de la haine, du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, de la LGBTQI+phobie, de la régression sociale, et de la destruction du vivant : des alternatives de rupture sont nécessaires.

Ensemble, nous en appelons à la mobilisation citoyenne. Sans attendre, nous appelons à participer à toutes les manifestations partout en France.

Avant que les flammes ne s’éteignent

   » Avant que les flammes ne s’éteignent  » un film qui n’est pas sans lien avec l’affaire Wissam et les difficultés de toutes sortes à demander et obtenir justice, en cas de violences policières.

Un film à soutenir, avec Camelia Jordana dans le rôle principal :

Ce film fait actuellement l’objet d’une campagne de dénigrement sur Allo-Ciné de la part de l’extrême-droite ( voir communiqué ci-dessous  )

A voir   jusqu’au mardi 28 novembre
au CGR Val Arena :
une seule séance par jour à 13h45 ou 14h
au Capitole : une seule séance par jour à 21h

https://www.cgrcinemas.fr/films-a-l-affiche/307362-avant-que-les-flammes-ne-seteignent/

 » Menaces, tags racistes, violences : l’offensive de l’extrême droite atteint des niveaux inédits à l’université de Clermont « 

Une enquête de La Montagne

que vous pouvez lire en suivant ce lien :

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/menaces-tags-racistes-violences-loffensive-de-lextreme-droite-atteint-des-niveaux-inedits-a-luniversite-de-clermont_14280653/

et sur le site de l »UNEF Auvergne

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Funefclermontauvergne%2Fposts%2Fpfbid02z8E64UUPok4FDcvCrxgobpyGv5Cmwwk7jWbhM8Npav1Lpjfeo1q2cdZvCiwNzywal&show_text=true&width=500


Collectif Nous Aussi : Ensemble contre la haine et les discriminations.

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Le collectif organise une manifestation le
mardi 21 mars à 18H30 place de Jaude,
à Clermont Ferrand

avec le soutien des syndicats, des associations et de toutes les structures qui militent contre les discriminations et les idées nocives de l’extrême Droite :

( Collectif RESF63, LCED 63, UNEF Auvergne, Jeunes Communistes 63, LDH, SE-UNSA, AFPS 63, FSU, LP 63, Génération.s )

Le collectif appelle le gouvernement, les collectivités territoriales, les responsables politiques, les associations, l’éducation Nationale, les médias… à la mise en place d’n vrai plan de lutte contre l’ensemble des discriminations et à une mobilisation collective et sincère pour lutter contre l’extrême Droite et le fléau que représente le racisme.

Manifestation contre les extrêmes droites, leurs idées, leurs violences

Samedi 25 février 15h Place de Jaude

Face aux extrêmes droites, leurs idées et leur violence :
ne nous laissons pas faire !

Depuis plusieurs années nous assistons à une importante montée des extrêmes droites partout en France et leurs groupuscules violents pullulent dangereusement dans les rues clermontoises.

Depuis maintenant plus d’un an, les attaques sur des militant·e·s, les intimidations, les vols, attaques sur les locaux se multiplient.
Pour ne citer qu’un exemple, dans la nuit du 27 au 28 janvier, le local de l’UNEF Auvergne, le syndicat étudiant, a été cambriolé et saccagé, à l’intérieur même de l’Université.

Ces groupes violents d’extrêmes droites ne ciblent pas seulement les militant·e·s mais aussi l’ensemble de la population, notamment dans les quartiers, les personnes racisées, les femmes, et les personnes LGBTI.

D’ailleurs, ils se revendiquent eux-mêmes comme étant fascistes, et ouvertement racistes, sexistes et homophobes !

Les extrêmes droites n’ont qu’un objectif : faire reculer les droits humains acquis par nos aîné·es, faire triompher l’obscurantisme et la haine, et ce par tous les moyens possibles.

Pour cela, ils ont la stigmatisation et la violence.
Nous avons la solidarité, le partage, la démocratie.

Ensemble, faisons front !


(LCED 63) constitué d’une vingtaine d’organisations syndicales, politiques, associatives et coopératives.
Contact : lced63@protonmail.com

Contre l’extrême droite, votez !

Communiqué LDH

Pour la deuxième fois consécutive, l’extrême droite est présente au second tour de l’élection présidentielle, sur fond d’une participation électorale en recul.

L’accession de l’extrême droite au pouvoir est aujourd’hui possible,

favorisée par les reculs sociaux et démocratiques accélérés du quinquennat qui s’achève. Cela constituerait une lourde hypothèque sur nos libertés et inaugurerait, y compris sur le plan international, des temps d’insécurités et d’injustices accrues, marqués de tensions sociales et de violences inédites avec un démantèlement complet de l’Etat de droit et toutes ses conséquences.

Nos vies toutes entières en seraient profondément affectées, à commencer par celles des plus faibles, des plus démunis, des plus exploités.

La liberté, l’égalité et la fraternité ne sont pas négociables et doivent être protégées de leurs pires ennemis, ceux et celles qui ne souhaitent qu’une chose : détruire l’idéal démocratique et les valeurs de la République, remettre en cause l’intérêt général et mettre en œuvre un programme antisocial de « préférence nationale » tissé de xénophobie, de haine et de mensonges.

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) alerte sur ce péril pesant sur la justice, l’Etat de droit garant des libertés, de l’égalité des droits, sans discriminations d’origine, de genre, de religions ou de convictions.

C’est pourquoi, en conscience et responsabilité, forte de tous les combats menés ces cinq dernières années contre les politiques gouvernementales,

la LDH appelle chacune et chacun à voter le 24 avril 2022, et à utiliser le bulletin de vote E. Macron pour que M. Le Pen et ses alliés soient largement battus et aient le moins de voix possible.

Paris, le 12 avril 2022

Télécharger le communiqué “Contre l’extrême droite, votez !” au format PDF

Manifestation unitaire contre les extrêmes-droites et leurs idées.

La LDH a participé à la manifestation du
26 mars, avec le collectif LCED63
place de la victoire à Clermont-Ferrand
pour rappeler que

Le rassemblement Place de la Victoire a réuni environ 200 personnes avant le départ de la manifestation vers la Place de Jaude.

Après dispersion de la manifestation, des militants antifascistes qui avaient été suivis, ont été attaqués par un groupe d’extrême-droite. Deux personnes ont été blessées. Voir l’article de Mediacoop :
https://mediacoop.fr/28/03/2022/des-violences-en-marge-de-la-manifestation-contre-les-extremes-droites/

*******

Le collectif LCED 63 est constitué d’une vingtaine d’organisations
syndicales, politiques, associatives et coopératives.
Contact : lced63@protonmail.com