Sur fond de meeting RN, un défilé du 1er mai en ordre dispersé à Perpignan

(Alors qu’il était urgent de manifester dans l’unité à Perpignan face à la provocation du RN/FN de Bardela, Lepen et Aliot qui détourne le 1 er mai pour en faire une fête de la paix sociale si chère à Pétain, le syndicat FO-66 décide de s’abstenir au nom de l’indépendance syndicale par rapport aux partis. Comme si l’extrême-droite n’était pas l’ennemi jurée des syndicats ouvriers et des droits sociaux. Il est vrai que FO est majoritaire à la mairie de Perpignan…)

Publié sur Made In Perpignan le 1er Mai 2024

Pour ce 1er mai 2024, le rendez-vous était fixé place Catalogne à partir de 10h30. Après un 1er mai 2023 boosté par l’opposition à la réforme des retraites, sous une pluie exceptionnelle à Perpignan, la fête du travail 2024 a moins mobilisé.

Front désuni, les forces politiques et syndicales ont défilé derrière plusieurs banderoles unitaires. La première, « Ensemble pour les droits des travailleurs et des travailleuses » mettait en tête du défilé les revendications portées par les forces syndicales. Derrière cette bannière blanche aux lettres sobres en rouge, la CGT, la CFDT, Sud, Solidaires ou l’Unsa. La seconde banderole « Ensemble contre l’extrême droite » était portée par les partis de gauche.

Quant aux drapeaux de Force Ouvrière 66, ils sont restés au placard ce 1er mai 2024. FO66, majoritaire dans la fonction publique territoriale et notamment à la mairie de Perpignan, dirigée par un maire RN, expliquait son refus de participer à cette mobilisation via un communiqué de presse.

Sur fond de meeting du Rassemblement National à Perpignan, le syndicat invoque la période électorale et qu’il « rejette toute forme de racisme, antisémitisme, de xénophobie, de discrimination de race, de religion, de sexe et réaffirme avec force que les principes républicains de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité ainsi que la démocratie sont des valeurs incontournables. » Avant de lister quelques-unes des revendications portées par FO66 : « Pain, paix, liberté partout dans le monde. Augmentation générale des salaires. Réforme des retraites et de l’assurance chômage. Sauvegarde de la protection sociale… »

LUTTE CONTRE LES INÉGALITÉS, LA LDH APPELLE AUX MOBILISATIONS DE CE 13 OCTOBRE 2023

Communiqué de la LDH le 13/10/2023

« Toute personne a droit à un niveau de vie pour assurer sa santé, son bien-être et celui de sa famille (alimentation, habillement, logement, soins médicaux, services sociaux nécessaires…) ». Enoncer l’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) en ce jour de mobilisation intersyndicale permet de rappeler le rôle des politiques publiques pour la mise en œuvre de la DUDH. Si nombre de ses articles restent un objectif à atteindre, les Etats ne doivent jamais cesser de garder la mise en œuvre des droits les plus fondamentaux comme perspective démocratique et sociale.

Or dans notre pays, les écarts de richesse se creusent : 9,3 millions de personnes, soit 14.7 % de la population française (31 % des étudiants) vivent en deçà du seuil de pauvreté ; 7 millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire, le nombre de personnes à la rue dépasse les
300 000 (soit 3 fois plus qu’il y a 20 ans) ; les écarts de salaire entre femmes et hommes stagnent ; les services publics sont de plus en plus exsangues…

Il y a donc urgence à changer de politiques publiques pour mettre fin aux mesures antisociales toujours plus nombreuses (dernière en date les 15 heures de travail obligatoire pour les bénéficiaires du RSA), réhabiliter les services publics de proximité, seuls à même d’apporter des réponses aux difficultés qui impactent de trop nombreuses personnes dans notre pays, mettre en œuvre justice sociale et justice climatique. Les droits économiques, sociaux et culturels sont aussi des droits de l’Homme.

C’est pourquoi la LDH (Ligue des droits de l’Homme) invite à se mobiliser aux côtés des organisations syndicales dans le cadre de l’appel du mouvement syndical européen contre  les inégalités, l’austérité, pour les salaires et l’égalité femmes-hommes !

Paris, le 13 octobre 2023

Manifestations à Perpignan et à Prades le jeudi 6 avril – Déterminés pour gagner le retrait de la réforme !

La LDH soutien les mobilisations contre la réforme des retraites.

Le report de l’âge légal de départ de 62 à 64 ans, ainsi que l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisations prévue par la réforme Touraine, étaient censés rapporter 17 milliards d’euros. La loi de programmation militaire coûtera elle 413 milliards d’euros de 2024 à 2030 soit 59 milliards par an ! Trouvez l’erreur…