Russie : Des manifestants antiguerre arrêtés, torturés et maltraités

Des milliers de personnes ont été arrêtées le 6 mars, et des manifestants sont maltraités en détention


Ces trois policiers russes emmenaient de force un manifestant, courbé vers l’avant, qui participait à un rassemblement antiguerre sur la Place du Manège (place Manezhnaya) à Moscou, le 6 mars 2022. © 2022 Dmitry Lebedev/Kommersant/Sipa via AP Images


(Berlin, le 9 mars 2022) – Les autorités russes ont arrêté de façon arbitraire des milliers de manifestants pacifiques lors de rassemblements anti-guerre à travers toute la Russie, dans la lignée de leur répression de plus en plus brutale à l’encontre de personnes qui s’opposent à l’offensive militaire de Moscou en Ukraine, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch.

Lire ICI

Tunisie : Des détentions secrètes sous couvert d’état d’urgence

Des manifestants lors d’une manifestation contre le président tunisien Kaïs Saïed, 18 septembre 2021.  © 2021 AP Photo/Riadh Drid


Des assignations à résidence arbitraires, sans contrôle judiciaire.

(Tunis) – Les autorités tunisiennes dissimulent sous certaines assignations à résidence des détentions secrètes sous prétexte d’état d’urgence, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Le cas de l’ancien cadre du ministère de l’Intérieur, Fathi Beldi, et d’autres, témoignent d’une dangereuse escalade dans l’application des mesures d’exception.

Lire ICI