MINEURS NON ACCOMPAGNÉS ET JEUNES MAJEURS ÉTRANGERS

Du nouveau sur cette page !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Sans-titre-1.jpg.

Les nouvelles sont ICI

Quarante-huit ans après le vote de la loi Veil autorisant l’IVG

Tandis qu’un premier pas a été franchi jeudi avec l’adoption de la proposition de loi prévoyant de constitutionnaliser l’IVG, le chemin parlementaire à parcourir demeure long et tortueux : le Sénat, majoritairement à droite et qui y est a priori opposé, doit encore adopter le texte dans les mêmes termes, et un référendum doit être organisé sur cette question. Seule possibilité de s’épargner cette dernière étape (mais qui pourrait réveiller les anti-avortement) : que le gouvernement présente un projet de loi constitutionnelle. Questionné vendredi sur ce point lors d’un déplacement à Dijon (Côte-d’Or), Emmanuel Macron dit souhaiter «respecter le chemin parlementaire».

https://www.francebleu.fr/s3/cruiser-production/2020/12/e45cabc8-c6fc-48ea-8e60-7d07154118e5/1200x680_maxnewsworldfive277825.jpg

LIRE ICI

La CIMADE donne la parole aux invisibles

5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

Mali: Les peuls seuls contre tous !

à écouter ICI

Rapport de la FIDH: accélération des violations des droits humains au Mali en 2022

La Fédération internationale des droits humains (FIDH) présente une enquête intitulée « dans le centre du Mali, bourreaux et victimes vivent ensemble », sur les violations et les crimes commis contre populations civiles entre juin 2018 et juin 2022.

OMCT | International Federation for Human Rights

L’ONG parle d’une « accélération des violations graves des droits humains contre les civils depuis le début de l’année, notamment des violations sexuelles ».

 La FIDH a recueilli des témoignages accablants qui visent toutes les parties au conflit: groupes jihadistes, groupes d’autodéfense, les Forces armées maliennes (Fama), forces de défense et de sécurité et leurs partenaires paramilitaires russes.

Exécutions sommaires, viols, arrestations arbitraires, pillages, ou encore mise en place d’un « centre de torture dirigé par le groupe Wagner » à Diabaly. Les populations civiles du centre du Mali « vivent un enfer ».

Droits de l’Homme au Mali: plus de 800 nouvelles violations et atteintes en 3 mois, selon la Minusma

LIRE ICI

et LIRE ICI

Inédit en Chine

De mémoire d’observateurs, c’est du jamais-vu depuis l’occupation de la place Tiananmen en juin 1989. Ce week-end, dans plusieurs villes de Chine, des centaines de personnes sont descendues spontanément dans les rues et ont participé à des manifestations collectives, malgré les risques encourus

Malgré la censure, des dizaines de vidéos ont été postées montrant l’ampleur des mobilisations.

Des manifestants tiennent des feuilles de papier blanc en signe de protestation contre les restrictions liées au coronavirus, à Pékin, le 28 novembre 2022.
Des manifestants tiennent des feuilles de papier blanc en signe de protestation contre les restrictions liées au coronavirus, à Pékin, le 28 novembre 2022. THOMAS PETER / REUTERS

LIRE ICI

Israël tente de museler les organisations féministes et de défense des droits humains en Palestine

Dans sa logique répressive, Israël vise particulièrement la société civile palestinienne. Six organisations de défense des droits humains ou féministes ont été déclarées « terroristes », mais elles n’abdiquent pas.

Aucune des ONG incriminées par Israël n’a arrêté son travail. Bien au contraire, à la suite de leur désignation comme « terroristes », elles ont fait front commun et lancé la campagne « Stand by the 6 » (« Soutenons les 6 »), relayée par de nombreuses organisations internationales.

AFPS - Association France Palestine Solidarité on Twitter: "L'interdiction  par Israël de six grandes organisations de la société civile palestinienne  est une tentative évidente de faire taire les critiques, de se soustraire

LIRE ICI

Atteintes à la laïcité en milieu scolaire

Des chiffres qui interrogent, des enquêtes qui se contredisent

Une enquête commandée à l’IFOP par la Fondation Jean Jaurès et Charlie Hebdo, publiée en janvier 2021 suite à l’attentat contre Samuel Paty donnait des résultats inquiétants. Près d’un enseignant sur deux (49 %) y affirme avoir été contesté dans son enseignement sur des questions religieuses ; 80 % des professeurs déclarent avoir été confrontés au moins une fois au cours de leur carrière à une revendication liée à des croyances religieuses (dispense de cours, menus spéciaux à la cantine, etc.)…

Une autre enquête, faite un an plus tôt, par le CNESCO (Centre national d’études des systèmes scolaires) menée auprès de 1 600 élèves de troisième et de terminale, de 500 enseignants et de 350 chefs d’établissement montre à peu près exactement le contraire. Ainsi, 90 % des collégiens et 91 % des lycéens considèrent que la tolérance entre eux est importante, y compris à l’égard d’élèves d’une autre religion, et considèrent que les enseignants les respectent quelles que soient leurs croyances ou leurs opinions et très peu de chefs d’établissement (2 % au collège, moins de 1 % au lycée) déclarent rencontrer des problèmes importants.

https://www.1jour1actu.com/wp-content/uploads/2021/12/laicite.jpeg

LIRE ICI

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

La section LDH de l’Aube tiendra son Assemblée Générale annuelle

À 19 H 00 LE MARDI 29 NOVEMBRE

au Grand Salon de Musique, 1 rue Lamoricière à Sainte-Savine.

Tous les sympathisants et amis sont cordialement invités à se joindre aux adhérents et partenaires pour participer à ce moment clé dans la vie de la section.

« La précarité vécue en France ajoute un traumatisme aux migrantes victimes de violence durant leur parcours »

Une migrante originaire d’Afrique de l’Ouest ayant témoigné de sa mutilation sexuelle auprès d’InfoMigrants. Crédit : DR (Archive)


D’après les professionnels du Centre Primo Levi, les services sociaux ne sont pas assurés à l’arrivée en France des migrantes victimes de violences sexuelles durant la route de l’exil. Ce défaut de prise en charge aggrave leurs traumatismes. Parallèlement, le système d’asile français peine à prendre en compte ce qu’elles ont subi durant leur parcours migratoire.

Lire ICI

Crise migratoire : l’Union européenne adopte un plan d’action d’urgence


Les 27 pays européens, au niveau de leurs ministres de l’intérieur, ont adopté un plan d’action d’urgence en 20 points en réponse à la crise migratoire. Cette décision intervient quelques jours après le fiasco de l’Océan Viking, du nom du navire au bord duquel 234 migrants ont été ballotés durant deux semaines sur la Méditerranée. Le point avec Elsa Assalit.

Violences faites aux femmes : les victimes plus touchées dans les campagnes


La moitié des féminicides a lieu en milieu rural, où l’on ne compte pourtant que 30 % de la population. Dans le Tarn, une association se mobilise pour briser la loi du silence.

Voir ICI

Chlordécone : le maire de Pointe-à-Pitre et avocat Harry Durimel ira « au bout du combat judiciaire »

Harry Durimel • ©DR


Après le non-lieu requis par le parquet de Paris dans l’enquête sur le chlordécone aux Antilles, le maire écologiste de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe Harry Durimel a réagi sur Franceinfo ce vendredi 25 novembre.

Lire ICI

Classement des villes où la vie est moins chère : où se place la Champagne-Ardenne ?

Le Parisien a classé Châlons-en-Champagne à la 11e place de son palmarès. – Frédéric Canon


Le Parisien a publié ce vendredi son palmarès des villes où la vie est moins chère.

Troyes arrive « en queue de peloton » à la 83ème place.

Lire ICI

Main sur la bouche, couleurs arc-en-ciel : quand des joueurs, politiques et commentateurs défient le Qatar

Au Qatar, des femmes politiques, joueurs et journalistes ont fait passer des messages pour la lutte pour les droits des LBGT+. – Mads Claus Rasmussen/Ina Fassbender/BBC


Depuis le début du Mondial de football dimanche, des journalistes, politiques et joueurs ont contesté l’interdiction de la Fifa d’arborer le brassard « One love », censé protester contre les discriminations anti LGBT+ au Qatar. Passage en revue.

Lire ICI

Communiqués


PROJET DE LOI ASILE ET IMMIGRATION 2023 : PÉRIL SUR LE DROIT D’ASILE !


Questions de femmes: les violences conjugales

Selon l’OMS, près d’une femme sur trois dans le monde a été exposée, au cours de sa vie, à de la violence physique ou sexuelle. Getty Images – coldsnowstorm


À l’occasion de la Journée mondiale de violences faites aux femmes, nous parlons des violences conjugales. Selon l’OMS, près d’une femme sur trois dans le monde a été exposée, au cours de sa vie, à de la violence physique ou sexuelle. Le plus souvent, il s’agit de violence au sein même du couple. 

Écouter ICI


Le coût financier des violences sexuelles


Violences conjugales : les adolescentes et les jeunes femmes, des victimes qui passent sous les radars


Violences faites aux femmes: les Iraniennes face au régime

Les plus pauvres sont plus concernés par les maladies graves de longue durée


Les 10 % les plus pauvres risquent trois fois plus de souffrir de diabète que les 10 % les plus riches. Cette inégalité sociale se constate pour les problèmes cardiaques, les maladies du foie et les maladies psychiatriques. Le risque d’avoir un cancer en revanche n’est pas lié aux revenus.

Lire ICI

Égypte : Des réfugiées victimes d’abus sexuels ne parviennent pas à obtenir justice

Une femme réfugiée en Égypte et ayant subi des agressions sexuelles dans ce pays, photographiée au Caire le 16 octobre 2019. Son visage est dissimulé pour protéger son identité. © 2019 Reuters


La police s’abstient souvent de mener des enquêtes ou d’assurer un suivi adéquat.

Lire ICI

Les annonces sur les métiers en tension ne rassurent pas les travailleurs sans-papiers

Une manifestation a été organisée, mercredi 15 novembre 2022, devant la préfecture de Créteil pour réclamer des rendez-vous pour que les travailleurs sans papiers puissent déposer des dossiers de régularisation. Crédit : Creativ commons


Un peu moins d’un mois après l’annonce par Gérald Darmanin de la création d’un titre de séjour métiers en tension, l’idée est loin d’avoir convaincu les travailleurs sans-papiers et les organisations qui les soutiennent dans leurs demandes de régularisation. À Créteil, la préoccupation principale reste d’obtenir un rendez-vous en préfecture.

Lire ICI

En Algérie, les défenseurs des droits humains doivent « choisir entre l’exil ou la prison »

Les militants Saïd Salhi, Aïssa Rahmoune ont fui en Belgique et en France pour échapper à l’emprisonnement en Algérie. DR


La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme est la principale ONG de défense des droits humains en Algérie. Soutien du mouvement du Hirak, elle doit subir la répression du régime. Deux de ses vice-présidents et un ancien président ont dû prendre le chemin de l’exil pour éviter l’enfermement par le régime. Réfugiés en France et en Belgique, Saïd Salhi et Aïssa Rahmoune entendent continuer la lutte depuis l’étranger pour la défense des droits humains en Algérie. Paroles d’exilés.

Lire ICI