Communiqués

L’accueil des gens du voyage toujours difficile en France


Dominique Raimbourg, président de la Commission nationale consultative des gens du voyage. | OUEST-FRANCE


Près de trente ans après la loi Besson censée améliorer les conditions d’accueil des gens du voyage, les problèmes demeurent. Une question débattue à Rennes lundi 13 et mardi 14 décembre 2021.

Lire ICI

« Le spécialiste de la location de luxe dans les Alpes » refuse de louer aux gens du voyage



Le groupe Alpine Collection, spécialiste des locations de luxe dans les stations de ski ne veut plus de « gitans » dans ses logements. Il a mis en place un système de discrimination illégal. Enquête.

Lire ICI


Macron va taper les gens du voyage « là où ça fait mal : au porte-monnaie »


UNE CATÉGORIE D’AMENDE RIEN QUE POUR EUX…


Sarkozy en rêvait, Macron l’a fait : les voyageurs stationnés en dehors des aires d’accueil s’exposent à des amendes de 500 à 1.000 euros. En cas de récidive, ils risquent la prison. Une attaque en règle contre leur mode de vie.

Lire ICI

Un rapport dénonce des « discriminations systémiques » envers les gens du voyage


Selon le document présenté par la Défenseure des droits, l’absence de reconnaissance de la caravane comme un logement à part entière serait à la source de discriminations dans de nombreux domaines.

Les gens du voyage sont victimes de « discriminations systémiques », alerte la Défenseure des droits, Claire Hédon, dans un rapport publié mercredi 6 octobre, qui formule une série de dix-sept recommandations pour lutter contre des discriminations « permanentes » en matière de logement, d’accès à l’éducation ou à la santé.

Lire l’article ICI

Incendies dans les bidonvilles de Montpellier : les associations dénoncent « des méthodes fascistes »

Outre le sort de ces populations plongées dans la misère, c’est la « violence » dont elles font l’objet que dénonce un collectif d’associations, de syndicats et de militants à l’appel de La Ligue des Droits de l’Homme, après trois incendies en moins d’un mois touchant des bidonvilles de Montpellier, le dernier le jeudi 16 septembre.

Montpellier : quatre caravanes détruites par le feu dans un bidonville -  midilibre.fr

La Présidente de la Ligue des Droits de l’Homme de Montpellier dénonce « des méthodes fascistes: mettre le feu à des hébergements la nuit pour faire partir des gens dont on pense qu’ils ne sont pas dignes de la même humanité que nous. On demande que ces procédés cessent, la fin des incendies, des expulsions, un hébergement digne pour tous, que ces gens qui ont fait des dossiers SIAO (hébergement d’urgence) puissent accéder au logement social, ce qui leur est refusé. Des familles ont peur de mourir dans une caravane qui brûle »

Lire ICI

Comment la législation française bafoue le droit au logement des « gens du voyage »

Ségrégation, discriminations, répression : l’Observatoire pour le droit des citoyens itinérants montre dans un rapport que la France exclut les voyageuses et voyageurs du droit au logement et des politiques urbaines.

https://i2.wp.com/www.humanite.fr/sites/default/files/images/183402-caravanes-de-gens-du-voyage-le-19-aout-2010-a-chaumont.jpg?w=680&ssl=1
Dans un rapport rendu public le 15 septembre, l’Observatoire pour le droit des citoyens itinérants (ODCI) démontre que la France bafoue largement le droit au logement des voyageuses et voyageurs.

Lire ICI