D’ici et d’ailleurs


Coupe du Monde de la FIFA : Tous les sponsors devraient soutenir les réparations pour les travailleurs migrants


Moussa Gakou, gréviste de GRDF perquisitionné pour avoir coupé le gaz


Une personne meurt de faim dans le monde toutes les quatre secondes, alertent plus de 200 ONG


En Iran, la répression des manifestations en faveur de Mahsa Amini inquiète la communauté internationale


Guerre en Ukraine : « Ce jour-là, j’ai voulu me suicider », enfin libérées, ces Ukrainiennes racontent les sévices subis sous l’occupation russe


Répression de l’opposition au Venezuela: des experts de l’ONU dénonce des crimes contre l’humanité


Équateur: assassinat d’un procureur en charge de féminicides


AFGHANISTAN : LES TALIBANS TORTURENT ET EXÉCUTENT DES HAZARAS

De là et d’ailleurs



Afghanistan : des journalistes afghans forcé à l’exil et à la crainte


Brésil: le bicentenaire de l’indépendance, nouveau prétexte pour agresser les médias et les journalistes


Ukraine: « Ils ne sont pas décédés de mort naturelle, il y a beaucoup d’enfants » : à Izioum, 445 croix et autant de corps à exhumer


« Il savait à peine tenir une arme automatique », témoigne la veuve d’un soldat russe tombé en Ukraine à 22 ans


Le gouvernement japonais condamné pour la mort d’un Camerounais dans un centre de rétention


Violences en Haïti et vastes pillages, dont celui d’un entrepôt de l’ONU

L’esclavage contemporain, un fléau tenace pour les minorités dans le monde entier

Des hommes rohingyas travaillent au milieu d’un canal d’eaux usées dans le camp de réfugiés de Kutupalong à Ukhia (Bangladesh), en mars dernier. (Munir uz zaman/AFP)


Esclavage traditionnel ou sexuel, travail forcé, mariage d’enfants… Des Ouïghours aux Rohingyas, du Mali à la Serbie, nombre de minorités subissent des formes d’exploitation, souligne Tomoya Obokata, rapporteur de l’ONU sur l’esclavage contemporain.

Lire ICI

Et ailleurs…


Sri Lanka : les forces de l’ordre délogent des manifestants manu militari, la communauté internationale s’inquiète


Birmanie : qui sont les quatre hommes exécutés par la junte militaire ?


La CIJ rejette les objections du Myanmar dans l’affaire de génocide

Cameroun : Exactions des séparatistes dans les régions anglophones

Décombres d’une salle de classe de l’école primaire publique de Molyko, à Buea dans la région du Sud-Ouest au Cameroun ; cette école a été incendiée par des combattants séparatistes présumés le 7 février 2022. Photo prise le 8 février 2022. © 2022 Privé


Il faut poursuivre et sanctionner les combattants pour les crimes commis contre des civils.

Lire ICI

et encore dans l’actualité

Surpopulation carcérale : la Contrôleuse générale des prisons dénonce « l’inacceptable retour à son niveau d’avant Covid-19 »

Des associations et personnalités demandent à Emmanuel Macron de « faire de l’éducation à l’information une grande cause nationale »

La Défenseure des droits demande un plan d’urgence pour la santé mentale des jeunes

« Sortez nos enfants de ces camps de la mort lente » : un grand-père demande à la France de rapatrier sa petite-fille, orpheline de jihadistes

Des migrants manifestent devant le centre d’accueil de Melilla pour dénoncer les « violences systématiques » des gardiens


Cameroun : Hausse des violences à l’encontre de personnes LGBTI

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la fierté LGBT. © Wikimedia Commons


Ces personnes manquent de protection contre les attaques de bandes et les autorités arrêtent souvent les victimes.

Lire ICI

Aux puces de Saint-Ouen, tension entre exilés et riverains


MISÈRE ET VIOLENCES

© NnoMan Cadoret


Le 1er Mai, un exilé de 16 ans a été agressé sous un pont voisin des puces des Saint-Ouen. Comme une centaine d’autres mineurs isolés, il campait là depuis plus d’un mois. Une présence mal vue par les riverains et les commerçants.

Lire ICI

À Lorient, les hooligans rémois se bastonnent et tapent des saluts nazis

TABASSAGE, PROMENADE SUR LA PLAGE ET BRAS TENDUS

StreetPress


Des hooligans rémois ont affiché lors d’un match de foot ce weekend une croix celtique en tribune. Ils ont également attaqué un bar local de supporters et ont fait de nombreux saluts nazis. Le tout sans être inquiétés par les autorités.

Lire ICI

Frontex arme de plus en plus ses agents pour les années à venir

Le Danemark a fourni un avion pour l’opération de surveillance de la mer du Nord et de la côte anglaise de la Manche menée par Frontex. Crédit : ministère de l’Intérieur


Frontex devrait augmenter ses effectifs permanents à 10 000 garde-frontières et garde-côtes à l’horizon 2027. Dans cette perspective, l’agence européenne de surveillance des frontières commence à répondre à ses futurs besoins en matière d’équipement. Dès 2023, elle envisage des commandes d’armes « létales et non-létales », révèle l’ONG StateWatch.

Lire ICI

Présidentielle 2022 : « Ça rappelle des heures assez sombres de l’histoire de France », s’inquiète un Français de confession juive qui a reçu le SMS de campagne d’Éric Zemmour


Une enquête pénale a été ouverte par le parquet de Paris, le mardi 12 avril, après l’envoi de messages par l’équipe du candidat à la présidentielle à des Français de confession juive.

Lire ICI


Réseaux sociaux et politique : « Les partisans de l’extrême droite sont de loin les plus violents »

En France, 45 % des post haineux sur Facebook proviennent de comptes de partisans des thèses du Rassemblement national selon une étude américaine. © Dado Ruvic, Reuters



En France, l’extrême droite est la force politique qui publie le plus de messages haineux et insultants sur les réseaux, selon une nouvelle étude de l’organisation américaine prodémocratie Reset Tech. Entretien.  

Retour des violences au Proche-Orient : « Il y a une volonté de marginaliser la question palestinienne »

Des Israéliens se recueillent le 8 avril 2022 sur le site de l’attentat qui a coûté la vie à deux jeunes hommes à Tel Aviv.  Oded Balilty / AP N


Depuis le 22 mars, Israël est en proie à une escalade de la violence. Quatre attentats en quelques semaines et plus d’une dizaine de blessés font craindre un nouvel embrasement entre l’État hébreu et la Palestine. Agnès Levallois, maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique et co-pilote de l’Observatoire sur le monde arabo-musulman et le Sahel apporte son éclairage sur les causes de ce regain de violences, en pleine période de fêtes religieuses. Entretien.

Lire ICI

En Libye, l’ONU enquête sur l’existence de fosses communes de migrants

Les forces libyennes procèdent à la libération de 120 migrants à Bani Walid, mercredi 10 mars 2021. Crédit : Twitter @rgowans


Les enquêteurs des Nations unies ont lancé des investigations visant à confirmer l’existence de fosses communes de migrants évoquée par des exilés auprès de l’organisation internationale. Dans un rapport publié lundi, l’ONU dresse un bilan désastreux de l’état des droits humains en Libye et dénonce les tortures et violences systématiques dont sont victimes les exilés.

Lire ICI

Ces Africains LGBT qui demandent l’asile en France pour fuir les persécutions : « Si on me renvoie dans mon pays, c’est la mort »

Dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, lors de la Gay Pride, le 26 février 2022. RODGER BOSCH / AFP


Pour ces exilés, souvent traumatisés par de terribles violences, exposer son orientation sexuelle devant l’administration française reste une épreuve douloureuse.

Lire ICI

Agressions, provocations, homophobie : les partisans de Zemmour se lâchent


Besançon, Montpellier, Albi, Rennes, Strasbourg : des groupes d’ultra droite, soutiens, de l’ancien journaliste, multiplient exactions et intimidations depuis le début de l’année, et singulièrement depuis un mois. Leur cible : des militants d’extrême gauche ou antifascistes.

Lire ICI

Le HCR s’inquiète de la « normalisation » des violences et des refoulements aux frontières de l’UE

Des réfugiés dans le camp de Moria en Grèce (archives). Crédit : Getty images


Filippo Grandi, le Haut-commissaire de l’ONU aux réfugiés, s’est dit préoccupé, lundi, par « le nombre croissant d’incidents de violence et de graves violations des droits de l’Homme à diverses frontières européennes ». Il craint que les refoulements et les violences physiques ne « deviennent la règle » en Europe et se banalisent.

Lire ICI

et ICI

« Mon chef me touche les fesses » : les élèves des écoles hôtelières formés contre les violences en cuisine

Les cheffes cuisinières Manon Fleury (à gauche) ett Laurène Barjoux (à droite) devant une classe du lycée hôtelier Jean Drouant à Paris © Radio France / Faustine Calmel


Depuis quelques années, de rares chefs ou anciens employés de la restauration dénoncent les injures, les coups, voire les agressions sexuelles dans les cuisines. Pour alerter les futurs professionnels sur le sujet, l’association Bondir.e, créée par de jeunes cheffes trentenaires, intervient dans les écoles hôtelières.

Lire ICI

L’insécurité pousse davantage de Burkinabés à l’exil, aggravant les tensions dans la fragile région du Sahel

Un père et son enfant dans un centre pour familles déplacées à Ouahigouya, au Burkina Faso.   © HCR/Benjamin Loyseau


La région du Sahel, déjà en proie à l’instabilité politique, à une violence généralisée, à des pénuries alimentaires et touchée de manière disproportionnée par la crise climatique, est aujourd’hui confrontée à une augmentation des mouvements de réfugiés en provenance du Burkina Faso. Ces derniers fuient les attaques brutales de groupes armés, notamment dans la région frontalière avec la Côte d’Ivoire.

Lire ICI

Cameroun : Des soldats ont perpétré des actes de violence dans la région du Nord-Ouest

Image satellite enregistrée le 12 décembre 2021, montrant les emplacements des bâtiments (carrés rouges) endommagés le 8 décembre par des incendies près de Mbengwi Road à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. © 2022 Image satellite Planet Labs Inc. Analyse et graphiques HRW


Les autorités devraient garantir des enquêtes indépendantes et sanctionner les responsables.

(Nairobi) – Des soldats camerounais ont tué au moins huit personnes et incendié des dizaines de maisons et de magasins au cours de trois opérations militaires distinctes dans la région anglophone du Nord-Ouest en décembre 2021, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Parmi les morts figurent trois enfants, deux femmes et un homme âgé.

Lire ICI

« Ici, on t’emmène faire ton entretien d’asile menotté  » : témoignage d’un Guinéen enfermé en Lituanie

La vue de la chambre de Sekou, à Pabradé, Lituanie, en janvier 2022. Crédit : DR


De nombreux migrants venus de Biélorussie voisine survivent actuellement dans le camp de Pabradé en Lituanie, aux allures de centre de détention. Sekou, un demandeur d’asile guinéen, y est enfermé depuis sept mois. Outre les conditions de vie déplorables, il raconte que les entretiens d’asile sont une « mascarade » dont les réponses reviennent automatiquement négatives.

Lire ICI