Nouvelle-Calédonie : Gérald Darmanin est « complètement discrédité, il faut à tout prix que d’autres acteurs reprennent le dossier », estime un spécialiste


La Nouvelle-Calédonie a vécu une troisième nuit consécutive d’émeutes liée à l’adoption du dégel du corps électoral.

« Monsieur Darmanin est complètement discrédité auprès des indépendantistes, ça c’est sûr et certain« , a affirmé jeudi 16 mai dans le « 8h30 franceinfo » Benoît Trépied, anthropologue au CNRS et spécialiste de la Nouvelle-Calédonie, alors que l’archipel est en proie à des émeutes.

Les violences qui agitent la Nouvelle-Calédonie ont été suscitées par l’adoption, dans la nuit de mardi à mercredi, de la réforme constitutionnelle portée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui vise à élargir le corps électoral pour les élections provinciales. « Il faut à tout prix qu’il y ait d’autres acteurs qui reprennent le dossier, a jugé Benoit Trépied.



Nouvelle-Calédonie : quelles sont les conséquences de l’état d’urgence sur le plan juridique ?


Le président de la République a décrété mercredi l’état d’urgence en réaction aux émeutes en Nouvelle-Calédonie. Qu’est-ce que cela signifie concrètement d’un point de vue juridique ? Les explications de Me Patrick Lingibé. 

L’état d’urgence est prévu par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 modifiée relative à l’état d’urgence. L’article 1er de cette loi dispose qu’il peut être déclaré sur tout ou partie du territoire hexagonal, des départements et régions d’outre-mer (DROM), des collectivités territoriales d’outre-mer (COM) et en Nouvelle-Calédonie si l’une des deux conditions ci-dessous est réunie (voir tableau).

Indignation à géométrie variable

https://www.liberation.fr/politique/eric-zemmour-frappe-une-femme-les-feministes-dextreme-droite-volent-a-son-secours-20240505_FS5QE37EPFBCRCR6LDFFU6RG5A/

Eric Zemmour frappe une femme, les «féministes» d’extrême droite volent à son secours

À Ajaccio samedi 4 mai, le chef du parti Reconquête s’en est pris physiquement à une femme qui lui avait lancé un œuf. Une violence justifiée par l’ensemble de ses soutiens, y compris des féministes revendiquées.

Toute la mouvance pro-Zemmour a pris la défense de son champion après la diffusion des images le montrant frapper par derrière une femme maîtrisée par un de ses gardes du corps alors qu’elle venait de lui jeter un œuf .

Cette «gauchiste» l’avait bien mérité, se sont réjouis en substance anonymes et têtes d’affiche de la fachosphère sur les réseaux sociaux.

La contre-attaque est d’abord venue de l’équipe de Zemmour. Dans une vidéo diffusée sur X , sa cheffe de cabinet Emmy Font a assuré que le candidat défait à la dernière présidentielle a été agressé alors qu’il était entouré «par une masse de gauchistes hystériques».

Violences dans les centres de rétention

https://www.blast-info.fr/articles/2024/centres-de-retention-le-tabou-des-violences-sexuelles-pS2zL3OwRJWInj_CSEQRKQ

Entassés dans des lieux dits « de privation de liberté », insalubres et bondés en attente de leur expulsion, les « retenus » étrangers souffrent depuis des années d’une augmentation des violences. Y compris sexuelles. Blast est parvenu à documenter des agressions intervenues dans plusieurs CRA.

« On nous relate plusieurs cas par an mais le sujet reste énormément tabou chez les retenus, ils n’osent pas porter plainte, ils ont honte », décrit à Blast un infirmier en poste au CRA de Marseille. « Est-ce que c’est l’arbre qui cache la forêt ? Je sais ce que l’on me dit, je ne sais pas ce que l’on ne me dit pas », relève, de son côté, l’un des trois médecins officiant à Marseille.

Les conditions d’enfermement, de plus en plus dégradées, ne peuvent que favoriser le passage à l’acte. Une centaine d’hommes s’entassent dans une cinquantaine de chambres réparties dans cinq zones que l’on nomme des « peignes ». Au sein de ces espaces de vie, les retenus partagent une chambre à deux, voire trois. Le système de fermeture des espaces privés a été supprimé à cause du vandalisme, l’intimité est donc inexistante et les retenus les plus fragiles bien démunis face à leurs agresseurs.

D’autant plus que ces violences se jouent à huis-clos. La police, absente des zones de vie, se contente d’une surveillance vidéo pour y assurer la sécurité. Une défaillance qui témoigne d’un sous-effectif chronique au sein de la police aux frontières (PAF) et qui permet aux retenus les plus violents de s’en prendre aux plus fragiles en toute impunité.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu dément une famine à Gaza et réitère «le droit» d’Israël «à se protéger»


Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a récusé ce mercredi 17 avril 2024 toute «allégation» de famine dans la bande de Gaza et a réitéré «le droit» d’Israël «à se protéger», lors de rencontres avec les chefs de la diplomatie britannique et allemande à Jérusalem. «Durant ces rencontres, le Premier ministre a insisté sur le fait qu’Israël se réservait le droit de se protéger», a déclaré le gouvernement israélien dans un communiqué. Benyamin Netanyahu a aussi «récusé les allégations des organisations internationales sur une famine à Gaza et a affirmé qu’Israël fait tout son possible sur la question humanitaire». (Source)



Guerre Israël-Hamas, jour 193 : Israël « obstrue » l’accès aux victimes de l’attaque du 7 octobre, selon des enquêteurs de l’ONU


« Je déplore le fait que les personnes en Israël qui souhaitent nous parler se voient refuser cette possibilité, parce que nous ne pouvons pas entrer en Israël », a déclaré Navi Pillay, la présidente de l’enquête.



Cisjordanie : Israël est responsable de la montée de la violence des colons


Les habitants de communautés palestiniennes entières sont toujours déplacés, des mois après les attaques.

(Jérusalem) – L’armée israélienne a participé ou n’a pas protégé les Palestiniens des violentes attaques des colons en Cisjordanie qui ont déplacé des personnes de 20 communautés et ont entièrement déraciné au moins 7 communautés depuis le 7 octobre 2023, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Haïti: le pays s’enfonce toujours plus dans le chaos et les violences


Haïti s’enfonce toujours plus dans le chaos et les violences des gangs. Alors que le Conseil présidentiel peine à se mettre en place, hier lundi 18 mars, les attaques de groupes armés se sont poursuivies, notamment dans la commune aisée de Pétion-Ville, dans la banlieue sud de Port-au-Prince. À cela s’ajoute des attaques contre des installations électriques, provoquant d’importantes pannes dans la capitale.

Lire ICI


Comprendre la dynamique des gangs à Port-au-Prince

Haïti : l’Unicef alerte sur une situation « horrible » dans le pays, en proie à une flambée de violences des gangs


« Beaucoup de personnes souffrent gravement de la faim et de la malnutrition, et nous ne parvenons pas à leur apporter suffisamment d’aide », s’inquiète la directrice exécutive de l’agence.

Lire ICI

Violence des gangs, crise humanitaire, rapatriement des diplomates… Le point sur la situation en Haïti


Des groupes armés, qui réclament la démission du Premier ministre Ariel Henry, ciblent des infrastructures administratives et des sites stratégiques. Plusieurs pays ont décidé de rapatrier leurs diplomates.

Lire ICI

Du monde entier


Iran: la peine de mort, «véritable outil de répression politique»


Ouïghours : vers une interdiction dans l’UE des produits issus du travail forcé


Spirale de violence au Burkina Faso : la FIDH demande la fin de l’impunité


Au Vietnam, trois importants opposants politiques ont été arrêtés, selon Human Rights Watch


Cambodge : Un projet de compensation carbone viole les droits d’une communauté autochtone


L’année 2023 a été la plus meurtrière de la décennie pour les migrants (ONU)

Mayotte : depuis les manifestations et la venue de Gérald Darmanin, « on a peur de sortir et de se faire attaquer »


Les tensions s’aggravent à Mayotte entre les habitants et les exilés dans le contexte des manifestations, des barrages routiers et de la venue, le week-end dernier, du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Des ressortissants africains dénoncent des « agressions » par les manifestants, un abandon du campement du stade de Cavani par les autorités, mais aussi des expulsions brutales de logements.

Lire ICI


Sans le droit du sol à Mayotte, des enfants « condamnés à devenir des fantômes de la République »


Droit du sol : Gérard Larcher suggère de ne « pas limiter le débat à Mayotte »

Équateur : « Le pouvoir est entre les mains des gangs », Lara Gascon, coincée au cœur des violences, témoigne


Prise d’otage en direct à la télévision, évasion de l’ennemi public numéro 1, échanges de tirs entres les gangs de narcotrafiquants et l’armée en pleine rue… le chaos sévit en Equateur. Lara Gascon, enseignante de français au sein de l’Alliance française à Guayaquil, épicentre des violences, témoigne.

Ecouter ou lire ICI

Italie : des migrants drogués à leur insu par l’administration dans un centre de rétention


Selon une enquête du parquet de Potenza, dans le sud de l’Italie, les conditions de vie dans le centre de rétention (CPR) de Palazzo San Gervasio sont « inhumaines ». Des étrangers enfermés dans la structure, en vue de leur expulsion, ont été forcés d’ingérer des médicaments, qui peuvent les rendre dépendants, afin de « contrôler illégalement l’ordre public ». Des violences physiques et des manquements dans l’accès aux services sanitaires, linguistiques et juridiques ont également été relevés.

Lire ICI

« On vit dans une société violente et il faut être en mesure de se défendre » : qui sont ces jeunes identitaires qui multiplient les actions ?


Depuis le meurtre de Thomas dans la Drôme il y a un mois, des militants d’ultradroite se sont mobilisés. D’où viennent ces jeunes ? Quelles sont leurs motivations, leurs modes d’actions ?

Lire ICI


L’ultradroite ne cesse d’étendre son influence, malgré les dissolutions de groupuscules

Migrants : le réel


En Tunisie, un rapport choc sur les violences subies par les personnes migrantes


Dordogne : la justice ordonne à la préfecture de trouver un hébergement d’urgence à une migrante et ses deux enfants


« Je me demande souvent si je serai heureuse un jour » : des femmes exilées racontent leurs parcours jusqu’en France


« Je ne pense qu’à ça, même la nuit » : des sans-papiers visés par une obligation de quitter le territoire racontent leur quotidien


Mort de Thomas à Crépol : l’utradroite souffle sur les braises


Dans le sillage de la mort de Thomas à Crépol, l’ultradroite fait parler d’elle. Des menaces visant les mosquées de Valence (Drôme) et Cherbourg (Manche) ont été proférées. Samedi 25 novembre, une descente dans le quartier de La Monnaie à Romans-sur-Isère (Drôme) s’est tenue.

Lire ICI

Pour les Palestiniens de France, « Gaza est un film d’horreur que tout le monde regarde »


Nawras, Lyna, Nour, Galag et Aïda sont Palestiniens et résident en France. Depuis les attaques du 7 octobre, ils s’inquiètent pour leurs proches encore à Gaza et dans les territoires israélo-palestiniens.

Lire ICI


Gaza : Les frappes israéliennes et le blocus sont dévastateurs pour les personnes handicapées

Cisjordanie : face à la recrudescence des attaques de colons, des Israéliens viennent « montrer » leur « solidarité avec les Palestiniens »


Depuis l’attaque du Hamas, les violences des colons israéliens sur les Palestiniens sont en recrudescence en Cisjordanie. Mais des Israéliens défendent le droit des Palestiniens et font tout « pour les soutenir ».

Lire ICI


Au moins 57 employés de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens tués dans la guerre à Gaza

Niger : Les autorités mettent les droits en danger


Elles devraient libérer les personnes détenues arbitrairement, garantir la liberté d’expression et réduire la violence.

Lire ICI

Israël/Palestine : pour essayer de comprendre


Conflit israélo-palestinien : le piège des mots dans un contexte passionnel


Netanyahu / Qatar / Hamas : Guichet unique, guerre totale


Rassemblements pro palestiniens : « La religion n’a rien à voir là-dedans »


Israël-Palestine : cinq podcasts pour comprendre comment on en est arrivé là

Le blocus de Gaza est aggravé par des gels d’aide aux Palestiniens



En pleine crise humanitaire, la suspension de programmes d’aide vitale fait du tort aux civils.

Lire ICI


Violences en Israël et dans l’État de Palestine : rien ne justifie le meurtre, la mutilation ou l’enlèvement d’enfants


Israël-Palestine : quatre leçons d’un automne de sang

En Egypte, un recours à la torture «systématique» selon une coalition d’ONG



Six ONG ont soumis ce lundi 2 octobre un rapport à l’ONU dans lequel elles dénoncent les violences visant tant l’opposition que la société civile.

Lire ICI