Les fumées toxiques, un poison de plus dans l’enfer que vivent les migrants


Un feu à l’entrée du campement du Pré-Saint-Gervais, le 15 décembre 2021. – © NnoMan Cadoret/Reporterre


Pour affronter le froid, les demandeurs d’asile et sans-papiers allument dans leurs camps de misère des feux de fortune. Ceux-ci dégagent des fumées toxiques créant de fréquentes maladies.

Lire ICI

En Afghanistan, la faim s’installe et menace « particulièrement des bébés de moins de six mois »

Médecins Sans Frontières (MSF) constate une augmentation inquiétante de la malnutrition, aggravée chez les bébés de moins de six mois. Plus d’un enfant sur cinq ne survit pas à la faim.

Le système de santé s’est écroulé. La Banque mondiale finançait près de 75 % du système de santé afghan, or elle a gelé ses financements après la prise de pouvoir des Taliban. Tout le système repose sur les ONG. Les hôpitaux afghans n’ont plus de moyens de s’occuper des malades.

Lire ICI

En empêchant les pays du Sud de produire des vaccins, les dirigeants européens laissent le virus circuler

Depuis des mois, les ONG demandent la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid pour en assurer la distribution partout dans le monde.

Une mesure plus que jamais nécessaire.

Les inégalités vaccinales favorisent la circulation du virus et renforcent le risque d’émergence de variants plus dangereux.

Lire ICI

À l’hôpital public, « j’ai des collègues qui pleurent quand ils viennent travailler »


Le départ de la manifestation des soignants pour la « défense de l’hôpital public » depuis la place Vauban, près de l’hôtel des Invalides à Paris, le 4 décembre 2021 © Jean-Luc Mounier, France 24


Alors que la cinquième vague de Covid-19 remet sous pression le système hospitalier, des centaines de personnels soignants se sont mobilisés, samedi, à Paris pour « défendre l’hôpital public ». Saturation des services d’urgence, fermetures de lits, difficultés à assurer la continuité des soins pour les patients hors Covid… Les professionnels de santé rencontrés par France 24 se livrent sur leur quotidien compliqué.

Lire ICI

Des soignants de toute la France attendus à Paris ce samedi pour défendre l’hôpital de public


Une manifestation de soignants à Paris le 16 juin 2020. Photo d’illustration. | CHARLES PLATIAU/REUTERS


Manque de moyens, fermeture de lits,… Les revendications du personnel de l’hôpital public sont nombreuses. En réponse à l’appel des syndicats, collectifs et associations, des soignants de toute la France sont attendus à Paris (Ile-de-France) ce samedi 4 décembre devant le ministère de la Santé pour faire part de leur colère.

Lire ICI

Afghanistan : le système de santé en passe de s’effondrer



En Afghanistan, trois millions d’enfants font face à une malnutrition aiguë, alors que les fonds de la Banque centrale afghane sont gelés depuis la prise de pouvoir des talibans, mi-août. Les hôpitaux locaux sont désormais incapables de fonctionner.

Voir ICI

L’accès à l’avortement est un droit fondamental en France, en Europe et dans le monde

Appel à manifester à l’occasion de la « Journée mondiale pour la dépénalisation de l’avortement » le 25 septembre 2021

Durant la crise sanitaire, les femmes ont eu plus de difficultés pour avorter : pas de place dans les blocs opératoires, et renvoi vers le privé, résultat aussi des réductions drastiques de budget de l’hôpital public et aggravation des conditions de travail du personnel médical.

Les femmes ont été soumises à encore plus de violences et ont dû parfois renoncer à avorter. Celles dont la grossesse dépassait le délai légal des 12 semaines ont dû se rendre aux Pays Bas, en Espagne ou au Royaume Uni, où le délai est plus large !

Pendant ce temps, la mouvance anti-IVG agit, efficace en communication, avec des moyens financiers importants

Lire ICI

Restreindre inutilement les libertés nuit gravement à la démocratie et à la santé

Communiqué LDH

La mise en œuvre du passe sanitaire provoque de fortes tensions dans la société. Cela rend d’autant plus nécessaire un large débat public sur les conséquences des décisions prises cet été.

Lire ICI

Ne plus être malade à cause de l’environnement

Vigilance droits en santé

Vigilance droits en santé

Covid-19 et eau potable: l’Etat en première ligne

Le 13 mai 2020 – tribune collective, signée par malik Salemkour “Covid-19 et eau potable : l’Etat en première ligne” publiée dans le monde