Colombie. L’État condamné pour la torture et le viol d’une journaliste

La journaliste colombienne Jineth Bedoya, lors d’une conférence de presse à Bogota, Colombie, le 23 mars 2021, devant la Cour interaméricaine des droits humains. | JUAN BARRETO / AFP


Jineth Bedoya, journaliste colombienne, a été séquestrée, torturée et violée en 2000 par un groupe paramilitaire. Lundi 18 octobre, la Cour interaméricaine des droits humains a reconnu la responsabilité de l’État.

Lire ICI

COLOMBIE : RETOUR À CALI, L’ÉPICENTRE D’UNE RÉPRESSION VIOLENTE

Des manifestants sont rassemblés la nuit dans l’un des « points de résistance » de la ville de Cali, 2021 / ©Amnesty International – Christian EscobarMora

D’importantes manifestations ont éclaté en Colombie depuis avril. Elles ont été réprimées violemment par les autorités. Retour dans la ville de Cali, épicentre de la contestation.


Lire ICI

EN COLOMBIE, STOP À LA Répression DES MANIFESTATIONS !



Actuellement, en Colombie, des milliers de personnes prennent tous les risques pour demander à leur gouvernement de rendre des comptes quant aux mesures prises pendant la pandémie de COVID-19. Agissez maintenant et exigez du gouvernement qu’il cesse de réprimer la liberté d’expression.


Signez la pétition ICI

Solidarité avec la Colombie

Lire ICI

Une info partagée par L’EclairCit

COLOMBIE : LE TÉMOIGNAGE GLAÇANT D’UN FRANÇAIS SUR PLACE


La Colombie a perdu sa peur

Un soulèvement national se poursuit face à la violence d’État



Après des décennies de conflit armé et de violence paramilitaire, la Colombie a vu les mouvements de protestation revenir en force depuis un an et demi. Les manifestations violentes de la semaine dernière dépassent même les moments forts du soulèvement national de novembre et décembre 2019. En réponse, le gouvernement le plus lourdement armé d’Amérique latine a mené une répression brutale.


Lire ICI