La LDH soutient le film « Hacking justice – le combat du siècle pour la liberté d’informer »

La LDH soutient le film « Hacking justice – le combat du siècle pour la liberté d’informer »

Le documentaire “Hacking justice – le combat du siècle pour la liberté d’informer” de Clara López Rubio et Juan Pancorbo sortira en salle le 17 novembre 2021.

Ce film permet de comprendre les activités de Julian Assange et l’enchaînement des procédures judiciaires qui l’ont conduit à subir déjà dix ans de privation de liberté, et à risquer une peine de 175 ans de prison aux États-Unis.

Hacking Justice : Ju

Julian Assange, cible des agences gouvernementales américaines et emblème des combats pour le droit à l’information, la liberté d’expression et la liberté de la presse.

LIRE ICI

Birmanie, contrôle sur l’information et sanglante répression contre les opposants

Le régime militaire poursuit une sanglante répression contre ses opposants avec plus de 1.250 civils tués et plus de 7.000 en détention, selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP), une ONG locale qui rapporte des cas de tortures, de viols et d’exécutions extra-judiciaires.

La presse est étranglée par la junte qui tente de renforcer son contrôle sur l’information, limitant l’accès à internet et annulant les licences des médias.

Plus de 100 journalistes ont été arrêtés depuis le putsch, selon Reporting ASEAN, une association de défense des droits, qui relève que 31 sont toujours en détention.

L’un des deux journalistes qui risquent 14 ans de prison pour avoir enquêté sur le massacre de dix musulmans rohingyas, Kyaw Soe Oo, escorté par la police au tribunal de Rangoon le 2 mai 2018. Myo Kyaw SOE / AFP

LIRE ICI

Zhang Zhan, une journaliste citoyenne chinoise, entre la vie et la mort

Pour avoir révélé la vérité sur la gestion du Covid-19 en Chine, cette journaliste a été emprisonnée et torturée. Son état de santé est désormais critique.

Elle a été reconnue coupable, en Chine,  » d’avoir cherché à provoquer des conflits et troubles de l’ordre public »

LIRE ICI

Journée contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes : « Jim Foley est mort au nom de la vérité »


Le journaliste américain James Foley, le premier de plusieurs otages à avoir été assassinés par l’EI. © Capture France 24


En leur mémoire et en hommage à tous les journalistes tués dans l’exercice de leur métier, l’ONU a décrété le 2 novembre comme la Journée internationale contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes. À cette occasion, France 24 a rencontré Diane Foley, la mère de Jim Foley, journaliste américain décapité par l’Organisation État islamique.

Voir ICI

Arménie: liberté de la presse, politique et corruption


Nikol Pachinian, le Premier ministre de l’Arménie, le 27 septembre 2020 à Erevan. Tigran Mehrabyan, PAN Photo via AP


Le gouvernement arménien, réputé pour ses engagements démocratiques, est sous le feu des critiques après avoir adopté une loi controversée sur la presse. 

La Cour Constitutionnelle arménienne a validé le 9 octobre dernier une loi, adoptée en juillet, qui prévoit notamment l’augmentation substantielle des amendes en cas d’insultes ou de diffamation envers des personnalités publiques. Au maximum, en cas de récidive, l’amende pourrait s’élever à 30 fois le salaire mensuel moyen d’un journaliste arménien.

La suite ICI

Tunisie : accusée d’exercer ses activités de façon illégale, la chaîne Nessma TV est fermée


Nabil Karoui lors de sa sortie de la prison de Tunis, le 15 juin 2021. © Anis Mili, AFP


La chaîne de télévision privée Nessma TV, fondée par l’ancien candidat à la présidentielle Nabil Karoui, a été fermée, mercredi, par la haute autorité de l’audiovisuel tunisien en raison de « suspicions de corruption financière et administrative ».

Lire ICI

RUSSIE : LE JOURNALISME, UN MÉTIER À HAUT RISQUE


Des journalistes russes interviewent le journaliste Dmitri Muratov, nommé prix Nobel de la paix, le 8 octobre 2021, à Moscou, Russie / Maxim Shemetov via REUTERS


Quinze portraits de journalistes qui, malgré la répression du pouvoir, continuent d’exercer leur métier : c’est ce que propose l’ouvrage : « Ils font vivre le journalisme en Russie ! » dirigé par Johann Bihr auquel notre organisation est associée.

Lire ICI

Colombie. L’État condamné pour la torture et le viol d’une journaliste

La journaliste colombienne Jineth Bedoya, lors d’une conférence de presse à Bogota, Colombie, le 23 mars 2021, devant la Cour interaméricaine des droits humains. | JUAN BARRETO / AFP


Jineth Bedoya, journaliste colombienne, a été séquestrée, torturée et violée en 2000 par un groupe paramilitaire. Lundi 18 octobre, la Cour interaméricaine des droits humains a reconnu la responsabilité de l’État.

Lire ICI

Nous espérons que le programme national pour les droits de l’Homme en Egypte sera autre chose qu’une plaisanterie de mauvais goût.

L’Égypte ayant annoncé le lancement d’un plan quinquennal pour les droits humains le 11 septembre dernier, Reporters sans Frontières suggère au président Sissi de libérer les 28 journalistes actuellement en détention arbitraire dans le pays s’il veut faire la preuve de la sincérité des autorités à améliorer la situation.

L’Égypte occupe la 166e place au Classement mondial de la liberté de la presse.




Lire ICI

Les talibans sont-ils en train de montrer leur vrai visage aux journalistes ?

Les journalistes Taqi Daryabi et Nematullah Naqdi (Etilaat Roz) tabassés et fouettés avec des câbles par les Talibans le 8 septembre 2021

Lire ICI

Femmes Afghanes


« Pour les talibans, mieux vaut une femme morte qu’une femme qui parle d’amour »


Une femme en Burqa à Kaboul, le 23 août 2021. (HOSHANG HASHIMI / AFP


Najiba Sharif, ancienne vice-ministre de la Condition des femmes en Afghanistan, dénonce la « mascarade » du discours rassurant des talibans envers les femmes. Assaillie d’appels à l’aide depuis son pays, elle évoque ses amies vivant recluses ou dans la clandestinité.

Lire ICI



Afghanistan: des visages de femmes recouverts de peinture sur les devantures des salons de beauté


À Kaboul, capitale de l’Afghanistan, des gérants de salons de beauté ont recouvert de peinture les grandes photos de visages de femmes sur leurs devantures.

Voir ICI



Les présentatrices TV, symboles des contradictions des Talibans


La journaliste Beheshta Arghand face à un porte-parole taliban ©AFP


Dans une volonté de rassurer les Afghanes et la communauté internationale sur les droits des femmes, les Talibans se lancent dans une campagne médiatique d’ampleur. 

Lire ICI


Lutter pour le droit d’informer


Manifestation en hommage à la journaliste d’investigation Daphné Caruana Galizia, tuée dans l’explosion criminelle de sa voiture en 2017 à Malte. © STRINGER AFP/File


Les journalistes sont régulièrement attaqués à travers l’Europe. Accents d’Europe revient aujourd’hui sur deux affaires en cours. (Rediffusion)


Lire et écouter ICI

Les médias libres existent, voici leur carte


Médias libres, indépendants, alternatifs… Le mensuel «L’Âge de faire» a réalisé une carte de la «presse pas pareille», lancée par le journal «Le Ravi», basé à Marseille, pour définir des journaux non inféodés aux pouvoirs politiques et économiques.


Lire ICI

En Pologne, le Parlement adopte une loi sur les médias qui menace la liberté d’expression



La loi dont le projet a vivement été critiqué par Washington interdirait à un média polonais d’avoir un propriétaire non européen.


Lire ICI et ICI

Maroc : le journaliste et défenseur des droits humains Omar Radi condamné à six ans de prison


Des manifestants appelant à la libération des journalistes détenus Omar Radi et Suleiman Raissouni, dans le centre-ville de Rabat, au Maroc, le mardi 25 mai 2021. © Mosa’ab Elshamy, AP


Une cour de Casablanca a condamné, lundi, le journaliste et défenseur des droits humains marocain Omar Radi à six ans de prison dans une double affaire d’ « espionnage » et de « viol ».  


Lire ou écouter ICI

Cuba : Répression contre les artistes et journalistes



Et lire ICI

Hong Kong : le quotidien pro-démocratie « Apple Daily » annonce qu’il cessera de paraître à partir de jeudi


Un cordon de police a été disposé devant les bureaux du journal « Apple Daily », le 17 juin 2021. (KIN CHEUNG / AP)


Bâillonné par Pékin, qui a notamment arrêté plusieurs de ses dirigeants, le journal hongkongais publiera jeudi son dernier numéro.


Lire ICI

La rédaction d’Europe1 a peur des rapprochements avec CNews


THOMAS SAMSON / AFP


Les journalistes de la station de radio, propriété du groupe Lagardère dont Vincent Bolloré est l’actionnaire majoritaire, s’inquiètent des rapprochements avec CNews.


Lire ICI

Graves menaces contre les journalistes et la liberté d’informer en Bretagne

Protection et sécurité des journalistes


Depuis 2015, la plateforme du Conseil de l’Europe pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes enregistre une hausse quotidienne inquiétante des alertes.

 

Lire ICI