L’esclavage contemporain, un fléau tenace pour les minorités dans le monde entier

Des hommes rohingyas travaillent au milieu d’un canal d’eaux usées dans le camp de réfugiés de Kutupalong à Ukhia (Bangladesh), en mars dernier. (Munir uz zaman/AFP)


Esclavage traditionnel ou sexuel, travail forcé, mariage d’enfants… Des Ouïghours aux Rohingyas, du Mali à la Serbie, nombre de minorités subissent des formes d’exploitation, souligne Tomoya Obokata, rapporteur de l’ONU sur l’esclavage contemporain.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


« On est devenu des presse-boutons » : pourquoi les agents de l’assurance-maladie craquent


Financement de l’audiovisuel public en France : la majorité parlementaire doit mettre fin à une logique de bricolage


« Tu es banni, tapé, livré à la police », paroles d’homosexuels au Sénégal


Au Maroc, derrière la Fête du Trône, la répression tous azimuts des journalistes


Somalie : la naissance d’un nouveau média


Éducation des jeunes filles, accès à la santé ou encore violences sexuelles, Bilan Media, un nouveau canal d’information pour sensibiliser à des sujets encore peu médiatisés.

Somalie : un média 100% féminin pour dénoncer les violences sexuelles

Bilan media est le premier média féminin en Somalie, un pays où aucune loi ne punit les violences sexistes et sexuelles.  ©bilan media/twitter


Bilan Media, c’est le nom de ce nouveau et premier média 100% féminin en Somalie. Six femmes journalistes composent l’équipe. Reportages, enquêtes, interviews : leur objectif est de mettre en lumière la situation des femmes dans la très conservatrice société somalienne. Parmi les sujets les plus tabous : les violences sexistes et sexuelles, contre lesquelles aucune loi n’existe. 

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs



Ukraine : après l’attaque russe sur Vinnytsia, Moscou dit avoir frappé une réunion militaire


Tchad : l’enfance brisée des victimes de viols


Génocide des Tutsi au Rwanda : Laurent Bucyibaruta condamné à 20 ans de prison


Soutenir la quête de justice pour les crimes graves internationaux


Guerre en Ukraine, en direct : le Britannique Paul Urey meurt dans une prison du Donetsk ; Londres juge l’information « alarmante »


Hongrie : Bruxelles saisit la justice européenne contre une loi enfreignant les droits des LGBTQ et des atteintes aux médias


La Tunisie va-t-elle rebasculer dans la dictature ?


En Birmanie, le sinistre retour de la peine de mort pour mater la contestation

Pétition pour la défense des droits reproductifs des femmes

Dans l’actualité


Ces ministres du nouveau gouvernement qui s’étaient opposés au mariage pour tous


Russie : deux ans de trop derrière les barreaux pour Ivan Safronov, figure du journalisme assimilée à un “traître”


Méditerranée : le Geo Barents de MSF secourt 315 migrants en quelques heures


Cameroun : L’enquête sur des meurtres commis par des soldats est une étape positive


Quand les rédactions sont dépossédées du choix de leur Une


Invasion russe: un opposant condamné à 7 ans de prison pour avoir dénoncé la guerre en Ukraine


Il intègre l’école de police malgré une condamnation pour violence conjugale


En Afrique du Sud, les adolescentes et les jeunes femmes, premières victimes des contaminations au VIH

Abigail, 22 ans, bénéficiaire de l’association Childline. A Soshanguve, Pretoria, Afrique du Sud, le 1er juillet 2022. GULSHAN KHAN POUR « LE MONDE »


Premier foyer de l’épidémie de VIH au monde, l’Afrique du Sud est également l’un des pays les plus violents envers les femmes. La maladie reste taboue et la rudesse du système de soins public frappe durement les jeunes filles.

Lire ICI

Dans l’actualité


De LGBT à LGBTQIA+ : l’évolution du sigle qui décrit la diversité des identités de genre et orientations sexuelles


Tunisie : la colère des juges ne retombe pas


RDC : Les journalistes dans le viseur des combattants au Nord-Kivu


ENS, Supélec, Polytechnique : plusieurs enquêtes pour viol ouvertes sur le campus de Saclay


A Avignon, la fresque antisémite avec Emmanuel Macron a été effacée


Patientes victimes de violences sexuelles : l’Ordre des médecins protège son corps


De nombreuses patientes témoignent d’abus et d’agressions sexuelles au cours de consultations médicales. Mais face à la parole qui se libère, l’Ordre des médecins peine à prendre la mesure des plaintes reçues et reste frileux quand il s’agit de sanctionner des confrères mis en cause. Confraternité ? Culture sexiste ? Défaut de procédures ? Enquête sur un corps qui piétine sur le sujet, au détriment, parfois, des victimes.

Lire ICI

« Faire face », un livre de photographie sur les violences conjugales


Comment parler des violences conjugales, comment mettre des vies sur les chiffres ? En France, une femme est assassinée tous les trois jours par son compagnon ou son ex-compagnon. Camille Gharbi, photographe, a décidé de montrer cette réalité en images dans son livre Faire face

Féminicides et violences faites aux femmes à l’affiche du Festival de Cannes

Les colleuses déroulent une banderole avec la liste des noms des « 129 victimes de féminicides depuis le dernier festival de Cannes » lors de la première du film Les nuits de Mashhad d’Ali Abbasi lors du 75e festival international du film, le dimanche 22 mai 2022.
©AP Photo/Petros Giannakouris


C’est une image sans précédent dans l’histoire du Festival de Cannes : les noms des victimes de féminicides défilant sur les marches du Palais. Une action choc signée du collectif féministe des « colleuses », qui depuis plusieurs années recouvrent de leurs slogans les murs des villes de France. Une action qui place au cœur du festival le thème des violences faites aux femmes. 

Lire ICI

« Les garde-frontières bulgares ont violé les femmes sous nos yeux », témoignage d’un Camerounais refoulé par la Bulgarie

Narcisse et ses compagnons d’infortune à la frontière entre la Turquie et la Bulgarie. Crédit : DR


Narcisse Nganchop veut que son témoignage « arrive aux instances européennes » pour que les actes dont il a été témoin ne restent pas impunis. L’ancien leader du mouvement « Tout sauf Paul Biya », du nom du président camerounais, réside désormais en Turquie où il espère une réinstallation dans un pays tiers. Las d’attendre, l’homme de 38 ans a tenté d’entrer en Union européenne via la Bulgarie. Il raconte qu’à son arrivée dans le pays avec six autres personnes, les garde-frontières bulgares ont violé les trois femmes du groupe sous leurs yeux, avant de les renvoyer en Turquie. Témoignage.

Lire ICI

La pression se maintient sur le gouvernement dans l’affaire Abad: «On oublie souvent la présomption de sincérité» des plaignants

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, et le ministre des Solidarités, Damien Abad, accusé de viol, samedi à Paris. (Geoffroy van der Hasselt/AFP)


Aux micros des matinales, les réactions gênées ou carrément révoltées se sont succédé ce mercredi matin alors que le ministre des Solidarités reste solidement accroché à son poste malgré les accusations de viol qui le visent.

Lire ICI

Sensibilisation contre les violences conjugales

« On va chercher à en tirer profit » : les femmes plus vulnérables que les hommes sur la route de l’exil

Dans les centres de détention de Libye, les femmes risquent à tout moment d’être vendues à des réseaux criminels. Crédit : AP Photo/Yousef Murad


Quelques jours après l’offensive russe sur l’Ukraine, des centaines milliers de personnes ont quitté le pays, direction les frontières polonaises, roumaines ou hongroises. En grande majorité, des femmes et des enfants, partis de chez eux avec seulement quelques affaires. Galina, rencontrée par InfoMigrants, a fui Kiev pour Zahony, en Hongrie, avec son fils de 8 ans, Pasha. Mais sur le chemin, les épreuves qui l’attendent sont nombreuses. Ekrame Boubtane, économiste et spécialiste des migrations internationales, détaille pour InfoMigrants les menaces spécifiques auxquelles sont confrontées les exilées, notamment la prostitution ou le chantage sexuel.

Lire ICI

Droits des femmes : un 8 mars sous le signe de la présidentielle


Comme l’année dernière, un rassemblement féministe est organisé sur la place Paul-Bert, à Lorient, ce mardi, de 15 h 40 à 18 h 30. (Archives Le Télégramme)


Les collectifs féministes interpellent les candidats à la présidentielle et appellent à une « déferlante pour l’égalité » ce mardi, à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes. Leur objectif ? Dénoncer les inégalités salariales et les violences sexistes.

Lire ICI

ICI

et ICI

Rappel : Rassemblement à Troyes, place de l’Hôtel de ville, 15 h 40

« Mon chef me touche les fesses » : les élèves des écoles hôtelières formés contre les violences en cuisine

Les cheffes cuisinières Manon Fleury (à gauche) ett Laurène Barjoux (à droite) devant une classe du lycée hôtelier Jean Drouant à Paris © Radio France / Faustine Calmel


Depuis quelques années, de rares chefs ou anciens employés de la restauration dénoncent les injures, les coups, voire les agressions sexuelles dans les cuisines. Pour alerter les futurs professionnels sur le sujet, l’association Bondir.e, créée par de jeunes cheffes trentenaires, intervient dans les écoles hôtelières.

Lire ICI

GUIDE PRATIQUE POUR LES FEMMES ÉTRANGÈRES VICTIMES DE VIOLENCE

L’université Harvard visée par une plainte pour avoir ignoré des faits de harcèlement sexuel

Le campus de Harvard à Cambridge, dans le Massachussets, le 13 décembre 2018. CHARLES KRUPA / AP


Trois doctorantes accusent l’université américaine de ne pas avoir pris en compte leurs signalements de harcèlement sexuel perpétrés par un professeur d’anthropologie.

Lire ICI

Violences conjugales, IVG, salaires : des associations féministes réclament un « sursaut »

Manifestation le 20 novembre 2021 à Paris, contre les violences sexistes et sexuelles (CELINE BREGAND/SIPA / CELINE BREGAND/SIPA)


Sept dirigeantes d’associations féministes demandent un « plan d’urgence » aux candidats à l’élection présidentielle, en dix mesures.

Lire ICI