Manque d’efficacité, lacunes dans son organisation… Frontex, l’agence européenne de surveillance des frontières, est dans la tourmente


Depuis la crise des migrants de 2015, l’Europe a décidé de se claquemurer. Et pour défendre ses frontières extérieures, elle mise sur Frontex. Avec un budget en hausse exponentielle, un nouvel uniforme pour ses gardes-côtes et gardes-frontières, l’ouverture d’une école (où « Complément d’enquête » a pu filmer quelques cours)… l’agence est pourtant en pleine tempête : son efficacité et certaines de ses pratiques font polémique.

Voir ICI

« Ni canot, ni gilet de sauvetage » : deux migrants morts noyés après avoir été jetés à la mer par des garde-côtes grecs

Souvent, les garde-côtes grecs placent les migrants dans des radeaux de sauvetage pour les renvoyer en Turquie. Crédit : Compte twitter d’Aegean Boat Report


Selon une enquête menée par plusieurs médias européens, des garde-côtes grecs ont battu puis jeté à la mer trois migrants, sans canot ni gilet de sauvetage, en septembre dernier. Deux d’entre eux sont morts noyés suite à ce refoulement illégal. Un autre homme est porté disparu depuis fin janvier après avoir subi le même sort.

Lire ICI