Reims: plus de 50 réfugiés en danger de mort été comme hiver

Le camp du parc Saint-John Perse de Reims a été démantelé plusieurs fois. • © Isabelle Forboteaux, France Télévisions


Plus de 50 personnes réfugiées sont présentes au camp Saint-John Perse, à Reims (Marne). Le collectif Sövkipeu appelle les autorités à réagir alors qu’elles manquent « d’eau, de nourriture, et de couches ».

Lire ICI


On parlait déjà d’eux en mars et rien n’a été fait, sinon, depuis 2016, démanteler le camp en attendant leur retour… A quand l’ouverture d’un centre d’accueil pour une prise en charge responsable et humaine ?

Lire ICI

D’ailleurs et d’ici


L’Espagne adopte une nouvelle loi permettant à des milliers de migrants d’intégrer le marché du travail


Afghanistan : des talibans tirent en l’air à Kaboul pour disperser une manifestation de femmes


Kubra Khademi : artiste de la résistance afghane


« Opposition totale », « le cercle de la raison s’élargit » : réactions contrastées après l’appel de sénateurs de gauche à la légalisation du cannabis



Dans le nord de la France, les migrants victimes de « la politique du laisser-mourir »

Dans le carré musulman du cimetière nord de Calais, plusieurs sépultures ne sont identifiées que par un numéro. Crédit : François-Damien Bourgery


Accidents de la route, suicides ou noyade… À la frontière franco-britannique, chaque année, des dizaines d’exilés perdent la vie, dans cette région où ils transitent par milliers. Des drames qui, d’après les associations, pourraient être évités si les autorités proposaient un « dispositif d’accueil digne ».


Lire ICI

Au Royaume-Uni, les migrants trop peu protégés face aux risques d’esclavage moderne

Un homme secouru dans la Manche arrive à Douvres, en Angleterre, le 3 novembre 2021. Crédit : Gareth Fuller, empics, picture-alliance


Agents du Home Office peu formés, hébergements inadéquats, manque de suivi et de soutien financier sur le long terme… Dans un rapport paru début août, les branches britanniques de la Croix-Rouge et du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) épinglent le manque de protection des migrants face aux risques d’exploitation, étroitement liés aux lacunes du système d’asile.

Lire ICI

Intelligence artificielle : l’UE investit dans des technologies « à haut risque » pour contrôler les flux migratoires

L’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée pour contrôler les droits humains (image d’illustration). Crédit : Getty Images


Au nom du contrôle de ses frontières, l’Union européenne investit dans l’intelligence artificielle. Dernier exemple en date : Itflows, un logiciel d’anticipation des mouvements migratoires. Le site d’investigation Disclose révèle des alertes internes concernant de potentielles dérives dans son application. Des expertes du sujet, interrogées par Infomigrants, s’inquiètent de la place grandissante donnée à ces technologies à « haut risque » pour les droits humains.

Lire ICI



Paris : un tribunal refuse d’ouvrir les centres pour déplacés ukrainiens aux autres migrants


70 mineurs isolés dorment sous un pont d’Ivry-sur-Seine



LA DOUBLE PEINE NE S’ASSUME PAS, ELLE SE SUPPRIME.

Les brèves de Jean

L’actualité sous la loupe de Jean Camus


Migrants refoulés : une enquête accable Frontex.

Un rapport rédigé par l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), dévoile comment l’agence européenne a couvert les violations des droits humains.

Frontex a délibérément négligé les agissements de gardes-côtes grecs, une pratique interdite. L’enquête détaille le dérapage de 3 dirigeants de l’agence qui considéraient que la Commission était trop centrée sur la question des droits humains

A Paris, honneurs et tractation, E. Macron de retour précipité d’Afrique reçoit le prince héritier d’Arabie Saoudite Mohamed Ben Salman (MBS).

MBS qui a la haute main sur les services de sécurité du royaume, est lié à l’affaire Khashoggi, journaliste exilé qui chroniquait sur la dérive autocratique de Mohamed Ben, fait l‘objet de 2 plaintes déposées par 2 ONG étrangères, au tribunal de Paris au titre de la compétence universelle.  

Immigration, toujours

Une nouvelle loi présentée au Sénat à l’automne. Le texte veut « favoriser les éloignements et simplifier le contentieux ». Une façon de s’assurer un vote plus serein au parlement

Une inflation législative non démentie depuis 1945, une loi sur l’immigration tous les deux ans en moyenne.

« On a le sentiment qu’on se permet à nouveau une stigmatisation forte de l’immigré » la présidente du Gisti.

Un responsable du centre migrations et citoyennetés de l’Institut français des relations internationales rappelle « on parle de quelques milliers de personnes dans un pays de 67 millions d’habitants ». « On sent un glissement du discours frontiste sur la droite, ça se dilue dans les textes, dans les pratiques de l’administration, dans l’esprit des gens qui considèreront au bout d’un moment, que tous les étrangers sont des délinquants » ajoute un autre.

L’Autre est acceptable, accepté s’il est riche, s’il a du pétrole.

Darmanin annonce une loi pour faciliter l’expulsion des délinquants étrangers


Gerald Darmanin veut faciliter l’expulsion des délinquants étrangers. (Arnaud Andrieu/SIPA /


Moins de 10 % des Obligations de quitter la France (OQTF) ont été appliquées en 2020. Le ministre de l’Intérieur veut lever les obstacles.

Lire ICI


Policiers agressés à Lyon : bien que « hors de cause », le suspect devra être expulsé, selon Gérald Darmanin

Camp de Loon-Plage : les autorités pouvaient-elles saisir une cuve d’eau destinée aux migrants ?

Mercredi 20 juillet, une cuve d’eau est évacuée du campement de Loon-Plage dans la benne d’un tractopelle. Image tirée d’une vidéo tournée par l’ONG Human Rights Observers. (Capture d’écran/d’après vidéo HumanRightsObs)


Dans ce camp situé près de Dunkerque (Nord), une citerne d’eau alimentée par une association a été confisquée à l’issue d’une opération d’expulsion. La sous-préfecture s’était pourtant engagée à ne pas toucher à ces installations.

Lire ICI

Migrants


À écouter : ces Africains qui ont choisi l’Ukraine


Royaume-Uni : les autorités « dépassées » et « inefficaces » face aux arrivées de migrants


Après les avoir acceptés, la mairie de Paris refuse des contrats à des immigrés


Drame de Melilla : 33 migrants condamnés à de la prison ferme pour « entrée illégale » au Maroc

Des migrants après leur arrivée à Melilla, le 24 juin 2022. Crédit : DR


Le tribunal de Nador a condamné, mardi, 33 migrants africains à 11 mois de prison ferme chacun pour « entrée illégale » au Maroc à la suite de la tentative d’entrée dans l’enclave espagnole de Melilla fin juin. Au moins 23 personnes sont mortes lors cet événement.

Lire ICI

Un peu d’espoir pour les migrants ?


Des activités aquatiques pour dépasser les traumatismes des migrants


A Bagnolet, des familles de migrants ne veulent plus être invisibles


À Calais, le rappeur Dallo est devenu la voix des exilés

Migrants: étudier en France

Quelles sont les bourses auxquelles vous avez droit ?

De nombreux jeunes rêvent de faire des études universitaires


Pour les jeunes exilés, faire ses études en France peut s’avérer coûteux. Le manque de ressources peut entraver leur parcours universitaire, et même menacer l’obtention de leur diplôme. Pour les aider au quotidien, il existe des bourses, délivrées en fonction de leur statut. InfoMigrants fait le point.

Lire ICI

Dans l’actualité


États-Unis : une fusillade fait au moins six morts lors d’un défilé du 4 juillet


Guerre en Ukraine, en direct : Poutine ordonne de continuer la guerre, la bataille de Donetsk se prépare


Méditerranée : 71 migrants secourus au cours d’une traversée, dont un bébé de quatre mois


Drame de Melilla : au Maroc, 36 migrants passent en procès pour « violences » contre les forces de l’ordre


Burkina Faso : les menaces se multiplient contre les journalistes


« Signal très particulier », « régression », « mépris »… : des élus réagissent au passage des Outre-mer dans le giron de l’Intérieur


AUX ETATS-UNIS, LE LOBBYING DES « ÉVANGÉLIQUES » MENACE LES DROITS HUMAINS


Meta emboîte le pas à TikTok : vers la désinformation assistée par intelligence artificielle


Communautarisme : quand l’extrême-droite s’organise pour vivre entre blancs


Dans l’actualité


En Afrique, plus de trois quarts des avortements seraient non sécurisés


Migrants : une route vers les États-Unis semée de périls


L’Iran réprime les manifestations avec le concours d’une entreprise active en Europe


Qatar Mondial 2022 : révélations sur un scandale international


Un colloque anti-IVG a-t-il été organisé par une députée RN à l’Assemblée nationale?


Violences familiales: on vous raconte le parcours d’une victime, de son arrivée au commissariat à son dépôt de plainte


Des proches du député RN Philippe Schreck menacent un journaliste


Émotion et controverses après le drame de Melilla, dans le nord du Maroc

Manifestation de migrants contre le racisme, à Rabat, au Maroc, le 28 juin 2022. – / AFP


L’ONU et l’Union africaine ont appelé à une enquête à la suite des affrontements qui ont coûté la vie à vingt-sept migrants à l’entrée de l’enclave espagnole au Maroc.

Lire ICI

Dans l’actualité


Chlordécone : l’État jugé coupable de « négligences fautives »


COMPÉTENCE UNIVERSELLE UNE LÂCHETÉ FRANÇAISE


Un cadre d’Alliance Police nationale mis en cause pour « abus de biens sociaux », « extorsion » et« corruption »


Identification des corps : « Plus le temps passe, plus retrouver un migrant disparu est difficile »


Manifestation contre la suppression de la redevance à Paris : «Si on ne se mobilise pas aujourd’hui, on est mort»


Melilla : au moins 23 migrants périssent dans des violences sans précédent

Des dizaines de personnes ont par ailleurs été blessées, comme le révèlent des images amateurs filmées près de la frontière avec Melilla. Crédit : capture d’écran images amateur


Selon les autorités locales marocaines, 23 migrants en situation irrégulière ont péri lors d’une tentative d’entrée massive vendredi matin dans l’enclave espagnole. Le Premier ministre espagnol accuse « des mafias », des ONG réclament une « enquête approfondie » sur les circonstances de ces drames.

Lire ICI

Près de 2 000 migrants tentent d’entrer dans l’enclave espagnole de Melilla

Des membres de la Garde civile espagnole montent la garde de leur côté de l’enclave de Melilla, le 4 mars 2022. (FADEL SENNA / AFP)


Environ 130 y sont parvenus. Cette enclave fait régulièrement l’objet de tentatives d’entrée de la part de migrants cherchant à rejoindre l’Europe.

Lire ICI

Dans l’actualité


«Un jalon historique» : l’Europe dévoile son ambitieux projet de réparation de la nature


« Je me voyais déjà mort » : Serge, exilé congolais, raconte sa traversée pour les Canaries


En Birmanie, Aung San Suu Kyi placée à l’isolement dans une prison par la junte militaire


« Tu es né fils d’immigré, tu le resteras », ou comment le destin de classe n’est pas inébranlable 


Le destin bouleversé par l’aide sociale d’Amal, ado syrienne


« C’est comme Verdun mais avec les armes de 2022 » : des Français partis faire la guerre en Ukraine racontent leur quotidien


Londres va équiper les migrants de bracelets électroniques

Les tentatives de traversées de la Manche en forte hausse, malgré la militarisation de la frontière

Une opération de secours d’une embarcation de migrants dans la Manche, en avril 2022. Image d’illustration. Crédit : Twiter @Premar


Au premier trimestre 2022, les tentatives de traversées du détroit franco-britannique ont augmenté de 68% par rapport à la même période, en 2021. Des chiffres qui illustrent l’échec de la politique menée à la frontière par Londres et Paris.

Lire ICI