Film « Libre » – mardi 21 mai – 20h30. Cycle ciné-échanges « Parlons de Résistances » Lutétia – St Herblain

Communiqué de la section – Nantes le 21/05/19

Projection du film « Libre » ce mardi 21 mai – 20h30  dans le cadre su cycle ciné-échanges « Parlons de Résistances » au Cinémar Lutétia de St Herblain en partenariat avec la Ligue des droits de l’Homme

LIBRE

De Michel Toesca – Documentaire,

France / 2018-1h40

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour ou il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider a déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi… Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, camera en main, il a participe et filme au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l’histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.

Suivi d’un rendez-vous dans le hall du Lutétia pour partager le verre de l’amitié

 

 

Rassemblement pour soutenir les migrants du gymnase le 30/04/19 17h devant la préfecture

Communiqué du Collectif Personne à la rue – le 29/04/19

Venez nombreux au rassemblement devant la préfecture le 30 avril à 17 h pour soutenir les occupants du gymnase ou directement au gymnase à partir de 14 h pour préparer avec eux ce rassemblement (apporter carton, drap blanc, marqueur…) et les accompagner.

Oui à la rencontre de l’Autre

Communiqué de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)

Jeudi dernier, à Carquefou, une compagnie théâtrale a proposé en soirée une pièce de théâtre sur les Roms intitulée « A ciel ouvert » et en journée des lectures théâtralisées autour du spectacle. Des écoliers et collégiens de la commune y ont assisté.

A la suite, le Front National a parlé de « l’embrigadement » des écoliers et collégiens en disant : « On cherche à imposer à ces écoliers un discours bien-pensant, favorable au maintien des migrants sur le territoire, avec la complicité passive des établissements scolaires concernés » – Ouest-France Métropole 23 mars 2018 -.

Si, pour le Front National, faire connaître et aller à la rencontre de l’Autre, c’est « embrigader en imposant un discours bien-pensant, favorable au maintien des migrants », cela veut dire que le Front National prône ici l’ignorance de l’Autre tout en véhiculant un message négatif pour au final être dans un discours du rejet de l’Autre.

Ce discours qui est celui de l’extrême droite est stérile et dangereux. Stérile car toute l’Histoire montre que les sociétés qui se sont repliées sur elles-mêmes ont peu à peu perdu ce qui faisait leur prospérité. Dangereux car il est destiné à opposer les résidents de notre pays au mépris d’une société où chacun participe pleinement à la vie de la cité. Le discours de rejet mène à la haine. La haine conduit à la violence.

Les deux émissions auxquelles a participé la LdH en janvier sur Jet FM

<br />

Deux possibilités de réécouter les interventions en janvier de la LdH sur Jet FM 91.2 GHz :
Jeudi 11 janvier à 12h 20, notre chronique mensuelle sur le thème « Le logement et l’hébergement ». Nous avons choisi ce thème pour accompagner la lettre ouverte que 47 (et maintenant 53) associations et organisations syndicales ont adressée le 20 décembre à la préfecture, le conseil départemental et la mairie, et l’article de ouest-france, sous le titre évocateur « D’ici la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues », Vous pouvez réécouter cette chronique en suivant ce lien http://www.jetfm.asso.fr/site/La-chronique-LDH-du-11-janvier.html
Vendredi 12 janvier à 18h00 (rediffusion le lundi 15/01 à 9h00) de l’interview de Françoise Dumont, présidente d’honneur nationale de la LdH et Annie Richard, présidente d’honneur de la section de Nantes sur le thème des Mineurs Isolés Etrangers, enregistrée le 23 novembre dernier. Vous pouvez réécouter cette émission http://www.jetfm.asso.fr/site/stockage/emissions%20equipe/2017-2018/QUOTIDIENNE/2018/laquotidienne_180112_F_Dumont_A_Richard_LDH.mp3

Rassemblement pour la création de lieux d’hébergement pour TOU-TE-S Samedi 20 janvier 2018 à 14h30 Place Royale

Communiqué d’un groupe d’associations et de collectifs (voir page 2 de l’appel à rassemblement- le 10janvier 2018

<p></p>

Liste des associations et collectifs signataires – Cette liste continue de s’allonger : AC, ACO, Action Froid, AFPS44, Afrique Loire, ANADE, Apprentis d’Auteuil, ASAMLA, ATD Quart Monde, ATTAC Babel, Brin de Causette, CEMEA, CCFD Terre Solidaire, CNL44, CSF, DAL, De l’Ombre à la Lumière (Mort de la rue44), Du Monde dans la cuisine, Ecoute de la rue, Emmaüs44 Nantes, FAL 44, FAS44, GASPROM, GREF, Habitat et Humanisme44, la fabrique des gestes, la maison de Rezé, La sagesse de l’Image, LDH, Le Carillon, Le Goût des Autres, Le Logis Saint Jean, Les Eaux Vives, Les Œuvres Sociales de la Fraternité de Nantes, Le planning familial, Le Relais Atlantique, Médecins Du Monde, MRAP, Osez le féminisme 44,RESF, SOS Familles Nantes, Romeurope, Romsi, Une Famille Un toit 44, Comité  vigilance Solidarité du diocèse de Nantes, CFDA 44 (ACAT, Accueil d’abord, Amnesty International, CIMADE, Diaconat Protestant, Pastorale des Migrants, Secours Catholique, Welcome), Collectif soutien migrants Nantes, Collectif urgence jeunes Migrants 44, Collectif des hébergeurs solidaires, L’Intersyndicale 44 (UD CGT-CFDT-FSU-UNSA – SOLIDAIRES 44), UD CGT Logement

Halte aux discours de haine, halte aux violences de l’extrême droite

Communiqué commun de la Ligue des droits de l’Homme (LdH), section de Nantes et du pays nantais et du Mouvement contre le Racisme et l’antisémitisme et pour la paix (MRAP), le 8 décembre 2017

A la faculté de Nantes, des salles du sous-sol du bâtiment de la Censive et le château du Tertre sont occupés par des étudiants et accueillent des mineurs isolés étrangers qui n’ont pas d’hébergement.

Alors qu’une autre agression avait déjà eu lieu la veille à l’encontre des occupants, des personnes ont agressé dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 décembre des occupants du château du Tertre. Sur Internet, un « Front anti collabos » revendique cette agression et menace d’autres dans un communiqué en écrivant : « … les collabos de l’invasion migratoire ont eu, à quelques jours de Noël, une simple mise en bouche de ce qui les attend s’ils continuent sur le chemin de la collaboration. Des fils et des filles de ce pays ont en effet décidé de les empêcher de nuire sur tout le territoire. […] Aucune personne qui se livre à l’organisation ou la promotion de l’immigration ne sera plus en sécurité. » Sur une photo, posent devant le château des personnes cagoules sur le visage et bâtons à la main (Presse-Océan du 7 décembre).

Des organisations portant les idées d’extrême droite veulent faire croire que les logements occupés par les résidents étrangers le sont aux dépens des résidents français. C’est faux. Pour les organisations qui agissent pour le droit à l’hébergement et au logement, il s’agit bien d’obtenir sans délai de la part des pouvoirs publics la création de places d’accueil permettant à toutes les personnes vivant dans la rue d’avoir un toit dans des conditions dignes.

Les idées d’extrême droite sont destinées à opposer les résidents de notre pays. Ces discours mènent à la haine. La haine conduit à la violence. Ici, ils ont agressé des étudiants accueillant des migrants. En 2015, à Nantes, des engins incendiaires ont été lancés dans un squat abritant des migrants. En 2016, à St-Brévin, des tirs  ont été dirigés contre un centre d’accueil et d’orientation de migrants. Au soir du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2017, à Nantes, des personnes aux idées d’extrême droite ont attaqué deux personnes près de l’arrêt de tram Du Chaffault à Nantes et devraient passer en jugement.

Aux discours de rejet de l’Autre, nous opposons le principe d’égalité du droit à l’hébergement pour toutes les personnes et d’égalité des droits pour tous les enfants mineurs présents sur le territoire ; nous opposons également les valeurs de solidarité.

La Ligue des droits de l’Homme (LdH) et le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) attendent que les autorités de l’Etat et la police fassent tout le nécessaire pour identifier les personnes qui ont commis ces actes et les traduisent devant la justice.

Solidarité avec le mouvement en cours à la Faculté de Nantes ; un toit pour les jeunes Mineurs Isolés Étrangers à la rue

Communiqué du Collectif pour la création de centres et maisons d’accueil pour tous, le 5 décembre 2017

Le Collectif pour la création de centres et maisons d’accueil pour tous exprime sa solidarité avec le mouvement en cours à la Faculté de Nantes qui permet de fournir un toit à des jeunes Mineurs Isolés Étrangers à la rue.

Le Collectif qui rassemble différentes associations agissant pour le respect des droits et la dignité des personnes, demande aux pouvoirs publics d’arrêter de se renvoyer en permanence les responsabilités. Le collectif demande à l’État, au Conseil départemental, aux communes de l’agglomération de prendre des mesures d’urgences pour que plus personne ne soit contraint de dormir à la rue.

Il demande :

– la création de places d’hébergement permettant à tous les Mineurs Isolés Étrangers d’avoir un abri dans des conditions dignes, les Mineurs Isolés Étrangers doivent avoir les droits de tous les enfants ;

– plus largement la création de places d’accueil et d’hébergement inconditionnels qui permettent à toutes les personnes vivant dans la rue sur notre territoire d’avoir un toit.

Le Collectif interpelle les pouvoirs publics pour qu’aucune personne ne soit expulsée d’un lieu sans être relogée, comme la loi le prévoit, et demande depuis plusieurs mois la mise en place d’une table ronde sur la question du logement et de l’hébergement.

Le collectif pour la création de centres et maisons d’accueil pour tous est composé des associations et collectifs suivantes ;
UD AC (Agir contre le chômage et la précarité), ANADE (alphabétisation des étrangers), DAL (droit au logement), CSF (confédération syndicale des familles), CIMADE (aide juridique et solidarité), EMMAUS 44 (accueil de vie, de travail et de solidarité), GASPROM (aide juridique et solidarité), GREF (alphabétisation des étrangers), LDH (aide juridique et défense des droits), LE LOGIS SAINT JEAN (accueil, rencontres et repas), MEDECINS DU MONDE (asso. médicale militante de solidarité), MRAP (aide juridique et solidarité), RESF (accompagnement famille et scolarisation des jeunes MIE), Collectif soutien migrants Nantes (aux habitants des squats adultes), Collectif Jeunes mineurs (aux habitants des squats mineurs), UD Solidaire 44