La Gazette Janvier 2021

Cliquez ici pour télécharger la version pdf

Retrouvez les gazettes des mois précédents

 

« Raisonnable optimisme de poursuivre les combats (…)
Les seuls combats perdus d’avance sont ceux qu’on ne mène pas (…)
En espérant pouvoir se retrouver beaucoup plus souvent cette année (…)
L’énergie pour avancer vers ces buts, (…) la frite, la pêche pour y arriver, solidairement (…)
Démocratie à tous les étages, justice partout (…) une bonne conduite pour la police »

Voici des extraits des vœux de militants de la section que nous vous adressons pour cette année 2021 ! Année qui commence fort avec notamment la mobilisation contre la proposition de loi sécurité globale (cf. tribune du mois), ainsi que contre le projet de loi « confortant les principes de la République », mobilisation qui va se construire dans les prochains jours et semaines…
Bonne lecture

Avec l’aimable autorisation de Babouse

 

SOMMAIRE

Tribune militante :
« Pour le retrait de la proposition de loi sécurité globale »

Dates à retenir

Les communiqués locaux

Les communiqués nationaux

 

TRIBUNE MILITANTE

Pour le retrait de la proposition de loi sécurité globale

La proposition de « loi sur la sécurité globale » a provoqué une mobilisation pour les libertés exceptionnelle dans tout le pays.

Dès le 17 novembre, date de l’ouverture du débat parlementaire, à Nantes, comme à Paris et dans d’autres  grandes villes, c’est à l’initiative de la LdH qu’a eu lieu le premier rassemblement  contre cette proposition de loi. À la surprise de ses organisateurs, il a réuni plus de 1 000 personnes devant la Préfecture de Nantes. Cette mobilisation a pris beaucoup plus d’ampleur lorsqu’ont été révélées les images de l’évacuation violente des migrants place de la République à Paris, puis celles du tabassage de Michel Zecler. À Nantes, c’est une organisation conjointe de plusieurs syndicats (CGT, FO, FSU, SAF et Solidaires auxquels s’est jointe, uniquement pour la manifestation du 27 novembre, la CFDT) et d’une vingtaine d’associations réunies autour de la LdH qui a permis une mobilisation inédite contre les lois liberticides : plus de 5 000 manifestants les  27 novembre et 5 décembre et environ 2 000 lors du dernier rassemblement, le 15 décembre. 

Face à cette mobilisation relayée médiatiquement et politiquement, aux interventions des différentes instances nationales et internationales (Défenseur des droits, CNCDH, Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Conseil de l’Europe), le gouvernement, selon ses propres termes, cherche à « calmer le jeu » :  la commission des lois de l’Assemblée nationale  doit  réécrire l’article 24 de la loi sécurité globale, une commission spéciale  fera des « propositions sur les relations entre la presse et les forces de sécurité » et enfin, devrait se tenir un « Beauvau de la sécurité ».

 La coordination nationale « stoploisécuritéglobale » a décidé de maintenir la pression avec une mobilisation nationale en ce mois de janvier contre la loi sécurité globale et les autres textes liberticides, le 3 avec la marche blanche en mémoire de Cedric Chouviat, mort alors qu’il avait subi une clef d’étranglement ainsi qu’un plaquage ventral, le 16 avec une mobilisation nationale, et le 30 avec une manifestation à Paris.

Lors des manifestations, Marc Depriester, Fabienne Froger, Philippe Legrand, Élodie Retière et Claudine Merceron de la section LdH ont ainsi pris successivement  la parole au nom de l’ensemble des associations, devant la Préfecture de Nantes.  Ci-dessous, la prise de parole du 15 décembre :

Prise de parole au nom des associations :

Syndicat National des Journalistes

Alfa Appel Égalité

Alternatiba

Amnesty International Nantes

Association France Palestine Solidarité

Association Traits-Portraits

Attac

Club de la presse Nantes Atlantique

Droit au logement

GIGNV

Greenpeace Nantes

Libre Pensée

Ligue des droits de l’Homme

Ligue de l’enseignement – Fédération des Amicales Laïques

Maison des Citoyens du Monde

Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Mouvement National de Lutte pour l’Environnement

Observatoire Nantais des Libertés

Tissé Métisse

Le fameux article 24 de la proposition de loi Sécurité globale voudrait interdire la diffusion d’images de policiers pouvant porter atteinte à leur intégrité physique et psychique.

Il entraverait le travail des journalistes, les observations citoyennes des pratiques policières, les témoignages audiovisuels d’éventuels témoins.

Y compris la Défenseure des droits s’en est alarmée car l’action des forces de l’ordre doit avoir un caractère public.

Mais, à bien la lire, c’est toute la proposition de loi qui crée un précédent dans l’histoire de notre pays. La surveillance généralisée de toute la population deviendrait la norme, avec une police toute-puissante.

L’usage des drones et de la reconnaissance faciale par les forces de l’ordre serait banalisé, comme le pouvoir de contrôle et de fouille de tout un chacun par les polices municipales.

Le contrôle d’identité ou la palpation jusqu’alors réservés à la police judiciaire seraient autorisés aux agents de sécurité privée.

Nous sommes toutes et tous concernés par de telles dispositions. C’est la liberté d’aller et venir, de manifester, la protection de la vie privée qui sont menacées.

S’il est adopté, ce texte ouvre la porte à de graves tensions, sans que la sécurité de toutes et tous soit mieux assurée.

Que constatons-nous dans le même temps :

En septembre, le Ministre de l’Intérieur a présenté son Schéma national du maintien de l’ordre. Il valide l’usage des armes dites intermédiaires en manifestation et veut interdire aux journalistes et observateurs de rester sur les lieux après la fin d’une manifestation.

En décembre, alors que la loi sécurité globale est contestée dans la rue, le gouvernement publie des décrets qui permettent de ficher des personnes en raison de leurs opinions politiques, de leurs convictions philosophiques ou religieuses, ou même de leur appartenance syndicale, de leurs comportements, habitudes de vie, pratiques sportives, déplacements.

Dans le même temps, des évènements graves comme l’évacuation violente d’un camp de migrants à Paris ou le passage à tabac de Michel Zecler ont démontré le bien-fondé de nos craintes. Et ce, malgré les dires du gouvernement qui ne veut pas reconnaître que certains milieux policiers sont minés par le racisme et la violence.

Restreindre les libertés, amplifier les contrôles de la population vont à l’encontre de notre démocratie, de la paix sociale et de la nécessaire confiance à avoir envers la puissance publique.

Les associations signataires de l’appel au rassemblement de ce jour dénoncent le discours sécuritaire du gouvernement qui prétend protéger la population et la République, alors qu’il remet en cause nos droits et nos libertés.

Non, nous ne voulons pas de la surveillance généralisée.

Oui, nous voulons l’abandon de la loi « Sécurité globale ».

Non, nous ne voulons pas du Schéma national du maintien de l’ordre.

Oui, nous voulons un maintien de l’ordre qui assure le droit de manifester.

Non, nous ne voulons pas d’un état d’urgence permanent.

Oui, nous voulons le respect des règles du débat démocratique.

Non, nous ne voulons pas d’une logique sécuritaire et liberticide.

Oui, nous voulons le respect de nos droits et libertés.

 

 

 

 

 

Dates à retenir

Mardi 12 janvier : Marche de soutien aux oublié.e.s de l’état d’urgence sanitaire

Samedi 16 janvier : Mobilisation nationale contre la proposition de loi sécurité globale

Samedi 30 janvier: Manifestation à Paris contre la proposition de loi sécurité globale

Samedi 6 février : Assemblée générale de la LDH Nantes et pays nantais

 

 

 

 

Les communiqués locaux de décembre

 

Manifestation 5 décembre 15 h. Retrait loi «Sécurité globale », marchons pour les libertés

À lire ici

La Gazette LDH Nantes et pays nantais – n°18 – Décembre 2020

À lire ici

Après les manifestations pour le retrait de la proposition de loi « Sécurité globale » : communiqué de presse commun

À lire ici

Retrait loi Sécurité globale : communiqué appel rassemblement mardi 15 – 17h30.

À lire ici

Marché Solidaire des 19 et 20 décembre à la Maison du Peuple

À lire ici

Tract commun retrait loi Sécurité globale

À lire ici

Communiqué de l’intercollectif « Personne à la rue », suite à l’évacuation du squat de Talensac le 21 décembre

À lire ici

 

Les communiqués de presse nationaux de décembre

 

Concertation sur le projet de loi « confortant les principes républicains »

À lire ici

Attention justice des enfants en danger !

À lire ici

Refus d’assistance médicale et juridique aux personnes exilées enfermées à la frontière franco-italienne : le tribunal administratif de Nice sanctionne l’État

À lire ici

Le Forum civique européen alerte sur la détérioration rapide de l’espace civique et de L’État de droit en France

À lire ici

Retrait de la loi Sécurité globale : Marche des libertés et des justices le 5 décembre

À lire ici

France : Macron s’apprête à recevoir al-Sissi sur fond de répression en Égypte

À lire ici

Dissolution politique du CCIF

À lire ici

13 ONG appellent le gouvernement français à agir rapidement pour assurer la transparence en matière de contrôle des ventes d’armes

À lire ici

Charte de coopération interassociative dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

À lire ici

« Plus que jamais, rassembler et agir Pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » tribune collective publiée dans l’Humanité

À lire ici

Des experts de l’ONU demandent à la France de réviser sa proposition de loi sur la sécurité globale

À lire ici

Hommage à Alain Weber

À lire ici

L’éducation populaire et l’urgence du combat démocratique : Tribune collective

À lire ici

Plainte de la LDH suite à des propos antisémites et islamophobes

À lire ici

Le double jeu du gouvernement français sur la transparence et le contrôle des ventes d’armes françaises

À lire ici

Le ministère de l’Intérieur refuse de libérer une demandeuse d’asile séropositive au VIH enfermée en zone d’attente depuis 10 jours et privée d’accès à un traitement !

À lire ici

Appel à mobilisations contre la proposition de loi Sécurité globale ce samedi 12 décembre en régions

À lire ici

Manifestons le 18 décembre pour les droits des migrant-e-s : communiqué commun

À lire ici

Contre le projet du code pénal de la justice mineur : pétition

À lire ici

Qui veut la peau des associations ? : tribune

À lire ici

Une loi pour mieux défendre les lanceurs d’alerte” : tribune collective signée par Malik Salemkour publiée sur Libération

À lire ici

Non à la loi liberticide « sécurité globale »” : tribune collective publiée sur Libération

À lire ici

60 000 manifestant-e-s contre les textes liberticides en France, des interpellations arbitraires à Paris

À lire ici

Nos organisations appellent à un passage du projet de loi “Développement solidaire” en Conseil des ministres

À lire ici

Sanctions contre Mylène Palisse annulées : la liberté d’expression et les libertés syndicales réaffirmées

À lire ici

Refus d’assistance médicale et juridique aux personnes exilées enfermées à la frontière franco-italienne : le tribunal administratif de Marseille sanctionne à son tour l’administration

À lire ici

Déclaration d’entente franco-marocaine sur les mineur-e-s isolé-e-s, respecter les droits de l’enfant avant tout

À lire ici

Gel des visas de regroupement familial et de réunification familiale des réfugiés : des associations et des personnes concernées saisissent le Conseil d’État

À lire ici

Appel à suspendre les exécutions fédérales ordonnées par l’administration sortante aux États-Unis d’Amérique

À lire ici

Le renforcement en cours des organes de suivi des traités relatifs aux droits humains

À lire ici

« C’est en se parlant, en agissant ensemble, que notre pays et ses habitants iront mieux ! » : interview croisée

À lire ici

Pour le respect des droits des personnes transgenres : communiqué

À lire ici

La France doit rapatrier les enfants français retenus en Syrie et les Français condamnés à mort en Irak

À lire ici

La nasse, une pratique attentatoire aux libertés publiques

À lire ici

Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides : communiqué de la coordination #StopLoiSécuritéGlobale :

À lire ici