La Gazette Janvier 2020

Cliquez ici pour télécharger la version pdf

Retrouvez les gazettes des mois précédents

Hier, au milieu du  hall de la gare de Nantes, j’ai assisté à une AG des grévistes de la SNCF. Ils ont voté à main levée la reconduction de la grève, tous d’accord, une seule abstention. Cette AG dans un lieu public, où tout passant aurait pu participer, ce vote expéditif, mais aussi cette mobilisation si suivie et si peu prise en considération par le gouvernement, tout cela m’a laissé une drôle d’impression sur le sens de la démocratie.

Ce matin, j’ai lu le communiqué de la LDH sur Cédric Chouviat, probablement tué par les policiers lors d’un contrôle de police trop musclé. J’ai de nouveau pensé « drôle de démocratie ».

Pascal a dit « la justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique ». Une belle dédicace pour notre première gazette de l’année.

Photo Jean-Louis Chazelas

 

SOMMAIRE

Tribune militante par Myriam Auger : « On l’a fait : les Porteurs d’espoir »

Date à retenir

Les communiqués locaux

Les communiqués de presse nationaux

Les vœux de la section pour 2020

 

TRIBUNE MILITANTE

On l’a fait : les Porteurs d’espoir

Myriam Auger

Photo Xavier Curtat

L’aventure des Porteurs d’espoir a continué en 2019 avec, ce vendredi 20 décembre, deux représentations à la maison de quartier des Dervallières. 145 personnes au total, plus une bonne centaine de spectateurs à Bellevue le 29 novembre… Le public a répondu présent, c’est un beau succès. La BIADH (Brigade d’Intervention Artistique des Droits de l’Homme) a tout donné, avec le soutien indéfectible, enthousiaste et inestimable des comédiens du Théâtre d’ici ou d’ailleurs, un énoooooorme merci à eux !

Plus que sceptique au début sur mes capacités à assurer un rôle sur scène, je me suis laissé prendre par l’enthousiasme de tous, la dynamique du groupe, la force de nos convictions. Je retiendrai surtout les débats qui ont suivi : nous assis sur le bord de plateau, face aux habitants du quartier, qui se sont exprimés en confiance. Ils se sont reconnus dans les propos du spectacle ! Quelle victoire ! J’ai pris conscience à ce moment-là de l’importance pour la LDH d’aller dans les quartiers, pour sensibiliser les habitants et leur donner peut-être un peu d’espoir pour faire reconnaître leurs droits.

Les débats ont tous été très enrichissants. Avec une question récurrente, à laquelle il faudra bien un jour répondre concrètement : où est la femme dans la Ligue des Droits de l’Homme ? À quand un changement de nom ? Et ma question à moi : combien d’adhérents potentiels n’adhèrent pas à cause de ce nom ?

Ces deux soirées nous ont également permis d’enregistrer quelques nouvelles adhésions. Mais aussi, notamment aux Dervallières, une trentaine de personnes ont tenu à nous laisser leurs coordonnées afin de s’informer sur notre association, avant d’adhérer peut-être…

Côté BIADH, le bilan est plus que positif:

· « Avec ce spectacle, nous militons du début jusqu’à la fin. On s’éduque, on apprend, on se marre et au final on transmet tout ça ! »

· « Ce que je retiens ? Un moment de plaisir interdit quand, cachés derrière les pendrillons, on tentait tant bien que mal de retenir un fou rire. Et toujours en coulisses, un beau sentiment de solidarité quand ce sont les comédiens qui partagent, pour nous rassurer, leur expérience du trac. »

· « Il faudrait pouvoir traduire l’émotion ressentie quand au Jamet le petit garçon nous a remercié.e.s pour le « pestacle esseltionnel » ! »

Photo Xavier Curtat

Et puis aussi réentendre ces femmes arabes nous disant « il faudrait maintenant que nos maris entendent tout ça » !

Ou encore la bouille réjouie d’Hubert si content qu’on vienne jouer à côté de chez lui dans son quartier « chaud » !

Mais aussi les propos d’Eric et Philippe, responsables du CSC Bellevue, si heureux d’avoir vu pour la première fois des familles de la tour près de la maison de quartier qu’ils n’avaient jamais réussi à faire venir !

Et puis avant tout ça, les tournées de collage où nous étions si fiers de mettre notre belle affiche, prenant à chaque fois le temps d’admirer les panneaux « porteurs d’espoir » ! Puis on remontait dans la camionnette sur laquelle on avait également collé une affiche de chaque côté, comme des gens du cirque quand ils arrivent dans une bourgade et qu’ils font leur tournée pour accrocher leurs panneaux !

Et avant tout ça encore le grand bonheur de concocter l’ensemble du spectacle, en rigolant, en recommençant, en hésitant, en doutant….. Mais toujours en y croyant un peu follement car en si peu de temps de répétitions, parvenir à un résultat si réussi, ça doit bien vouloir dire qu’on a eu raison de vouloir semer toutes ces graines ……

·        « Entre autres le moment en coulisse en train d’écouter la partie de dialogue mimé tellement expressif entre Élodie et Mme El Ouazzani, portées par le souffle audible d’un public qui respirait la joie… »

·        « Et tous ces instants où il faut débouler sur la scène ou pas encore ? Et les répliques qui fusent, on est dans le brouhaha des engueulades méritées par le Kapital et on n’a plus aucune idée de ce que l’on devra dire ni quand mais on se laisse porter par la scène qui se déroule et ça coule par magie au bon moment. » 

·        « Et l’arrivée pile poil des images projetées ou de la musique, Kouqoôqôqôqô… »

·        « Bonheur de répéter ensemble, bonheur de toutes ces nouvelles rencontres, bonheur des coulisses, bonheur de jouer avec vous, bonheur des applaudissements, des réactions du public, bonheur de l’after, que ce soient nos rires, nos discussions animées, le Champagne renversé, l’alcool qui arrache la gueule, les tartines, etc…. TOUT TOUT TOUT, j’ai tout aimé ! »

Rappelons nos intentions au départ : aller à la rencontre de celles et ceux qui subissent discriminations et inégalités au quotidien. Parce que les émotions qu’ils ont exprimées ensuite au cours des débats leur ont permis de nous faire savoir certes leur plaisir de la soirée mais surtout de nous questionner sur nos propres combats. Des paroles qui nous font dire qu’on est au cœur de la lutte… Et pas à la fin.

Voici quelques remarques entendues :

– Éduquer les enfants dès le plus jeune âge pour lutter contre les stéréotypes et faire vivre les droits des femmes, nous rappelle cette jeune femme 

– Lutter plus fort et plus haut encore contre les violences faites aux femmes

– Et la Ligue des DROITS DE L’HOMME deviendra-t-elle un jour celle des humains ?

– Et cet homme qui dit la brutalité vécue par sa mère de se voir arracher son foulard en pleine rue… Il le dit parce que les scènes qu’il vient de voir sur le voile lui permettent de le faire et en public 

– et alors votre position sur l’environnement ? On peut savoir où vous en êtes ?

– « J’ai adoré » dit cette femme en partant, « du début à la fin j’ai adoré, ça fait du bien ! »

 

Date a retenir

Vendredi 17 janvier : rencontre organisée par l’Observatoire Nantais des Libertés (ONL), dont la LDH est partie prenante, sur les observatoires et la liberté de manifester, avec Jean-Jacques Gandini, Ancien Président du Syndicat des Avocats de France, Coordinateur de la Legal Team LdH de Montpellier :

De 20h30 à 22h30 Conférence débat : Le droit de manifester aujourd’hui, quel rôle pour les observatoires?, Maison de l’Avocat, 25 r La Noüe Bras de Fer, 44202 NANTES, Tram 1 : arrêt Médiathèque ou Chantier Naval

Rapport de l’ONL consultable ici

Les communiqués locaux de Décembre

Rassemblement pour la libération immédiate et sans conditions des détenus d’opinion en Algérie ce lundi 2 décembre devant le consulat d’Algérie à Nantes À lire ici

Rassemblement avec collecte solidaire (destinée à l’autre cantine) : Mercredi 04 décembre – 17h à 19h – centre ville – angle rue Barillerie / 50 Otages, communiqué du collectif « personne à la rue » À lire ici

Demande d’interdiction de l’usage des LBD pour le maintien de l’ordre, communiqué ONL À lire ici

Invitation spectacle « Les porteurs d’espoir » – vendredi 20 décembre – 18h30 – Maison de quartier des Dervallières À lire ici

Rassemblement NPNS 44 – samedi 21 décembre – 15h – angle de la rue de la Barillerie et du cours des 50 otages À lire ici

Chacun a le droit de manifester normalement, communiqué ONL À lire ici

Les communiqués de presse nationaux de Décembre

La France renonce à la livraison de bateaux à la Libye, une victoire qui doit marquer un tournant dans la coopération sur la politique migratoire ! À lire ici

Le Conseil d’État confirme le caractère facultatif du recours aux téléservices et reconnaît implicitement l’illégalité des décisions rendant obligatoires la prise de rendez-vous par Internet À lire ici

Nouvelle atteinte aux libertés d’association et d’expression à Bure À lire ici

Un accueil à bras fermés : les demandeur-euse-s d’asile paient cash les annonces du gouvernement À lire ici

Lettre ouverte à l’attention du cinéma l’Utopie À lire ici

Le Parlement slovaque vient de rejeter le projet de loi restrictif sur l’avortement ! À lire ici

Lettre ouverte à l’attention du premier ministre pour le maintien de la Miviludes À lire ici

6 décembre 2019 – Tribune collective « Mantes-la-Jolie, un an après : le 8 décembre, nous marcherons pour la justice et la dignité » publiée dans Libération À lire ici

Journée internationale des droits de l’Homme : les défenseurs des droits humains restent la clef pour combattre les inégalités À lire ici

« Laïcité, Appel du 9 décembre 2019 » : Appel LDH/Ligue de l’enseignement/Libre pensée À lire ici

Mettez fin au harcèlement de Camille Halut et des observateurs des pratiques policières ! À lire ici

«Ce qui est à l’œuvre, c’est la fragilisation durable, profonde et dangereuse des associations agissant en prison », tribune signée par Malik Salemkour publiée sur Le Monde le 11 décembre 2019 À lire ici

« Longue vie à l’arbitraire ! » Les avocats exclus des auditions en zone d’attente À lire ici

La politique migratoire de la France vue du Maghreb : « Les droits des migrant-e-s sont en danger ! » À lire ici

« Le gouvernement joue avec le feu », communiqué LDH À lire ici

Extradé en Argentine, Mario Sandoval doit enfin y être jugé ! À lire ici

Accès aux soins des personnes étrangères vulnérables : 61 organisations tirent la sonnette d’alarme. Le gouvernement n’entend pas À lire ici

Interdisez la reconnaissance faciale sécuritaire À lire ici

Suivi de la mise en œuvre de la loi sur le devoir de vigilance : lettre ouverte À lire ici

La maire de Calais jugée incompétente pour interdire les distributions… À lire ici

Tribune signée par la LDH « Libres et inégaux, naître sans toit en France en 2019 » : tribune signée par la LDH publiée dans Le Parisien le 17 décembre 2019 À lire ici

« Liberté pour Julian Assange », pétition À lire ici

« 2019, des impatiences sociales exacerbées », tribune de Malik Salemkour, président de la LDH À lire ici

De Grozny à Idlib, dire non à la stratégie de Poutine de l’écrasement des civils sous les bombes À lire ici

 

La section de Nantes et du pays nantais vous adresse à toutes et tous ses vœux de solidarité, d’espoir et de résistance pour l’année 2020

Défendons un vivre ensemble libres, égaux et solidaires

 


 

 

Les anciennes gazettes

La Gazette n°9 – décembre 2019

La Gazette n°8 – novembre 2019

La Gazette n°7 – octobre 2019

La Gazette n°6 – septembre 2019

La Gazette n°5 – juillet 2019

La Gazette n°4 – juin 2019

La Gazette n°3 – mai 2019

La Gazette n°2 – avril 2019

La Gazette n°1 – février 2019