Bienvenue

En 1898, des citoyens, révoltés par l’injustice dont était victime le Capitaine Dreyfus, décidaient de créer la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen. Ils s’engageaient alors à porter aide et assistance « à toute personne dont la liberté serait menacée ou dont le droit serait violé ». Cet engagement est toujours le nôtre. C’est avec la même exigence d’une lutte contre « toutes les formes d’intolérance et d’arbitraire » que nous voulons construire le mouvement civique de demain.

Appel à rassemblement en faveur de Louisa Hanoune

La Ligue des droits de l’Homme appelle à se joindre au rassemblement ce jeudi 20 juin à 18h devant le Consulat d’Algérie 57 rue du Général Buat – Nantes.

Ci-dessous, communiqué national LdH du 17 mai dernier et appel au rassemblement ce jeudi à Nantes.

Communiqué national LdH du 17 mai dernier.

Libérer Louisa Hanoune

Communiqué Ligue des droits de l’Homme, Paris, le 17 mai 2019

L’arrestation et le déferrement devant la juridiction militaire de Louisa Hanoune au motif d’une prétendue « atteinte à l’autorité de l’Etat » révèle que l’instrumentalisation de l’institution judiciaire n’a pas disparu en Algérie.

Arrêter une députée et l’incarcérer en raison de ses opinions politiques ne permet pas d’augurer d’un changement des méthodes du gouvernement pourtant exigé par le peuple algérien. La LDH appelle à mettre un terme sans délai à cette parodie de justice.

 
Appel au rassemblement ce jeudi à Nantes

Marche des fiertés à Nantes : affirmer ensemble l’égalité des droits sans aucune discrimination

Le 17 mai avait lieu la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies qui commémore la suppression en 1990 par l’OMS de l’homosexualité de la liste des maladies mentales. C’est une journée qui doit nous rappeler que le combat contre les actes LGBTphobes continue, un combat dans lequel la Ligue des droits de l’Homme (LDH) s’engage pleinement.

En France, le nombre d’agressions physiques à l’égard d’une personne se définissant comme LGBT a augmenté[1]. Dans le même temps, la politique du gouvernement peine à passer des paroles aux actes. Pour preuve, le énième recul du gouvernement sur l’ouverture de la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes.

De même, les politiques mises en œuvre par le gouvernement ne permettent pas d’accueillir dignement toutes les personnes qui fuient leurs pays et souhaitent se réfugier en France pour y vivre leur identité de genre et leurs vies privées comme elles l’entendent.

La Ligue des droits de l’Homme, fidèle à sa mission, poursuivra son combat pour assurer l’égalité et l’effectivité des droits pour toutes et tous et partout. Elle réclame l’ouverture de la PMA à toutes les femmes sans rien céder aux lobbys religieux et aux visions moralistes de la famille. Elle exige des moyens en faveur des associations de terrain. Elle plaide pour un droit d’asile réaffirmé et ouvert avec toutes les garanties nécessaires d’instruction et de recours afin d’accueillir toute personne menacée en raison de son orientation sexuelle ou son identité de genre.

Ainsi, la Ligue des droits de l’Homme appelle les citoyens et les citoyennes à se joindre à la Marche organisée à Nantes le samedi 1er juin à 14h.

Exercice du maintien de l’ordre à Nantes et respect des droits – Rapport de l’Observatoire nantais des libertés

Communiqué de l’Observatoire nantais des libertés – Nantes, le 24 mai 2019

L’observatoire nantais des libertés, collectif de 12 associations nantaise, publie ce jour son rapport intitulé « Exercice du maintien de l’ordre à Nantes et respect des droits« . À télécharger ici

Ce rapport est issu des observations directes des manifestations à Nantes – des observateurs et observatrices de l’ONL sont présent.es à presque toutes les manifestations –, des témoi­gnages recueillis, des plaintes déposées, des articles de presse, des rapports et de toutes publications relatives au sujet.

L’Observatoire nantais des libertés est un collectif d’associations : Association Républicaine des Anciens Combattants, Attac, Droit au logement, Association France Palestine Solidarité, Ligue de l’’Enseignement-Fédération des Amicales Laïques, Ligue des droits de l’Homme, Maison des Citoyens du Monde, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Mouvement National de Lutte pour l’’Environnement, Syndicat de la Médecine Générale, Syndicat des Avocats de France, Tissé Métisse.

On peut s’adresser à l’ONL à l’adresse courriel suivante : ONL@rezocitoyen.net

 

Grève pour le climat le 24 mai – Marche pour le climat le 25 juin

Communiqué de la section – le 24/05/19

La Ligue des droits de l’Homme appelle aux Marches Climat. Ci-dessous, communiqué national  commun.

Au programme à Nantes, ce vendredi 24 mai :

– 12h, pique nique zéro-déchet – parvis Neptune (Feydeau) ;
– 14h, marche pour le climat, parvis Neptune (rendez-vous LdH côté Bouffay, vers statue « Pas de côté »);
– 16h, prise de paroles, animations,…, parvis Neptune.

A noter, samedi 25 mai

– à partir de 11h parvis Neptune : Agora, JT Ecolocal, animations, …
– 14h « Marche des Terres Minées » à partir du parvis.

Rappel de l’appel national signé par 77 associations, syndicats et partis politiques

Grève mondiale pour le climat du 24 mai

Paris, le 18 mai 2019

77 organisations dont la LDH appellent à la grève du climat du 24 mai

Les rapports du GIEC et de l’IPBES sont clairs. Nous sommes dans une crise écologique majeure : Dérèglement climatique, destruction de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles… Tout indique que nos modèles sociaux-économiques sont à l’origine de la 6ème extinction de masse. Pour éviter des catastrophes écologiques et sociales, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer drastiquement et rapidement.

Pourtant, face à cette urgence, nous constatons l’insuffisance des actions entreprises par nos dirigeants politiques et économiques. Depuis maintenant plusieurs mois, la jeunesse, consciente des dangers qu’elle encourt pour son avenir, se mobilise massivement partout dans le monde : Youth For Climate, et Fridays For Future à l’international, sont devenus le symbole du passage à l’action d’une génération déjà pleinement consciente des changements à effectuer dans notre modèle sociétal.Le 15 mars dernier, 200 000 jeunes en France et 1,8 million dans le monde étaient dans la rue pour porter nos revendications. Le lendemain, 350 000 personnes se sont à nouveau mobilisées pour la Marche du Siècle en plus des 2 millions de soutiens exprimés par les citoyens. Ce n’était qu’un début. Le vendredi 24 mai prochain, de nombreux collectifs, associations, ONG, partis et syndicats se joindront à eux pour une deuxième journée de grève internationale.

Cet appel à la grève est intergénérationnel et dépasse toute frontière : collégien-ne-s,
lycéen-ne-s, étudiant-e-s, travailleur-euse-s, chômeur-euse-s, entrepreneur-euse-s, retraité-e-s et parents doivent lutter ensemble pour préserver leur droit à un futur vivable. Nous demandons que nos dirigeants prennent des mesures concrètes et à la hauteur des enjeux. Ces mesures doivent être compatibles avec une limitation du réchauffement climatique en-dessous de la barre des +1,5°C.

A deux jours des élections européennes, nous voulons aussi adresser un message : nous ne pouvons plus nous permettre de délaisser l’écologie, elle doit être au cœur de toute décision. À cette occasion, les jeunes de Francfort, Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg s’uniront pour faire entendre leur voix devant les grandes institutions européennes. Le monde entier va se mobiliser pour montrer sa détermination à construire un avenir possible.

Nous n’avons plus assez de temps pour nous satisfaire des petits pas, des promesses non actées et des combats séparés. Il est maintenant nécessaire de faire front commun pour obtenir des mesures à la hauteur des enjeux actuels et futurs.

Respect existence or expect resistance.
Respectez l’existence ou attendez-vous à de la résistance.
Télécharger le communiqué en version PDF

Signataires : 350.org, Action non violente Cop21 (ANVCOP21), Alternatiba, Amis de la terre, Association des étudiants en médecine d’Angers (ADEMA), Astérya, Attac, AYYA, Bio consom’acteurs, BIZI!, Boycott Citoyen, CCFD-Terre Solidaire, CEMEA, Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid), Citoyen.ne.s pour le Climat (CPLC), Citoyens Lobbyistes d’Intérêts Communs (CLIC), CliMates, Cnajep, Collectif des Associations Citoyennes, Coopérative Politique Ecologie Sociale, Coopérative EELV, Cop Trotter By EME, Décroissance 2019, Désobéissance Écolo Paris, Écocampus ENS, Éco’llectif, Ecologie au Quotidien Rhône Alpes, Enseignants pour la planète, Etudiants et Développement, Fédération des associations générales étudiantes, FIDL, le syndicat lycéen, Fondation ELYX, Gauche Démocratiques et Sociale, Génération Ecologie, Génération•s le mouvement, Grands Parents pour le Climat, Greenpeace France, GreenSAT, Gret ll Est Encore Temps, Ingénieurs sans frontières France, Jeunes Écologistes, Jeunes européens, Jeunes Génération.s (Organisation de jeunesse de Génération.s), La P’tite Rustine, Le mouvement, Le tri sera top, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Little Citizen for Climate, LUPA – Les Universitaires Planteurs d’Alternatives, MAG Jeunes LGBT, MNL – Mouvement National Lycéen, Mouvement Utopia, Notre affaire à tous, Nouvelle Donne Campus, Nous voulons des coquelicots, Objectif21, One Voice, On est prêt, On the Green Road, Osons les jours heureux, Parents For Future France, Parti communiste Français, Poly’RSE (Collectif DDRS du réseau Polytech), RenéSens, REFEDD – RÉseau Français des Étudiant.e.s pour le Développement Durable, Réseau Action Climat (RAC), SUD éducation, The New Locals, Union syndicale Solidaires, Union national des étudiants français (Unef), Union national lycéenne (UNL), Unis pour le climat, United4Earth, Workers For Future France, Youth For Climate France, ZEA

Prochain Cercle de Silence à Nantes Mardi 28 mai 2019 – place Royale 18h30 – 19h30

Communiqué du collectif Les Cercles de Silence – Nantes le 24 mai 2019

Le mouvement des cercles de silence a été lancé en 2007 pour « protester contre l’enfermement systématique des sans-papiers dans les centres de rétention administrative en France ».

Le prochain cercle de silence se réunira Place royale, Mardi 28 mai 2019, de 18h30 à 19H30

Si vous le pouvez, rendez-vous à 18h15 au CCFD-Terre Solidaire, 17 rue du Moulin, pour aider à porter les pancartes.

Vous pouvez visualiser 2 videos réalisées pour MIGREUROP; partenaire de la CIMADE (sur le non- accueil en Europe) :
Ces dernières années se caractérisent par une hostilité de plus en plus importante à l‘égard des personnes en migration, que l’Europe se refuse désormais tout bonnement à accueillir, y compris lorsqu’elles sont en quête de protection. Elles sont considérées indésirables sur le sol européen, en proie à la montée des populismes de droite et d’extrême-droite, et à une répression accrue à leur égard, ainsi qu’à leurs soutiens.

A l’occasion des élections européennes en mai 2019, le réseau Migreurop se mobilise contre les violations des droits des personnes en migration qui tentent d’atteindre le territoire européen.

Video 1
Video 2

Film « Libre » – mardi 21 mai – 20h30. Cycle ciné-échanges « Parlons de Résistances » Lutétia – St Herblain

Communiqué de la section – Nantes le 21/05/19

Projection du film « Libre » ce mardi 21 mai – 20h30  dans le cadre su cycle ciné-échanges « Parlons de Résistances » au Cinémar Lutétia de St Herblain en partenariat avec la Ligue des droits de l’Homme

LIBRE

De Michel Toesca – Documentaire,

France / 2018-1h40

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour ou il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider a déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi… Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, camera en main, il a participe et filme au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l’histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.

Suivi d’un rendez-vous dans le hall du Lutétia pour partager le verre de l’amitié

 

 

Échange  » Actions citoyennes et ONU : quelles interactions ?  » mardi 21 mai – 19h à la MCM

Communiqué de la section LdH – Nantes le 20/05/19

La section de Nantes et du pays nantais de la LdH vous invite à participer à un échange intitulé « Actions citoyennes et ONU : quelles interactions ? » qui aura lieu ce mardi 21 mai à 19h à la Maison des Citoyens du Monde – rue Lekain – Nantes

La Maison des Citoyens du Monde, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et la section de Nantes et du pays nantais de la Ligue des droits de l’Homme vous invite à venir échanger sur les actions citoyennes locales.

Cet échange sera accompagné de l’intervention de Manon Karatas, Déléguée auprès des Nations Unies pour la FIDH, qui permettra de décrypter les acteurs internationaux – États, ONG, ONU – et le rôle des associations locales et de l’action citoyenne pour renforcer le respect des droits humains à l’échelle globale.

Cette conférence citoyenne sera l’occasion d’aborder des thématiques variées comme l’utilisation d’armes françaises dans la guerre au Yémen ou l’importance grandissante des mouvements citoyens dans le monde (gilets jaunes, #metoo, marches pour le climat, manifestations au Soudan ou au Venezuela…).

le lien :https://www.facebook.com/mcm.nantes/photos/gm.2254869281420708/1093539570832496/?type=3)

Sur le même sujet, un communiqué du 13 mai : 17 ONG dénoncent les menaces de poursuites contre des journalistes enquêtant sur les armes françaises au Yémen. Pour lire ce communiqué cliquer ici

|1| |2| |3| |28|