Individualisation de l’allocation handicapés : nouveau rejet par les députés


Réclamée par les oppositions au nom de la « justice sociale », la mesure a été repoussée par la majorité, qui a évoqué des visées électoralistes.

L’Assemblée nationale a de nouveau dit non, jeudi 2 décembre dans la soirée, à une individualisation de l’allocation adultes handicapés (AAH), réclamée par les oppositions au nom de la « justice sociale », mais repoussée par la majorité, qui a évoqué des visées électoralistes.

Lire ICI

L’individualisation de l’allocation adultes handicapés encore rejetée par l’Assemblée


Le sujet avait déjà été abordé en juin dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. (JACQUES WITT/SIPA)

En juin, le gouvernement avait privilégié un abattement forfaitaire de 5 000 euros sur les revenus du conjoint, soit un gain moyen estimé à 110 euros mensuels à partir du 1er janvier 2022.

Entre accusations de « sectarisme »« froideur technocratique » ou « cynisme » électoraliste, l’Assemblée nationale a rejeté une nouvelle fois ce jeudi 7 octobre « l’individualisation » de l’allocation adultes handicapés (AAH) des personnes en couple, au terme d’un débat mouvementé.

Lire ICI et ICI

Communiqués de la LDH

AAH en couple: le Sénat pour, le gouvernement contre



Après les députés, les sénateurs ont voté la fin de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH. Mais ce texte doit maintenant repasser à l’Assemblée, à majorité LREM. Or Sophie Cluzel se dit contre ce principe. Quelle issue ?

 • Par L’AFP pour Handicap.fr


Lire ICI


On pourra également lire avec intérêt les arguments de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées pour s’opposer à cette mesure


ICI