Guadeloupe, l’île sans eau : une histoire complexe



L’effondrement du système d’eau potable et d’assainissement de l’île s’explique en partie par sa géographie. Mais les luttes d’influence politique et l’opacité des relations entre l’État et la Générale des Eaux ont aggravé la situation. Alors que la situation en Guadeloupe reste très tendue, après l’occupation du conseil régional, nouveau volet de notre enquête exclusive consacrée à un scandale de la République.

Lire ICI

Le vrai coût des aides sociales versées aux immigrés en France


Les aides sociales touchées par les immigrés représentaient 20,7 milliards d’euros en 2018 en France, selon des estimations de l’OCDE transmises à « Marianne ». Les baisses d’allocations défendues par Éric Zemmour et Marine Le Pen rapporteraient toutefois un montant bien inférieur, tout en amputant brutalement les revenus de nombreux ménages.

Lire ICI

Des abris pour les réfugiés !


Des migrants installés dans un tunnel reliant Paris au Pré-Saint-Gervais, le 29 novembre. (Nathalie Bardou/Nathalie Bardou)


Plusieurs collectifs d’aides aux personnes exilées demandent à la mairie de Paris de mettre de toute urgence à l’abri cette population contrainte de survivre dans des conditions indignes et de grande vulnérabilité.

Lire ICI

Défiance envers l’État, pauvreté, hôpital en détresse… Les origines de la colère en Guadeloupe


Un commerce pillé et incendie lors de violences urbaines, à Pointe-a-Pitre, en Guadeloupe, le 22 novembre 2021. © Ricardo Arduengo, Reuters


En une semaine, la contestation des restrictions sanitaires en Guadeloupe a pris une tournure inquiétante, avec des émeutes, pillages et incendies. Alors qu’Emmanuel Macron et Jean Castex appellent au calme en Guadeloupe, la colère gronde dans ce territoire d’Outre-mer, où le malaise social est profond et les difficultés économiques endémiques. 

Lire ICI

Migrants : intervention de la police contre l’installation de tentes devant l’hôtel de ville de Paris


La police est intervenue sur la place de la Libération, devant l’hôtel de ville de Paris (illustration). / © LUDOVIC MARIN / AFP


Alors que l’association d’aide aux migrants Utopia 56 a organisé une manifestation sur l’Esplanade de la Libération, afin de réclamer « un hébergement digne » pour plusieurs dizaines de personnes SDF, la préfecture de police de Paris est intervenue.

Lire ICI

Un délégué syndical tente de s’immoler devant le site H&M du Bourget en Seine-Saint-Denis


Un délégué syndical a tenté de se suicider devant un site du groupe H&M au Bourget. • © FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY / AFP


Un délégué syndical du site H&M du Bourget a tenté de mettre fin à ses jours ce mardi matin en voulant s’immoler par le feu après une réunion au sujet de la fermeture du lieu. Ses jours ne sont pas en danger.

Lire ICI

Le camp du parc André-Citroën évacué, 1 200 migrants mis à l’abri


Plus de 1 200 migrants ont été mis à l’abri par les autorités, samedi 4 septembre 2021. Crédit : Utopia 56


Un peu plus de 1 200 migrants, pour la plupart originaires d’Afghanistan et d’Afrique de l’ouest, ont été pris en charge par les autorités samedi. Ils occupaient depuis mercredi le parc André-Citroën, dans le sud de Paris, pour réclamer un logement digne.

Lire ICI

« Le passe n’a pas été réfléchi pour les plus précaires » : en Ile-de-France, les ONG débordées face aux besoins de vaccination


En Ile-de-France, les activités de MSF ont été menées à proximité des distributions alimentaires, dans des foyers de travailleurs et des hébergements d’urgence. Crédit : Agnes Varraine-Leca/MSF


Alors que le passe sanitaire s’impose déjà au quotidien, les demandes de vaccination de la part des migrants et/ou en situation de grande précarité se multiplient. Médecins sans frontières, en charge d’une grande campagne de vaccination en Ile-de-France, alerte sur la nécessité de déployer des moyens supplémentaires.


Lire ICI

Pandémie : Macron, le virus antisocial



Voir ICI

Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités



Du 24 au 28 août 2021, rendez-vous à Nantes pour construire ensemble l’Université d’Été des mouvements sociaux et des solidarités !


Pour s’inscrire c’est ICI

En sortie de crise, l’indispensable sursaut pour les plus pauvres


Clichy-sous-Bois, 22/04/2020, (AP Photo/Francois Mori) 


Rappelons que 9 millions de personnes vivaient déjà sous le seuil de pauvreté avant la crise. Cette situation critique relance la nécessité d’une réforme globale des minimas sociaux qui doit s’articuler autour du revenu universel d’activité annoncée par le gouvernement. Une tribune de Pascal Brice, président de la Fédération des acteurs de la solidarité.


Lire ICI

Communiqués

1er-Mai : « Les syndicats sont pris dans les thèmes imposés par le gouvernement »


Plus de 200 manifestants à Troyes / L’EST-ECLAIR


Lire ICI

INÉGALITÉS ET INJUSTICES

 AMPLIFIÉES PAR LA CRISE DU COVID-19


La pandémie de Covid-19 a mis à jour le terrible bilan de politiques destructrices, délibérément créatrices de divisions et qui perpétuent les inégalités, la discrimination et l’oppression. Des mesures qui ont représenté un terreau fertile favorisant les ravages causés par le Covid-19.

Lire ICI

Communiqués

DIX ANS DE CONFLIT EN SYRIE

TOUJOURS PAS DE JUSTICE

Des bâtiments abandonnés et détruits dans le district d’Ariha à Idlib, Syrie, février 2019 © Anadolu Agency via Getty Images


Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU disposent du pouvoir et du mandat requis pour aider les civils en Syrie et, pourtant, ils restent paralysés. Résultat : une décennie que la population souffre.


Lire ICI

et voir ICI

Leur site gratuit sur les aides sociales fait un carton



Mathieu Le Rest et Séverine Burel, les responsables du site aides-sociales.fr/OUEST-FRANCE

Installés près de Quimper (Finistère), Mathieu Le Rest et Séverine Burel travaillent pour un site gratuit qui permet à chacun de calculer ses droits aux aides sociales. Son audience ? 18 millions de visiteurs en 2020. La nouveauté : un simulateur d’Allocation aux adultes handicapés.

Lire ICI

Comment éviter une 4e vague psychologique à nos jeunes



ALISTAIR BERG VIA GETTY IMAGES
Une vie étudiante et sociale entre parenthèses. L’apprentissage de la liberté, la responsabilité, parfois même la vie affective sont mis en pause. Plus de « petits boulots » pour subvenir à ses besoins primaires, pour préparer ses vacances ou parfois se divertir. Les tensions sont fortes parfois dans les familles, l’isolement pèse dans la solitude des chambres d’étudiants, l’incertitude est présente pour chacun. Des drames aussi, qu’il s’agisse de tentatives de suicide, de développement d’addictions chez les jeunes ou les étudiants.

Nous proposons 4 mesures simples et efficaces.

Par Odile Agopian et Marcel Rufo

Directrice de la Santé Mentale – Ramsay Santé

Pédopsychiatre

Lire ICI

Plus que jamais, il est nécessaire de donner des perspectives à la jeunesse tunisienne de vivre et travailler au pays

Ne jouons pas avec la République