Au moins dix milliards d’euros d’aides sociales ne seraient pas réclamés chaque année en France

Au moins dix milliards d’euros d’aides sociales ne seraient pas réclamés chaque année en France


De nombreux Français ne réclament pas les aides sociales auxquelles ils ont pourtant droit.

Lire ICI

CONTRE LE DROIT D’EXCEPTION ET LES PRATIQUES ILLÉGALES À MAYOTTE !

Les enfants de Gérardine, réfugiée politique, vivent à la rue mais tout va bien selon la France qui refuse les visas


LA PREUVE : ILS ONT FACEBOOK !


Gérardine, réfugiée en France, tente depuis fin 2019 de ramener ses enfants livrés à eux-mêmes au Congo. Mais pour le ministère de l’Intérieur, s’ils utilisent Facebook, c’est que tout va bien. L’une de ses filles vient pourtant de se faire agresser.

Lire ICI

Enfermements aux frontières du droit

Le vrai coût des aides sociales versées aux immigrés en France


Les aides sociales touchées par les immigrés représentaient 20,7 milliards d’euros en 2018 en France, selon des estimations de l’OCDE transmises à « Marianne ». Les baisses d’allocations défendues par Éric Zemmour et Marine Le Pen rapporteraient toutefois un montant bien inférieur, tout en amputant brutalement les revenus de nombreux ménages.

Lire ICI

Individualisation de l’allocation handicapés : nouveau rejet par les députés


Réclamée par les oppositions au nom de la « justice sociale », la mesure a été repoussée par la majorité, qui a évoqué des visées électoralistes.

L’Assemblée nationale a de nouveau dit non, jeudi 2 décembre dans la soirée, à une individualisation de l’allocation adultes handicapés (AAH), réclamée par les oppositions au nom de la « justice sociale », mais repoussée par la majorité, qui a évoqué des visées électoralistes.

Lire ICI

Mémorial : les autorités russes veulent réduire au silence un géant des droits humains

Migrants : « La France est dans une maltraitance d’État »

« C’est aux frontières que les dysfonctionnements sont les plus visibles, les plus exacerbés. À Calais, on a l’impression que c’est une battue de sangliers, quand on va évacuer les campements ».

Le droit d’être soigné, titre de séjour ou pas: un rapport extrêmement sévère sur la politique française en matière migratoire. Le constat est « dramatique et alarmant ».

LIRE ICI

Dématérialisation imposée pour les titres de séjour : en Guyane, la justice oblige la préfecture à rendre le numérique facultatif

C’est le premier jugement rendu suite aux vingt-trois recours intentés en 2021 par nos organisations contre des préfectures, dans l’hexagone et dans les Outre-mer : une nouvelle fois et à l’encontre de la politique du ministère de l’intérieur, la justice ordonne à l’administration de permettre aux personnes qui demandent un titre de séjour de le faire de façon non dématérialisée.

Le gouvernement continue d’encourager la dématérialisation progressive et exclusive des démarches administratives, notamment pour l’accès aux titres de séjour. Derrière une modernisation de façade, l’accueil et l’accompagnement humain dans les services étrangers des préfectures se fait de plus en plus rare et minimal.

De nombreuses personnes restent ou deviennent sans-papiers à cause de l’impossibilité de formuler leur demande de titre de séjour.

LIRE ICI