De ci, de là


Covid, manque de personnel, médecine ambulatoire… Plus de 4 300 lits d’hôpital ont été fermés en 2021


TikTok, la plateforme préférée des passeurs de Calais



Lancement du concours des « Écrits pour la fraternité »
à destination des enfants et des jeunes





C’est sur le thème de la paix que nous proposons aux jeunes de s’exprimer pour cette 31e édition, à partir d’une citation de René Cassin : « Il n’y aura pas de paix sur cette planète  tant que les droits de l’Homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit. »

En savoir plus

Contactez la section de la LDH la plus proche de chez vous pour participer, dans le cadre d’un établissement scolaire ou en individuel ou contactez directement le siège de la LDH : communication@ldh-france.org

Le droit fondamental à la protection de la santé n’est plus garanti en France

Lors d’un rassemblement d’agents de santé dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail, devant les grilles de l’hôpital Tenon, à Paris, le 25 mai 2022. (AFP)


Un groupe d’associations et de collectifs de santé interpelle la Première ministre et menace pour la première fois de porter plainte pour carence fautive de l’État, tant la situation de l’hôpital public est dégradée. Les signataires appellent notamment à la fixation de ratios minimum soignants-soignés dans tous les services.

Lire ICI

Crise de l’hôpital : rémunérations trop faibles, manque de personnel… Pourquoi des syndicats et des collectifs appellent-ils à manifester ce mardi ?

Un soignant manifeste à Paris, le 19 mars 2022. (MARTIN LELIEVRE / HANS LUCAS / AFP)


Des rassemblements sont prévus dans au moins cinquante villes de France pour dénoncer un « hôpital désespérément maltraité ». La situation critique dans 20% des services d’urgences est au cœur des revendications.

Lire ICI

Au moins 120 services d’urgences font face à de graves « difficultés » avant l’été, « du jamais-vu »

Le CHU de Bordeaux, le 4 février 2022. PHILIPPE LOPEZ / AFP


Manque de médecins, d’infirmiers, d’aides-soignants ou de lits : ces services représentent quasi 20 % des urgences de France. Aucun territoire n’est épargné, avec 60 départements touchés dans toutes les régions.

Lire ICI

Covid-19: les personnes obèses, entre angoisse et isolement

Psychologue à Nancy, spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire, Alexandra Tubiana explique que “les personnes obèses ont eu très peur; on est arrivé à des stress dépassés, qui aggravent les problèmes alimentaires”. S’est aussi ajoutée “l’inquiétude de mourir”. OZGURDONMAZ VIA GETTY IMAGES


COVID-19 – Isolées, craignant d’être davantage stigmatisées, et avec un plus fort risque de se retrouver en réanimation si elles sont infectées par le coronavirus: les personnes obèses subissent douloureusement les effets de la pandémie de Covid-19.

Lire ICI

Exténué, l’hôpital cherche un second souffle social pour 2022

(Illustration François Destoc)


Lessivé par les vagues de covid-19 et les plans blancs à répétition, l’hôpital apparaît démoralisé à quatre mois de l’élection présidentielle, mais syndicats et collectifs de soignants espèrent, malgré tout, pouvoir « peser sur le débat politique ».

Lire ICI

Aux urgences, vous allez devoir passer à la caisse, voici dans quels cas

À partir du 1er janvier 2022, les personnes ne disposant pas de mutuelle devront payer à leur sortie des urgences (photo d’illustration prise à l’hôpital militaire Laveran Marseille en septembre 2020).


Au lieu de la facture envoyée après un passage à l’hôpital, un nouveau dispositif entre en vigueur ce 1er janvier. Avec des conséquences directes pour les Français sans mutuelle et le personnel soignant.

Lire ICI

À l’hôpital public, « j’ai des collègues qui pleurent quand ils viennent travailler »


Le départ de la manifestation des soignants pour la « défense de l’hôpital public » depuis la place Vauban, près de l’hôtel des Invalides à Paris, le 4 décembre 2021 © Jean-Luc Mounier, France 24


Alors que la cinquième vague de Covid-19 remet sous pression le système hospitalier, des centaines de personnels soignants se sont mobilisés, samedi, à Paris pour « défendre l’hôpital public ». Saturation des services d’urgence, fermetures de lits, difficultés à assurer la continuité des soins pour les patients hors Covid… Les professionnels de santé rencontrés par France 24 se livrent sur leur quotidien compliqué.

Lire ICI

Des soignants de toute la France attendus à Paris ce samedi pour défendre l’hôpital de public


Une manifestation de soignants à Paris le 16 juin 2020. Photo d’illustration. | CHARLES PLATIAU/REUTERS


Manque de moyens, fermeture de lits,… Les revendications du personnel de l’hôpital public sont nombreuses. En réponse à l’appel des syndicats, collectifs et associations, des soignants de toute la France sont attendus à Paris (Ile-de-France) ce samedi 4 décembre devant le ministère de la Santé pour faire part de leur colère.

Lire ICI

Communiqués