Exténué, l’hôpital cherche un second souffle social pour 2022

(Illustration François Destoc)


Lessivé par les vagues de covid-19 et les plans blancs à répétition, l’hôpital apparaît démoralisé à quatre mois de l’élection présidentielle, mais syndicats et collectifs de soignants espèrent, malgré tout, pouvoir « peser sur le débat politique ».

Lire ICI

Aux urgences, vous allez devoir passer à la caisse, voici dans quels cas

À partir du 1er janvier 2022, les personnes ne disposant pas de mutuelle devront payer à leur sortie des urgences (photo d’illustration prise à l’hôpital militaire Laveran Marseille en septembre 2020).


Au lieu de la facture envoyée après un passage à l’hôpital, un nouveau dispositif entre en vigueur ce 1er janvier. Avec des conséquences directes pour les Français sans mutuelle et le personnel soignant.

Lire ICI

« Nous n’imaginions pas l’ampleur de ce qui se passait dans ce service psychiatrique. »


Placée 16 mois à l’isolement, contentionnée à plusieurs reprises, la fille de Michel a subi de nombreux abus dans le service psychiatrique où elle était placée. © Inconnu


Après de nombreuses démarches auprès des médecins et de la direction de l’hôpital psychiatrique dans lequel sa fille est internée, Michel alerte le Contrôleur Général des Lieux de Privations de Liberté en 2015. Mais il était loin de s’imaginer l’ampleur de ce que la visite du CGLPL allait révéler.

Lire ICI

Passe vaccinal, une mauvaise solution

À l’hôpital public, « j’ai des collègues qui pleurent quand ils viennent travailler »


Le départ de la manifestation des soignants pour la « défense de l’hôpital public » depuis la place Vauban, près de l’hôtel des Invalides à Paris, le 4 décembre 2021 © Jean-Luc Mounier, France 24


Alors que la cinquième vague de Covid-19 remet sous pression le système hospitalier, des centaines de personnels soignants se sont mobilisés, samedi, à Paris pour « défendre l’hôpital public ». Saturation des services d’urgence, fermetures de lits, difficultés à assurer la continuité des soins pour les patients hors Covid… Les professionnels de santé rencontrés par France 24 se livrent sur leur quotidien compliqué.

Lire ICI

Des soignants de toute la France attendus à Paris ce samedi pour défendre l’hôpital de public


Une manifestation de soignants à Paris le 16 juin 2020. Photo d’illustration. | CHARLES PLATIAU/REUTERS


Manque de moyens, fermeture de lits,… Les revendications du personnel de l’hôpital public sont nombreuses. En réponse à l’appel des syndicats, collectifs et associations, des soignants de toute la France sont attendus à Paris (Ile-de-France) ce samedi 4 décembre devant le ministère de la Santé pour faire part de leur colère.

Lire ICI

Afghanistan : le système de santé en passe de s’effondrer



En Afghanistan, trois millions d’enfants font face à une malnutrition aiguë, alors que les fonds de la Banque centrale afghane sont gelés depuis la prise de pouvoir des talibans, mi-août. Les hôpitaux locaux sont désormais incapables de fonctionner.

Voir ICI

«Sans les aidants, notre système de santé n’aurait pas tenu le coup»


Photo d’illustration. (Maskot/Getty Images)


Il faut se souvenir qu’en mars 2020, les hôpitaux ont demandé aux familles de venir chercher leur parent pour libérer des lits. Les aidants ont alors agi comme des co-soignants. Ils ont soutenu le système de santé en accueillant leur proche chez eux, en effectuant eux-mêmes les gestes médicaux. Une tribune de Claudie Kulak qui participera au Forum Libé mercredi 13 octobre.

Lire ICI

Grande Traversée sur France Culture : Docteur Semmelweis


L’obstétricien hongrois Ignác Semmelweis (1818-1865) : « Il était un homme des Lumières, un précurseur de l’éthique médicale », Christine Lecerf, autrice de la série documentaire.
Whiteimages / Leemage


Voici l’incroyable histoire d’un jeune médecin hongrois qui voulait sauver la vie des femmes.

Alors que des vagues de fièvre puerpérale s’abattent dans toutes les maternités, Ignác Fülöp Semmelweis (1818-1865) fait une découverte fracassante : les mains des médecins transmettent la mort. Esprit libre et rationnel, Semmelweis tente alors d’imposer un geste simple d’une saisissante actualité : se laver les mains. Rompant avec les croyances de son époque, Semmelweis est rejeté par ses pairs et meurt oublié dans un asile psychiatrique de Vienne. Était-il lucide, génial, visionnaire ou fou ? Médecins, écrivains, historiens et artistes se penchent sur cette figure exceptionnelle et tragique de l’histoire de la médecine.


Écouter ICI

En Tunisie, le directeur d’un hôpital s’effondre en larmes face au manque de moyens contre le Covid



A Mateur, au nord de la Tunisie, le directeur de l’hôpital s’effondre. Confronté à un dramatique manque d’oxygène pour ses patients atteints du Covid, il doit sortir de l’établissement pour pleurer. Alors que la Tunisie a le plus fort taux de mortalité dû à la pandémie, le pays manque cruellement de matériel. Les appels à l’aide se multiplient et les collectes de solidarité s’organisent.


Voir la vidéo ICI

Après la guerre, les habitants de Gaza encore plus démunis face au Covid-19 : « On a tous oublié le virus mais il est toujours là »


Des soignants d’un hôpital de Gaza prennent en charge des patients atteints du Covid-19, le 22 avril 2021. (ABED ALRAHMAN ALKAHLOUT / MAXPPP)


Les onze jours d’affrontements entre le Hamas et l’armée israélienne ont notamment détruit le seul centre public de dépistage de l’enclave palestinienne. Le chef de l’unité Covid du plus grand hôpital a été tué.


Lire et écouter ICI

Les directeurs d’hôpitaux et le serment d’hypocrites



Hypocrites, les médecins ? Certains semblent l’être en tout cas : pile, ils publient des tribunes anxiogènes sur la situation de l’épidémie de Covid en France ; face, ils militent pour la suppression des lits en réanimation.


Lire ICI


Hôpital : manque de lits et d’effectifs, la Cour des comptes tire les premières leçons de la crise sanitaire


La Cour des comptes étrille les politiques de santé de ces dernières années, qui n’ont pas, d’après elle, suffisamment investi en lits et en personnels dans les services de réanimation © Radio France / Catherine Grain


La Cour des comptes a publié ce jeudi son rapport annuel 2021 consacré pour une large part à la gestion de la crise sanitaire. Parmi les problèmes, la Cour pointe le recul des capacités d’hospitalisation en soins critiques en regard des besoins.


Lire ICI