Finistère. « C’était de l’esclavage moderne ». Les ex-salariés sans-papiers d’Aviland devant la justice

Les anciens salariés sans-papiers d’Aviland devant le conseil des prud’hommes de Morlaix ce 15 septembre 2022 • © Régis Massini/France Télévisions


Pendant des années, ils ont été embauchés sans contrat ou sous de faux CDI par une société de ramassage de volailles de Landivisiau. 27 anciens travailleurs sans-papiers ont saisi la justice pour « traite d’êtres humains ». Ils ont été entendus, ce 15 septembre, par le conseil des prud’hommes de Morlaix.

Lire ICI

« Je suis perdu, abattu » : portraits de livreurs sans-papiers pour Uber Eats

Des livreurs Uber Eats qui ne peuvent plus travailler se rassemblent sur la place de Clichy, dans le 18ème arrondissement de Paris, mercredi 14 septembre. Crédit : InfoMigrants


Ils sont sans papiers, logés dans des hôtels sociaux ou des appartements miteux, bénéficiaires des Restos du coeur… InfoMigrants est parti à la rencontre de livreurs Uber Eats à Paris, qui travaillent d’arrache-pied pour de maigres revenus. Beaucoup viennent d’être expulsés du système par leur employeur.

Lire ICI

Les brèves de Jean

L’actualité sous la loupe de Jean Camus


Travail forcé, la Commission européenne dévoile son plan.

ENFIN. Soit deux jours après la publication du rapport de l’OMS alarmant sur le travail forcé.

Il s’agit d’interdire l’entrée sur le marché européen de produits fabriqués par des « esclaves modernes ».

En 2021, 27,6 millions de personnes se trouvaient en situation d’esclavage moderne, soit une progression de 2,7 millions depuis 5 ans dans l’ensemble des pays y compris l’Europe.

Tous les produits sont concernés, l’Europe, elle, ne veut pas cibler de contrées géographiques, surtout ne pas ouvrir une nouvelle guerre commerciale avec la Chine.

La procédure risque d’être longue et un peu légère pour certains qui useront de tous les artifices pour faire traîner les choses.

Un énorme regret, un oubli de taille: « ce texte n’aborde pas les personnes exploitées. Comment pourront-elles réclamer des réparations auprès des entreprises après le bannissement d’un produit ? La commission n’aborde pas du tout cette question. » selon une ONG spécialiste du sujet.  

Accidents et maladies du travail : pourquoi les femmes sont de plus en plus touchées

Caissière (2007) ©flickr


En baisse chez les hommes ces vingt dernières années, les accidents du travail connaissent, chez les femmes, une nette progression. Désormais, plus du tiers des accidents du travail concerne une femme, selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail. Décryptage d’une assymétrie avec Florence Chappert, spécialiste du genre.

Lire ICI

LES EXPLOITÉS DU QATAR


Ils vivent sans eau, sans électricité, dans des dortoirs surpeuplés sous 50 degrés. Ils travaillent 12h par jour, sept jours sur sept. Pour eux, le droit du travail n’est qu’une illusion et le travail forcé leur quotidien.

Oui nous parlons bien des travailleurs migrants « employés » pour la Coupe du Monde 2022. L’événement sportif le plus suivi au monde a causé l’exploitation de centaines de milliers de personnes… en toute impunité. Paradoxalement, il a aussi permis de mettre les projecteurs sur leurs conditions de travail et de vies indignes.

La campagne d’Amnesty International

« On ne baissera pas les bras » : les travailleurs sans-papiers de Chronopost poursuivent la grève

Les salariés sans-papiers de Chronopost tiennent des piquets de grève devant les entrepôts où ils étaient salariés depuis plusieurs semaines pour exiger leur régularisation, à Alfortville. Crédit : Stéphane Duguet / RFI


Depuis le 7 décembre, une centaine de travailleurs sans-papiers campent devant le hangar de Chronopost à Alfortville, en région parisienne. Tous réclament une régularisation de leur situation, après avoir travaillé des mois voire des années dans des conditions de travail très difficiles.

Lire ICI

A Chronopost comme ailleurs, en finir avec l’esclavage moderne de la sous-traitance

Rassemblement des travailleurs sans-papiers de Chronopost à Créteil (Val-de-Marne) en juillet 2019. (Hermann Click/Hans Lucas. AFP)


Salaire de misère, absence de droits sociaux… Les travailleurs de la sous-traitance de l’entreprise de livraison, majoritairement sans-papiers, font face à des conditions de travail qui relèvent de l’exploitation, dénonce le maire d’Alfortville qui les soutient. Une manifestation a lieu le 7 septembre.

Lire ICI

Dans les Hauts-de-Seine, de plus en plus de jeunes apprentis étrangers menacés d’expulsion

Samedi 2 juillet, Resf a organisé un pique-nique dans le parc de Sceaux pour soutenir les jeunes apprentis étrangers qui ont reçu une OQTF. Crédit : InfoMigr


Dans le département des Hauts-de-Seine, de plus en plus de jeunes majeurs étrangers, arrivés mineurs en France, reçoivent des Obligations de quitter le territoire français (OQTF) malgré leur scolarisation et même, souvent, des promesses d’embauche. Les associations dénoncent un acharnement des autorités.

Lire ICI

Emploi : « L’intégration des réfugiés, c’est un marathon, pas un sprint »

54 094 personnes ont obtenu le statut de réfugié en France en 2021. La grande majorité n’a pas accès au marché du travail. Crédit : Mehdi Chebil


Compétences linguistiques insuffisantes, impossibilité de faire reconnaître en France des diplômes obtenus hors de l’Union européenne, mal-logement : pour les réfugiés en France, décrocher un emploi est un parcours du combattant. Mais à l’heure où les employeurs font face à des pénuries de main-d’œuvre, les entreprises se disent prêtes à se tourner vers « ce nouveau vivier de recrutement ». Interview.

Lire ICI

Dans l’actualité

Un quart des salariés français estiment que leurs conditions de travail se sont détériorées depuis un an.


SEMAINE DES FIERTÉS 2022; Amnesty International: NOTRE PROGRAMME POUR AGIR AUX CÔTÉS DES PERSONNES LGBTI+  


Avec ces jeunes Afghans qui travaillent dans les mines au péril de leur vie

Et encore, dans l’actualité

https://reporterre.net/Dans-la-Meuse-des-eurodeputes-veulent-sauver-les-forets-du-Grand-Est?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_quotidienne


Harcèlement grossophobe, humiliations et régimes imposés à l’Académie internationale de la danse


Des eurodéputés veulent sauver les forêts du Grand Est

Coupe du monde 2022 au Qatar : le mondial du cauchemar


Ils ont construit les stades, les routes et les hôtels qui accueilleront la prochaine Coupe du monde de football au Qatar. Mais à quel prix ? Des centaines de milliers de travailleurs africains décrivent un système d’exploitation et de maltraitance.
Selon le journal britannique, The Guardian, depuis dix ans, 6 500 travailleurs migrants originaire le plus souvent d’Afrique et d’Asie sont morts sur les chantiers au Qatar. Quentin Müller journaliste indépendant a enquêté sur les conditions de vie des africains qui travaillent sur les chantiers du prochain mondial de football.

Législatives françaises : des sans-papiers écrivent une lettre à des candidats pour ne « plus travailler au noir »

Les migrants du Secours catholique assistent à un atelier politique, le 24 mai 2022. Crédit : Julia Dumont


À trois semaines des élections législatives, une dizaine de sans-papiers – épaulés par le Secours catholique – ont rédigé une lettre à l’intention des députés de leur circonscription. Ils souhaitent les sensibiliser à leur cause et réclament leur régularisation, ainsi qu’un meilleur accès au marché du travail.

Lire ICI

En Inde, des femmes forcées de se faire enlever l’utérus pour rester productives dans les champs de canne à sucre


Quel est ce mal mystérieux qui frappe les coupeuses de canne à sucre dans la région de Beed, en Inde ? Pourquoi un tiers d’entre elles subissent-elles, parfois très jeunes, une ablation de l’utérus qui provoque une ménopause précoce ? « Envoyé spécial » a suivi quelques-unes de ces femmes, de leur village jusqu’aux gigantesques plantations qui les emploient. Extrait d’une enquête à voir le 19 mai 2022.

Lire ICI

« Les héros du nettoyage » (M6) : souriez, vous êtes filmés !


La chaîne W9 (groupe M6) a diffusé ce printemps une série de six reportages – « Les héros du nettoyage : Mission propreté » – produite par la Warner Bros. Cette série présente plusieurs métiers (éboueurs, égoutiers, nettoyeurs de l’extrême, assainisseurs, patrouilleurs sur les autoroutes) à travers des portraits de travailleurs que la caméra accompagne sur le terrain. Si elle a le mérite de montrer leurs quotidiens et de leur donner la parole, cette série n’échappe pas à la dépolitisation des questions liées aux conditions de travail, biais toujours aussi persistant dans le traitement médiatique du travail en général, et des ouvriers en particulier.

Lire ICI

« On est oubliées » : les femmes antillaises, victimes invisibles du chlordécone

Exposée au chlordécone durant son travail dans une bananeraie, Marie-Anne Georges a eu deux cancers. – © Romuald Gadegbeku/Reporterre


Contrairement aux hommes, les femmes victimes du chlordécone ne bénéficient pas d’une reconnaissance comme maladie professionnelle. Pourtant, aux Antilles, elles aussi ont été exposées à ce pesticide sur les plantations de bananes.

Lire ICI

Procès en appel des ex-dirigeants de France Télécom : « J’espère qu’ils ne seront pas relaxés », témoigne une victime

La Cour d’appel de Paris. (CARINE SCHMITT / HANS LUCAS)


L’ex-PDG, Didier Lombard et son ancien numéro 2 sont jugés devant la Cour d’appel de Paris ce mercredi. Ils avaient été condamnés en première instance, il y a plus de deux ans, pour harcèlement moral après une vague de suicides de salariés entre 2007 et 2010.

Lire ICI

Suggestion de lecture


Voir ICI

« Je stresse pour les acquis sociaux » : cinq manifestants nous racontent pourquoi ils ont défilé pour le 1er-Mai à Paris

Cinq manifestants racontent pourquoi ils sont descendus dans la rue, le 1er mai 2022 à Paris. (PIERRE-LOUIS CARON / FRANCEINFO)


Résignées, inquiètes ou en colère, plus de 20 000 personnes ont défilé dimanche après-midi à Paris, dont certaines pour la première fois. Franceinfo leur donne la parole.

Lire ICI


UN 1ER MAI INÉDIT EN PRISON, MAIS TOUJOURS PAS DE DROIT DU TRAVAIL

Un 1er mai inédit en prison, mais toujours pas de droit du travail

 

A Troyes, départ du défilé Maison des syndicats à 10 h

Toute la journée, stands et animations place de la Bourse