Allemagne : expiration de la protection pour de nombreux étrangers ayant fui l’Ukraine, « la fin de beaucoup d’espoirs »


Les étudiants internationaux qui ont fui l’Ukraine pour l’Allemagne demandent plus de temps pour s’installer. Crédit : Imago images


À partir du 1er septembre, de nombreux ressortissants de pays tiers ayant fui la guerre en Ukraine se retrouvent dans l’illégalité en Allemagne. La mesure provisoire qui les autorisait à rester sur le territoire sans visa arrive à expiration. Beaucoup sont dans l’incertitude et risquent l’expulsion s’ils n’ont pas pu déposer une demande de visa d’étudiant ou de travail. Une situation injuste, selon les associations.

Lire ICI

Le HCR étend ses activités en Pologne pour venir en aide aux réfugiés d’Ukraine dans un contexte de vulnérabilité croissante

Yulia et son fils Vlad, réfugiés ukrainiens, au centre d’enregistrement du HCR pour les aides en espèces à Varsovie, en Pologne.   © HCR/Maciej Moskwa


Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, continue d’intensifier ses activités en Pologne afin de fournir une aide aux réfugiés d’Ukraine qui se sont installés dans le pays.

Lire ICI

« Pourquoi l’Europe accueille les Ukrainiens mais pas nous, les Syriens ? On est des êtres humains comme eux », s’insurge le père du petit Alan


Cette photo avait bouleversé le monde entier. L’image du corps sans vie d’un petit garçon de trois ans sur une plage turque, mort noyé avec une partie de sa famille syrienne qui tentait de rejoindre l’Europe, aurait dû tout changer. C’est du moins ce qu’avait espéré le père du petit Alan, qui porte une parole très forte ce 12 mai 2022 dans « Complément d’enquête ». 

Voir ICI

Guerre en Ukraine : menacés d’expulsion, des étudiants africains réfugiés en France pour fuir le conflit racontent leur désarroi

(De gauche à droite) Chakib, Saida et Franklin à Paris, le 3 mai 2022. (PIERRE-LOUIS CARON / ELISE LAMBERT / FRANCEINFO)


La protection temporaire mise en place en France concerne en priorité les réfugiés ukrainiens. De nombreux étudiants étrangers ayant fui l’Ukraine se retrouvent, eux, dans une situation administrative incertaine. 

Lire ICI

Guerre en Ukraine : sur la route de l’exil, les réfugiés sous la menace du trafic d’êtres humains

Des bénévoles aident des réfugiées ukrainiennes à la gare de Przemysl (Pologne), le 15 avril 2022. (VALENTINE PASQUESOONE / FRANCEINFO)


De la frontière polono-ukrainienne jusqu’au sud de la France, de Lublin en Pologne à Munich en Allemagne, franceinfo est allé à la rencontre de bénévoles et de déplacés ayant fui l’Ukraine, afin de mieux comprendre les risques d’exploitation qui pèsent sur eux en Europe. 

Lire ICI

Information pour les Ukrainiennes et Ukrainiens

Loader Loading…
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download



Ce qu’il faut savoir de la réponse des Nations Unies à la guerre en Ukraine
Tous les liens utiles



Londres ne peut pas « simplement » ouvrir sa porte aux Ukrainiens, affirme le gouvernement britannique

Au Royaume-Uni, à Londres, une manifestation a eu lieu dimanche 5 mars en soutien aux Ukrainiens et contre l’invasion russe dans le pays. Crédit : Reuters


Dans la querelle diplomatique opposant Londres à Paris, le gouvernement britannique a déclaré prendre son temps pour « veiller à agir pour ceux qui ont besoin de notre soutien ». Paris reproche aux Britanniques de tarder à faire venir les Ukrainiens ayant de la famille outre-Manche. Quelque 400 exilés patientent aujourd’hui à Calais en attendant un visa.

Lire ICI

Guerre en Ukraine : qu’est-ce que la « protection temporaire » votée par l’UE pour aider les réfugiés ?

Des réfugiés ukrainiens font la queue pour demander un permis de résidence à Prague, en République Tchèque. AFP – MICHAL CIZEK


Les ministres européens de l’Intérieur, réunis jeudi à Bruxelles, se sont mis d’accord pour accorder une « protection temporaire » dans l’UE aux réfugiés « fuyant la guerre » en Ukraine, ont annoncé le ministre français Gérald Darmanin et la Commission européenne. À ce stade, aucun plan de répartition formelle des réfugiés entre les pays de l’UE n’est sur la table.

Lire ICI