D’ici et d’ailleurs



« C’est pire qu’au moment du confinement » : avec l’inflation, la précarité étudiante progresse et les associations n’arrivent plus à suivre la demande


Les soulèvements de la Terre : Darmanin peut-il dissoudre l’écologie ?


L’anniversaire du traité de l’Elysée entre Berlin et Paris aurait pu être propice à un geste fort en faveur de l’Ukraine


La France condamnée par le Comité contre la torture de l’ONU pour son refus de rapatrier des familles de Syrie


Tchad : Exigence de justice pour la répression d’octobre


Cameroun : mort d’un journaliste dans des circonstances troubles, accusations d’« assassinat » 

Ukraine : la bibliothèque municipale d’Irpin est devenue le cœur battant de cette ville martyre

Des gens travaillent avec leurs ordinateurs portables à la bibliothèque municipale d’Irpin, au nord-ouest de Kyiv, le 23 décembre 2022. (GENYA SAVILOV / AFP)


Elle a largement échappé aux destructions dues aux combats, seules certaines de ses fenêtres ont été brisées.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Ultra-droite : les services de renseignements inquiets de la résurgence de la violence des groupuscules


Coupe du monde 2022 : comment l’extrême droite tente de récupérer la balle sur le terrain politique


775 personnes qui vivaient sur le camp de La Chapelle ont été mises à l’abri


Enfants placés : le gouvernement lance un audit des foyers d’accueil après la fermeture d’une structure privASEée non agréée


De la nécessité de respecter la parole du patient en général, et en matière de fin de vie en particulier


Ukraine: des salles de torture pour enfants auraient été découvertes dans la région de Kherson


Qatar : La Coupe du monde de la FIFA s’achèvera sans indemnisation pour les travailleurs migrants


Législatives en Tunisie, un scrutin boycotté par l’opposition

D’ici et d’ailleurs


Narbonne : Orano embourbé


Quels sont les secteurs d’activité qui dépendent le plus des travailleurs immigrés ?


Le Crédit impôt recherche doit être réformé d’urgence !


Réfugiés ukrainiens: la Pologne va faire payer les centres d’hébergement


Ukraine : Les forces russes ont apparemment utilisé des armes à sous-munitions contre Kherson


Ukraine : où est passée l’aide humanitaire ?


Les milliards d’euros versés en soutien aux populations sont souvent restés loin des lignes de front. Une distribution remise en question par les associations et les volontaires locaux. Pour en discuter, Nathalie Chrin, franco-ukrainienne, membre de l’association « Femmes ukrainiennes en France », François Dupaquier, président de l’OG « U-Saved » qui apporte son soutien aux volontaires ukrainiens et François Grünewald directeur de la veille et de l’anticipation du groupe URD (Urgence réhabilitation développement)

Un enjeu caché de la guerre en Ukraine : les matières premières

La Statue de la Mère-Patrie à Kiev, 62 mètres de haut d’acier inoxydable, dont la production est la grande industrie nationale. – Unsplash / zeynep elif ozdemir


L’accaparement des matières premières enfouies sous le sol ukrainien est à la racine d’un conflit où les voix des puissances nationales et industrielles priment sur celles des Ukrainiens.

Lire ICI

Ukraine: l’Union européenne propose de créer un tribunal spécial pour juger «les crimes russes»

L’Union européenne va travailler à la mise en place d’un tribunal spécial pour juger «les crimes de la Russie» en Ukraine, a annoncé, mercredi 30 novembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, répondant à une demande de Kiev. «Nous travaillerons avec la Cour pénale internationale (CPI) et aiderons à mettre en place un tribunal spécial pour juger les crimes de la Russie», a-t-elle déclaré sur Twitter. «Avec nos partenaires, nous veillerons à ce que la Russie paie pour les ravages qu’elle a causés, en utilisant les fonds gelés des oligarques et les actifs de sa banque centrale», a-t-elle aussi affirmé, rapporte l’AFP.



L’Ukraine salue l’appel de l’UE à créer un tribunal spécial pour juger «les crimes russes»


La présidence ukrainienne a salué mercredi la proposition de l’Union européenne de travailler à la création d’un tribunal spécial pour juger les «crimes de la Russie» en Ukraine. «C’est exactement ce que nous proposions depuis longtemps», s’est félicité sur Telegram le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak, après l’annonce de la Commission européenne de vouloir œuvrer à la création d’un tel tribunal et à la mise en place de mécanismes pour utiliser les avoirs russes gelés dans la reconstruction de l’Ukraine.

Ukraine: la sale guerre

Dégâts à Kiev après la chute d’un missile dans la nuit sur un centre commercial et son parking. Photo d’archive mars 2022 | © V. De Viguerie / HI


« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »


Les forces russes ont torturé des détenus à Izioum

Total Énergies visé par une plainte pour complicité de crimes de guerre en Ukraine

Visé par une plainte, Total Énergies est accusé d’avoir continué à exploiter un gisement en Russie et permis de fabriquer du carburant utilisé par des avions russes dans le conflit en Ukraine. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP


Deux associations ont porté plainte à Paris pour complicité de crimes de guerre contre le groupe français Total Énergies, accusé d’avoir continué à exploiter un gisement en Russie et permis de fabriquer du carburant utilisé par des avions russes dans le conflit en Ukraine. C’est ce qu’a appris vendredi l’AFP de source proche du dossier.

Lire ICI

L’extrême droite française offre sa caution aux référendums russes en Ukraine


Xavier Moreau, André Chanclu, Yvan Benedetti ou encore Arnaud Develay… Plusieurs figures de l’extrême droite radicale et du complotisme hexagonal ont fait le déplacement côté russe pour jouer le rôle d’«observateurs étrangers» des référendums d’annexion organisés par Moscou dans le Donbass.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


VENTES D’ARMES : SANS SURPRISE, LE GOUVERNEMENT MAINTIENT L’OPACITÉ


« Cette affaire a gâché ma vie » : des lanceurs d’alerte racontent leur vie détruite après leurs révélations


La mobilisation vire au chaos en Russie entre violences et fuite massive des conscrits

Guerre en Ukraine : entre solidarité et système D, les jeunes qui ont fui la Russie s’organisent sur l’application Telegram


Ouverture du procès d’un ex-chef rebelle centrafricain à la CPI


D’ici et d’ailleurs


Coupe du Monde de la FIFA : Tous les sponsors devraient soutenir les réparations pour les travailleurs migrants


Moussa Gakou, gréviste de GRDF perquisitionné pour avoir coupé le gaz


Une personne meurt de faim dans le monde toutes les quatre secondes, alertent plus de 200 ONG


En Iran, la répression des manifestations en faveur de Mahsa Amini inquiète la communauté internationale


Guerre en Ukraine : « Ce jour-là, j’ai voulu me suicider », enfin libérées, ces Ukrainiennes racontent les sévices subis sous l’occupation russe


Répression de l’opposition au Venezuela: des experts de l’ONU dénonce des crimes contre l’humanité


Équateur: assassinat d’un procureur en charge de féminicides


AFGHANISTAN : LES TALIBANS TORTURENT ET EXÉCUTENT DES HAZARAS

De là et d’ailleurs



Afghanistan : des journalistes afghans forcé à l’exil et à la crainte


Brésil: le bicentenaire de l’indépendance, nouveau prétexte pour agresser les médias et les journalistes


Ukraine: « Ils ne sont pas décédés de mort naturelle, il y a beaucoup d’enfants » : à Izioum, 445 croix et autant de corps à exhumer


« Il savait à peine tenir une arme automatique », témoigne la veuve d’un soldat russe tombé en Ukraine à 22 ans


Le gouvernement japonais condamné pour la mort d’un Camerounais dans un centre de rétention


Violences en Haïti et vastes pillages, dont celui d’un entrepôt de l’ONU

D’ici et d’ailleurs


Les catholiques antirépublicains de la Fraternité Saint-Pie-X


Depuis l’invasion de l’Ukraine, la répression des journalistes s’intensifie en Crimée annexée


Le journaliste vietnamien Le Anh Hung condamné à cinq ans de prison pour “abus de libertés démocratiques”


Myanmar : Décès d’activistes lors de leur détention

RUSSIE : DES LOIS POUR RÉDUIRE AU SILENCE LES VOIX ANTI-GUERRE

Vue de la prison de l’artiste russe Aleksandra Skochilenko, compositrice et artiste de Saint-Pétersbourg détenue depuis juin 2022 pour ses actions anti guerre / © Amnesty International


Alors que la Russie poursuit sa guerre contre l’Ukraine, elle mène également une bataille sur le « front intérieur ». Les cibles : les étudiants, avocats, journalistes, artistes s’exprimant contre la guerre en Ukraine. Beaucoup sont aujourd’hui en prison. Analyse de l’arsenal législatif déployé par le Kremlin pour faire taire les voix critiques.

Lire ICI

Transferts forcés de citoyens ukrainiens vers la Russie

Cette femme faisait partie d’un groupe d’Ukrainiens transférés par bus de la « République populaire de Donetsk » (Donetskaïa Narodnaïa Respoublika, DNR), dans l’est de l’Ukraine, à la ville russe de Taganrog, de l’autre côté de la frontière, en février 2022. © 2022 Andrey Borodulin/AFP via Getty Images


Les forces russes soumettent les civils fuyant les zones de conflit à un processus de « filtrage » punitif et abusif.

Lire ICI

GUERRE EN UKRAINE


SIX MOIS APRÈS L’INVASION RUSSE, LES AUTEURS DES CRIMES DOIVENT ÊTRE POURSUIVIS

Un homme et une femme sous les décombres de leur appartement, détruit à la suite d’une attaque russe contre l’Ukraine, à Kharkiv, le 13 avril 2022 / © REUTERS – Alkis Konstantinidis


L’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février 2022, est un crime d’agression au regard du droit international, qui s’est poursuivi par des violations massives des droits humains et l’exode de millions de personnes en Ukraine ou dans d’autres pays en Europe. Nous enquêtons depuis les premiers jours de la guerre sur l’ensemble des violations du droit international et mettons ainsi en évidence des crimes de guerre commis par les forces russes. Six mois après le début du conflit nous réitérons notre appel à ce que tous les responsables de crimes de guerre rendent des comptes devant la justice.

Lire ICI


Armes à sous-munitions : Les attaques russes font de plus en plus de victimes civiles

Des débris de dizaines de roquettes à sous-munitions russes « Smerch » et « Uragan » récupérés par les Services d’urgence de l’État ukrainien à Kharkiv en avril 2022.   © 2022 Sergey Bobok, AFP


Le rapport « Cluster Munition Monitor 2022 » documente de nouvelles utilisations et productions de ces armes interdites.

Lire ICI

Guerre en Ukraine : 6 mois

Appartements détruits par des bombardements, à Kharkiv, en Ukraine, dimanche 13 mars 2022. ANDREW MARIENKO / AP


Guerre en Ukraine : six mois de conflit émaillés de crimes de guerre


Dans les zones ukrainiennes occupées, “les Russes nous laissde,ent le choix : la collaboration, la prison ou la mort”


Guerre en Ukraine : la difficile reconstruction psychologique des réfugiés arrivés en France, « tous traumatisés »


TotalEnergies en Russie : il faut cesser de fermer les yeux

Guerre en Ukraine : une catastrophe pour les droits humains


Un homme marche devant les décombres d’un immeuble après un bombardement à Tchernihiv, Ukraine, le 4 mars 2022. © Dimitar DILKOFF via AFP


Le 24 février 2022, le président russe Vladimir Poutine a donné l’ordre d’attaquer l’Ukraine. Cette invasion viole la Charte des Nations unies : elle constitue un “crime d’agression” au regard du droit international. Depuis, nous enquêtons sans relâche sur les violations des droits humains et les crimes de guerre commis en Ukraine. Parce que même la guerre a ses lois. Retrouvez l’ensemble de nos enquêtes dans ce dossier. 

Les enquêtes d’Amnesty International sont ICI

D’ici et d’ailleurs


Police : 37 personnes sont décédées lors d’une mission de police en 2021, révèle l’IGPN


Loi séparatisme: le Conseil constitutionnel valide des dispositions contestées par les cultes chrétiens



Ukraine : L’emplacement de bases russes et ukrainiennes met en danger les civils


La Tunisie va-t-elle redevenir une dictature ?


Égypte : ces présentateurs à la solde du pouvoir qui mènent campagne contre les journalistes


Sri Lanka : les forces de l’ordre délogent des manifestants manu militari, la communauté internationale s’inquiète