D’ici et d’ailleurs



« C’est pire qu’au moment du confinement » : avec l’inflation, la précarité étudiante progresse et les associations n’arrivent plus à suivre la demande


Les soulèvements de la Terre : Darmanin peut-il dissoudre l’écologie ?


L’anniversaire du traité de l’Elysée entre Berlin et Paris aurait pu être propice à un geste fort en faveur de l’Ukraine


La France condamnée par le Comité contre la torture de l’ONU pour son refus de rapatrier des familles de Syrie


Tchad : Exigence de justice pour la répression d’octobre


Cameroun : mort d’un journaliste dans des circonstances troubles, accusations d’« assassinat » 

Pourquoi les médias s’intéressent-ils à la guerre en Ukraine mais pas aux autres conflits ?

Le conflit au Yémen dure depuis 2015.

En Éthiopie, une guerre civile fait rage depuis 2020.

Pourquoi en parle-t-on beaucoup moins dans les médias ?

Les médias produisent en priorité des reportages sur des pays qui « comptent » plus pour les audiences. C’est-à-dire surtout des sujets sur les États-Unis, la Russie, les puissances européennes, à la rigueur le Liban.

« Les médias ont un besoin de manichéisme pour accrocher l’attention et attirer l’audience. Dans une guerre civile, c’est beaucoup plus compliqué, il y a rarement des gentils et des méchants !« 

Au Yémen, un tournant dans la guerre

LIRE ICI

L’Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale

Quand la plupart des Européens pensent au cauchemar de la guerre ou de l’Holocauste, ils pensent avant tout aux événements survenus sur le continent européen.

Mais l’Afrique du Nord n’a pas été épargnée par ce déferlement de haine et de violence.

Photo en noir et blanc montrant une rue de Tunis où des soldats allemands marchent parmi  une foule locale

Il y avait des camps en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest. En plus des centres ouverts par les fascistes italiens en Libye, la France de Vichy et l’Allemagne nazie ont établi des camps pénitentiaires, des camps de détention et des camps de travail.

Comme dans les camps nazis d’Europe de l’Est, la logique raciste complexe du nazisme et du fascisme s’est illustrée de manière très concrète. Les musulmans arrêtés pour activités anticoloniales ont été contraints à un travail épuisant aux côtés de Juifs et de chrétiens qui avaient fui l’Europe déchirée par la guerre avant d’être arrêtés en Afrique du Nord.

LIRE ICI

Ukraine : la bibliothèque municipale d’Irpin est devenue le cœur battant de cette ville martyre

Des gens travaillent avec leurs ordinateurs portables à la bibliothèque municipale d’Irpin, au nord-ouest de Kyiv, le 23 décembre 2022. (GENYA SAVILOV / AFP)


Elle a largement échappé aux destructions dues aux combats, seules certaines de ses fenêtres ont été brisées.

Lire ICI

Guerre en Ukraine : le combat des mères et épouses de soldats russes pour obtenir des nouvelles de leurs proches

Vladomir Poutine a reçu le 25 novembre 2022 des mères de militaires envoyés en Ukraine au Kremlin. Le collectif Conseil des mères et des épouses de soldats n’a pas été convié. 
(ALEXANDER SHCHERBAK / SPUTNIK)


Contre la guerre menée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine, des voix s’élèvent en Russie. Celles des femmes notamment comme celles du Conseil des mères et des épouses de soldats, un collectif monté par Olga Tsukanova. Elles dénoncent, entre autres, l’opacité de Moscou sur les pertes.

Lire ICI

Ukraine : où est passée l’aide humanitaire ?


Les milliards d’euros versés en soutien aux populations sont souvent restés loin des lignes de front. Une distribution remise en question par les associations et les volontaires locaux. Pour en discuter, Nathalie Chrin, franco-ukrainienne, membre de l’association « Femmes ukrainiennes en France », François Dupaquier, président de l’OG « U-Saved » qui apporte son soutien aux volontaires ukrainiens et François Grünewald directeur de la veille et de l’anticipation du groupe URD (Urgence réhabilitation développement)

Un enjeu caché de la guerre en Ukraine : les matières premières

La Statue de la Mère-Patrie à Kiev, 62 mètres de haut d’acier inoxydable, dont la production est la grande industrie nationale. – Unsplash / zeynep elif ozdemir


L’accaparement des matières premières enfouies sous le sol ukrainien est à la racine d’un conflit où les voix des puissances nationales et industrielles priment sur celles des Ukrainiens.

Lire ICI

Dans le monde


UKRAINE : LES PERSONNES ÂGÉES PARMI LES PREMIÈRES VICTIMES CIVILES DU CONFLIT  


Route des Canaries : l’impossible deuil des proches de migrants disparus en mer 


L’Indonésie criminalise les relations sexuelles hors mariage


Somalie: «On était obligé de s’enfuir», à Baidoa, l’afflux de réfugiés en quête d’aide


Suisse : vers une interdiction des thérapies de conversion ?


Au Mexique, les associations féministes sous surveillance militaire

Une Déclaration mondiale historique sur les armes explosives


À Dublin, 82 pays se sont engagés à éviter l’utilisation de ces armes dans les zones peuplées.

Lire ICI

Protéger les civils menacés par les armes explosives

Un pompier ukrainien photographié à Kharkiv le 9 juillet 2022, parmi les décombres d’un bâtiment détruit par un missile de croisière russe, qui a également blessé plusieurs civils. © 2022 Alex Chan Tsz Yuk/ SOPA Images


Tous les pays devraient approuver la nouvelle déclaration politique.

Lire ICI

Le viol, arme de guerre en Ukraine comme ailleurs

Des résidents locaux marchent au milieu des débris d’un char russe carbonisé à côté de maisons détruites dans le village de Zalissya, au nord-est de Kiev, le 19 avril 2022. © GENYA SAVILOV/AFP


Les Nations unies ont vérifié plus d’une centaine de cas de viols et agressions sexuelles depuis le début de la guerre en Ukraine. Un chiffre dérisoire, bien en dessous de la réalité. « Les cas signalés ne sont que le sommet de l’iceberg », prévient Pramila Patten, la représentante spéciale de l’ONU chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit. Le président ukrainien dénonce lui des viols systématiques perpétrés par les forces russes.

Lire ICI

Guerre en Ukraine : le conflit et l’inflation plongent des millions d’enfants supplémentaires dans la pauvreté selon l’Unicef

Les enfants ukrainiens et russes sont les plus touchés par la pauvreté, selon l’étude de l’UNICEF


L’UNICEF a dévoilé dans une étude l’état de la hausse de la pauvreté dans les régions d’Europe de l’Est et d’Asie Centrale, marquées par la guerre en Ukraine et l’inflation galopante. 

Lire ICI

Total Énergies visé par une plainte pour complicité de crimes de guerre en Ukraine

Visé par une plainte, Total Énergies est accusé d’avoir continué à exploiter un gisement en Russie et permis de fabriquer du carburant utilisé par des avions russes dans le conflit en Ukraine. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP


Deux associations ont porté plainte à Paris pour complicité de crimes de guerre contre le groupe français Total Énergies, accusé d’avoir continué à exploiter un gisement en Russie et permis de fabriquer du carburant utilisé par des avions russes dans le conflit en Ukraine. C’est ce qu’a appris vendredi l’AFP de source proche du dossier.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


VENTES D’ARMES : SANS SURPRISE, LE GOUVERNEMENT MAINTIENT L’OPACITÉ


« Cette affaire a gâché ma vie » : des lanceurs d’alerte racontent leur vie détruite après leurs révélations


La mobilisation vire au chaos en Russie entre violences et fuite massive des conscrits

Guerre en Ukraine : entre solidarité et système D, les jeunes qui ont fui la Russie s’organisent sur l’application Telegram


Ouverture du procès d’un ex-chef rebelle centrafricain à la CPI


D’ici et d’ailleurs


Deux magistrates font un «  faux » qui envoie un homme en prison, il se suicide


Esclaves des pays du golfe : le sang et le déshonneur




Personnes déplacées: les dix crises les plus négligées au monde se trouvent en Afrique



Tchad : Les forces de sécurité se livrent à des abus en plein dialogue national



Mobilisation partielle

Après la mobilisation décrétée par Vladimir Poutine, des milliers de citoyens russes ont pris le chemin de l’exil dans des pays les acceptant sans visa. (ASTRID AMADIEU / FRANCEINFO)

Lire ICI



Au moins 8 journalistes arrêtés en Russie lors des manifestations anti-mobilisation


Au Brésil, la presse, cible d’attaques massives du clan Bolsonaro


Russie : ruée sur les billets d’avion pour quitter le pays après l’annonce d’une « mobilisation partielle » par Vladimir Poutine

L’aéroport de Saint-Pétersbourg, en Russie, le 16 mai 2020.  
(SERGEY NIKOLAEV / NURPHOTO / AFP)


Les billets pour des vols directs vers les destinations les plus proches de la Russie sont tous épuisés pour la journée de mercredi et tous les vols pour Istanbul « sont complets » jusqu’à samedi, selon le site Aviasales, populaire en Russie pour acheter ses billets.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Coupe du Monde de la FIFA : Tous les sponsors devraient soutenir les réparations pour les travailleurs migrants


Moussa Gakou, gréviste de GRDF perquisitionné pour avoir coupé le gaz


Une personne meurt de faim dans le monde toutes les quatre secondes, alertent plus de 200 ONG


En Iran, la répression des manifestations en faveur de Mahsa Amini inquiète la communauté internationale


Guerre en Ukraine : « Ce jour-là, j’ai voulu me suicider », enfin libérées, ces Ukrainiennes racontent les sévices subis sous l’occupation russe


Répression de l’opposition au Venezuela: des experts de l’ONU dénonce des crimes contre l’humanité


Équateur: assassinat d’un procureur en charge de féminicides


AFGHANISTAN : LES TALIBANS TORTURENT ET EXÉCUTENT DES HAZARAS

De là et d’ailleurs



Afghanistan : des journalistes afghans forcé à l’exil et à la crainte


Brésil: le bicentenaire de l’indépendance, nouveau prétexte pour agresser les médias et les journalistes


Ukraine: « Ils ne sont pas décédés de mort naturelle, il y a beaucoup d’enfants » : à Izioum, 445 croix et autant de corps à exhumer


« Il savait à peine tenir une arme automatique », témoigne la veuve d’un soldat russe tombé en Ukraine à 22 ans


Le gouvernement japonais condamné pour la mort d’un Camerounais dans un centre de rétention


Violences en Haïti et vastes pillages, dont celui d’un entrepôt de l’ONU

D’ici et d’ailleurs


Émeute et violences policières au centre de rétention du Mesnil-Amelot


Méthanisation et agriculteurs : « On gagne plus d’argent à produire de l’énergie que de l’alimentation »


Russie: le deuil invisible des familles de soldats


États-Unis: racisme systémique et crise de l’eau à Jackson, dans le Mississippi

Mystérieuses morts en série chez les oligarques

Le 1er septembre, l’homme d’affaires russe Ravil Maganov est décédé brutalement à Moscou. Avec lui s’allonge la liste des magnats disparus dans des conditions troublantes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, en février 2022. La thèse officielle reste souvent celle du suicide.

Lire ICI