La justice européenne condamne la France à réexaminer les demandes de rapatriement des familles de jihadistes en Syrie « dans les plus brefs délais »

Des femmes de jihadistes du groupe Etat islamique, le 28 août 2022 au camp Al-Hol (Syrie). (DELIL SOULEIMAN / AFP)


La Cour européenne des droits de l’homme se penchait sur le sort des familles de jihadistes, coincées en Syrie.

Lire ICI et ICI

La France condamnée pour l’expulsion de deux Tchétchènes


La Cour européenne des droits de l’homme a rendu deux arrêts, mardi 30 août, dans lesquels elle estime que la France a violé la Convention européenne des droits de l’homme en les exposant à la torture et à des traitements inhumains et dégradants.

Lire ICI

Le Royaume-Uni veut s’affranchir des décisions de la Cour européenne des droits de l’Homme

La Cour royale de justice britannique à Londres, le 2 novembre 2020. TOBY MELVILLE / REUTERS


Le projet de « Bill of Rights » visant à donner la primeur aux Cours britanniques sur les décisions de Strasbourg a connu un coup d’accélérateur après le blocage de l’envoi de demandeurs d’asile au Rwanda, au grand dam des conservateurs au pouvoir.

Lire ICI

Royaume-Uni : le vol censé expulser des migrants vers le Rwanda annulé à la dernière minute

L’avion censé transporter les migrants vers le Rwanda est resté au sol sur le tarmac de la base de Boscombe Down, à Wiltshire, au Royaume-Uni.. Crédit : Reuters


Prévu mardi soir, le premier vol censé expulser des migrants du Royaume-Uni vers le Rwanda est resté au sol, suite à des recours en justice et, surtout, à une décision de dernière minute de la Cour européenne des droits de l’Homme. Le gouvernement britannique a assuré être déterminé à mener à bien cette politique décriée.

Lire ICI

La France condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme pour la rétention d’une Malienne et de son enfant


La Cour européenne des droits de l’Homme se trouve à Strasbourg dans le nord-est de la France. Crédit : Pixabay


La Cour européenne des droits de l’Homme a condamné, jeudi, la France pour avoir placé en rétention pendant 11 jours une jeune Malienne et sa fille de quatre mois. Depuis 2012, c’est la septième condamnation de la France par cette cour pour rétention d’enfants.


Lire ICI

La France condamnée par la CEDH pour la rétention d’une Malienne et de son bébé


La Cour européenne des droits de l’homme a jugé que le placement pendant onze jours d’une jeune Malienne et de sa fille de 4 mois était une mesure « excessive ». Elle rappelle que la rétention d’un mineur « ne peut être décidée qu’en dernier ressort ».


Lire ICI

Cour européenne des droits de l’homme. Condamnation de la Pologne après ses réformes judiciaires


Vincent Kessler/REUTERS


La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a à nouveau condamné mardi 29 juin 2021 la Pologne après la révocation de deux juges sans motif et sans recours possible.


Lire ICI