LA KATIBA DES NARVALOS

Des cyberactivistes français nominés au Nobel de la paix pour leur combat contre Daesh


Au lendemain des attentats contre Charlie et de l’Hyper Cacher, des internautes regroupés au sein de la Katiba des Narvalos se donnent pour mission de combattre la propagande terroriste. Sept ans après, ils sont toujours sur le pont et… nobélisables.

Lire ICI

Les attentats du 11 septembre ont déclenché une vague mondiale de violations des droits

Les victimes des attentats attendent toujours la justice

A man stands in the rubble after the collapse of the first World Trade Center Tower in New York City on September 11, 2001.

Cet homme contemplait les décombres de l’une des tours du World Trade Center à New York, peu après son effondrement lors des attentats du 11 septembre 2001

Lire ICI

Terrorisme : les affres de la vengeance

Analyses religieuses, géopolitiques, historiques, philosophiques… Les travaux sur le terrorisme sont variés, mais la notion de vengeance demeure généralement en arrière-plan de leurs exposés, présente en filigrane mais jamais étudiée pour elle-même. Myriam Benraad, politologue spécialiste de la violence politique au Moyen-Orient, professeure en relations internationales (ILERI, Schiller International University) et chercheure associée à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM, Aix-Marseille Université), propose dans Terrorisme : les affres de la vengeance, sous-titré « Aux sources liminaires de la violence » et paru aux éditions Le Cavalier Bleu le 26 août 2021, une analyse des mouvements terroristes à l’aune de cette pulsion originelle, qui en sature l’histoire et se retrouve à toutes les étapes de leurs cycles de violence.

Combattants en noir marchant le long d'une colline et brandissant un drapeau de EI.
Des combattants brandissent un drapeau de l’État islamique durant une marche d’entraînement près de Homs, en Syrie

Lire ICI

Comment le 11 Septembre a bouleversé nos mémoires

Deux décennies ont passé, mais les souvenirs du 11 septembre 2001 semblent toujours aussi vivaces dans les esprits de ceux qui ont assisté, de près ou de loin, à ces terribles attentats. Directeur de l’unité de recherche « Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l’Université Caen Normandie, Francis Eustache nous explique pourquoi, et revient sur ce que les recherches des vingt dernières années nous ont appris sur les processus de mémorisation.

Photo de diverses couvertures de journaux publiés le 12 septembre 2001
Couvertures de journaux publiés le 12 septembre 2001. La plupart des personnes qui ont vécu l’événement se souviennent du contexte dans lequel elles ont appris la nouvelle.

Lire ICI